Aladdin à la plage

Quand on regarde la météo de ces derniers jours, difficile de se dire que l’on est entré dans l’automne. Certes, les matins sont plus frisquets qu’il y a un mois et les arbres commencent sérieusement à rougir mais quand on voit le soleil radieux et le ciel sans nuage, il paraît inconcevable de sortir avec une doudoune ou une épaisse parka. Le temps est tellement agréable que les côtes bretonnes sont prises d’assaut aussi bien par des badauds que par quelques téméraires prêts à tout pour faire durer leur bronzage estival. En connaissance de cause, il était donc tout naturel que j’illustre mon premier look de la saison en bord de mer (et avec malheureusement quelques nuages en prime) !

Ete-Indien-Tapis-Epaule

Ete-Indien-Tapis-Deroule

Ete-Indien-Assis

Je ne sais pas si c’est le cas pour tout le monde mais j’appréhende le bord de mer de diverses façons en fonction des saisons. Ainsi, impossible de ne pas lézarder sur la plage ou de barboter dans l’eau durant la période estivale. Mais pendant l’automne, je préfère prendre du recul et me poser sur les dunes afin de contempler la beauté de l’océan en face de moi. Et c’est exactement ce que j’ai fait pour cette tenue ! Je suis parti des chaussures, une paire de Puma Thunder dans leur coloris « Desert », des dad shoes qui me font de l’oeil depuis trop longtemps. À mi-chemin entre un modèle des années 90 et des kicks qui auraient pu être portées par le fils de Marty Mcfly, elles s’intègrent au final assez docilement à plusieurs tenues différentes.

Ete-Indien-Assis-Chaussure

Ete-Indien-Close-Chaussure

Ete-Indien-Chaussure-Sac

Autre pièce importante de ce look, la surchemise. Depuis quelques saisons maintenant, on remarque un retour en force de cette pièce dans la plupart des collections. Paname Collections, jeune marque française d’à peine un an, a bien entendu voulu nous proposer sa version de ce vêtement à la croisée de la chemise et du veston. Outre son tissu Oxford bien épais (224g/m2 !) et tout doux, c’est surtout la découpe de ses poches mais également ses boutons pression qui ont su attiser ma curiosité. Une fois sur les épaules, la pièce Paname Collections tient chaud juste ce qu’il faut, bloque efficacement le vent et sa coupe est impeccable !

Ete-Indien-Look

Ete-Indien-Face

Ete-Indien

Ete-Indien-Cou

Ete-Indien-Entier

Ete-Indien-Position

Pour terminer la tenue, je voulais des pièces à l’image assez forte afin qu’elles donnent à l’ensemble un caractère certain. Je me suis donc tourné vers Basus, qui propose une revisite du pantalon de travail. On est alors en présence d’une pièce réalisée dans une toile moleskine épaisse couleur rouille. Son point fort : le clin d’oeil fait au modèle originel à travers ses poches plaquées qui viennent ainsi assoir son esprit workwear. Puis j’ai cherché du côté de Balibaris et suis tombé sur ce col roulé dont la teinte marron foncé s’associe facilement au reste des pièces. Enfin, j’ai jeté mon dévolu sur ce tout nouveau sac Maison Standards, qui reprend les lignes des modèles utilisés par les marins.

Ete-Indien-Sac-Vol

Ete-Indien-Sac

Ete-Indien-Close-Haut

Ete-Indien-Matiere-Pantalon


Surchemise Paname Collections
Pull Balibaris
Pantalon Basus
Baskets Puma
Sac Maison Standards

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles