Conseils en mode masculine
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Comment choisir une doudoune ?

Après s’être attaqué il y a quelques semaines à notre guide pour bien choisir une parka, on vous propose aujourd’hui de vous partager quelques clefs pour dénicher une doudoune chaude et confortable (taillée pour la saison qui s’annonce… glaciale !). En hiver, lorsque les températures passent sous la barre des 0°C, il est important de bien être équipé et donc de se couvrir efficacement pour faire face au froid. Et très souvent (oui, dans la mojorité des cas), c’est davantage vers une parka isolante ou une doudoune que l’on se tourne. Bien sûr, le choix va être influencé par le climat de la région où l’on réside : un froid sec, des températures douces et une pluie quasi-quotidienne, un vent saisissant, etc. Bref, sans plus attendre, voici notre guide pour bien choisir une doudoune.

Sommaire :

1. La petite histoire de la doudoune
2. Quelles sont les caractéristiques d’une doudoune ?
3. Quels composants choisir pour une doudoune ?
4. Où trouver une doudoune de qualité ?

Doudoune provenant d’une ancienne collection d’Uniqlo

1. La petite histoire de la doudoune

Quelles sont les origines de la doudoune ? Dans le combat de la paternité, deux pays s’affrontent : la France vs les États-Unis. Pour les américains, la création de la doudoune revient à Klaus Obermeyer, un allemand installé aux Etats-Unis. Afin de faire face au froid polaire des montagnes rocheuses du Colorado, il aurait découpé un duvet de lit pour concevoir un manteau isolant. On est alors en 1947 et le premier prototype de la doudoune est né. Pour d’autres, son invention revient à l’alpiniste Lionel Terry, qui pour braver des froids extrêmes, s’est équipé d’une doudoune (on est alors dans les années 50). Un élément de son histoire est beaucoup plus sûr : la doudoune developpe sa popularité grâce à la marque française Moncler. En effet, lors des Jeux Olympiques de Grenoble en 1968, l’équipe de France de ski alpin est équipée de doudounes de la marque. Encore en France, à partir de 1970, la marque Pyrenex (alors spécialiste de la literie) lance les premières doudounes conçues à partir de duvet d’oie d’Aquitaine. Dans les années 80, la marque propose, presque au même moment que Chevignon, une doudoune adaptée à un usage urbain. Quoi qu’il en soit, la doudoune a quitté peu à peu les sommets enneigés et les alpinites pour toucher un plus large panel de personnes. On la retrouve alors dans la tendance pop, notamment avec des modèles colorés, puis dans l’univers streetwear dans les années 90 (voir le billet : 10 pièces iconiques des années 90). Si elle se fait un peu plus discrète ces dernières années, elle reste une très bonne option en hiver !

histoire doudoune

Moncler a habillé l’équipe de France lors des Jeux olympiques de Grenoble, en 1968 (Hulton Archive/Getty Images)

2. Quelles sont les caractéristiques d’une doudoune ?

Vous l’avez compris, comme on l’expliquait dans notre sujet sur les parkas, le choix de notre doudoune va dépendre en partie de l’usage qu’on en fait (c’est très important d’en avoir conscience avant de sauter le pas). Si par exemple vous résidez dans le sud de la France et que les hivers sont cléments, il n’est pas nécessaire de se tourner vers une doudoune rembourrée à partir de duvet et de plumettes d’oie. Pourquoi ? Tout simplement parce que celle-ci ne sera pas adaptée au climat et que par concéquent, vous risquez de mourrir de chaud sous votre doudoune ! 😰

A. Qu’est ce qu’une doudoune ?

À l’origine, une doudoune est une veste rembourrée à partir de duvet et de plumettes de canards ou d’oies. Véritables matières isolantes, elles vont créer des centaines de petites poches d’air qui vont permettre de conserver l’air chaud près du corps. On considère que la matière issue de l’oie est plus légère et chaude que celle provenant du canard. Notons tout de même qu’un rembourrage à base d’oie est plus onéreux que les plumettes de canard. Désormais, il n’est pas rare de trouver sur le marché des modèles au rembourrage synthétique, imitant les propriétés de la plumette naturelle.

dualist doudoune debout face bleu homme

Photo issue de notre test de la doudoune Dualist

B. L’isolation themique

L’isolation thermique est le fondement même d’une bonne doudoune : elle doit être capable de nous protéger d’un froid sec et d’un vent saisissant. Pour juger la qualité d’un duvet, on utilise ce qu’on appelle le « power fill » (pouvoir gonflant en français). Cet indicateur permet d’évaluer la capacité d’isolation thermique par rapport à l’emprisonnement d’un volume d’air (la chaleur créée par notre corps). Plus le duvet est en capacité de conserver et d’emmagasiner de l’air, plus il gonflera et donc nous tiendra chaud. Pour vous donner un ordre d’idée, on trouve généralement sur le marché des doudounes ayant un power fill variant entre 300 et 900. Plus il est élevé, plus le duvet est considéré comme étant de qualité. Un canard ou une oie élevés en plein air auront par exemple un cuin plus elevé. La qualité du duvet va donc jouer sur ses propriétés isolantes. Tous les duvets ne se valent pas. Si les marques mettent en évidence uniquement la proportion duvet/plumettes, il sera nécessaire de poser la question à un vendeur ou tout simplement à la marque en question.

Voici une illustration qui résume explicitement l’idée :

down fill duvet doudoune

La différence de FP est flagrante sur cette photo !

C. La respirabilité

Si une doudoune se doit d’être isolante, il est important de veiller à ce qu’elle soit également respirante. En règle générale, pour tout vêtement, les fibres synthétiques (dérivées du plastique) sont beaucoup moins respirantes que les matières naturelles (laine, duvet, etc.). Ainsi, dans l’entrée de gamme, le rembourage synthétique va certes retenir la chaleur corporelle, mais ne va pas évacuer la transpiration (un détail qui a toute son importance… 😬). Il s’agit très souvent de ouate de polyester. Bien entendu, quand on monte en gamme, la différence entre un duvet naturel et une matière synthétique se fait moins ressentir (même si le duvet reste plus respirant qu’une matière synthétique). Il existe des technologies qui sont étudiées pour assurer la respirabilité du vêtement, comme par exemple le Polartec Alpha, le Climashield ou encore les rembourrages de Primaloft. Il faudra donc veiller à la nature du rembourage, mais également à celle des tissus extérieurs et intérieurs qui peuvent jouer un rôle pour la respirabilité du vêtement.

Choisir doudoune homme

Photo issue des archives du camion : le look « Chasseur de Menhirs » de Max

D. Les différents styles de doudounes

Influencé par l’évolution de la mode, l’arrivée de nouvelles technologies et de nouvelles matières sur le marché de l’outdoor, le design de l’imposante doudoune traditionnelle a bien changé. S’il est toujours possible de trouver des doudounes classiques, on peut désormais se tourner vers des modèles plus légers, plus performants et plus près du corps. Quoi qu’il en soit, les prix des doudounes sont variables, passant d’une cinquantaine d’euros à des tarifs dépassant les 1000 €. Le prix va essentiellement varier en fonction des matières, de la qualité du rembourrage, de la technicité du produit, mais aussi de la qualité et de la quantité de plumettes et du duvet présents dans la composition de la doudoune. Aujourd’hui, on trouve des doudounes dans tous les styles et pour tous les goûts : casual, légère, rétro, outdoor, de créateurs ou encore sans manches. Voici quelques exemples :

– La doudoune casual

La doudoune casual est la plus basique qui soit ! Avec le temps, les marques ont eu tendance à la rendre plus élégante afin qu’elle soit portable plus facilement tous les jours. Ainsi, l’usage de matières synthétiques pour l’extérieur a diminué. Malgré cela, les modèles aux couleurs flashy et brillantes ont persisté, trouvant grâce aux yeux d’un public différent. Certaines sont plus fines que d’autres et peuvent même se porter par-dessus des tenues plus formelles, alors que d’autres sont exclusivement réservées à des tenues plus sportives.

doudoune casual homme

Doudoune Horlubar (crédit photo : L’Exception)

– La doudoune légère

Cela fait plusieurs années que la doudoune extra-light a fait son apparatition sur le marché. Elle se caractérise par un poids léger, des coupes près du corps et une matière flexible. Généralement, si elle est efficace en cas de fraîcheur, on la préfèra en tant que liner, sous une veste ou une parka par exemple. Comme la doudoune traditionnelle, on portera attention à son rembourage. Attention, même s’il y a la présence de duvet et de plumettes, ce n’est pas une doudoune pour affronter un hiver glacial. On notera que ça peut être une bonne option pour ceux qui habitent dans une région où les hivers sont doux et secs.

doudoune homme légère

Doudoune Colmar (crédit photo : L’Exception)

– La doudoune rétro

On regroupe dans ces doudounes tous les modèles typés aviateur, westerns et ambiance chasse & pêche. Idéalement, elle comporte des détails en cuir, en laine, des poches à la poitrine et des finitions en fourrure ou en velours. Leur design comporte également certains détails proches de ceux que l’on trouve sur les vestes et chemises en jean. C’est d’ailleurs de cette manière qu’on la portera idéalement, avec un jean, une grosse maille, une chemise en flanelle et une grosse paire de boots (je sais, j’aime bien grossir le trait). Par contre, pas question ici de chercher un modèle « slim« , le cow-boy assume toujours que sa doudoune soit bien gonflée !

doudoune vintage homme

Doudoune Patagonia (crédit photo : L’Exception)

– La doudoune grand froid

Le cas le plus extrême, mais aussi l’un des choix les plus coûteux. Clairement, ce type de doudoune est taillé pour lutter contre les grands froids et comporte donc un rembourrage de bien meilleure qualité et une membrane imperméable. Si on souhaite porter ce type de manteaux en ville, il vaut mieux habiter dans un pays très froid et passer du temps en extérieur, car dans le cas contraire, on risque de suer à grosses gouttes dans le métro. La grande caractéristique de ces modèles, c’est qu’ils comportent une capuche. D’ailleurs, on peut considérer ce type de pièce comme une véritable parka d’hiver.

parka chaude homme

Doudoune (parka) Scandinavian Edition (crédit photo : L’Exception)

3. Quels composants choisir pour une doudoune ?

Ici, on va rentrer plus dans les détails et clarifier les choses concernant le type de rembourage qu’il faut prioriser. Tout dépendra de l’usage qu’on en fait et du lieu où l’on réside ! Il ne sert à rien de prendre une pièce trop isolante si on n’en a pas l’utilité !

A. Le duvet et les plumettes 🦆

Aujourd’hui, même si la tendance commence à évoluer, on retrouve principalement un rembourage d’origine animale, soit du duvet et des plumettes d’oies et de canards. Le duvet est situé sous le ventre et sous les ailes de l’animal. Souple, très léger et gonflant, c’est la partie la plus précieuse du plumage (mais aussi la plus coûteuse). Les plumettes sont quant à elles situées au-dessus du duvet. Cette petite plume permet entre autre d’assurer l’homogénéité du remplissage des doudounes tout en leur donnant du gonflant. À l’inverse de ce que l’on pourrait penser, les plumes (situées sur tout le reste du corps de l’oie et du canard) sont rarement utilisées pour le garnissage des doudounes. Et pour cause, rigides et peu élastiques, elles sont surtout moins isolantes et peu confortables.

Est ce qu’il existe plusieurs qualité de duvet ?

La réponse est oui, tous les duvets ne se valent pas. Plusieurs paramètres viennent en compte : la localisation de l’élevage (un canard venant d’une région froide aura un duvet plus performant), l’âge de l’animal (un canard plus âgé offre un meilleur duvet qu’un jeune canard). Et si vous devez choisir entre le duvet de canard ou d’oie, sachez que niveau performance c’est cette dernière qui remporte le combat !

duvet oie doudoune homme

Duvet d’oie

Est-ce qu’il existe une bonne proportion duvet/plumettes ?

Une bonne doudoune doit comporter une majorité de duvet dans sa composition. La répartition 70/30 correspond par exemple à un garnissage composé de 70% de duvet et 30% de plumettes. Les doudounes très haut-de-gamme peuvent aller jusqu’à 95/5. On conservera dans la plupart du temps une proportion de plumettes qui permet d’assurer la cohésion du remplissage, même si certaines marques haut de gamme parviennent à faire des produits de très grande qualité avec du 100% duvet.

Qu’en est-il du traitement du duvet ?

Il est difficile de le vérifier, mais un duvet est de meilleure qualité s’il a été lavé et trié au préalable. Si cette étape n’est pas réalisée dans un délai de 4h après le prélèvement, le duvet peut perdre en qualité. Cette étape est donc importante pour éliminer les poussières et les plumes les plus rigides.

B. Les rembourrages synthétiques

– Le cas du polyester (ouate basique)

Il existe des doudounes entrée de gamme qui possèdent un rembourrage uniquement réalisé à partir de matières synthétiques, soit généralement du polyester. Même si bien entendu, le polyester retient la chaleur corporelle, il ne tiendra pas aussi chaud qu’un duvet. De la même façon, le polyester retient la chaleur corporelle, mais n’évacue pas la transpiration. On parle ici souvent de ouate basique : un rembourrage classique en fibre de polyester. On peut imiter la forme physique d’une plume, mais ses propriétés isolantes naturelles restent uniques !

ouate synthétique doudoune

Ouate synthétique (polyester)

– Les rembourrages synthétiques techniques

Concernant les produits techniques, le rembourrage synthétique n’est pas à proscrire, bien au contraire. Il s’agit d’une alternative aux duvets et aux plumettes d’origine animale. Voici donc les principaux rembourrages synthétiques qui dominent le marché (bien sûr, il y en a bien d’autres) :

  • Climashield

Climashield fait partie des meilleures isolations synthétiques du marché. Il s’agit du spécialiste des filaments continus. Fournissant l’armée américaine depuis plus de 30 ans, on apprécie cet isolant pour sa durabilité, sa légèreté, et ses performances thermiques. Une vraie référence dans le milieu !

  • Primaloft

Également bien présent sur le marché, Primaloft segmente son offre en trois gammes (à trois niveaux de qualité différents) : Gold, Silver et Black. Comme ses autres compères, il s’agit également d’une des meilleures isolations. Comme Climashield, ils ont notamment collaboré avec l’armée américaine pour produire des produits performants et hautement isolants.

  • Polartec

Très connu dans le milieu, les tissus synthétiques Polartec imitent les propriétés isolantes de la laine tout en étant plus respirants, durables et plus faciles à entretenir. Les fibres vont donc retenir l’air et la chaleur créés par notre corps tout en évacuant efficacement la transpiration. C’est une fibre qualitative, résistante et intéressante par ses propriétés.

climashield conseils

Climashield : un isolant performant

C. Garnissage naturel vs synthétique : lequel choisir ? 🤔

C’est souvent la question que l’on se pose quand on recherche une doudoune, et sans doute celle que vous vous posez en lisant cet article. Pour répondre le plus simplement possible, il important d’analyser les points positifs et négatifs de chacun d’entre-eux. Dans une ère où l’on favorise le bien-être animal et où l’on arrive à développer des matières techniques (comme le Climashield) qui ont des propriétés quasi-équivalentes au duvet animal, il est tout à fait envisageable de se tourner vers une matière synthétique performante. Bien entendu, cela va dépendre des convictions de chacun, mais également de l’usage qu’on souhaite en faire :

  • Si vous habitez dans une région où les hivers sont rudes, qu’il neige, que vous souhaitez vous tourner vers un rembourage performant et que vous avez le budget, le duvet d’oie reste une bonne option. On vous conseille tout de même de jeter un coup d’œil à l’origine du duvet, à sa qualité et à sa proportion. Bref, de rester vigilant.
  • Si le bien-être animal est important à vos yeux, que vous habitez dans une région où les hivers sont doux, qu’il pleut souvent et que vous recherchez une pièce polyvalente, on vous conseille de vous tourner vers un rembourage synthétique (évitez tout de même la ouate de polyester). Aujourd’hui, il existe des matières techniques qui rivalisent avec le duvet d’oie, et ce pour des prix similaires, voire inférieurs. Par ailleurs, la certification Responsible Down Standard permet de s’assurer des conditions d’élevage décentes pour les oies.

Les tissus extérieurs

Les tissus extérieurs ont pour mission principale de protéger le duvet de l’humidité. Car une fois mouillé, le duvet perd ses attributs de conservation de chaleur. Ils doivent également être respirants, coupe-vent et un minimum étanches. De ce fait, une doudoune peut être faite dans de nombreuses matières différentes plus ou moins techniques que l’on retrouve habituellement sur des parkas classiques comme des pièces plus techniques dédiées à la pratique de sports. Ainsi, on peut si l’on souhaite accéder à de nombreuses certifications (Softex, Pertex, Pertex Endurance, Gore-Tex, Thinsulate, etc.) garantissant un niveau d’étanchéité et d’isolation. Il ne faut pas oublier des matières plus naturelles comme le coton ciré, la laine ou le cuir et vérifier en amont de l’achat qu’ils soient bien étanchéifiés.

Penfiled-Doudoune

Doudoune Penfield

4. Où trouver une doudoune de qualité ?

Comme à notre habitude, on vous propose de découvrir une liste (non exhaustive) de marques classées par gammes de prix !

A. Doudounes à moins de 300€

Sous la barre des 300€, on peut considérer que l’on est dans l’entrée de gamme. Ici, vous trouverez des doudounes provenant d’enseignes ou de marques populaires. Même s’il y a certaines exceptions, le rembourage sera principalement constitué de ouate de polyester et le tissu extérieur ne sera pas déperlant (ni même imperméable). Dans le cas des duvets, ils seront rares, proviendront de jeunes canards (et non d’oies) et des pays d’Asie (dans le but de réduire au maximum le prix de vente final). Dites vous bien qu’une doudoune proposée à moins de 300€ contenant du duvet et des plumettes peut cacher quelque chose ! Si vous recherchez une doudoune et que vous ne souhaitez pas braver un froid glacial, un rembourrage en matière synthétique peut être une bonne option. On trouve des modèles intéressants parmi les marques citées ci-dessous :

B. Doudounes entre 300€ et 500€

À partir de 300€, on commence à trouver des modèles intéressants rembourés à partir de matières naturelles (et synthétiques) plus performantes, et donc plus isolantes. Bien entendu, le prix dépendra également de la quantité de duvet et de l’épaisseur de la doudoune. À savoir qu’il vaut mieux prévilégier un rembourrage moins important, mais plus performant. On trouvera un pourcentage de duvet plus appréciable (versus le pourcentage de plumettes). Selon les marques et les modèles, les rembourages seront composés de duvet de canards ou d’oies. Dans cette tranche de prix, on trouvera des marques typées outdoor misant sur la performance de leurs produits et la qualité de leurs isolants (naturels comme synhtétiques). Il y a aura également des marques plus urbaines qui proposeront des pièces moins sportswear : 

C. Doudounes au-dessus de 500€

Au-dessus de 500€, on trouve bien entendu des duvets naturels de meilleure qualité, mais également des rembourrages synthétiques très appréciables (vive le Climashield). Certains isolants techniques s’approchent des performances du duvet animal. Dans cette gamme de prix, en plus des traditionnelles doudounes, on trouvera des modèles « grands froids » plus hybrides et versatiles. À mi-chemin entre la parka et la doudoune, ces pièces mixent : isolation, respirabilité et imperméabilité (vous trouverez d’autres marques ici : comment choisir une parka ?). Autre point non négligeable : on pourra apprécier des modèles imperméables disposant par exemple d’une membrane Gore-tex ou autres. Dans cette gamme de prix, il faut faire attention, car si l’on trouve des modèles hautement isolants, il faut en avoir l’utilité, car ce type de pièce peut vite nous tenir trop chaud (selon la région et le climat). Les marques que l’on cite ici proposent des doudounes classiques et performantes :

Si vous souhaitez ajouter votre pierre à l’édifice (car on n’a pas énuméré toutes les marques qui proposent des doudounes), n’hésitez à nous suggérer des marques qui proposent doudounes chaudes et confortables en commentaire ! 😊

Comment choisir un manteau ?

Comment choisir une parka ?

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles