Les substituts de repas So Shape : Test & Avis

Ceux qui s’intéressent de près ou de loin à la nutrition, que cela soit dans le cadre d’un régime sportif ou d’un régime tout court, ont sans doute déjà vu passer sur les réseaux sociaux grâce à la magie du ciblage publicitaire (et d’une bonne communication) ces petits berlingots au packaging alléchant. Moi le premier, j’ai rapidement cherché à savoir de quelle manière et quelle était l’utilité de consommer ces sachets colorés. Naïvement, et en mémoire de ma jeunesse, je pensais tout simplement qu’il s’agissait de petits berlingots de lait concentré re-stylisés pour toucher un public adulte, dans le but de se donner un coup de fouet dans la journée. C’est en allant voir de plus près le site de So Shape que j’ai découvert qu’il s’agissait en réalité de poudres aux différents arômes qui avaient pour fonction première de se maintenir en forme et d’aider à la perte de poids. De la même manière que pour mon article au sujet des compléments alimentaires pour le sport, j’ai donc voulu réaliser un test détaillé en effectuant moi-même une cure pour savoir si il ne s’agissait pas uniquement d’arguments marketing. Tout juste sortis des excès alimentaires des fêtes de fin d’année, je pense que cela devrait en intéresser plus d’un (Rody, je ne dis pas ça pour toi hein !)

ensemble produits so shape

La Marque

So Shape est née il y a maintenant 3 ans de l’initiative de deux français, Steven (pharmacien de formation) et Raphaël (ancien juriste), suite à leur rencontre lors de leurs études respectives sur les bancs d’HEC. Tous deux sensibles à l’univers du bien être et de la nutrition, ils ont voulu apporter leur vision et leur fraîcheur au marché des substituts de repas souvent considérés au mieux, comme de la « poudre de perlinpinpin » ou au pire, comme dangereux pour la santé. C’est ainsi qu’à la suite de deux prêts étudiants et d’un an de recherche pour élaborer la formule de leurs berlingots que les deux amis se sont lancés dans une commercialisation uniquement en ligne.

focus marque so shape

Rien n’est laissé au hasard, du packaging à l’univers graphique en passant par la communication basée en grande partie sur les réseaux sociaux et la fédération de leur communauté. Après avoir conquis le marché français, les deux compères depuis rejoints par une équipe composée d’une vingtaine de personnes, s’attaquent maintenant au marché européen et ont déjà dans le viseur le marché américain. Rien que sur le papier, la « success story » à la française mérite déjà d’être soulignée et encouragée.

Test

Les différentes gammes

Il est donc temps de rentrer dans le vif du sujet mais avant de pouvoir secouer mon premier shaker, il faut bien évidemment passer commande sur le site. Ultra graphique et coloré, la navigation se fait intuitivement. Dès la homepage, deux univers sont bien délimités. Un curseur en haut de page permet de pouvoir sélectionner soit la gamme Smart Meals soit la gamme Smart Food. Deux univers pour deux utilisations différentes. Les Smart Meals sont les fameux berlingots, figures de proue de la marque, qui se consomment sous forme de poudre à mélanger dans des laps de temps définis (cure de 5 jours, 14 jours ou 28 jours). La Smart Food, quant à elle, est composée d’aliments solides (après préparation pour la plupart) et se déguste au petit déjeuner ou en collation.

commande so shape max

Histoire d’avoir un éventail assez complet des produits proposés par la marque, je passe commande d’une cure « Reboot » 5 jours et d’une Smart Food Box. 3 jours plus tard et 90,80€ en moins sur mon compte bancaire, je recevais mon colis. Au déballage, j’ai donc le plaisir de découvrir l’ensemble des produits choisis (et ça en fait pas mal au final) agrémenté d’un shaker, d’un moule en silicone et d’un livret explicatif.

shaker so shape

1. La Gamme de Smart Meals

Comme évoqué plus haut, les Smart Meals sont donc ces berlingots (plus gros en réalité que je ne l’imaginais) contenant la poudre (60g) qui permettra une fois mélangée de substituer à 2 repas dans la journée : le petit déjeuner et le dîner. La toute première chose que je suis allé vérifier avant même d’imaginer commander était avant tout leur composition. Assez regardant sur mon alimentation, il n’était pas question d’ingérer n’importe quoi ! Premiers points positifs : ils sont végétariens, sans conservateurs, sans OGM, sans gluten (pour la majorité) et fabriqués en France. Au delà de ces arguments, je suis bien évidemment allé jeter un œil aux informations nutritionnelles pour chacun d’eux sans oublier les petites lignes. Sans être diététicien, on ne peut que constater pour la grande majorité une forte teneur en protéines, une faible teneur en lipides et glucides. Des vitamines, minéraux, fibres végétales mais également des Oméga 3 et 6 ou des extraits de thé vert connu pour ses vertus antioxydantes et détoxifiantes. Je n’ai relevé qu’une forte teneur en phosphore et cuivre pour lesquels on dépasse alors les VNR (Valeurs Nutritionnelles de Références) lorsque que l’on consomme ses deux berlingots dans la journée.

smart meals so shape

Plus confiant sur le sérieux de la start up et de ses produits, il ne me restait plus qu’à choisir mon « challenge ». Après un court séjour au Portugal durant lequel j’ai pu goûter aux joies (et aux calories) de la fameuse Francesinha sans compter les différents excès de fêtes de fin d’année notamment de Noël, j’ai décidé de partir dès le 27 décembre sur le challenge « Reboot » d’une durée de 5 jours. Moins onéreux pour une première expérience, 40,90€ pour 5 jours (contre 99€ pour 14 jours ou 179€ pour 28 jours) cela me paraissait être le bon compromis pour découvrir et attester des premiers bienfaits (ou non) des berlingots. L’objectif : se redonner un coup de fouet après une période courte d’excès en repartant sur des bases saines et équilibrées sans calories superflues. La communauté constate également en parallèle une perte de poids de 1 à 2 kg. Le principe est simple : remplacer son repas du matin et du soir par un Smart Meal en conservant un repas libre le midi (toute raison gardée bien sûr). Tout un programme donc qu’il était temps de mettre en pratique.

A. Les Smart Meals sucrés

Avec leurs vingt-deux saveurs différentes, on peut décomposer les Smarts Meals en 2 catégories : les sucrés et les salés. Lors du choix des dix berlingots de mon challenge, il a donc fallu que je choisisse parmi les divers goûts et recettes proposés, mes cinq Smart Meals sucrés en guise de petits-déjeuners à savoir : Framboise / Chocolat / Noisette / Brownie / Tarte aux fraises.

smart meals sucres so shape

Concernant leur préparation, rien de bien sorcier. À consommer glacé, très frais ou chaud, il suffit tout simplement de verser le contenu du sachet dans le shaker (sans oublier de retirer l’infuseur de fruits prévu pour se concocter de l’eau aromatisée) d’y ajouter 350 ml d’eau et de shake it, shake it baby ! La poudre est très miscible, il n’y a pas de grumeaux, en résulte alors une boisson à consommer directement. Habitué à boire des shakers de protéines dans le cadre de ma pratique de la musculation, pour moi rien de bien nouveau. Reste à découvrir si les différentes saveurs sont à la hauteur du packaging :

berlingots so shape

Saveur Framboise frappée : Le petit livret fourni conseille d’y ajouter des glaçons, à l’ouverture du berlingot l’odeur de la poudre est vraiment agréable, on sent bien l’odeur de l’arôme framboise, la couleur du liquide une fois mélangé est rose… framboise mais au final obtenue par du colorant rouge de betterave ! Au niveau du goût autant dire qu’on n’est pas sur de la framboise fraîches mixée mais je n’en attendais pas plus. La saveur est assez neutre au final pour se rapprocher plus du goût fraise/framboise.

Saveur Chocolat : Pas de mauvaise surprise, le goût n’est pas hyperchocolaté, mais la saveur est présente et cela se boit très facilement.

phrase berlingot so shape

Saveur Noisette : Idem que le chocolat, pas de fausses notes.

Saveur Brownie : Contrairement aux 3 précédentes, tout comme la saveur tarte aux fraises ici présentée sur les photos, quelques petits morceaux de biscuits flottent à la surface, cela ne change pas radicalement le goût vs le chocolat mais ça fait son petit effet.

Saveur Tarte au fraise : Comme pour le berlingot brownie on retrouve des morceaux de biscuits qui permettent de changer la consistance par rapport au frappé framboise bien que gustativement cela s’en rapproche fortement.

Moyenne des valeurs nutritionnelles de ces 5 berlingots pour 60g : 212 kcal, Lipide : 4,6g / Glucide : 17,7g / Proteine : 21,2g

avis gout berlingot so shape

B. Les Smart Meals salés

Parce que boire des shakers framboise/chocolat matin et soir semble compliqué à tenir sur le long terme (je pense notamment aux pratiquants du challenge 28 jours) So Shape propose également des saveurs qui sortent un peu plus de l’ordinaire. Ci-dessous mes choix pour les cinq jours de test qui ont constitué mes Smart Meals du dîner.

smart meals sales diner

La procédure est légèrement différentes des versions sucrées. Cette fois-ci plus besoin de shaker, il suffit de mettre 150ml d’eau dans un bol pour y mélanger la poudre du berlingot, chauffer 1min30s au micro-ondes, couvrir cinq minutes d’une assiette et rechauffer une seconde fois 30 secondes. Cela se mélange sans forcer et l’odeur des plats choisis est vraiment conforme à l’idée que je m’en faisais, cela ouvre même l’appétit. Ne reste plus qu’à goûter une fois chauffé.

preparation berlingots sales so shape

Saveur Spicy bolo : C’est le premier Smart Meal salé que j’ai voulu tester dès le premier jour au dîner. Une chose est sûre, ce n’est pas de la grande restauration italienne. L’odeur est bien au rendez-vous mais le goût approximatif. Des pâtes solides (en semoule de blé dur) sont présentes ici et là. Elles ont d’ailleurs tendance à être plus croustillantes que fondantes donnant l’impression de manger des pâtes crus. Ce n’est pas écoeurant pour autant mais Cyril Lignac n’en ferait pas un de ses plats préférés !

Saveur Pasta pesto : On est sur la même consistance que les Spicy Bolo, seule la saveur change. La texture est plus ou moins épaisse, le pesto est là en arrière, arrière goût. C’est mangeable mais pas transcendant.

Saveur Pasta fromage : Idem que les deux saveurs précédentes, j’ai trouvé le goût un peu plus farineux, on serait tenter de rajouter du fromage râpé ou du parmesan mais non il faut rester fort !

pasta fromage texture

texture pasta fromage so shape

Concernant les veloutés, la procédure est légèrement différente, comme pour les Smart Meals sucrés il suffit de shaker l’ensemble avec 350ml d’eau, verser le tout dans un bol et chauffer 1 à 2 minutes au micro-ondes.

berlingot soupe du jardin so shape

Saveur Velouté de tomates : Pas de déceptions sur ces veloutés, je redoutais qu’ils soient insipides mais au contraire ils sont plutôt bien asaisonnés même si le goût de tomates reste en arrière plan.

Saveur Soupe du jardin : C’est assez bon là aussi, on distingue de légères notes de poireaux et de pommes de terre, l’assaisonnement est correcte, il est d’ailleurs possible de rajouter des épices à sa guise si on le désire.

soupe du jardin so shape

Moyenne des valeurs nutritionnelles de ces 5 berlingots pour 60g : 212 kcal, Lipide : 4,3g / Glucide : 19,8g / Proteine : 21g

2. Mon challenge « Reboot » 5 jours :

J’ai préféré décrire les goûts de chacun des Smart Meals précédemment afin de vraiment consacrer cette partie à mes impressions et mes sensations durant ce challenge. Plus que du poids, moi qui ai l’habitude de manger sainement, les excès des fêtes de Noël et de mon séjour au Portugal faisaient qu’une petite cure d’alimentation plus « légère » ne pouvait me faire que le plus grand bien. Dès le 27, à peine les restes du repas du 25 décembre terminés la veille, je commence donc mon challenge sans à priori ; juste la volonté de le faire le plus sérieusement possible.

livret explicatif so shape

Jour 1 > 27 décembre 2017 : 8h00, on y est, premier jour, poids sur la balance 74,9kg (je suis assez fin d’origine et mesure 1,86m). Je débute ma journée par le berlingot saveur framboise frappée en ayant un peu peur d’avoir un gros creux vers 10h si je ne bois que ça au petit-déjeuner. La matinée se passe et aucune fringale ni problème de digestion après ce premier shaker. Le midi, mon repas se compose de 2 œufs durs, de sardines à l’huile, de riz, salade et d’une compote sans sucres ajoutés en dessert (je sais que ça ne fait pas rêver comme menu mais il s’agit des aliments que j’ai l’habitude de consommer ; je n’ai donc rien changer à ma routine alimentaire le midi d’autant plus que c’est plutôt sain). Durant la journée, aucun creux. Quand le soir arrive, je ne me pose pas trop de questions et j’ai plutôt hâte de tester mon premier Smart Meal salé. Je me rends compte que j’ai sans doute mis un peu trop d’eau dans mes Spicy Bolo (belle punchline au passage) et que ça ressemble plus à une soupe qu’autre chose dans mon petit bol. Je mange en parallèle un œuf dur moutarde et de la salade (autorisé dans la liste des « open food » précisée dans le petit livret de présentation). Je me couche l’estomac léger sans sensation de faim.

experience so shape

Jour 2 > 28 décembre 2017 : 7h30, 74,7 kg sur la balance, j’entame ma journée par un berlingot chocolat. Là encore aucune sensation de faim jusqu’au repas du midi composé de blancs de poulet, riz, poireaux. Journée assez intense avec la préparation de notre vide-dressing à Rennes mais également une séance de musculation entre 12h30 et 14h. Je n’ai pas le temps de me poser la question de savoir si j’ai eu faim que l’on arrive au repas du soir. Au menu, Pasta Pesto, je ne me fais pas avoir comme la veille et mets un peu moins d’eau pour que cela soit plus consistant. J’ai également pris un œuf dur parce que ça cale et que j’aime bien ça ! Il m’a fallu un sacré mental car ayant du monde à la maison, ils ne se sont bien évidemment pas privés d’engloutir de bonnes pizzas sous mes yeux. Je tiens bon et n’appréhende au final pas du tout les 3 prochains jours. Par contre, il est clair que dans le cadre d’un régime standard j’aurais craqué sur les pizzas par facilité.

avis challenge so shape

Jour 3 > 29 décembre 2017 : 8h00, pesée avant de partir à Rennes 74,4kg. A peine le temps de s’envoyer un shaker noisette qu’il faut prendre la route. Occupé toute la matinée, aucune sensation de faim. Par contre le midi, craquage complet avec 2 burritos (de chez Fresh Burritos pour ceux qui connaissent) bourrés de chedar, guacamole, crème fraîche … J’ai tout même pris de l’eau gazeuse par acquis de conscience (je ne bois de toute façon jamais de boissons sucrées pendant mes repas). La sanction a d’ailleurs été presque immédiate lors de ma digestion. Je me suis senti vraiment lourd et au ralenti. C’est d’ailleurs ce jour là que nous avons réalisé les photos de l’article. Pour continuer dans les excès, la fin de journée s’est terminée par un apéro. Je n’ai pas touché aux tapas mais le bilan de la soirée s’est soldée par 2L de bière. Respectant mes engagements, j’ai tout même avalé mes Pasta Fromage aux alentours de minuit !

repas so shape

Jour 4 > 30 décembre 2017 : 7h30, pas de balance à disposition, on verra le résultat demain. Un shake Tarte aux fraises et la journée s’enchaîne. On ne change pas les mauvaises habitudes des repas à l’extérieur et par facilité c’est re-burrito le midi. Attention cette fois-ci, pas 2 mais 1 et demi ! Faut savoir rester sérieux :) L’après midi, je reprends la route et bois une coupe de champagne pour fêter un anniversaire. Le soir, un velouté de tomates récupérateur et au lit.

bol de soupe so shape

Jour 5 > 31 décembre 2017 : Dernier jour de cure et 73,8kg sur la balance.  Je ne suis pas mécontent de savoir qu’on arrive à la fin. Le matin, c’est shaker Brownie, je commence à m’habituer à ce mode d’alimentation et trouve ça pratique et rapide. Le midi, je m’ouvre une boîte de thon, cuit des coquillettes et rajoute 2 tomates. Le pire est à venir : fêter la nouvelle année avec un shaker soupe du jardin ! Qu’est ce que je ne ferais pas pour Comme un camion ! Ma compagne travaillant le lendemain, on reste à domicile, pour elle c’est sushis du réveillon. Je les vois lentement passer devant mes yeux bien trempés dans la sauce sucrée ! Malin comme un singe, j’en ai pris pour deux afin de me venger le lendemain midi. A minuit, je trinque quand même à la nouvelle année avec une coupe de champagne.

phrase motivation so shape

Jour 6 > 1er janvier 2018 : On y est, fin des berlingots et donc du « Challenge Reboot ». Je me pèse pour constater le résultat final sur la balance : 73,2kg ! De mémoire, je crois d’ailleurs n’avoir jamais atteint ce poids. Mais je ne suis pas un psycho de la balance en dehors de ce test donc difficile de me rappeler la dernière fois que j’ai pesé moins de 75kg, mon poids de forme actuel. Pour le coté pratique, je regretterais presque mon shaker du matin mais je sais que les sushis de la veille m’attendent sagement pour le déjeuner et je ne vais pas le cacher, je me fais une joie de les attaquer !

Avis sur la Gamme Smart Meals :

Le but de cette cure et de ce long test (je vous l’accorde) était de pouvoir me faire un avis objectif et ainsi répondre à 3 questions me paraissant essentielles. Est ce que c’est sain ? Est ce que c’est bon ? et Est ce que ça fonctionne ?

En étudiant plus en détails les compositions, on s’aperçoit effectivement que So Shape n’a pas fait l’impasse sur les vitamines et nutriments nécessaires à l’élaboration de leurs berlingots en allant chercher des sources fiables et saines. Le soin apporté à leur packaging n’est donc pas une façade pour vendre des poudres bas de gammes. Le fait que le contenu des berlingots soit végétariens, sans conservateurs, sans OGM, sans gluten (pour la majorité) et fabriqués en France rassure également le consommateur. Concernant les saveurs, je suis tout de même plus mitigé mais réaliste, on ne peut consciemment pas demander à ce que les recettes aient exactement le même goût que celles de nos grands mères une fois le sucre, les graisses diminués et les protéines rajoutées. En résulte des saveurs au final assez neutres mais présentes en arrière goût et à aucun moment je n’ai eu une sensation de dégoût en les avalant. Concernant le résultat, il est également bien réel, durant mon challenge je n’ai ressenti aucune impression de fatigue particulière malgré le changement de régime alimentaire. Un vrai plus est également de ne pas avoir le sentiment de lourdeur après un gros repas.

phrase berlingot so shape vitamine c

C’est aussi hyper pratique, le fait de pouvoir transporter les berlingots partout permet de gagner du temps et de ne pas faire l’impasse sur son régime et ses objectifs. Les éventuels petits excès du midi sont également minimisés par le fait de savoir que le repas du soir et du lendemain matin seront plus sains. La perte de poids me concernant est bien présente (-1,7kg) alors que ce n’était pas forcément mon objectif principal. Je tire par contre mon chapeau aux challengers de la cure « Reborn » sur 28 jours, un vrai manque d’aliments solides, une baisse de motivation et des écarts doivent je pense se faire sentir sur cette durée. A l’avenir, So Shape est une option que je prendrai en considération lorsqu’il s’agira de manière ponctuelle de prendre un repas sur le pouce (plutôt que mes doubles burritos) ou lors d’une petite perte poids. C’est une méthode ludique et efficace pour prendre conscience des bienfaits que peut apporter une alimentation moins riche en sucre et matières grasses et plus fournie en vitamines, fibres et minéraux. Je le vois comme une période transitoire qui permet ensuite de s’intéresser de plus près aux compositions des aliments solides cette fois-ci. Car la mastication et le fait de prendre plaisir à préparer de vrais repas sains et équilibrés sont des éléments essentiels pour pouvoir ensuite tenir sur le long terme et éviter l’effet yoyo des régimes à répétition.

2/ La Gamme de Smart Food

Une fois son challenge terminé, So Shape propose également un « coffret breakfast » afin de ne pas perdre les bonnes résolutions inculquées par les berlingots, à savoir manger moins gras et moins sucré. Pour ce faire, des collations à cuisiner soi-même pour la plupart sont également disponibles sur le site. Conseillées pour le petit-déjeuner, elles peuvent également combler un petit creux au fil de la journée. Ne faisant pas les choses à moitié, j’ai là aussi testé chacune d’elles en me mettant aux fourneaux.

gamme smart food so shape

A. Les Smart Mueslis

Ils demandent peu d’effort en préparation, juste un minimum de force pour ouvrir le sachet :). Saveur chocolat ou fruits rouges, ils sont très croustillants et agréables au goût mais surtout très pauvres en sucres et riches en protéines et en fibres. Pour ceux qui font attention comme moi aux étiquettes, on ne s’en rend pas forcément compte mais la plupart des mueslis du commerce traditionnel sont de vraies bombes sucrées. Ici pour 100 g on observe 8 g de lipides, 38g de glucides dont seulement 1,2g de sucre, 25g de protéines et 27g de fibres. Seul hic, la taille du paquet (320g), qui se termine très rapidement.

smart muesli so shape presentation

B. Les Smart Muffins

Faites chauffer le four, il est temps de s’attaquer aux Muffins. Saveur vanille ou chocolat, on peut sans mauvaise conscience se faire plaisir, au moins sur le plan visuel dans un premier temps. Un peu d’eau, c’est le seul ingrédient nécessaire pour les préparer. La poudre se dilue parfaitement et il est possible d’y rajouter des Smart Pépites de chocolat (sans sucre s’il vous plaît). Après 20 minutes au four, il est temps de les déguster ! Visuellement, ça ressemble aux photos du site, je suis rassuré sur mes talents de cuisinier. Au goût, on sent clairement qu’il manque quelque chose comme … du sucre et … du beurre. C’est tout à fait normal avec pour 100g, 0,4g de lipides, 19,5 de glucides dont 0,1g de sucre, 16,7g de protéines et 7,9g de fibres soit 95kcal pour un Muffins. Même si on s’en doutait, ça enlève tout de même 50% du côté gourmand, pour le reste c’est plutôt bon mais assez sec et rien qu’à regarder ça donne envie (ça pèse tout de même dans la balance).

smart muffins so shape

C. Les Smart Pancakes

Pour les pancakes tabernacle, là aussi quelques millilitres d’eau, une fourchette et la pâte est prête (j’ai rajouté également des Smart Pépites comme je suis un peu foufou). Aller/retour sur la poêle (sans matières grasses vous l’aurez deviné) et c’est prêt à être dégusté. Je pense que c’est d’ailleurs ma recette préférée comparé aux Smart Mufffins et aux Smart Mug Cakes. Les pépites apportent un plus qui fait qu’ils seraient un peu fades sans. Pas besoin d’en manger 10 pour être rassasié, ils tiennent vraiment bien au corps malgré l’infime présence de matières grasses et de sucre. Pour 100g : 0,5g de lipides, 8,2g de glucides dont 0,2g de sucre, 16,8g de protéine et 8,4g de fibres soit 79kcal pour un pancakes.

smart pancakes so shape packaging

D. Les Smart Mug Cakes

Enfin les plus pratiques, les Smart Mug Cakes. Pensés pour les plus paresseux ou les plus pressés, il suffit de mélanger la poudre avec un peu d’eau dans une tasse et de faire chauffer la pâte obtenue 1 minute au micro-ondes. Miracle culinaire, ça gonfle pour prendre l’aspect d’un petit moelleux au chocolat. Je dis bien l’aspect car en bouche c’est assez farineux et un peu insipide. Ce ne sont pas mes préférés mais ça a le mérite de caler son homme. Une fois de plus, pas de remords à avoir ce qui explique en grande partie la saveur : très peu de matières grasses, de sucre et beaucoup de protéines pour 100g, 1,5g de lipides, 12,3g de glucides dont 0,4g de sucre, 18g de protéine et 7,3g de fibres soit 78kcal pour un mug cake.

smart mug cakes packaging

Avis sur la Gamme Smart Food :

J’étais au départ mitigé sur l’intérêt de cette gamme Smart Food que je trouvais plutôt accessoire. Une fois de plus, et en regardant de plus près les compositions et leur très faible teneur en sucres et graisses, cela peut vraiment combler les petites faims des plus gourmands sans avoir à le regretter par la suite. J’ai été bluffé par la rapidité de préparation et pour 49,90€, So Shape annonce la possibilité de réaliser 50 portions soit 1€ la portion. Si on calcule le rapport plaisir, satiété et équilibre alimentaire, So Shape tape dans le mille. De manière générale, que cela soit pour les Smart Meals ou la Smart Food, je trouve que c’est un bon tremplin pour les personnes qui commencent à prendre soin de leur alimentation. Cela permet de leur mettre le pied à l’étrier vers une alimentation moins calorique tout en constatant des résultats rapides sans avoir réellement l’impression de se priver.

Plus d’infos sur : www.soshape.com

Pour les personnes intéressées, sachez qu’avec le code PERSOCAMION vous bénéficiez de l’option de personnalisation des saveurs gratuitement pour les challenges de 14 et 28 jours (9,50€ d’économie). C’est toujours bon à prendre.

les plus

  • Compositions sérieuses
  • Efficacité, praticité
  • Packaging accrocheur

les moins

  • Saveurs parfois approximatives

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles