Vacances en Australie

Concours le 1 septembre 2012 par Romano Garagerocker

Nous y voici, dernière étape de notre concours Les Belles Vacances. Une dernière étape ou l’on part en compagnie de Clément et ses amis vers le seul continent que l’on n’avait pas encore visité : l’Océanie. Plus précisément, on part pour un road trip en van à travers l’Australie (et dieu sait si l’on aime les vans !), avec des paysages qui nous en on mis plein les yeux ! Félicitations Clément, tu remportes un bon d’achat de 200€ à partager (ou pas ?) et à dépenser chez notre partenaire Menlook :

Un nouvel été signifie une opportunité de retrouver quelques potes tout en découvrant un nouveau pays. Après avoir écumé l’Asie, le choix de la destination n’a pas mis longtemps à se faire : pour 2012 ce sera l’Australie. L’un d’entre nous est en échange sur l’ile et un autre voyagera tout prêt pour son année de césure. A peine le temps de réfléchir aux grands espaces, à la barrière de corail, aux parcs naturels et nombreux animaux peuplant ce pays que mon billet était déjà réservé.

18 juillet c’est parti ! 21h d’avion pour rejoindre Darwin… (Une nuit blanche la veille permet de faire passer le voyage bien plus rapidement, mais m’a fait rater tous les plateaux repas). Il fait tout de suite extrêmement chaud et les Australiens nous déconseillent de nous baigner sous prétexte de méduses et crocodiles aperçus dans l’océan. La ville révèle une vie nocturne animée mais peu d’activité de jour. C’est parfait car on ne comptait pas s’éterniser et dés le lendemain direction l’agence pour récupérer notre van. Les 450 000 km affichés à son compteur nous inquiètent légèrement mais les nombreux chocs, la peinture qui s’écaille, les impacts sur la vitre et autres dessins font partie de son charme.

N’ayant pas de budget prévu pour l’assurance on se contente des judicieux conseils de l’agence « surtout faites attention à ce que le van ne se retourne pas » avant de se lancer sur les routes australiennes désertes. Le projet est de rejoindre Perth en passant 10 jours dans le territoire du nord et une vingtaine en Australie occidentale. Une bonne partie de ces 5000 km longe l’océan Indien, permettant de multiples arrêts pour admirer la barrière de corail et les 4/5 parcs nationaux majeurs jalonnant notre voyage.

Premières destinations, les parcs Kakadu et Nitmiluk. Le premier est le plus grand parc national d’Australie, la culture aborigène y a été préservée avec des peintures datant de plusieurs milliers d’années. Il s’agit également du lieu de tournage du plus célèbre film australien : crocodile dundee. Ces bestioles, sorties tout droit de l’ère des dinosaures, ont pris possession des différents points d’eau nous empêchant (encore une fois) de nous rafraichir.

Le parc recèle de nombreuses cascades mais qui sont majoritairement accessible au 4×4. On se contentera de celle de Gunlom dont la piste cabossée de seulement 35km de terre nous paru interminable. Nos efforts furent récompensés par la beauté de l’endroit. La marche au sommet de la cascade, de bon matin, permet de rejoindre un enchainement de piscines naturelles et une vue imprenable sur la vallée. Le soleil qui se lève rend l’endroit parfait pour se prélasser quelques heures. Des varans et serpents d’eaux semblent du même avis et nous rejoignent pour profiter de ce lieu avant que trop de monde n’arrive.

A peine arrivé au second parc on apprend qu’il est possible de faire un treck et de passer la nuit à quelques kilomètres en hauteurs. En 20 minutes nos sacs sont faits, le campement n’étant pas trop éloigné on pourra profiter en chemin des nombreux points de vue et baignades. Les paysages traversés sont magnifiques pour finir par un diner (précaire) et une nuit à la belle étoile sur le bord de la rivière.

Vers le 1er aout nous traversons la frontière pour arriver en Australie occidentale. Cet état représente le coté sauvage et naturel que l’on attendait de l’Australie (un territoire 4 fois plus grand que la France pour une population 30 fois inférieure). Malgré l’état médiocre de notre véhicule nous décidons de passer par une route « unsealed » d’une centaine de km qui promet un voyage difficile, un peu stressant, mais bien plus fun que l’autoroute et prometteur en paysage et aventure. Les plans d’eau que nous traverserons n’y feront rien : le van semble indestructible. C’est ainsi sans encombre que nous arriverons à Broome. Cette ville perlière, bordée par l’océan, offre de magnifique point de vue pour observer le coucher de soleil entre l’eau bleu turquoise et les roches rouges.

Nous profitons de la ville pour refaire nos provisions afin de repartir en plein forme parcourir les 3000 km restant. Tout au long de la route le camping sauvage s’avérera extrêmement simple et agréable. En roulant 5 min sur un petit chemin on se retrouve au milieu de nulle part, tantôt entouré par des kangourous, tantôt par des paysages à perte de vue. La facilité pour faire des feux permit de rendre ces arrêts magiques tout en réchauffant les froides nuits australiennes.

Karijini est un parc national reculé dans les terres mais dont le détour valait indéniablement le coup. La majeure partie accessible du parc est constituée d’un réseau de gorges au sein desquelles des ballades permettent d’atteindre cascades et piscines naturelles avec baignade obligatoire. Les roches sont d’un rouge typiquement australien et les strates offrent des parois parfaites pour s’exercer à l’escalade. Il est également possible d’y faire 1 ou 2 journées mêlant canyoning, natation, escalade mais pour un prix en dehors de notre budget d’étudiant. Cela me donnera une raison pour y retourner…

Derniers arrêts entre Ningaloo marine parc, cape range, corail bay et shark bay. Il s’agit de différents parcs naturels, au paysage préservé, légèrement au nord du tropique du capricorne. Les plages de sable fin sont désertes et l’eau bleu turquoise révèle une barrière de corail facilement accessible. Les fonds marins peu profonds nous permettent de découvrir la faune et flore sous-marine avec un simple masque et tuba : on se croirait dans un aquarium géant. Cette semaine a également été l’occasion de faire une excursion pour nager avec les majestueuses raies manta tout en observant des requins, dauphins ou tortues de mer à quelques mètres du bateau.

Une fois le tropique traversé la météo a changé et l’on apercevait les premiers nuages gris depuis 1 mois. On nous avait prévenus que l’hiver commencerait à se faire ressentir à partir de ces latitudes. Ce fut en effet le cas et nos dernières visites, même celle du désert Pinnacles, se firent sous une petite pluie fine. L’arrivé dans la banlieue de Perth marqua la fin de notre périple avec une circulation devenue importante et les paysages sauvages remplacés par des habitations et centres commerciaux. Le van rendu sans le moindre problème (heureux de ne pas avoir souscrit à l’assurance !), il nous restait un peu un peu plus d’une journée pour visiter la ville en compagnie de notre hôte et de ses serpents.

Retrouvez plus de photos du voyage sur la page Facebook de Comme un Camion

Voilà, Les Belles Vacances c’est fini pour cet été ! Le concour s’est déroulé durant tout le mois d’août et tout l’été les participants ont été nombreux à nous envoyer leurs photos de vacances. Même si nous ne les avons pas toutes publiées, on a découvert de fabuleuses destinations en votre compagnie, et nous vous en remercions. Cette dernière participation fait la transition vers la rentrée et plein de nouvelles choses à vous présenter. On the road…

par Romano Garagerocker

Retrouvez les conseils de Romano Garagerocker sur son site Comme un camion

Mots-clefs :

  • Sylvain

    La population de l’Australie c’est que 3 fois et pas 30 fois inférieure à celle de la France. Par contre, le pays fait 11 fois la France et pas 4 fois.

  • Sylvain

    Il se fait tard, autant pour moi, ce n’est que l’état d’australie occidentale qui était mentionné.

  • Sarounette

    je rentre également d’australie mais j’etait dans le queensland
    http://le-petit-monde-de-sarou.blogspot.fr/
    visitez mon blog ! =)

Newsletter