Cuisse de grenouille surfe toujours entre élégance et décontraction

Comme certains le savent déjà, un des rôles premiers de Comme un camion est de découvrir (et faire découvrir) de nouvelles marques en grande majorité d’origine française. En treize ans d’existence, nous en avons vu défiler un certain nombre, dont plusieurs se sont malheureusement éteintes depuis. Mais fort heureusement, certaines d’entre elles ont réussi à passer le cap des bien trop souvent difficiles premières années pour ensuite atteindre une vraie maturité. Généralement, cette pérennité n’a été possible que par des changements de cap. C’est le cas de Cuisse de grenouille, qui a débuté en ne proposant que des accessoires. Aujourd’hui, cette dernière développe un dressing plus que fourni. On vous présente sa collection Automne-Hiver 2017 au travers de deux looks concoctés par nos soins :

1. La Marque

L’histoire de Cuisse de grenouille est avant tout celle de deux frères, Lucas et Séverin. À leurs débuts en 2010, ils envisagent Cuisse de grenouille comme une enseigne spécialisée dans l’accessoire. Ils se lancent alors dans l’aventure en commercialisant leur tout premier produit, des cravates en soie et des maillots de bain. Très vite, ils développent leur offre pour enfin débuter dans le textile à proprement parler. Tous deux alimentant des passions communes pour l’esprit des gentlemen surfers des années 60, leurs collections s’inspirent de cet univers. Des chinos, des chemises ou encore des blousons, le vestiaire Cuisse de grenouille associe rétro et modernité pour un ensemble chic mais décontracté.

Cuisse Grenouille Dauphin Poche Arriere

2. La Collection

Si la marque a donc commencé son aventure en ne commercialisant que des accessoires, elle s’est depuis fort développée. Ainsi, pulls, sweats, chemises et autres blousons font partie intégrante de ses collections. Pour cette saison automne-hiver 2017, Cuisse de grenouille a pensé son dressing en s’inspirant de voyages autour du monde. Des coupes modernes et des couleurs douces pour de belles pièces, voilà ce qui se dégage du lookbook de la marque.

Cuisse Grenouille Lookbook-2

3. Test

Comme c’est notre habitude maintenant, nous avons décidé de présenter la dernière collection de Cuisse de grenouille en créant deux silhouettes. Nous avons alors sélectionné les pièces les plus pertinentes et les plus représentatives de la marque pour chacune des deux tenues.  Ainsi, un teddy, un blouson, un pull, une chemise et un chino se sont révélés être les produits les plus intéressants à nos yeux, principalement grâce au choix des tissus qui les composent. On vous les détaille plus précisément juste après :

A. Look 1

C’est Max qui s’est affairé à réaliser la première silhouette dans son style de prédilection : le casual chic. Une tenue faussement décontractée donc qui joue sur l’association de couleurs et un choix particulier des matières. Voici les pièces qui ont retenu son attention :

Cuisse Grenouille Look Max

Teddy Decibel
Pull Daniel
Chemise Depanneur
Chino Dauphin
Chaussures Jules & Jenn

Teddy Decibel

Assurément, le teddy est le blouson tendance de ces dernières saisons. Initialement réalisé à partir d’une toile de nylon, il se permet aujourd’hui quelques fantaisies et se pare par exemple de drap de laine ou bien de couleurs plus originales et vivantes. Le « Decibel » de Cuisse de grenouille ne déroge pas à la règle grâce à une belle toile de laine marron de la maison portugaise Morgado. Uniforme lorsqu’on le regarde de loin, ce tissu prend tout son intérêt lorsque l’on s’en rapproche.

Cuisse Grenouille Teddy

Teddy Decibel : 250€
En effet, il est parsemé de chevrons couleur camel appuyant légèrement la teinte marron de la toile. Pour le reste, ce « Decibel » cumule toutes les caractéristiques d’un teddy à celui d’un bomber : bords cotes au col, aux poignets et à la taille, manches raglantes, zip vertical intégral et poches extérieures en biais. Ces dernières ne peuvent se fermer, mais leur passepoil permet de maintenir tout ce qu’elles contiennent bien en place. Pour le reste, Cuisse de grenouille l’a joué basique : une simple doublure en coton de couleur noire ainsi que deux poches passepoilées intérieures.

Cuisse Grenouille Poche Doublure

Essayage et avis

Pour ce look, Max a commandé ce « Decibel » en M. Et à en juger par les photos, c’est la taille qu’il lui fallait : la carrure est bonne et les manches ainsi que le buste sont à la longueur idéale. Sur sa boutique en ligne, la marque nous informe que ce teddy a une coupe ajustée. Mais nous serions plutôt tenté de dire qu’il est davantage cintré qu’ajusté tant il est près du corps. Ce n’est pas un mal me direz-vous, surtout lorsqu’on aime porter les vêtements de cette manière comme Max. Mais sa coupe permet difficilement le port d’un  gros pull en-dessous. Il conviendra donc parfaitement à la mi-saison mais beaucoup moins lors de températures plus fraîches au regard de sa relative épaisseur.

Cuisse Grenouille Teddy Ferme

Pull Daniel Auteuil

Si les températures actuelles nous laissent penser que nous vivons un véritable été indien, il va bien falloir se rendre à l’évidence : le retour du froid est pour bientôt. Nous allons donc irrémédiablement changer notre vestiaire pour un dressing plus chaud et hivernal. Et cela passe bien évidemment par le port de pulls. Cela dit, il est parfois compliqué de trouver une pièce qui associe les deux qualités que l’on cherche principalement dans ce type de produit : isolation thermique et style (rappelez-vous le beau pull tricoté avec amour par votre grand-mère à chaque Noël).

Cuisse Grenouille Pull Daniel

Pull Daniel : 120€
Difficile également de trouver une pièce dont la composition soit de qualité. En prenant tous ces éléments en compte, Cuisse de grenouille nous propose ce Daniel Prévost. Tricoté en 100% laine mérinos boutonnée, il se pare d’un beau gris finement moucheté de bleu marine et de blanc. Le col est rond et ras le cou, on distingue par ailleurs qu’il surmonte un triangle texturé à peine perceptible. On retrouve un fin bord côte au niveau des poignets mais également à la taille. Dans son ensemble, ce Daniel Craig est le parfait et subtil mélange entre décontracté et habillé !

Cuisse Grenouille Daniel Epaule

Essayage et avis

Cette pièce, Max l’a commandé en M. Si globalement la taille est bonne, deux trois légères critiques sont à fournir. La première concerne directement la coupe du pull. En effet, Cuisse de grenouille la définit comme « légèrement ajustée ». Et aux vues des manches et du haut du buste, on ne peut que lui donner raison. Mais là où il y a un problème à mon sens, c’est au niveau des flancs, des aisselles aux hanches. Certes, ce genre de pull se veut être confortable et privilégiera donc une couple relativement ample. Mais le surplus de matière à ce niveau est un peu trop prononcé. Dommage car c’est véritablement une belle pièce et elle aurait sans doute été notre coup de coeur de cette collection avec une coupe plus appuyée. Porté simplement avec un t-shirt ou bien même torse nu (attention toutefois, il gratte légèrement) et ne laissant pas passer l’air entre ses mailles, ce Daniel Radcliffe (et je m’arrête là avec ce running gag qui a duré bien trop longtemps) s’associe à merveille avec un jeans brut.

Cuisse Grenouille Daniel

Chemise Dépanneur

Dans un dressing masculin, la chemise est un peu comme « la petite robe noire » pour une femme : une pièce incontournable. Déclinée dans toutes sortes de matières, de coloris et de motifs, ce vêtement est sans nul doute celui que nous portons le plus et dont nous avons le plus souvent besoin. De ce constat, Cuisse de grenouille a développé cinq modèles dans de multiples versions. Pour cette présentation de collection, nous avons sélectionné deux modèles : la Dépannage et la Dépanneur mais avons choisi de ne présenter que cette deuxième version.

Cuisse Grenouille Chemise Max Main Poche

Chemise Dépanneur : 90€
Si l’on a l’habitude de réaliser des tests de chemises dans des matières plutôt classiques (comme le Oxford ou bien la popeline), le large choix qu’offre Cuisse de grenouille nous a permis de choisir une pièce avec un tissu qui sort un peu de l’ordinaire. Ce modèle est réalisé à partir d’un coton brossé semblable au touché à de la laine cardée. Pour faire simple, ce procédé s’apparente à de la flanelle. En somme, nous sommes en présence d’une chemise faite pour l’hiver. Vêtue d’un beau bleu chiné doux, elle présente en partie les caractéristiques d’une college shirt classique. Son col est donc boutonné et sa gorge est dite américaine et fermée par six boutons en os (le dernier est d’ailleurs cousu à l’aide d’un tissu marine). L’arrière de son col est maintenu par un bouton, asseyant ainsi sa dimension casual. En ce qui concerne le reste, elle se pare de poignets ronds associée à des pattes capucins.

Cuisse Grenouille Chemise Max

Essayage et avis

Là encore, Max a commandé cette chemise dans sa taille habituelle, le M. Une fois portée, pas grand chose à redire dessus : la coupe est parfaitement ajustée, la chemise est près du corps sans pour autant l’engoncer. La longueur de manches comme la carrure sont bonnes. Le buste est volontairement court, ce qui l’empêche bien évidemment d’être glissée dans un pantalon. Son dos présente un beau tombé, restant près du corps sans pour autant y être plaqué. Enfin, sa teinte nous permet plusieurs combinaisons. Ainsi, que ce soit avec un jeans brut ou bien des pantalons plus clairs, elle saura s’associer à n’importe quelle tenue, la rendant ainsi passepartout.

Cuisse Grenouille Chemise Max Matiere

Chino Dauphin

Indéniablement, le chino est devenu au fil des saisons un incontournable du vestiaire masculin. À la base réalisé pour des fins militaires et uniquement en beige, il a su s’émanciper de son milieu d’origine et se décline désormais en différentes couleurs et formes. De ce fait, et lorsqu’on développe un dressing casual, cette pièce doit impérativement faire partie d’une collection. Cuisse de grenouille l’a bien compris et propose un choix solide de modèles. Pour sortir quelque peu de ce que l’on fait habituellement, on a décidé de tester ce modèle, qui répond au nom du mammifère le plus cool des océans, le Dauphin.

Cuisse Grenouille Dauphin

Chino Dauphin : 150€
Dans son ensemble, ce chino a l’air somme toute classique : il a une coupe droite, des poches avant à l’italienne et des poches arrières passepoilées dont la gauche se ferme par un bouton (gravé du nom de la marque comme celui de la braguette). Mais son principal atout vient de son tissu. De loin, ce dernier apparait comme une toile de coton tout ce qu’il y a de plus classique. Mais lorsqu’on s’en approche, on remarque qu’il présente un motif semblable à des vagues. La marque appelle ce tissu Jacquard et il est entièrement réalisé à partir de fibres de coton. Au-delà de cela, ce Dauphin fourmille de petits détails discrets comme la surpiqure des poches avant et la couture en triangle située à leur extrémité basse.

Cuisse Grenouille Dauphin Poche Arriere

Essayage et avis

Pour la dernière pièce de son look, Max n’a pas dérogé à la règle et a commandé cette pièce en 30, sa taille habituelle. Si au niveau de la ceinture et des cuisses, il n’y a rien à redire, le pantalon pêche légèrement au niveau de son bas. En effet, la marque le présente comme ayant une coupe ajustée et c’est clairement le cas mais on aurait aimé une coupe plus carotte avec une cheville plus serrée. Bien entendu, cela reste à relativiser car il est tout à fait portable ainsi, cela reste donc une affaire de goût. Au-delà de cela, on apprécie vraiment le choix de matière originale et qui donne un peu de twist à une pièce qui peut parfois paraitre trop simpliste. Enfin, sa couleur marine s’associera bien entendu à une pluralité de tenues.

Cuisse Grenouille Dauphin Surpiqure Poche

B. Look 2

En résumé, et malgré quelques légers défauts, l’ensemble des pièces de la tenue de Max nous ont séduit, tant par leur couleur, leur matière que leurs petits détails sympathiques. Fort de ce constat et plutôt enthousiaste pour la suite, j’ai composé un look avec bien sûr d’autres pièces proposées par la marque et quelque peu hors de mon cercle de confort habituel en terme de style. Sur ce dernier, deux pièces ont retenu mon attention :

Cuisse Grenouille Look Rody

Blouson Dactylo
Cardigan Delicat
Chemise Depannage
Chino Kaki
Chaussures He Spring

Blouson Dactylo

Lorsqu’il revient, l’hiver embarque bon nombre de tracas et questionnements quotidiens : est-ce qu’il va faire froid ? Est-ce que ma voiture va démarrer ? Le temps va-t-il changer en cours de journée ? Ces problématiques, pour la plupart matinales, nous amènent à repenser complètement notre façon de nous habiller. Est-il alors préférable de tenter le blouson quitte à légèrement avoir froid ou préférer un épais manteau et arriver au bureau en sueur comme si on venait de participer à un marathon ? Et si on choisissait une pièce qui allie les deux à savoir praticité et chaleur ?

Cuisse Grenouille Blouson

Blouson Dactylo : 250€
Dans sa vue d’ensemble, ce blouson Dactylo est dans la veine des vestes de chasse type Barbour : on retrouve le fameux mélange de matières, une longueur entre le trois quart et le court et un style à mi-chemin entre l’habillé et le sportswear. Le Dactylo est presque entièrement recouvert d’un tissu mélangeant 65% de coton à 35% de nylon. Provenant de la maison italienne Olmetex, il a pour capacité d’être déperlant. Le col, les pattes poignet ainsi que les rabats de poches sont réalisés à partir d’un velours côtelé. En parlant de poches, celles extérieures sont au nombre de deux, à soufflet et fermées par deux pressions chacunes. Celle de gauche est d’ailleurs habillées par un écusson de cuir gravé du logo de la marque. Son intérieur est entièrement tapissé d’une doublure en coton au motif tartan à majorité rouge. Enfin, deux poches intérieures sont présentes. Elles sont passepoilées et celle de gauche est fermée par un bouton.

Cuisse Grenouille Blouson Ferme

Essayage et avis

J’ai commandé ce Dactylo dans ma taille de haut habituelle à savoir M. Une fois enfilé, je n’ai pas grand chose à redire : la carrure est bonne, le blouson est agréable à porter. La doublure, en ouate, rajoute pile la couche isolante pour porter ce Dactylo n’importe quand. La marque le présente comme ayant une coupe ajustée, je dirais plutôt qu’il a une coupe droite mais ce n’est clairement pas un problème dans le sens où il permet ainsi de passer un pull en dessous sans problème. J’aime beaucoup son côté à la fois habillé et décontracté, qui permet pas mal de liberté quant aux choix de nos tenues. L’association velours côtelé, toile Olmetex est à mon sens réussie et renforce ce côté casual chic. Un bon blouson en définitive, même si j’aurais toutefois préféré un système de fermeture alliant pression et zip afin de maximiser l’isolation.

Cuisse Grenouille Blouson Close

Chino kaki

On termine cette revue de collection Cuisse de grenouille par une pièce basique, un chino. Certes, ce dernier se rapproche davantage de ce que l’on a l’habitude de voir que le modèle Dauphin mais j’étais curieux de voir ce que donnait une pièce si basique siglée du logo Maison. Je l’ai sélectionné en kaki afin de réaliser une tenue quelque peu baroudeur urbain.

Cuisse Grenouille Chino

Chino kaki : 100€
L’inspection de ce chino passe en premier par le touché. Le tissu, très doux et présentant un effet légèrement peau de pêche, est obtenu grâce au mélange de coton (à 98%) à de l’élasthanne (2%). Pour le reste, sa construction est assez similaire à celui du Dauphin : poches avant italiennes, poches arrières passepoilées dont la gauche fermée par un bouton, etc. Il possède toutefois des caractéristiques qui lui sont propres. Cela passe en premier lieu par l’apparition d’une coin pocket passepoilée sur le haut de la jambe droite. Lorsqu’on observe en détails le dessin des poches avant, on se rend compte que la couture qui fixe leur ouverture continue sur la passant de ceinture. Cela n’apporte pas grand chose si ce n’est un design de poche original et plutôt bien réussi.

Essayage et avis

J’ai commandé cette pièce dans ma taille de pantalon habituelle, en 32. À peine passé, on se sent immédiatement à l’aise dedans : l’association coton / élasthanne est parfaitement dosée, donnant ainsi un pantalon souple et suivant nos mouvements tout en gardant sa forme. J’aime beaucoup sa coupe, ajustée comme il faut. Ses bas de jambes sont serrés juste ce qu’il faut pour tomber parfaitement sur une paire de baskets hautes sans avoir à faire d’ourlet. En somme ce pantalon ne révolutionne pas le monde du chino mais possède assez de bonnes caractéristiques pour se faire une place de choix lorsqu’on cherche à investir dans ce type de pièce !

Cuisse Grenouille Chino Poche Etiquette

Cuisse Grenouille Looks

4. Avis

Cette vue d’ensemble nous a permis de voir à quel point Cuisse de grenouille a fait du chemin depuis sa création. Nous la suivons depuis ses débuts et on doit avouer que l’on est agréablement surpris par la maturité de sa collection. En effet, la marque propose un vestiaire relativement important composé à la fois de basiques comme de pièces plus travaillées. Là où certains se seraient noyés en s’éparpillant un peu partout, Cuisse de grenouille nous livre un dressing cohérent aux pièces complémentaires et interchangeables. Si l’on devait établir un classement, notre pièce coup-de-coeur serait indéniablement le teddy Decibel, dont sa toile originale à su nous séduire. Viendrait ensuite ex aequo le blouson Dactylo pour son look et le pull Daniel Wellington (désolé !) pour sa matière et son côté moucheté. Enfin, le chino Dauphin viendrait occuper la troisième marche du podium simplement pour son originalité et ses détails de poche. En somme, Cuisse de grenouille sait où elle va, propose un vestiaire sérieux et semble être partie pour faire de plus en plus parler d’elle.

Plus d’infos sur www.cuissedegrenouille.com

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Matt

    Jolie collection, le blouson est superbe !

  • Bertrand Willard

    Le blouson décibel ressemble beaucoup au teddy oxley de chez balibaris qui me semble un peu plus chaud

  • MaxditLeChauffeur

    Salut Bertrand, je n’ai pas réussi à retrouver le teddy dont tu parles sur Balibaris, tu es sûr qu’il a été reconduit cette saison ?

  • MaxditLeChauffeur

    en effet, personnellement d’un point de vue esthétique j’accroche un peu moins sur ce modèle

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut François, on ne l’a pas testé à proprement dit mais de ce que je vois je le trouve top ce manteau ! La forme, la couleur, la matière… Il indique qu’il est en laine Shetland, c’est un petit mouton d’Écosse qui produit une laine très fine qui est très réputé ! Le rapport qualité/prix me parait vraiment intéressant. Tu commandes et tu nous confirmes ça ? ;)

  • Rody dit le roux de secours

    Salut Elias,

    Pour ce qui est du touché, il n’y a pas grand chose à dire dessus. C’est plus le fit qui ne m’a pas vraiment convaincu : la coupe est très (trop?) cintrée et la maille n’est pas vraiment extensible. En gros, il y a mieux à moins cher ;)

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles