Conseils en mode masculine

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

10 montres de plongée à connaitre

Il y a quelques semaines via notre compte Facebook, on vous sollicitait pour savoir quels étaient les modèles de plongeuse que vous comptiez parmi votre collection de tocantes, mais surtout pour connaître les modèles que vous rêviez d’avoir (car oui, on a tous le droit de rêver). Ainsi, à partir de vos commentaires et de nos fructueux échanges, on a souhaité rédiger un article au sujet des belles plongeuses. Dans notre sélection (non exhaustive bien entendu), on a classé les modèles par ordre croissant. De la montre la plus abordable aux rêves les plus fous, voici donc notre sélection de 10 montres de plongée :

Timex M79 Automatic

Et on commence avec la plongeuse la plus abordable de notre sélection, j’ai nommé : la Timex M79. Comme on l’évoquait encore récemment dans notre article sur les 10 marques de montres abordables à connaître, Timex est une marque américaine qui a fortement participé à la démocratisation de l’horlogerie en proposant des modèles avec un excellent rapport qualité/prix. Parlons à présent de cette M79, une belle réédition tout droit sortie des années 70. Cette dernière reprend le design de la Timex Q, c’est-à-dire des lignes épurées et un style vintage. Le boîtier est brossé avec des biseaux polis et on retrouve un verre acrylique bombé, ainsi qu’une lunette unidirectionnelle. Le boîtier mesure ici 40 mm de diamètre, soit 2 mm de plus que sa grande sœur. Avec sa lunette bleue et noire, on remarquera qu’elle a un petit air de ressemblance avec la « Batman » GMT-Master II de chez Rolex. Le fond de boîte est quant à lui transparent (et vissé), laissant alors apparaître le mouvement automatique Miyota 820 (réserve de marche théorique de 40h). Enfin, la M79 est montée sur un bracelet en acier inoxydable plié, brossé et poli, venant alors renforcer le caractère vintage de ce garde-temps.

Montre Timex M79 automatique

279€ – Montre Timex disponible chez Ocarat

Seiko SKX007

On ne pouvait pas rédiger cet article sans mentionner l’horloger japonais Seiko et sa célèbre Diver SKX007. Prisée par les amateurs de stylewatch, on apprécie cette plongeuse pour sa robustesse, la fiabilité de son mouvement automatique, mais surtout pour son prix abordable. Comme la plupart des plongeuses, cette Seiko est assez massive. La SKX007 possède un diamètre de boîtier de 42,5 mm pour une épaisseur de 13,25 mm. Pour ceux qui ont un petit poignet, on conseille de partir sur le modèle SKX013 qui possède quant à lui un diamètre de 38 mm. L’une des particularités de cette Diver est certainement la couronne qui est positionnée à 4h et non à 3h (comme sur la grande majorité des montres). Au niveau du fond de boîte (vissé et poli), on retrouve l’illustration de la vague et le logo de la marque. Sur le fond du cadran noir, on distingue de gros points blancs au niveau des heures et des traits blancs (plus discrets) pour la lecture des minutes et des secondes. À droite, la SKX est équipée d’un guichet double fenêtre de forme rectangulaire permettant d’afficher la date ainsi que le jour de la semaine à l’aide de ses 3 premières lettres. Enfin, ce modèle est animé par un calibre Seiko 7s26, un mouvement fiable et robuste. Notez que la marque ne produit plus de SKX depuis deux ans, mais qu’il reste la possibilité d’en trouver encore en ligne ou en seconde main. Dans le même esprit et pour un budget inférieur, il est possible de se tourner vers la ligne Seiko 5.

Montre Seiko SKX007

420€ – Montre Seiko disponible chez Amazon

Hamilton Khaki Navy Scuba Auto

Si Hamilton est restée longtemps discrète sur le segment des montres de plongée, l’horloger a dévoilé en 2016 une remarquable plongeuse à l’esthétique riche d’histoire : la Khaki Navy Frogman. Un an plus tard, l’horloger a prolongé son expérience dans la montre de plongée et nous a proposé un modèle plus polyvalent : la Khaki Navy Scuba Auto. La marque en propose une noire, une noire et bleue, une noire et orange et plus récemment une verte kaki (2020). La Khaki Navy Scuba possède un boîtier standard, soit 40 mm de diamètre pour une épaisseur de 13,15 mm. De quoi en faire une montre idéale à porter au quotidien. Pensée pour être fonctionnelle avant tout, cette plongeuse possède un cadran noir où y sont disposés des index et aiguilles Super-LumiNova. En écho à la lunette tournante unidirectionnelle des 15 premières minutes, on retrouve une longue aiguille des secondes bleue. Ici Hamilton a souhaité réaliser une montre performante en l’animant du calibre H-10 (développé pour Hamilton par ETA, société sœur au sein du Swatch Group). Ce dernier bénéficie d’optimisations techniques et lui permet une réserve de marche exceptionnelle de 80 heures (contre environ 40h sur un mouvement standard). Ce détail rend la possibilité de ne pas porter sa montre tous les jours pour qu’elle se recharge. Avec cette plongeuse, Hamilton nous montre qu’il est tout à fait possible d’être compétitif tout en proposant un produit de très bonne qualité !

Montre Hamilton khaki navy auto

695€ – Montre Hamilton disponible chez Ocarat

Baltic Aquascaphe

Ici on va parler d’horlogerie française puisqu’on va (re)présenter un modèle de chez Baltic : l’Aquascaphe. C’est un garde-temps qu’on a testé sur le blog en 2018 et qui pour le coup, nous avait séduits sur plusieurs points. En développant l’Aquascaphe, la marque s’est attaquée à un grand classique de l’horlogerie : les montres de plongée. Avec un design simple et des lignes épurées, ce modèle de 2018 est une véritable toolwatch. On aime particulièrement sa personnalité et le caractère qui s’en dégage (oui, elle a du caractère). Tout comme ses prédécesseurs, cette dernière reprend des codes vintage, à commencer par la taille de son boîtier : 39 mm de diamètre et 12 mm d’épaisseur. On est certainement sur l’un des plus petits boîtiers de notre sélection de plongeuses. Petite particularité qui vient renforcer avec brio l’aspect néo-vintage : elle est équipée d’un verre saphir double dôme, ultra-résistant et anti-rayures, digne de ce qu’on pouvait trouver sur les gardes-temps des années 60/70. Concernant la lunette, celle-ci est également en verre saphir, ce qui donne un très bel effet de profondeur. Encore une fois, comme sur toutes les plongeuses, la lisibilité est de mise ! Ainsi, le SuperLuminova vient arborer le garde-temps et vient lui apporter de beaux contrastes. Enfin, la couronne est vissée, la montre est étanche à 200 m et est animée par un mouvement automatique fiable et précis : Miyota 9039. En somme, une très belle montre et surtout, un très bon rapport qualité/prix !

Montre Baltic Aquascaphe auto

695€ – Montre Baltic

Montre Baltic Aquascaphe : Test & Avis

Yema Superman Heritage

Si la marque avait peu à peu perdu de sa notoriété, on constate qu’elle revient en force depuis quelques temps avec notamment la réédition de très beaux modèles. Voyant l’engouement sur le marché de l’occasion et notamment la revente de certains modèles tels que Superman, Yachingraf ou encore Rallygraf, l’horloger français a lancé la série Héritage. Comme son nom l’indique, la marque relance les modèles phares qui ont contribué à son succès. Et la fameuse Superman est de la partie, et ce pour notre plus grand plaisir. La Superman est LA plongeuse de l’horloger français Yema. Sortie au milieu du siècle passé, la montre était surtout connue pour son bloque-lunette si emblématique. C’est d’ailleurs grâce à ce détail que l’on peut rapidement identifier un garde-temps de chez Yema. Pour relancer ce modèle, l’horloger a souhaité se rapprocher au maximum de la version tout en ajoutant quelques touches de modernité. La version présente sur la photo n’est autre que la réédition du modèle datant de la fin des années 70. Comme la Baltic présentée précédemment, on est sur un boîtier d’un diamètre de 39 mm (et une épaisseur ici de 14 mm). Ses lignes vintage et son bloque-lunette donnent à cette montre une belle personnalité ! Sur les premiers modèles Superman, on retrouvait bien entendu un mouvement français, ici ce n’est plus le cas. En effet, il s’agit d’un mouvement automatique suisse fiable et précis : le calibre ETA 2824-2. Cette Superman redore le passé historique de la marque, et plus largement celui de l’horlogerie française. Avec un prix avoisinant les 1000 euros, la marque se positionne dans l’entrée de gamme de l’horlogerie de luxe avec un prix intéressant !

Montre Yema superman heritage auto

1 099€ – Montre Yema disponible chez Ocarat

Longines HydroConquest

Longines, en voilà une marque qui a de l’expérience en matière d’horlogerie et notamment dans l’univers de la montre de plongée. Le premier modèle destiné aux océans n’est autre que la Skin Diver sortie en 1959. Avec le modèle HydroConquest, on est clairement sur une plongeuse moderne et contemporaine qui conserve bien entendu les codes des montres de plongée (et qui suit parfaitement le cahier des charges d’une vraie plongeuse). Ainsi, on retrouve une étanchéité à 300 mètres, une couronne, un fond vissé, une lunette tournante unidirectionnelle, un fermoir de sécurité, etc. Avec un boîtier de 43 mm, cette HydroConquest possède une lunette rehaussée d’un insert en céramique qui va renforcer sa brillance et sa modernité. Côté mouvement, cette dernière bat grâce au mouvement automatique L619/888 qui offre la date et une très bonne réserve de marche (64 heures sur le papier). Notez que le modèle existe dans une version noire, ainsi que dans une version bleue. Même si bien entendu, on n’est pas sur une plongeuse vintage à proprement parlé, cette Longines est une très belle montre, fiable et précise, qui conviendra autant à un rendez-vous pro qu’un week-end à la mer ! Et pour ceux qui apprécient les montres de plongée vintage, on vous invite à jeter un coup d’œil auprès de la Longines Héritage Skin Diver.

Longines HydroConquest automatic

1 400€ – Montre Longines

Oris Divers Sixty Five

Tout comme Longines, la marque suisse Oris a présenté sa première montre de plongée il y a quelques décennies, soit en 1965. On parle bien sûr de la « Divers Sixty Five », une montre qui, pour l’époque, était équipée d’un boîtier étanche jusqu’à 100 mètres et qui est devenue au fil du temps l’un des grands succès de l’horloger suisse. Le modèle a été réédité en 2015 et reprend les grandes lignes de son aînée. On remarquera un design simple, sportif, mais surtout avant-gardiste pour l’époque. Aujourd’hui déclinée dans un boîtier de 40 mm et 42 mm de diamètre (pour une épaisseur de 13 mm), cette plongeuse possède de belles proportions. Le boîtier de cette tocante est réalisé en acier inoxydable (un classique pour une plongeuse) poli et brossé. Pour rappeler l’esprit des montres vintage, cette dernière est montée avec un verre saphir bombé (traité anti-reflets) et une belle lunette unidirectionnelle. Plongeuse oblige, le fond est bien entendu vissé. Comme sur le modèle original, on note une étanchéité à 10 ATM, soit environ 100 mètres. Ici, la lunette tournante unidirectionnelle et le cadran sont noirs alors que les index sont de teinte coquille d’œuf (un choix qui renforce le côté vintage de cette plongeuse). On remarque que les aiguilles, ainsi que les index sont cerclés d’un acier couleur or rose et qu’ils disposent de SuperLuminova « Light Old Radium » (couleur vert clair dans l’obscurité). À 3h est disposé un discret guichet dateur. Enfin, la belle est animée par un mouvement automatique suisse : un calibre Oris 733 (base Sellita SW 200-1) qui possède une réserve de marche d’environ 38h. Notons que ce mouvement est équipé de la masse oscillante rouge, marque de fabrique de chez Oris ! Monté sur un beau bracelet en cuir, cette Divers Sixty Five nous projette instantanément dans les années 60 !

Montre Oris Divers Sixty Five 42mm Focus

1 900€ – Montre Oris disponible chez Horel

Montre Oris Divers Sixty Five 42mm : Test & Avis

Tudor Heritage Black Bay

Ça y est, on commence peu à peu à s’évader vers le rêve. Cela fait déjà quelques années que l’horloger Tudor fait une belle percée auprès des amateurs de montres. C’est notamment au travers de la collection Heritage Black Bay que la marque nous fait redécouvrir son passé. Il faut savoir qu’historiquement, la marque a très vite souhaité produire des montres solides pouvant à la fois convenir à des activités sportives que lors d’opérations militaires. C’est pourquoi, en 1954, la maison Tudor lança le modèle Prince Submariner (référence 7922), une plongeuse robuste vendue à un prix abordable. Grâce à Rolex, maison reine en matière d’étanchéité, la Tudor pouvait descendre jusqu’à 100 mètres de profondeur. Et oui, pour ceux qui ne le savent pas, Rolex est la grande sœur de la maison Tudor. Ici, c’est la Tudor Black Bay qui nous intéresse. Il s’agit d’un modèle qui fait directement écho à la version 9401/0 sortie au milieu des années 70. C’est d’ailleurs un modèle de plongeuse qu’avait retenu le Ministère de la Marine Nationale française pour équiper ses troupes de nageurs de combats. Notons qu’à l’origine, le cadran et la lunette tournante unidirectionnelle (en aluminium) étaient réalisés dans un bleu profond. Le modèle Héritage Black Bay est lancé en 2012 et suit le passé historique de la marque au niveau des montres de plongée professionnelles. C’est un succès ! La montre arbore un boîtier d’un diamètre de 41 mm et reprend les lignes de ses grandes sœurs. Étanche à 200 mètres, la Black Bay est également équipée depuis 2015 du premier calibre de manufacture : le MT5602. À la fois performant et robuste, il offre une réserve de marche d’environ 70 heures. On retrouve bien évidemment l’aiguille des heures caractéristique de la marque et appréciée de ses amateurs : la snowflake. Notez qu’il existe plusieurs variantes de couleurs de la Black Bay. Récemment, Tudor a lancé la Black Bay Fifty-Eight Navy Blue, un nouveau modèle de 39 mm qui s’inspire des anciens modèles de la marque !

Montre Tudor Black Bay 58

3 550€ – Montre Tudor

Omega Seamaster 300

On s’attaque ici à une icône de l’univers de la plongeuse, mais plus globalement de l’univers de l’horlogerie : la Seamaster de chez Omega. Et pourtant, à y regarder de plus près, il s’agit d’une plongeuse équipée de trois aiguilles, d’un boîtier en acier et d’une lunette tournante unidirectionnelle. Cette plongeuse née en 1957 porte le nom de Seamaster 300. C’est seulement cinquante ans plus tard que ce modèle refait surface au catalogue de l’horloger Omega. Tout en conservant les codes de l’époque, la belle dispose en son cœur des nouveaux développements du groupe Swatch. Le premier changement (discret à l’œil) concerne la lunette de la montre qui est réalisée en LiquidMetal (un alliage à base de zirconium qui est résistant face aux rayures et qui conserve sa brillance dans le temps). On notera que cet élément ne dénote pas la teinte originale de la lunette. La deuxième amélioration, et pas des moindres, est le calibre de la Seamaster. Le nom de ce dernier est visible sur le cadran : Master Co-Axial. Il s’agit d’une évolution du calibre Co-Axial (qui équipe 97% des montres de la marque) qui a été lancée durant l’année 2014. En découle une montre encore plus précise et surtout une plongeuse résistante à plus de 15 000 Gauss (résistante aux champs magnétiques). Si ça peut sembler être un détail, sachez que l’horloger à une longueur d’avance à ce sujet par rapport à ses concurrents. On appréciera le bracelet ajustable grâce à un fermoir que l’on peut déplacer sur simple pression ainsi que le fond saphir. Avec un diamètre de boîtier avoisinant les 41 mm (au lieu de 19 mm sur le modèle de 1957), la Seamaster possède des proportions équilibrées. Avec un design quasi-inchangé depuis plus de 50 ans, il en dégage une montre intemporelle. Un must have à avoir pour les amateurs de montres de plongée ou d’horlogerie en général.

Montre omega seamaster 300

5 800€ – Montre Omega

Rolex Submariner

Et on termine notre sélection avec un grand classique de l’horlogerie, si ce n’est un des plus grands : la Rolex Submariner. C’est certainement l’une des montres considérées comme le Graal chez les amoureux de plongeuses et de montres de luxe. Tout remonte en 1926 avec Hans Wilsdor, le fondateur de Rolex, qui présente la première montre étanche. Il faudra attendre l’année 1953 pour que la célèbre Submariner fasse son apparition. Véritable révolution dans le monde de la plongée sous-marine, la Submariner est la première montre à être étanche à 100 mètres de profondeur. À l’époque, on retrouvait d’ores et déjà les codes de la montre de plongée tels qu’une bonne lisibilité, une parfaite étanchéité ou encore la présence d’une lunette tournante. Très vite, le modèle a rencontré un fort succès auprès des plongeurs professionnels, mais également chez les amateurs de plongée sous-marine. Sachez qu’aujourd’hui, les plongeuses de chez Rolex affichent une étanchéité à 300 mètres. Sur les modèles actuels, le cadran et les aiguilles sont quant à eux fidèles au design historique des Submariner. On ne va pas en parler davantage, mais Rolex offre des montres de plongée fiables, une qualité de réalisation irréprochable, une solidité certaine et un design intemporel. Dans le cinema et même chez les icônes de mode, la Submariner est véritablement une montre mythique. Même si le modèle n’est pas le moins cher de la marque, il est possible d’en trouver entre 4 000 euros et 5 000 euros. À ce prix-là, bien entendu, il ne s’agit pas des derniers modèles, ni même des pièces de collection, mais de faire l’acquisition d’un très bel objet mythique qui traversera le temps sans problème !

Montre Rolex submariner vintage

7 450€ – Montre Rolex

Montres

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux montres l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs montres préférées !

Nos articles montres

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles