10 nouvelles marques de streetwear à connaître

Le streetwear, traduction littérale de « vêtements de rue » est officieusement né vers la fin des années 1970 sur la côte Ouest des Etats-Unis. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est au surf qu’il se rattache au début avant de dévier vers le courant hip-hop. Shawn Stussy, Michael Jordan, Nike, Wu Tang Clan sont autant de noms qui contribuèrent à populariser un style qui, comme tout ce qui est en lien avec la mode, est en perpétuelle évolution. On peut ainsi l’affirmer sans crainte, le streetwear d’aujourd’hui n’est plus le même que celui d’il y a 10 ans et s’est mu sous une forme particulière. Grosso modo, c’est un mélange entre un style de skateur et de rappeur français des années 1990 qui n’a pas peur de la fringue à logo. Quelles sont ces nouvelles marques qui font le streetwear version 2019 ? Voici quelques pistes :

Akin

Date de création : 2017
Site officiel : www.akin-shop.fr

AKIN

Vous vous rappelez de ce type un peu étrange, qui portait des chemisettes dragon et la coupe mulet comme personne en primaire ? Et bien il semblerait qu’il se soit associé à Ali Express pour créer sa marque de streetwear ! Plus sérieusement, Akin (qui signifie « grand » et « or » en chinois) puise son inspiration dans la culture asiatique et vintage. Pêle-mêle, on retrouve alors dans sa collection des hoodies aux imprimés type grue cendrée et carpe koï, des jogging tout droit sortis d’une émission télé de fitness des années 80, ainsi que des dad shoes. Des pièces fortes (toutes proposées sous la barre des 100€) pour tous ceux qui cherchent des produits tendances et actuels.

Notre pièce préférée : son bomber brodé, dans le plus pur style yakuza

Akomplice Clothing

Date de création : 2004
Site officiel : www.akomplice-clothing.com

Akomplice

C’est indéniable, le streetwear s’est emparé du monde de la mode. Tel le monstre dans « Stranger Things », ses tentacules ont infiltré ses moindres recoins, des podiums de défilé à la fast fashion (je vais trop loin dans la métaphore peut-être non ?). Mais bien qu’il soit sous les feux des projecteurs, il n’a jamais réellement perdu de vue ses origines. Né dans la culture hip-hop, il a bien souvent été mêlé à des mouvements contestataires mais également artistiques. Et c’est ce que l’on retrouve très nettement lorsqu’on parcourt la collection d’Akomplice. Fondée par deux frères, Patrick et Mike Liberty, les pièces de la marque servent davantage de support à diverses causes. Leur dernière collection en est la preuve : intitulée « Mi Bandera » (mon drapeau en espagnol), elle s’axe autour de plusieurs symboles comme le drapeau américain revisité avec des motifs mexicains ainsi que le sceau américain et mexicain, très similaires sur plusieurs points. Une marque engagée, qui propose des pièces stylisées et travaillées.

Notre pièce préférée : le t-shirt manches longues « Mi Bandera » avec le Stars and Stripes revisité en poncho mexicain.

Fear of God

Date de création : 2013
Site officiel : www.fearofgod.com

Fear-of-God

C’est en 2013 que Jerry Lorenzo lance son label créatif Fear of God. Rapidement, la marque se fait connaître grâce notamment à ses réinterprétations des classiques du genre. Mais c’est avec sa Military sneaker que Fear of God s’installe comme un incontournable du genre. Plutôt futuristes, ses pièces se démarquent par des couples amples et des teintes neutres et douces sur lesquelles viennent se greffer des détails originaux et bien pensés. Un véritable streetwear futuriste et maîtrisé.

Notre pièce préférée : sa boot réalisée en collaboration avec Nike.

Mondame

Date de création : 2017
Site officiel : www.mondame.fr

Mondame

Il y a quelques années, l’image du streetwear était plutôt simple à définir : des pièces amples principalement inspirées de la culture hip-hop ou du skate (voire des deux). Mais aujourd’hui, force est de constater que ses contours ne sont plus aussi nets. En effet, ses codes ont été revus et corrigés et intègrent désormais différentes inspirations. Comme celle du luxe par exemple et ce depuis une petite dizaine d’années maintenant. Fondée en 2017, Mondame ne fait bien entendu pas exception. Mélangeant les styles et surfant sur la tendance oversize, la jeune marque propose des pièces sobres, unies, unisexes et travaillées, toutes réalisées à la main au Cambodge. Pris dans son ensemble, son vestiaire est frais, unique et clairement ancré dans l’air du temps.

Notre pièce préférée : Le t-shirt oversize

Nicce

Date de création : 2013
Site officiel : www.nicceclothing.com

NICCE

Quand on prend la mode dans son ensemble, l’Angleterre fait partie de ces pays qui lui ont donné une histoire, une légitimité ainsi que des pièces mythiques. Mais c’est également au niveau du style (ou, plutôt, des styles) que le pays a apporté une importante contribution, du tailoring au mouvement punk. Le steetwear a bien entendu su s’y développer. Parmi les multitudes de marques anglaises axées vêtements de rue, on a repéré Nicce, apparue en 2013. Située à la limite entre le sportwear et le streetwear, elle propose un large choix de sweats, de sweat pants et de t-shirt. Leur particularité ? Des couleurs souvent pastels rafraîchissantes.

Notre pièce préférée : son hoodie couleur menthe

Noah NYC

Date de création : 2015
Site officiel : www.noahny.com

NOAH

Derrière Yannick Noah se cache une des personnes les plus influentes du milieu streetwear : Brandon Babenzien. Si vous suivez un tantinet l’actualité de la mode, vous n’êtes pas sans savoir que ce dernier n’est autre que l’ancien directeur artistique de Supreme. Voulant rendre hommage à son passé de jeune skateur new-yorkais, il crée Noah en 2015. Il base alors sa griffe sur le principe d’être écologiquement durable et éthique. Mélangeant l’esthétique propre au streetwear à des éléments du vestiaire masculin classique, il crée des vêtements à la fois urbain et dandy. Ainsi, on retrouve pêle-mêle des shorts en velours associés à des blazers croisés typés années 90. Une marque pleine d’audace et d’amalgame, qui lie intelligemment plusieurs univers au départ opposés.

Notre pièce préférée : la veste croisée en velours côtelé

Off-White

Date de création : 2013
Site officiel : www.off—white.com

Off White

Difficile de parler streetwear sans parler d’Off-White. Fondée à Milan par Virgil Abloh, elle est plus considérée comme un « label de mode » qu’une marque à part entière. Véritable homme à tout faire, Virgil touche à tout : tour à tour architecte (de formation), styliste, directeur artistique (notamment pour Kanye West), DJ, etc. Et, clairement, Off-White est à l’image de son créateur. Que ce soit les pièces proposées ou bien les (innombrables) collaborations qu’elle réalise, la marque n’a de cesse de proposer de nouvelles choses. Indéniablement l’une des griffes les plus influentes de la scène streetwear !

Notre pièce préférée : On a vraiment du mal à en sélectionner qu’une.

Outlaw Moscow

Date de création : 2014
Site officiel : www.moneyclothing.com

Outlaw

On se rend au pays des tsars pour découvrir cette huitième marque. À son origine, on retrouve un duo moscovite, Di Minrakhmanova et Maxim Bashkaev. Provenant de la nouvelle génération d’artistes russes, ils veulent proposer au travers d’Outlaw une collection de vêtements alliant style urbain Made in Moscow et pièces techniques. Proposant un style minimaliste, la marque se spécialise dans l’outerwear ainsi que le sportwear. Forte d’une identité bien singulière, la griffe a d’ailleurs signé cet hiver une collection capsule en collaboration avec Puma. Clairement l’une de nos marques coup de coeur de cette sélection !

Notre pièce préférée : sa parka 3.0 façon « Bladerunner »

Satta

Date de création : 2014
Site officiel : www.sattalivity.com

SATTA

C’est un fait, l’industrie du prêt-à-porter est une des plus polluantes au monde. Si cette information était taboue ou tout simplement ignorée (malheureusement) par le plus grand nombre d’entre nous il y a une dizaine d’années, force est de constater que, désormais, de plus en plus de marques mettent au centre de leur développement une production plus saine. Clairement, Satta (qui signifie « existence » en sanscrit) fait partie de cette nouvelle génération de griffes dont le respect de l’environnement est est à présent au coeur de leur processus créatif. Débutant son aventure en proposant des t-shirts en coton organique, et dont les motifs étaient réalisés à la main, elle met en avant des pièces centrées autour de trois notions : utilité, simplicité et confort. Ses produits sont durables et surtout intemporels, nous permettant ainsi de les conserver sur le long terme.

Notre pièce préférée : sa surchemise en twill de coton

The Hundreds

Date de création : 2003
Site officiel : www.thehundreds.com

The-Hundreds

The Hundreds, c’est un projet lancée à quatre mains, celles de Bobby Kim et de Ben Shenassafar. Installés à Los Angeles, ils décident de créer une marque qui traduirait leur vision des « sous-cultures » urbaines. Préférant mettre l’humain au centre du processus que le profit, ils souhaitent réaliser des pièces authentiques, vraies et sincères. Ils s’inspirent alors de leur vie et de leur vécu mais également de leur entourage et, plus largement, de leur ville natale. Axées sur la mode des années 90, les pièces The Hundreds sont colorées et, bien souvent, floquées d’illustrations réalisées par des artistes proches des deux fondateurs.

Notre pièce préférée : son coupe-vent tricolore.

——–

S’agissant d’un article qui a initialement été réalisé début 2017, puis mis à jour début 2019, nous avons fait le choix de conserver la sélection de marques initiales, que vous pouvez retrouver dans la deuxième partie. Donc finalement ça ne fait plus 10 marque mais 20 mais lorsqu’on aime le streetwear, on ne compte pas ;)

——–

Anti-Social Social Club

Date de création : 2015
Site officiel : https://shop.antisocialsocialclub.com

Un certain mystère entoure chacune des marques de cette liste, mais peu arrivent à la cheville d’Anti-Social Social Club en terme de bizarreries. Lancée en 2015 par l’énigmatique Neek Lurk, ancien de chez Stussy, la marque présente une collection assez étrange à commencer par son site internet. Les produits n’ont pas de noms cohérents, on n’a quasiment aucune information sur leurs caractéristiques et chaque article est en rupture de stock immédiatement après sa mise en vente. Des casquettes à papa des années 90, des t-shirts à messages et hoodies logotés font l’essentiel de la collection, quand la marque ne propose pas de vendre une Toyota Prius de 2012.

anti social club marque streetwear

Avnier

Date de création : 2014
Site officiel : https://avnier.com

En 2014, deux amis originaires d’Alençon et Lausanne nommés respectivement Orelsan et Sébastian Strappazzon, fondent Avnier. Cette marque de prêt-à-porter dont le nom est une contraction du mot « avant-dernier » la plaçant à contre-courant des marques qui veulent être premières à tout pris. Néanmoins elle se dit taillée pour les gens exigeants et ouverts d’esprit. Elle propose une vision plutôt futuriste du streetwear en y incluant des éléments de son passé. Les pièces en molleton sont nombreuses et logotées, puis se placent à côté d’autres vêtements très minimalistes. Tout ceci crée un mélange cohérent et plein d’avenir.

avnier ss17 marque streetwear

Butter Goods

Date de création : 2008
Site officiel : https://buttergoods.com

Elle a beau avoir été créée il y a quasiment 10 ans par deux amis de lycée austratiens, Garth and Matthew, mais Buttergoods n’a jamais eu autant le vent en poupe que ces dernières années, notamment 2014, date de son arrivée en Europe. Comme souvent dans le skate, cette marque est née de la simple volonté d’habiller ses proches, puis s’est répandue à force de bouche à oreille. Son style est fortement inspiré de celui des grandes marques américaines si populaires dans les années 1990 (Polo Ralph Lauren, Tommy Hilfiger pour ne citer qu’elles). Ainsi, on trouve dans sa collection ces polos similaires à ce qui se faisait alors et qui a garanti leur succès jusqu’à présent. Pour cette saison, Buttergoods propose un style plus proche du skate, mais toujours aussi old school.

butter goods marque streetwear

Fuck Art, Make Tees

Date de création : 2016
Site officiel : aucun

Voici une des noms montants du streetwear hexagonal et européen dont les origines sont plus que floues, puisqu’à vrai dire, on ne sait quasiment rien sur sa fondation. Fuck Art, Make Tees (ou F.a.m.t) est une marque française fortement influencée par notre époque et les réseaux sociaux. Elle crée ainsi des vêtements (t-shirts, sweatshirts, casquettes) sur lesquels sont apposés des phrases courtes et provocatrices. Le t-shirt « I’m not a rapper » (je ne suis pas un rappeur) fait notamment sensation par certains qui y voient un côté satyrique. Plus d’infos à venir sur la fiche marque.

famt marque streetwear

Hélas

Date de création : 2011
Site officiel : http://helascaps.com

Hélas est une marque de casquettes créée en 2011 par Lucas Puig, Stephen Khou et Clément Brunel, trois skateurs français qui après une nuit arrosée décident de fonder leur marque de vêtements de skate. Au départ, elle ne propose que des casquettes 5 panels, grande tendance de ces dernières années. Petit à petit, elle imprimera son style très inspiré de celui des années 1990. Polos, survêtements et une dominance de couvre chefs pour cette marque qui habille déjà un team complet de skateurs.

helas marque streetwear

Marché Noir (M+RC NOIR)

Date de création : 2016
Site officiel : https://mrcnoir.com

A l’été 2016, on a commencé à voir apparaître sur le dos de certains rappeurs américains célèbres cette inscription mystérieuse sur un blouson : « M+RC NOIR ». Il ne fallait pas plus intriguant pour faire prendre la sauce de cette nouvelle marque de streetwear. L’énigme reste malgré tout entière et on ne sait que peu de choses sur sa provenance. Son style est une nouvelle fois issu de celui des années 1990 avec une collection composée essentiellement de survêtements, chemises en flanelle et bombers. Marché Noir, c’est la marque streetwear qui monte en 2017 !

marche noir marque streetwear

Palace

Date de création : 2009
Site officiel : http://www.palaceskateboards.com

En 2009, Lev Tanju, amateur de skate et vidéaste décide de lancer Palace Skateboards, n’aimant pas la direction prise par son univers de prédilection. Cet anglais du Sud de Londres lance alors sa première ligne de vêtements au logo surdimensionné, copiant les grandes marques de haute-couture en y ajoutant une dose satyrique et un retour nostalgique vers les années 1990 durant lesquelles il a grandi. L’univers des pièces Palace inclut ainsi du skate, mais également du football. Aujourd’hui, la marque est devenue un « Supreme » à l’anglaise mis à part la distribution à plus grande échelle, dans tous les bons skateshops.

palace marque streetwear

Paterson

Date de création : 2015
Site officiel : http://www.patersonleague.com

German Nieves est un skateur vétéran provenant du New Jersey. Après avoir travaillé dans l’industrie du skate et de la mode (il fut skateur sponsorisé et a entre autres travaillé pour les marques 10 Deep et J-Crew), il décide en 2014 de créer sa propre marque de streetwear. Paterson League est ainsi un hommage à une certaine joie de vivre, un mélange de toutes ces influences qui ont marqué son créateur. Les références sont très disparates, du tennis et dans un sens plus large sportswear des années 1990, mais aussi et surtout le skate.

paterson marque streetwear

Patta

Date de création : 2011
Site officiel : https://www.patta.nl

Patta est une boutique multi-marques spécialisée dans le streetwear créée en 2004 située au coeur d’Amsterdam. Pour sa sélection pointue, elle est très vite devenue une des meilleures au monde, bénéficiant ainsi de collaborations privilégiées et de modèles exclusifs. En 2011, la boutique commence à faire imprimer quelques t-shirts pour des amis. Vous le devinez, cela donnera naissance à une ligne complète maintenant distribuée dans le monde entier. La collection Patta prend racine dans les années 90 avec comme pièces phares le survêtement et la casquette 5 panels. Le style est coloré et la marque utilise une bonne dose de nylon pour donner à ses vêtements cet aspect si rétro.

patta ss17 tendance streetwear 90s

Sex Skateboards

Date de création : 2016
Site officiel : https://www.sexskateboards.com

Dans le sillage de Palace, le paysage des marque de streetwear a radicalement changé au Royaume-Uni, orientant notamment les marques de skate vers un univers radicalement différent. Une des plus extrêmes et des plus récentes se nomme Sex Skateboards. Lancée en 2016 par Louis Slater, il la définit comme « une marque de skate, et tout ce que vous ne connaissez pas sur le skate ». Un brin provocatrice, elle joue sur ce tabou de société considéré comme un vice avec un logo en forme de lèvres et une communication essentiellement réalisée sur les réseaux sociaux. T-shirts graphiques, survêtements, casquettes pour une collection osée et actuelle.

sex skateboards marque streetwear

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles