Jeans selvedge noir Balibaris : test & avis

L’homme porteur de jeans a souvent tendance à privilégier la qualité sur des modèles bleus/indigo. Seulement, posséder un modèle noir digne de ce nom dans sa penderie semble une chose compliquée. En effet, le jeans noir permet de créer différentes possibilités d’associations et de changer du bleu générique (car, allez savoir pourquoi, l’homme se dirige souvent vers le bleu). Les marques proposent généralement d’excellents modèles bleus, mais négligent trop souvent le noir, dans une toile selvedge qui plus est. Ce n’est pas le cas de Balibaris qui possède dans sa gamme un modèle noir selvedge et brut. Aujourd’hui, nous l’avons testé !

jeans-balibaris-noir

La marque

A-t-on encore besoin de présenter Balibaris ici, cette marque française faisant la part belle aux basiques bien coupés et aux matières de qualité ? Depuis sa collection printemps-été 2012, ils ont ajouté une corde à leur arc. C’est toute une gamme de jeans au tissu japonais qui est venu compléter l’offre présentée par la marque. Depuis lors, leur brut est devenu un classique auprès des amateurs de bons jeans qui apprécient sa coupe et le vieillissement de sa toile. L’année dernière, Balibaris a souhaité se tourner vers un modèle noir et a également décliné sa coupe slim pour quelque chose d’encore plus ajusté. Voyons aujourd’hui ce qu’il en est.

balibaris-logo-etiquette

Fiche technique

Balibaris présente ses jeans noirs dans une toile selvedge brute 13oz non-sanforisée provenant des ateliers de chez … au Japon. Ils sont disponibles dans deux coupes : une nommée “Nouveau Droit James” qui est un slim sur toute la jambe que Joe avait testé en 2012 dans sa version brute, puis une autre nommée “Slim Mick” bien plus ajustée qui est celle que nous testons aujourd’hui. Comme toujours chez Balibaris, on joue la carte de la simplicité avec une coupe moderne et un design minimaliste. Le jeans Mick comporte donc 5 poches, une boutonnière ainsi que des rivets en métal et 5 passants dont un comportant une finition selvedge avec liseré rouge sur le devant. Les coutures sont choisies en ton sur ton, noires pour plus de sobriété et les poches avant sont doublées d’un tissu noir. La coupe est slim sur toute la longueur de jambe avec ouverture au bas de cheville de 17cm. L’ensemble est assemblé au Portugal.

jeans-balibaris-selvedge-noir

balibaris-jeans-noir-selvedge

jeans-balibaris-bouton-metal

selvedge-detail-jeans-balibaris

poche-arriere-jeans-balibaris

selvedge-jeans-balibaris-noir

Test

Acquérir un jeans Balibaris, c’est être serein sur la qualité du produit. Leur jeans noir semble à première vue tenir toutes ses promesses. Le premier toucher donne la sensation d’une toile bien rigide, l’inspection des finitions ne présente aucun défaut apparent et c’est même le contraire : aucun fil ni centimètre de tissu ne dépasse à l’intérieur comme à l’extérieur. On apprécie la finition selvedge sur le passant de ceinture, la qualité du tissu et les boutons en métal à l’effet usé tous siglés du nom de la marque. A propos de la toile, elle présente quelques reflets blancs, la couleur du jeans tire ainsi plus vers un “noir grisonnant” qu’un “noir profond”. Cela est du au fait de l’usage de fils blancs en trame, associée à des fils noir en chaîne lors du tissage.

jeans-noir-balibaris-selvedge

balibaris-black-selvedge-jeans

balibaris-jeans-noir-poches

coutures-jeans-balibaris-selvedge-noir

coutures-poches-arrieres-balibaris-jeans-selvedge-noir

details-jeans-balibaris-noir-selvedge

Essayage

Alors, ça taille comment ?

Pour le choix de ce jeans, j’ai opté pour ma taille habituelle, à savoir 32 (la longueur est automatiquement 34 ici, mais diffère selon le choix de la taille, référez-vous au guide des tailles Balibaris). Je mesure 1m88 et pèse 80kg. Mon choix de coupe s’est porté sur le modèle le plus slim, sachant que c’est un jeans selvedge et brut, je savais donc qu’il faudrait “casser” la toile avant de m’y sentir vraiment à l’aise. Au premier enfilage, j’ai donc eu du mal à passer mes pieds dans l’ouverture de 17cm, puis mes cuisses qui étaient comprimées avant de finir par le dernier bouton dont la fermeture fut délicate. On ne dirait pas comme ça, mais c’est bon signe car ce type de jeans s’élargit toujours après quelques ports. Effectivement, la coupe vraiment slim a pu causer quelques gènes notamment derrière les genoux au début, mais le jeans s’est vite détendu après la première journée de port, pour devenir ensuite beaucoup plus confortable.

jeans-balibaris-noir-selvedge

Concernant la coupe en elle même, on a du slim qui serre aux cuisses et aux mollets. L’entrejambe est plutôt bas pour une taille entre moyenne et basse. J’aime beaucoup l’aspect de la toile et cette coupe correspond à mes attentes, même si j’aurais aimé un entrejambes légèrement plus haut.

Avis

115€, c’est le prix de ce produit chez Balibaris. Le Mick noir brut est indéniablement un très beau jeans. Sincèrement, il ne comporte aucun défaut et sa couleur permet de créer de jolis contrastes sans tomber dans un noir profond. J’aime par exemple l’associer à un pull noir et une paire de boots marron. Pour l’entretien, un noir brut fonctionne de la même manière qu’un indigo brut, à savoir qu’il vaut mieux essayer de le porter le plus possible avant un premier lavage (disons au bout de 6 mois) et de suivre la même méthode de lavage (Cf. notre article “comment laver un jeans brut“). Les traces de délavage tireront ensuite vers le gris. A priori, je ne vois aucun modèle équivalent sur le marché en terme de rapport qualité/prix. Les bruts indigos Balibaris étaient une réussite, je vous recommande vivement les noirs. Testé & approuvé.

balibaris

Disponible chez Balibaris au tarif de 115€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Narvik

    Wha, j’adore le résultat, il faut absolument que j’aille en essayer un. Par contre, sur les photos de leur site, il est beaucoup moins ajusté, et pas très sexy… À voir. Je possède un Renhsen Louis en coupe droite et je cherche quelque chose de plus moulant. D’où l’intérêt aussi de le prendre “trop petit” à l’achat, car le jean se détend beaucoup, on ne le répétera jamais assez.

  • clem

    Bonjour,
    J’ai acheté le nouveau droit james indigo hier et je me demandais au bout de combien de temps il se détendait vraiment?
    Je pense avoir pris la bonne taille car j’arrive à fermer le jean sans problème, il serre juste un peu au cuisse et mollet!
    Merci!

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles