Conseils en mode masculine




Comment se raser la tête à la tondeuse ?

Perdre ses cheveux, ce n’est facile pour personne ! J’ai commencé à perdre les miens à l’âge de 24 ans et j’ai pris la décision assez rapidement de me raser le crâne. Il y a une dizaine d’années, je vous avais fait part de cette expérience dans mon sujet « Quelles sont les solutions quand on est chauve ? ». Je suis depuis devenu une sorte d’expert en chauvitude et vous êtes nombreux à m’avoir remercié également pour mon article sur « Comment s’habiller quand on est chauve ? ». – Wow je vous en prie les gars, entre chauves c’est bien normal ;-) Il y a un sujet que je vous promets depuis pas mal de temps aussi : celui que je me décide à aborder enfin aujourd’hui ! J’ai d’autant plus tardé que les photos et la vidéo qui illustrent cet article ont en réalité un an. On les a réalisées juste avant de quitter Lorient. Les plus assidus reconnaîtront d’ailleurs le décor de notre « Maison Comme un camion » première du nom. Sur le coup, je n’étais pas convaincu par ce qu’on avait fait. J’étais fatigué et je ne me trouvais pas très à mon avantage. On dirait que j’ai plus de 40 ans sur ces photos et cette vidéo (ok c’est le cas). Mais avec du recul, et d’autant plus dans le contexte actuel, je me suis dit : qu’importe ! on a tout ce qu’il faut pour illustrer le sujet alors sortez les tondeuses et préparez votre petite boule, je vous explique ma routine de vétéran de la tonte !

tondre tete intro

Le matériel

L’accessoire principal est bien évidemment une tondeuse. Si vous envisagez de vous tondre la tête fréquemment, voire très fréquemment, comme c’est mon cas (2x par semaine), autant investir de suite dans une bonne tondeuse ! Elle vous coûtera 50-100€ mais vous la conserverez plusieurs années (je vous invite à consulter nos derniers tests de tondeuses). Dans cette fourchette de prix, vous avez à peu près la garantie d’acquérir une tondeuse équipée d’un moteur puissant, robuste et d’une batterie disposant d’une bonne autonomie. Vous vous demandez quelles sont les différentes entre une tondeuse pour cheveux et barbe ? Sachez que de nos jours elles sont minimes. Seules la largeur et l’épaisseur de la lame diffèrent réellement. En principe, une tondeuse à cheveux a une lame plus large et plus épaisse. Mais concrètement, j’utilise la même tondeuse pour les deux usages ! Donc si vous voulez couper court, je vous recommande surtout de regarder la hauteur de coupe. Comme illustré dans cet article, j’utilise pour ma part une tondeuse Babyliss qui a une hauteur de coupe minimum de 0,6 mm.

tondre tete equipement

Ma routine

1. Tonte de l’arrière vers l’avant

Allez, c’est parti ! Pour atténuer au mieux la différence entre les cheveux restants et les cheveux morts pour la France, j’ai toujours tondu au plus court. Je règle pour cela la hauteur de coupe au minimum, généralement autour de 0,5 mm. Je commence par l’arrière, de la nuque en direction du front, en traçant des lignes virtuelles mais idéalement parallèles. Puis pour limiter les risques d’erreur, je fais toujours en sorte que le deuxième passage chevauche un peu le premier tracé.

tondre tete arriere avant

2. Tonte de l’avant vers l’arrière

J’effectue ensuite un passage dans le sens inverse, du front en direction de la nuque. C’est plus simple car je vois au moins les cheveux sur l’avant du crâne et ce deuxième passage me permet de chopper les cheveux qui n’ont pas la même implantation. Cette opération est plus rapide car c’est là où il y a le moins de cheveux ! Car comme vous le savez : la perte de cheveux touche essentiellement l’avant et le sommet du crâne.

tondre tete avant arriere

3. Passages en diagonale

Troisième étape de ma routine : j’effectue plusieurs passages à présent en diagonale pour chopper les derniers cheveux qui auraient échappé aux deux premiers passages, notamment à cause d’une implantation différente. A cette étape, encore plus qu’aux précédentes, j’utilise 2 doigts de la main gauche comme témoin, en les faisant glisser sur le crâne devant la tondeuse pour repérer les endroits où j’aurais oublié de passer (cf. l’anecdote de ma vidéo sur les 2 virgules que j’ai laissées lors d’une de mes premières tontes à 25 ans).

4. Le contour des oreilles

Dernière étape indispensable, car des cheveux restent cachés derrière : le contour des oreilles ! Je tire dessus pour les décoller et voir plus facilement les derniers cheveux et j’utilise à nouveau mes doigts comme témoin pour m’assurer que la tonte est bien uniforme. Un contrôle visuel, un contrôle manuel, toujours !

tondre tete oreilles

5. Inspection

Pour m’assurer de ne rien avoir oublié, je poursuis mon double contrôle. A cette étape, un miroir grossissant s’avère très utile ! Regardez surtout vers l’avant du crâne car il peut rester des cheveux isolés. Les fameuses « ridicules petites antennes » que j’évoque dans ma vidéo ! Lorsque l’on sort ensuite (enfin, en temps normal) et que l’on s’en rend compte dans le miroir des toilettes d’un bar qu’il reste ce « lonely cowboy », je vous assure que l’on galère bien à essayer de l’arracher à l’aide de ses deux doigts. – Oui c’est du vécu, donc vraiment je vous recommande d’avoir un miroir grossissant ou suffisamment éclairé avant d’en arriver là ;)

6. Ménage

Place ensuite au ménage : je frotte mon crâne avec mes deux mains, non pas pour faire sortir un génie (même si j’aurais aimé), mais pour éliminer un maximum de petits cheveux coupés. Je passe ensuite ma tête sous l’eau pour noyer les derniers survivants et je me sèche la tête avec une serviette. – Ah ! Puis si vous partagez la salle de bain avec quelqu’un : n’oubliez pas de passer un coup d’éponge pour virer tous les cheveux qui recouvrent à présent le fond du lavabo ;-)

7. Hydratation du crâne

Enfin, j’hydrate mon crâne avec une crème hydratante pour le visage. Mais notez que si c’est bien l’option que je présente dans la vidéo (qui pour rappel à en réalité un an), j’ai découvert depuis un produit spécifiquement conçu pour nos crânes chauves : Botak. J’utilise donc depuis leur duo nettoyant et hydratant. Et globalement, j’en suis content, à l’image de cette deuxième photo ci-dessous où j’ai des faux airs de « Monsieur Propre » (les anciens savent).

Un point par contre que je n’ai pas abordé jusqu’à présent, c’est le cas du rasage à blanc à l’aide d’un rasoir. Je le faisais lorsque j’avais 20 ans mais surtout aux beaux jours. La peau du crâne rasé étant blanche, ça me permettait de l’exposer (modérément) au soleil et d’avoir meilleure mine. La technique est relativement proche, mais il faut au préalable s’enduire le crâne de gel, mousse ou savon à raser :) Puis passer un rasoir à lame. Mon conseil pour ne pas se couper : utiliser toujours des lames qui coupent bien, rincer fréquemment le rasoir et suivre méthodiquement la courbe du crâne. Voilà, je pense que l’on à présent vu l’essentiel, je vous laisse donc découvrir cette ancienne vidéo, puis en tant qu’expert en chauvitude, je me tiens bien évidemment à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations sur le sujet ;-)

Crédit photo & vidéo : Mickaël Auffret

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles