Comment choisir son manteau ?

Après notre grand dossier de la semaine dernière sur les pulls en laine, le temps est venu (dans tous les sens du terme) d’aborder le sujet des manteaux. Car quelle autre pièce que le manteau peut permettre à tout être humain normalement constitué qui sort de chez lui régulièrement de subsister pendant l’hiver ? Car le savez vous, durant cette période de l’année les températures sont plus que fraîches, ainsi l’être humain a besoin de protéger son corps du froid de quelque manière que ce soit pour y faire face, et on n’a rien inventé de mieux que le manteau à ce jour ! Il en existe de toutes les formes ; des carrés, des ronds, des triangulaires, et dans toutes les matières (même en kevlar). Messieurs, voici notre dossier pour vous aider à choisir le manteau qui sera votre meilleur allié cet hiver :

max miroir d eau nantes

1. Matières

Pour que votre manteau soit chaud, outre le fait de le choisir assez long, avec un col couvrant au moins l’arrière du cou, le plus important est d’être intransigeant en ce qui concerne la matière dans laquelle il est taillé. Comme pour les pulls, la laine reste la matière chaude par excellence, celle que l’on trouve le plus fréquemment, et ; c’est là que le bât blesse, souvent mélangée à une autre matière synthétique. Au mieux, vous pouvez espérer ; si vos moyens vous le permettent, un manteau en mélange laine et cachemire (à partir de 500€) ou un manteau en 100% cachemire (et là ça peut vous coûter cher, très cher). Sinon, à prix inférieurs, ce qui compte au delà du style c’est le pourcentage de laine (et ses dérivés comme le tweed et le cachemire) présent dans la composition du manteau. On peut s’accorder à dire qu’à partir de 70%, vous aurez une pièce qui tiendra la route lorsque les températures seront au plus bas.

Manteau Tailor Trucks Porte Poche Poitrine

Oui mais les 30% restants ?

Généralement, lorsqu’on est dans une tranche de prix en dessous de 300€, le pourcentage restant est une matière synthétique. Attention ici à ne pas diaboliser tout ce qui est synthétique, cela baisse évidemment le coût de fabrication d’un manteau et il ne faut pas qu’il en soit composé en majorité sinon il ne tiendra pas assez chaud, mais ces matières utilisées raisonnablement permettent dans la plupart des cas de lutter contre l’humidité, de conserver le chaud et aident à maintenir la qualité de la laine.

Vous l’avez compris, il faut que vous appreniez à lire l’étiquette de votre futur manteau avant de l’acquérir. Sur la plupart des boutiques en ligne, la composition est également indiquée, portez y une attention toute particulière, sinon n’hésitez pas à contacter le service client pour connaitre sa composition. Souvent, les marques indiquent les matières pour l’extérieur du manteau et pour le dedans. Les doublures les plus naturelles sont en coton, les plus chaudes sont en laine pour les modèles fourrés et d’autres sont en matières synthétiques. Attention ici une nouvelle fois à ne pas forcément condamner l’utilisation de quelques produits non-naturels car ils peuvent toujours avoir des vertus de lutte contre l’humidité ou de conservation de chaleur. On citera par exemple le polyester, l’acrylique, le nylon (ou polyamide) mais également la viscose.

Vieux coucou final

2. Style

Choisir un manteau dépend forcément de vos goûts. Seulement, attention car tous ne conviennent pas à votre silhouette. Un beau manteau qui vous va mal aura vite fait de ruiner vos efforts stylistiques. Si par exemple vous êtes trop petit et que vous choisissez un manteau long ; aussi joli soit-il, votre silhouette sera tassée et vous aurez l’air encore plus petit. Alors une fois que vous en savez plus sur les matières vient le style. Si de nombreuses marques se permettent les excentricités les plus folles sur leurs manteaux en rajoutant des couches et des couches de détails, optez toujours pour un classique et investissez dans une pièce de bonne qualité afin qu’elle dure. Si vous vous en lassez, vous aurez toujours le loisir de la laisser au placard avant de la sortir des années plus tard. Ici, nous avons fait une liste exhaustive de 5 types de manteaux avec pour chacun une sélection et des idées de look.

manteau harmony martin laine

A. La parka

C’est un vêtement qui couvre du froid et des caprices de la météo. Traditionnellement, il couvre le corps jusqu’à mi-cuisses pour optimiser la protection, seulement on en trouve aujourd’hui de toutes les longueurs. Si ses origines restent floues, elle faisait partie du paquetage des soldats américains lors de la Guerre du Vietnam dans les années 50, puis ensuite elle fut popularisée par le mouvement Mods au Royaume-Uni dans les années 1960. La parka est un manteau en matière imperméable, elle comporte une capuche et un cordon de serrage à la taille. Les modèles de l’armée étaient eux équipés d’une finition en queue de poisson (fishtail) pour protéger d’avantage de la pluie. Les modèles les plus représentatifs offrent deux options de fermeture avec un zip et des boutons. Enfin, elle comporte généralement des poches plaquées sur le devant et deux autres au niveau des côtes.

Comment la porter ?

La parka du fait de sa longueur arrivant aux cuisses est traditionnellement un vêtement destiné aux grands et moyens. Cependant il existe désormais des modèles courts, c’est ce sur quoi il faut veiller si vous êtes petit, la longueur. Les inspirations des modèles de parka sont diverses. Vous pouvez choisir un modèle de bûcheron, à porter avec un jeans et une chemise à carreaux, un modèle militaire avec lequel il est sympa de mélanger les styles ou un modèle minimaliste que l’on peut même porter par dessus un costume, comme un manteau de pluie.

Faguo Copenhague 2

Parka Vernon Faguo, collection FW18-19

Laquelle choisir ?

Avant de choisir votre parka, réfléchissez avant tout à quelle saison vous souhaitez la porter. Car de nombreux sites proposent encore des stocks d’été, ainsi on a vite fait de se retrouver avec un modèle fort joli mais qui ne protège pas du froid (la confusion est très facile). N’oubliez pas alors de regarder si elle est doublée pour une utilisation en températures fraîches. Si vous cherchez un modèle pour un froid polaire, soyez prêt à y mettre le prix.

selection parkas automne hiver 2018


(1) Olow : 285€
(2) Faguo : 230€
(3) Maison Standards : 285€
(4) Jack & Jones : 95€
(5) Baracuta : 559€

B. Le caban


Les origines du caban seraient arabes, mais ce manteau court en laine aurait atterri en Europe grâce à des navigateurs du 15ème siècle. On peut supposer que ce sont alors les marins qui l’ont porté en premier. Le caban traditionnel est bleu marine, il comporte un large col, des poches passepoilées en biais au niveau des hanches et un boutonnage croisé fait de boutons ornés d’une ancre qui à l’époque pouvait permettre de fermer le manteau dans les deux sens, selon la direction du vent. S’il est resté le manteau des marins de toutes les époques, le caban s’est énormément démocratisé à l’issue de la 2nde Guerre Mondiale lors de laquelle il faisait partie du paquetage des soldats américains.

Comment le porter ?

Le caban est un manteau court. Il allonge la silhouette des hommes petits et de taille moyenne sans compromis de style. Pour les grands, il ne représente pas non plus de soucis. Le porter n’est vraiment pas un casse-tête car il se prête à tous les looks : en baskets avec un jeans brut ou un chino, ou de manière plus chic avec un pantalon élégant, une paire de Richelieu et une chemise. Personnellement, j’aime beaucoup le porter sur une veste en jean et j’aime penser à l’image « ouais ma veste en jean me colle trop à la peau, je ne peux jamais la quitter ». Plus sérieusement, elle peut aisément remplacer un pull ou un cardigan. Dernière chose, vous pouvez tenter de le mettre sur une veste de costume, mais l’entreprise est risquée. Il faut dans ce cas que vous possédiez un modèle assez long pour que la veste ne dépasse pas.

caban montlimart automne hiver 2018

Caban Montlimart, collection FW18-19

Lequel choisir ?

Choisir un caban est plus difficile qu’il n’y parait. Car c’est un manteau que l’on retrouve partout, ainsi il n’est pas forcément chose aisée de déceler les modèles de qualité. Veillez tout d’abord à ce que la composition du manteau contienne au moins 70% de laine afin qu’il vous tienne chaud. Consacrez vous ensuite au style. Encore une fois, tous les cabans ne se ressemblent pas. Vous cherchez un modèle authentique, portez alors attention aux poches, aux boutons (s’ils sont gros et ornés d’une ancre) et aux épaulettes. Vous cherchez un modèle plus chic, misez alors sur l’absence de détails et optez pour une pièce minimaliste.

election cabans automne hiver 2018


(1) Octobre Éditions : 350€
(2) Schott : 425€
(3) Montlimart : 380€
(4) Ted Baker : 430€
(5) Maison Standards : 235€

C. Le pardessus

Le pardessus tire son nom du fait qu’il se met par-dessus les vêtements. Longue veste imperméable il est sobre et souvent avec un large col en V plaqué. Bien que son image soit quelque peu désuète, il n’en reste pas moins élégant.

Comment le porter ?

Le pardessus ne convient pas aux personnes de petite taille (voire de taille moyenne pour les modèles trop longs) car il tasse leur silhouette. On a tendance à penser que le pardessus est un vêtement élégant, qu’il ne se porte que sur un costume ou une tenue chic. C’est presque vrai ! Exception faite des modèles d’officiers de l’armée que l’on trouve dans les friperies ou les surplus. Ceux-ci possèdent souvent de jolis détails dorés, des épaulettes et des grades militaires. On peut les porter aisément de manière casual, mais tout de même pas avec des baskets ce qui ne créerait pas un ensemble cohérent. Pour le reste, on ne trouve généralement que des modèles qui s’associeront avec des tenues chic. Attention toutefois aux couleurs si vous portez un costume. Si vous portez du bleu, optez pour un manteau gris. Si vous portez du gris, optez pour un manteau noir ou bleu. Si vous portez du noir, optez pour un manteau noir.

Manteau Octobre

Manteau Roland Octobre Editions, collection FW18-19

Lequel choisir ?

Le pardessus est généralement en laine, il conviendra lors de votre choix d’être vigilant sur le taux de laine dont il est composé. Faites attention aux modèles dont la coupe est trop droite ce qui vous donnerait l’air d’une patate même si vous êtes grands.

selection pardessus automne hiver 2018


(1) Chevignon : 330€
(2) Sandro : 465€
(3) Figaret Paris : 480€
(4) Topman : 120€
(5) Ted Baker : 515€

D. Duffle-coat

Le duffle coat doit son nom à la matière qui le compose à savoir une laine épaisse provenant de la ville de Duffel en Belgique, d’où son nom. Comme souvent dans la mode masculine, c’est une pièce d’origine militaire qui aurait été utilisée la première fois par la Royal Navy, armée de mer anglaise, à la moitié des années 1800 et ensuite popularisé par un maréchal de l’armée britannique nommé Bernard L. Montgomery qui en avait fait son uniforme de travail (voir l’article sur l’histoire de Gloverall).

Il est mi-long, fait d’une laine robuste et comporte de nombreux détails qui le rendent si particulier : des empiècements au niveau des épaules, des poches plaquées et cette fermeture originale faite de boucles en corde ou en cuir dans laquelle on glisse ces cônes de bois incurvés. Selon les dires, c’est un système qu’utilisait l’armée prussienne afin que les marins puissent ouvrir et fermer leur manteau même en portant des gants.

Comment le porter ?

Le duffle-coat est généralement un manteau mi-long. Si vous êtes petit, veillez à le choisir court toujours dans la même optique. Généralement, on le porte de manière casual, avec un jeans, une chemise et un beau pull. Aux pieds, oser des baskets vraiment sportives serait une entreprise complexe. Le mieux alors est de se contenter de modèles minimalistes ou d’une paire de derbies. Chose également risquée : le port du costume associé au duffle coat. Si vous voulez vraiment tenter le coup, attention à ce que le modèle ne soit pas trop serré pour ne pas froisser votre veste. Optez pour un modèle foncé (gris, marine, noir) qui se prêtera mieux au port de vos divers costumes.

Duffle Coat Sandro

Duffle Coat Niversity Sandro, collection FW18-19

Lequel choisir ?

La maxime reste la même pour tous les manteaux en laine. On regarde ainsi la composition du duffle-coat avant d’envisager un achat. Bien que ce manteau ait été couru ces trois dernières années, peu de folies créatrices lui ont été appliquées (ce qui est un bon point) si ce n’est sur les variations de longueur, ainsi la possibilité de tomber sur un modèle vraiment laid est restreinte (mais elle existe tout de même !)

selection duffle coat automne hiver 2018


(1) Lacoste : 380€
(2) Chevignon : 425€
(3) Armor Lux : 345,90€
(4) Montgomery : 299€
(5) Dalmard Marine : 399€

E. Le trench coat

Les origines du trench-coat sont toujours aussi floues. On ne sait encore pas qui de Thomas Burberry ou d’Acquascutum ; deux marques anglaises, a dessiné le premier ce manteau en sergé de coton pour des fins militaires. Seulement ses caractéristiques restent les mêmes : un manteau long, ceinturé, imperméable et à boutonnière croisée créé pour être porté dans les tranchées (trench coat est la traduction de « manteau de tranchée ». Sur les modèles originaux, on trouve également une doublure amovible, des épaulettes et des pattes de serrage aux manches. Les couleurs les plus courantes sont le beige, le marine et le noir.

Comment le porter ?

Le trench-coat fait partie des ces pièces fortes du vestiaire masculin qui ne sont pas forcément facile à assumer quand on ne se sent pas d’avoir les épaules pour les porter. Une fois ce cap franchi, il sera le parfait allié pour protéger votre costume des intempéries automnales. En effet, il conviendra mieux aux tenues élégantes et s’associera facilement à une tenue casual chic type chukka/jeans/chemise/blazer. Les inconditionnels de baskets devront privilégier des modèles sobres, en cuir. Comme tous manteaux longs, il sera plus adapté aux physiques de taille moyenne à grande.

Trench The Kooples

Trench The Kooples, collection FW18-19

Lequel Choisir ?

Le trench coat est un grand classique de la garde-robe masculine, il ne se démode pas. Attention de veiller aux modèles en matières synthétiques qui froissent et donnent un aspect trop négligé. Un manteau si élégant, ce serait dommage qu’il n’ait pas d’allure. Préférez les modèles en coton et regardez la qualité de la doublure. Cela vaut également pour tous les manteaux : regardez si les boutons sont bien cousus, car il n’y a rien de plus ennuyeux que d’avoir à recoudre ses boutons au bout d’un mois de port.

selection trench automne hiver 2018


(1) The Kooples : 395€
(2) River Island : 100€
(3) Sandro : 445€
(4) Acne : 470€
(5) Balibaris : 395€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles