Puma R698 Mesh Neoprene : Test & Avis

A début du mois de septembre nous vient souvent cette folie dépensière, comme la nostalgie d’une époque où l’on allait choisir avec sa maman un nouveau cartable pour la rentrée. « La nouvelle paire de baskets » est également un grand classique. Ce modèle bien rutilant que l’on arborait fièrement devant ses copains : « périmètre de sécurité anti-baptème », qu’on disait… avant de craquer trois jours plus tard, lassé de rester sur la touche lors des parties de foot endiablées (ça sent le vécu). Pour cette saison, j’ai eu un coup de coeur sur une paire de Puma dont la gamme s’est pas mal renouvelée au cours des dernières années. On a testé la « R698 Mesh Neoprene ».

r698-trinomic-mesh-neoprene-puma

La marque

Présenter Puma pourrait faire l’objet d’un article à part entière, mais ce n’est pas le sujet du jour. La légende raconte que la marque fut créée en 1948 lorsqu’Adolf et Rudolf Dassler, deux frères jusqu’alors fabricants de chaussures de sport se disputèrent. Naquit alors deux des plus grands noms du domaine de l’équipement sportif : Adidas et Puma. Si le premier a aujourd’hui largement surpassé son frère ennemi, Puma a amorcé un retour sur le devant de la scène depuis le milieu des années 2000, porté par le sponsoring de son athlète phare : Usain « la Foudre » Bolt. A partir de 2010, la marque au « gros chat » a également recommencé à fouiller dans ses archives afin de ressortir quelques-uns de ses modèles mythiques, à l’instar de ses concurrents. Parmi le lot de baskets de running vintage se trouve la R698 qui a fait l’objet de nombreuses collaborations et déclinaisons de couleurs dont cette très jolie « Mesh Néoprene » à dominance de gris.

languette-interieure-puma

Fiche technique

La Puma R698 a été originalement lancée en 1991, âge d’or de la basket de running et course à la technologie pour les marques présentes sur ce marché. A l’époque, Puma n’avait pas fait exception en proposant également sa propre semelle à l’amorti et au maintien amélioré. La marque avait donc lancé sa technologie Trinomic dès 1989 pour en équiper toute sa gamme sportive du moment. Vous l’avez compris, cette R698 est montée sur une de ces semelles spéciales. Le coloris dont nous allons parler aujourd’hui a été nommé « Mesh Neoprene ». Et pour cause, il est composé d’un mélange de cuir lisse, de « suede » et d’un tissu mesh en néoprène, alliant respirabilité, étanchéité et conservation de la chaleur. Sur la tige, au niveau des orteils, on trouve également un empiècement réfléchissant. Enfin, les chaussures sont également pourvues de deux bandes de plastique de part et d’autre du pied afin d’assurer son maintien.

baskets-puma-r698-trinomic-mesh-neoprene

puma-r698-mesh

puma-logo-leather-r698

puma-r698-logo

Test

La paire commandée chez Sarenza est vite arrivée, et au déballage la boite était enrubannée d’une bande de plastique rose imprimée du logo du site. Au premier déballage, les chaussures confirment tout leur potentiel photographique. Les différentes couleurs qui la composent créent un mélange harmonieux aux accents street : différentes nuances de gris, des touches de blanc, du bleu ciel pour les parties en plastique et l’ajout de bleu marine sur l’arrière. Niveau style, ce coloris est donc très bien réalisé. La languette est légèrement courte et se cache sous des lacets gris les mots Puma et Trinomic. Elle a été choisie en mesh, pour une optimisation du confort. Le logo de la marque vient s’ajouter en contraste sur le talon. Si l’étiquette intérieure indique un lieu de fabrication asiatique, il n’en demeure pas moins que le niveau de finition est bon : coutures, fils, découpes, tout est parfaitement en place.

boite-puma-sarenza

puma-trinomic-r698

puma-r698-trinomic

languette-puma-trinomic

r698-puma-trinomic

r698-trinomic-puma-baskets

semelle-trinomic-puma

puma-r698-semelle

Essayage

Alors, ça taille comment ?
Pour ce test, j’ai commandé ma paire de Puma dans ma taille habituelle, à savoir 45. Effectivement, les chaussures me vont correctement. Au premier port, elles sont vraiment confortables avec leur doublure intérieure en tissu synthétique. Mon impression sur la languette s’est confirmée et elle aurait mérité 2cm de plus, question de style. Niveau aisance, cela ne joue pas. Par ailleurs, l’épaisse semelle qui pourrait en gêner certains reste discrète une fois qu’on a les baskets aux pieds. Encore une fois, concernant le style, c’est un parti pris par Puma que j’apprécie. A vrai dire, cette paire me semble en tout point de vue réussie et la plupart de mon entourage s’est vue étonné qu’elle provienne de chez Puma, ils en étaient certainement restés 10 ans en arrière.

puma-r689-mesh-neoprene-test

Avis

Cette R698 Mesh Neoprene est ma première paire de Puma (honte sur moi, diraient les addicts de la Clyde). Elle est proposée pour 88€, ce qui fait un prix en dessous de modèles correspondants chez la concurrence. Franchement, j’ai le sentiment qu’aujourd’hui, porter une paire de Puma, c’est faire le choix de la démarcation tant on voit toujours les mêmes paires aux pieds des gens. Moins chères, racées, confortables et peu communes, aucune raison n’est valable pour ne pas en avoir essayé avant. Je plaide donc coupable ! Mention testé & approuvé.

Puma
prix conseillé  
88€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles