Surchemise Office Artist Oak : Test & Avis

Clairement, l’hiver est propice à ressortir des vêtements dont les matières sont propres à cette période. Plus épaisses et plus isolantes, elles sont bien souvent salutaires lorsque le mercure commence à flirter avec des températures négatives. Et parmi toutes celles qui luttent pour protéger nos corps frêles des bourrasques glacées, il y en a une qui s’en sort nettement mieux que les autres : la laine. Cette dernière est d’ailleurs si efficace qu’on a su la travailler de diverses façons afin qu’elle s’adapte à plusieurs situations. La flanelle est alors l’un de ses dérivés les plus utilisés, surtout en ce qui concerne les hauts. C’est ce qu’a fait Office Artist, marque spécialisée dans la chemise et lancée en 2014 par Olivier Cothenet. Pour sa toute nouvelle création, elle s’est servie de cette matière particulière. Voyons donc sa vision de la surchemise :

Surchemise Office Artist Sourire

Fiche technique

  • Surchemise Oak
  • Flanelle 100% laine vierge de chez Vitale Barberis Canonico
  • Coupe semi-slim
  • Bouton en corozo
  • Col classique
  • Poignets simples

Test

Personnellement, la surchemise fait partie intégrante de mes tenues hivernales (en même temps, je me vois mal en porter une sous 35°C). Si certains la considèrent parfois comme une alternative au blouson, je la vois davantage comme celle au pull. Ainsi, je la cherche relativement épaisse pour me protéger du froid mais pas trop non plus afin de pouvoir ajouter une couche supplémentaire. Et à première vue, cette Oak semble remplir ce point : le tissu, une flanelle 100% laine vierge de chez Vitale Barberis Canonico, semble idéalement épais (218g/m2). En découle un toucher relativement doux et duveteux qui promet des ports agréables. Détail très discret mais qui fait tout le charme de la pièce : les motifs qu’il arbore. En effet, le tissu présente de très petits carreaux marine et noir du plus bel effet.

Surchemise Office Artist Manche Retroussee

Surchemise Office Artist Tissu

Lorsque je décide de me mettre en quête d’une nouvelle chemise (ou, dans le cas présent, une surchemise), il y a un point pour lequel je suis intransigeant : le col. Que ce soit sur son montage comme son ouverture mais aussi son tombé, je l’ausculte sous tous les angles à la recherche du moindre défaut. Ici, je dois dire que le montage est plutôt sérieux : la base est solide et promet une belle tenue du col. Relativement rigide, il ne fait aucun doute que ses pointes restes droites une journée durant. Défini comme classique par la marque, il semble se poser idéalement (mais on vérifiera ce point une fois la surchemise sur les épaules).

Surchemise Office Artist Col

Après le col, je me suis attardé sur la gorge. Traditionnellement, une chemise classique est munie de sept boutons. Ici, cette Oak est équipée de six boutons dont la dernière boutonnière est horizontale (ce qui contribue à garder les pans le plus droit possible). Ce choix peut facilement s’expliquer par la taille relativement imposante des boutons, obtenus à l’aide de corozo 100% naturel. Ces boutons, on les retrouve d’ailleurs sur les deux poches poitrine de la pièce ainsi qu’au niveau des poignets (également simples). Enfin, je me suis penché sur les coutures. Réalisées en sept points par centimètre (gage de solidité), elles sont pour la plupart impeccablement réalisées.

Surchemise Office Artist Poche Corps

Surchemise Office Artist Bouton Close

Surchemise Office Artist Couture Omoplate

Essayage

Comme dit plus haut, la surchemise fait partie de mes pièces favorites. Je suis donc devenu assez pointilleux lorsqu’il s’agit d’en acquérir une nouvelle. Pour ce test, j’ai commandée cette pièce Office Artist dans ma taille habituelle à savoir S. Une fois sur les épaules, je dois dire que la coupe est plutôt bonne. En effet, je suis en présence d’un vrai S, ce qui se traduit par un tombé d’épaules impeccable mais également sur une longueur de buste optimale (la pièce s’arrête juste en dessous de la ceinture).

Surchemise Office Artist Look

T-shirt Balibaris | Pantalon Paname Collections | Baskets Juch

Surchemise Office Artist Bar

Si j’ai plus l’habitude des cols américains, je dois dire que celui de cette surchemise me plaît également et ce principalement grâce au fait qu’il soit assez rigide afin de bien tenir en place. La flanelle Vitale fait, comme on dit, le taf puisqu’elle porte chaud juste ce qu’il faut. De plus, et bien qu’elle soit plus épaisse qu’une chemise classique, elle reste souple et fluide.

Avis

On en arrive maintenant au bilan, qui, comme d’habitude, commence par le prix de la pièce : 129€. Un prix plutôt conséquent qui peut se justifier par plusieurs points. Mais avant de les découvrir, je m’attarderais sur ce qui m’a dérangé. Et cela passe exclusivement par le choix des boutons qui sont un peu trop voyants à mon goût. Au-delà de cela, c’est un sans faute ! Le choix de cette flanelle Vitale Barberis Canonico est pertinent puisque cette dernière apporte la protection thermique souhaitée ainsi qu’un cachet certain à l’ensemble : j’adore sa teinte et son motif, sorte de petits carreaux marine et noir. La coupe est également réussie et nous permet de porter la surchemise aussi bien ouverte que fermée. Bref, Office Artist nous propose une toute nouvelle pièce dans sa collection dans la lignée de ce qu’elle nous a habitué : bien faite, avec un beau tissu et une coupe juste et moderne.

Plus d’infos sur https://www.office-artist.com

les plus

  • Le tissu utilisé
  • Une coupe juste
  • Une tenue de col impeccable

les moins

  • Les boutons !
chemises basiques

Chemises

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux chemises l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs chemises préférées !

Découvrez nos articles chemises

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
Surchemise Office Artist Sourire
Chez Office Artist

129€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles