Semelle cuir vs semelle gomme

Dans un précédent article nous nous étions intéressés à la question de savoir si il fallait oui ou non poser un patin sous ses chaussures ? Option envisageable sur la plupart des chaussures qui sont montées avec une semelle en cuir. Mais il existe aussi une alternative qui est la semelle gomme. Nous vous proposons dans ce sujet une sorte de match entre ces deux types de semelles.

La semelle gomme

Un peu d’histoire

La firme anglaise Dainite réalise des semelles en gomme depuis 1894. Elle fournit des marques comme Barker, Cheaney, Church’s ou Crockett & Jones. L’italien Vibram, reconnaissable à son logo jaune en forme d’octogone, a fabriqué ses premières semelles dans les années 30 pour équiper des chaussures de randonnée et d’escalade. Ce type de semelles reste très courant dans le secteur du outdoor mais également de plus en plus dans un usage quotidien sur des chaussures de ville.

Bottines Caulaincourt Maral

Bottines Caulaincourt montées
sur une semelle en hévéa naturel
Différentes variétés de gomme

Les semelles peuvent être en caoutchouc naturel ou en caoutchouc synthétique. La semelle en crêpe qui équipe les désert boots est par exemple une semelle en caoutchouc. Les semelles rouge que l’on trouve sur la plupart des Buck (forme de Derby) sont en micro cellulaire. Les semelles peuvent également être en Polyuréthanes souvent abrégé (PU), en EVA (Éthylène-acétate de vinyle), en thermoplastiques comme le PVC ou encore en caoutchouc thermoplastique abrégé (TR). Chacune de ces semelles a ses spécificités et ses avantages comme la légèreté, l’adhérence, la faculté à absorber les chocs, etc.

Clarks semelle bleu

Desert boots Clarks équipées
d’une originale semelle en crêpe bleu
Buck beige Septieme Largeur

Buck Septieme Largeur
avec semelle en micro cellulaire
Avantages d’une semelle gomme

La semelle gomme isole mieux du froid et de la pluie. C’est son intérêt premier ! Elle offre également une meilleure adhérence. Elle protège aussi de manière plus efficace le pied du sol et des chocs, conférant ainsi un grand confort aux chaussures dès les premiers ports. C’est la semelle idéale en hiver, pour marcher sur les trottoirs sans glisser ou pour se promener le week-end en conservant les pieds bien au sec. En été, on apprécie notamment la légèreté d’une semelle de type micro cellulaire.

Boots Schmoove CUC

Boots Schmoove x Comme un camion montées
sur semelle gomme en caoutchouc
« L’aspect tout-terrain, la plus grande polyvalence d’usage, l’adaptation à la plupart des contraintes climatiques, plus solide et se resemelle tout aussi bien s’il s’agit de cousu Goodyear. » Fabrice Rungi, Crockett & Jones

La semelle en cuir

Un peu d’histoire

Traditionnellement les semelles sont en cuir. On utilise pour cela des peaux de bovins. La première (semelle intérieure) est le plus souvent réalisée à partir du collet (cuir prélevé au niveau du cou du bovin). La semelle d’usure (semelle extérieure) est découpée dans le croupon (dos de l’animal) tout comme le bon-bout (pièce de cuir située au niveau du talon de la chaussure). La qualité de ce cuir dépend de son origine mais aussi de son tannage. Les meilleurs cuirs bénéficient d’un tannage végétal à base d’écorces de chêne ou encore d’extraits de châtaignier et d’un tannage lent sur plusieurs mois.

Avantages d’une semelle cuir

La semelle en cuir conserve l’avantage indéniable d’être plus élégante. Avec le temps, elle s’adapte parfaitement à la forme du pied rendant la chaussure de plus en plus confortable et favorisant une marche naturelle. Elle permet par ailleurs de mieux évacuer la transpiration du pied. Une paire de chaussures équipée de semelles en cuir constitue le meilleur choix pour porter un costume au quotidien ou pour les grandes occasions.

Richelieu Meermin

Richelieu noir one-cut Meermin
montées sur une semelle en cuir
« La semelle cuir conservera indéfiniment l’avantage d’être belle, et d’être un marqueur du temps qui passe. Elle confère au soulier sa noblesse indéfectible malgré les assauts du temps et des éléments » Alexis Lafont, Caulaincourt

Richelieu Crockett & Jones Molton

Richelieu marron à bout droit
de chez Crockett & Jones monté sur semelle cuir

« Le charme de la semelle cuir reste incomparable au niveau esthétique comme au niveau des sensations puisqu’on est en contact direct avec le sol. La semelle cuir est ce qui nous rapproche le plus de la marche pieds nus » Fabrice Rungi, Crockett & Jones.

Conclusion

Chaque type de semelles a ses avantages que ce soit en terme d’esthétisme, de confort, de protection contre l’eau ou le froid. D’un point vue visuel, la semelle en cuir restera la plus élégante. Elle favorisera une meilleure évacuation de la transpiration et une marche plus naturelle. Une semelle en matière synthétique permettra d’apporter une touche de couleur dans le design de la chaussure, apportera un confort immédiat et une meilleure protection contre les éléments extérieurs. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise solution mais plusieurs types de chaussures à posséder selon les occasions. Je citerais Alexis Lafont de la maison Caulaincourt pour conclure : l’aspect technique doit être pensé en termes d’usage finale du soulier, et pas en terme de « religion ».

    ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

    Voir plus d'articles