fbpx
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Histoire de la montre Hamilton Khaki Field : un modèle taillé pour le terrain

La plus suisse des marques horlogères américaines, en plus d’être appréciée des amateurs pour ses modèles dotés d’un excellent rapport qualité-prix, est surtout plébiscitée pour sa riche collection de montres d’inspiration militaire. Parmi elles, la Khaki Field, une référence culte devenue célèbre car utilisée par les soldats américains et britanniques durant les deux grandes guerres. Une montre régulièrement (re)mise au goût du jour par la maison Hamilton. Nous nous devions de revenir sur l’histoire de ce modèle iconique qui s’est imposé sur de nombreux poignets.

montre hamilton origine militaire

Khaki Field Mechanical 38 mm, boîtier acier, mouvement mécanique à remontage manuel

Sommaire :

1. La naissance d’Hamilton
2. Des montres au service de l’armée
3. Des déclinaisons modernes d’inspiration vintage

1. La naissance d’Hamilton

Tout débute en 1892 aux États-Unis. Hamilton voit le jour à Lancaster, en Pennsylvanie. La société américaine commence à produire des montres de poche et adopte dès le départ un cahier des charges bien précis – toujours en vigueur aujourd’hui – en axant ses produits sur la robustesse et la précision. C’est notamment le cas des premières montres développées par la maison dès les années 1910, les « Watch of Railroad Accuracy », réalisées pour la compagnie américaine des chemins de fer. Des pièces précises qui permettent alors de réduire les accidents en synchronisant l’heure sur les chemins de fer. Petit à petit, la légende Hamilton se construit. Celle-ci œuvre dans un esprit pionnier qui la démarque des autres horlogers américains tels que Waltham, Illinois ou Elgin à travers de nombreuses innovations et partenariats lancés au fil du XXe siècle.

montre hamilton origine militaire vintage

Khaki Field Mechanical 38 mm, cadran blanc, bracelet NATO cuir

On pense notamment à l’utilisation des montres Hamilton dans le cinéma hollywoodien, à commencer par Les Hommes-Grenouilles (The Frogmen) réalisé en 1951 par Lloyd Bacon et dans lequel les protagonistes portent au poignet des montres de maison horlogère américaine. On peut également évoquer le lancement en 1957 de la Ventura, première montre électrique au monde alimentée par une pile, portée par Elvis Presley en 1961 dans la comédie romantique Blue Hawaii. Ou encore en 1970 la Pulsar, premier garde-temps numérique à LED de l’histoire qui inspirera plus tard, en 2010, la Pulsomatic à affichage à cristaux liquide et équipée du célèbre calibre automatique H1970 qui, une fois totalement rechargé, offrait une autonomie de 120 jours. Néanmoins, et au-delà de tout ce prestige horloger, ce qui nous intéresse aujourd’hui n’est pas lié au progrès technologique ou au septième art, mais dans quelque chose de beaucoup plus pragmatique et « grave » pourrait-on dire…

montre hamilton kakhi field vintage histoire

2. Des montres au service de l’armée

Mais le cœur d’Hamilton – qui, précisions-le, fut intégré au Swatch Group en 1974 – réside dans la confection de montres-outils à l’esprit très « military ». Afin de comprendre cet ADN qui fait la renommée actuelle de la maison, revenons brièvement en arrière. Alors qu’approchait la Première Guerre mondiale, Hamilton fut remarquée par l’armée américaine afin que ses troupes soient équipées de montres fiables, solides, lisibles et précises pour les futurs combats à venir.

montre hamilton militaire 1944

C’est en 1914 qu’Hamilton commença à fournir des montres de chemin de fer de précision aux soldats sous le commandement du général Pershing. Des montres utilisées pour chronométrer les mouvements de troupes. Et bien que très précises, ces montres de poche n’étaient cependant pas pratiques pour les soldats. Hamilton a donc dû les adapter en montres-bracelets pour une lecture du temps rapide et simple. Ayant appris de son expérience passée, Hamilton a par la suite assuré à l’armée américaine et à ses GI – sans oublier quelques soldats britanniques – des montres préparées spécifiquement pour la seconde Guerre mondiale. En 1942, la manufacture a ainsi arrêté toute production de consommation pour s’assurer de fournir le plus grand nombre de pièces nécessaires aux troupes déployées sur le terrain en Europe.

montre hamilton khaki field pilotes 1918

Entre 1942 et 1945, Hamilton a ainsi développé plus d’un million de montres automatiques de 38 mm dites « à interruption » avec une aiguille des secondes qui s’interrompait lorsqu’on tirait sa couronne. Une fonctionnalité – aujourd’hui un standard – qui permettait à l’époque aux militaires de synchroniser facilement leurs montres lors des affrontements. Ainsi était né le mythe de la montre « Khaki », baptisée ainsi par les soldats en raison des bracelets en toile de couleur sable qui habillaient les boîtiers de dotation de l’époque.

montre hamilton khaki field vintage

3. Des déclinaisons modernes d’inspiration vintage

Un culte horloger aujourd’hui bien ancré dans les collections de la marque qui rend régulièrement hommage au modèle d’origine en présentant chaque année de nouvelles déclinaisons de la collection Khaki Field Mechanical. Des montres toujours aussi solides et précises aux accents très vintage et évidemment, d’inspiration militaire.

montre hamilton khaki field titanium detail

Khaki Field Titanium 38 mm, mouvement automatique

Les derniers modèles en date ? Dans un premier temps, Hamilton a dévoilé trois nouvelles Khaki Field automatiques en Titane, désormais en 38 mm – un diamètre fidèle à celui des années 1940 – présentées sur trois cadrans : noir, kaki ou gris (à partir de 895 euros). Dans un second temps, et plus récemment, la marque a pris de la hauteur en lançant une montre d’aviation militaire : la Khaki Pilot Pioneer Mechanical Chronograph, un hommage aux chronos remis aux pilotes de la Royal Air Force britannique par Hamilton dans les années 1970. Une référence particulièrement réussie avec un look rétro qui devrait plaire à tous les amateurs de montres militaires.

montre hamilton khaki pilot pioneer mechanical chronograph

Khaki Pilot Pioneer Mechanical Chronograph

Une pièce présentée sur un boîtier en acier de 40 mm et affichant un cadran noir grainé sur lequel dansent des aiguilles laquées blanc – comme sur les modèles d’origine – et qui se complète de deux sous-cadrans secondaires mesurant les minutes et les secondes, permettant d’effectuer les mêmes calculs de vitesse et de navigation en vol que les pilotes de la RAF de l’époque (1995 euros).

Découvrir la collection actuelle Khaki Field

10 montres militaires pour homme

Les vêtements et accessoires iconiques d’origine militaire à connaître

Montres

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux montres l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs montres préférées !

Nos articles montres

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

montre hamilton origine militaire
Chez Hamilton

-

Articles les plus populaires

Voir plus d'articles