S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Comment choisir un caban ?

Il y a quelques semaines, on vous parlait de l’origine et de l’histoire du caban : un manteau iconique réalisé en laine à l’épreuve du vent, du froid, des vagues et surtout du temps. À cette occasion, on s’était notamment attardé sur ses origines marines, son passé militaire, mais aussi son arrivée dans le civil. Une histoire riche et passionnante que l’on vous invite à découvrir (si ce n’est pas encore le cas) ! Aujourd’hui, on vous propose d’évoquer ensemble les points clefs à avoir en tête lorsqu’on souhaite faire l’acquisition d’un caban. Ainsi, dans ce sujet, on parlera de matières, de couleurs, de caractéristiques, mais également de finitions. Et pour ne pas déroger à la règle, on finira notre sujet par une sélection de marques recommandées classées par budget !

Sommaire

1. La petite histoire du caban
2. Quelles sont les matières qui composent nos cabans ?
3. La notion de poids de la matière
4. Quelle couleur choisir pour un caban ?
5. Quelles sont les caractéristiques du caban ?
6. Quelles sont les finitions à prévilégier ?
7. Où trouver un caban de qualité ?

Conseils caban homme

1. La petite histoire du caban

On dit que les navigateurs européens du XVème siècle se seraient inspirés des capes en laine nommées « qaba » que portaient les pirates barabesques au Maghreb pour créer leurs propres manteaux en laine. Au cours de leurs voyages, les marins auraient popularisé ce manteau en s’arrêtant de port en port. Après différentes variations, le nom aurait été donné en 1472 par les marins portugais qui remarquèrent que la forme de l’estuaire de Libreville, au Gabon, avait la forme du vêtement. Pour la petite explication, le nom français caban est tout simplement la traduction du mot portugais « Gabão ». Le caban tel qu’on le connait aurait été conçu à partir du début du XIXème siècle pour les aspirants de marine de la Royal Navy (marine royale britannique). À l’époque, il était alors imperméabilisé par les marins à l’aide d’un apprêt constitué de goudron, de suif et d’huile de térébenthine.

histoire caban marin

Un marin de l’US Navy portant fièrement son caban !

Les marins voyageant de port en port, il est par la suite adopté par la plupart des flottes européennes pour son aspect fonctionnel. Et pour cause, ce dernier est imperméable, isolant et pratique. En France, on considère que le caban a remplacé le « paletot », une pièce plus longue et généralement accompagnée d’une capuche. Essentiellement composé de laine et d’un col relativement large, il permettait de tenir au chaud les marins lors de leurs voyages sur les océans. Il est décrit pour la première fois en France en 1845 dans une lettre du Ministre de la Marine et adopté en 1848. Ce fameux manteau court finira même par traverser l’Atlantique et sera adopté par l’US Navy (la marine de guerre des États-Unis) à partir de 1881. Le caban fera d’ailleurs partie de la tenue officielle de la Navy jusqu’à la fin des années 90. Bref, c’est le manteau iconique de la Marine !

L’origine et l’histoire du caban

2. Quelles sont les matières qui composent nos cabans ?

A. Principale matière : la laine

Matière emblématique des cabans d’autrefois, la laine est la principale matière que l’on retrouve dans la composition de nos cabans. Comme on le répète assez souvent sur le blog, la laine est une fibre naturelle intéressante qui possèdent moult qualités. Cette fibre issue majoritairement du mouton permet au vêtement de respirer et de retenir la chaleur corporelle tout en évacuant la transpiration. La laine a donc des propriétés isolantes (elle nous protège du froid et du vent) et respirantes (car elle permet d’évacuer l’humidité). Considérée comme étant une fibre intelligente, c’est une matière qui va s’adapter au fil des saisons. À noter que face à la pluie, cette dernière est capable d’absorber jusqu’à 30% de son poids.

Fibre Laine Merinos

À l’origine, les cabans étaient réalisés à partir d’un drap de laine lourd et épais. La plupart du temps, on parle de laine vierge. Il s’agit tout simplement de la laine issue de la première tonte d’un mouton. En plus des qualités classiques de la laine, elle se définit également comme étant une laine dans laquelle on a rajouté moins de 7% d’autres fibres. On tient à souligner que la laine vierge est une matière très agréable à porter et qu’elle représente un excellent régulateur thermique. En plus de cela, il s’agit d’une matière non traitée, biodégradable, respectueuse de l’environnement et surtout durable dans le temps. Et comme toutes les fibres naturelles, il est important de faire attention à son entretien (à lire : Guide d’entretien des vêtements) !

B. Une matière plus rare et plus noble : le cachemire

Plus luxueuse, mais également plus chaude, on parle souvent de la laine de cachemire. Bien sûr, cette fibre naturelle est connue pour sa douceur, sa légèreté, mais également pour sa rareté (ce qui explique son prix souvent élevé). Cette matière est particulièrement appréciée pour ses qualités hygroscopiques (qui absorbe l’humidité de l’air) et ses propriétés isolantes. En comparaison avec de la laine traditionnelle, le cachemire va s’adapter en fonction de l’humidité de l’air, ce qui explique en partie pourquoi cette fibre va tenir encore plus chaud que la laine. En plus d’apporter de la douceur, elle est capable de nous tenir chaud jusqu’à -30°C (rien que ça) !

Laine cachemire

Il est donc possible de retrouver un caban composé d’un mélange laine/cachemire. Il faut savoir qu’un caban réalisé en 100% cachemire nous tiendra certes chaud, mais nous coûtera cher. Si nos moyens nous le permettent, un caban réalisé en laine/cachemire sera accessible à partir de 500€. L’association est particulièrement intéressante niveau thermique, mais il faut cependant prendre en compte que la pièce sera plus fragile qu’un autre mélange de fibres.

Hircus Caban Details

C. Le coton

Sur des pièces d’entrée de gamme ou sur des versions moins classiques, il est tout à fait possible de retrouver du coton dans la composition de certains cabans. Il faut cependant avoir conscience que ce genre de pièce ne sera pas forcément intéressante pour ceux qui recherchent un manteau d’hiver chaud et isolant. À l’inverse, cela peut être une bonne option pour la mi-saison.

Fleurs de coton

D. Faut-il éviter les matières synthétiques ?

Bien évidemment, on déconseillera l’achat d’un caban réalisé à partir d’un pourcentage trop élevé de matières synthétiques. En plus de ne pas évacuer l’humidité et la transpiration, un caban conçu en matières synthétiques ne tiendra pas aussi chaud qu’un caban réalisé à partir de laine vierge. Dans la mesure du possible, on évite alors les matières telles que l’acrylique, le polyamide ou encore le polyester. Même si ces matières n’ont pas les mêmes propriétés thermorégulantes que les fibres naturelles (cachemire, laine), utilisées en faible pourcentage, elles vont cependant jouer un rôle important quant à la durabilité et à la solidité de la pièce.

polyester manteau

Certains cabans américains comportent par exemple un mélange de laine et de nylon (25%). Cette matière synthétique est utilisée pour ses propriétés non-absorbantes et donc « imperméables », mais aussi pour solidifier la maille. Donc, si notre caban n’est pas réalisé en 100% laine, sachez qu’il n’y a pas mort d’homme ! On conseille de se tourner vers un manteau composé au moins de 70% de laine. En dessous ? Passez votre chemin ! Et si vous avez l’occasion et le budget, tournez-vous vers un modèle réalisé en laine.

3. La notion de poids de la matière

Le poids peut être un indicateur de la qualité d’un caban, mais il ne doit surtout pas en être l’unique, ni le principal. Plusieurs facteurs peuvent ainsi faire varier le poids de la pièce. C’est en premier lieu la matière, qui selon l’épaisseur de la laine ou la présence de fibres synthétiques peut faire varier l’aiguille de la balance. L’épaisseur de la doublure ou même la fabrication des boutons peuvent rentrer en ligne de compte. Ainsi, un caban plus lourd ne sera pas nécessairement plus qualitatif. Aujourd’hui, on peut estimer que le poids relève plutôt d’un parti pris.

Frenchaholic Caban Marine

De ce fait, on retrouve d’un côté des marques « old school » qui proposent des cabans en prêt-à-porter relativement lourds (à l’image de Gloverall ou Schott). Ici l’idée est de proposer un produit qui peut supporter toutes les conditions climatiques avec un drap de laine épais permettant de rester par exemple 1h30 sous la pluie sans aucun soucis. De l’autre côté, on trouvera des marques plus récentes qui souhaitent proposer quant à elles des pièces plus légères pour rentrer en adéquation avec les inspirations actuelles du grand public. La laine qui peut être de qualité, sera moins épaisse et potentiellement plus en accord avec un mode de vie urbain, car plus légère et plus souple.

4. Quelle couleur choisir pour un caban ?

Traditionnellement, le caban est de teinte bleu marine. Même s’il existe aujourd’hui des couleurs différentes de celles de l’original (gris, bordeaux, noir, etc.), on vous conseillera de vous tourner vers un modèle classique, soit en bleu marine. En plus de gagner en sobriété, cette teinte vous permettra de l’associer avec la grande majorité des pièces de votre dressing. Le noir peut sembler être une bonne idée de prime abord, mais sachez qu’il est plus difficile à associer. Pour ceux qui souhaitent se tourner vers une autre couleur que le bleu marine, le gris reste une bonne option !

caban frenchaholic test avis col ferme

5. Quelles sont les caractéristiques du caban ?

Bien sûr, on sait que le caban est essentiellement composé de laine, qu’il est de couleur bleu marine et qu’il dispose d’un large col, mais quelles sont ses autres caractéristiques ?

Voici donc plus de détails :

  • Laine lourde pour protéger du froid
  • Mélange de laine et de nylon dans sa version américaine
  • Couleur bleu marine
  • Ajusté à la taille, court et légèrement évasé à la taille pour faciliter les manœuvres à bord
  • Double boutonnage à 8 boutons pour mieux résister au vent et conserver la chaleur
  • Peut se boutonner dans les 2 sens en fonction du vent
  • Boutons plats pour éviter de s’accrocher aux cordes du bateau
  • De gros boutons signés d’une ancre marine
  • La longueur de la manche recouvrait en partie les poignets pour mieux se protéger
  • 2 grandes poches extérieures légèrement inclinées qui servaient de réchauffe main
  • 2 poches poitrines intérieures pour conserver les bien précieux
  • 1 étiquette à l’intérieur permettait d’indiquer son nom pour ne pas le confondre avec un autre
  • 1 grand col qu’on pouvait relever et refermer au niveau du col par 2 boutons

À savoir : le double boutonnage du caban permet de le fermer d’un côté ou de l’autre selon la direction du vent, c’est-à-dire suivant que l’on soit de la bordée bâbord ou tribord. Le col large permet, une fois relevé, de bien couvrir la nuque. À l’origine, le caban peut être porté lors de conditions extrêmes : pluie, vent et froid (jusqu’à -15 degrés). Les poches ventrales permettent de réchauffer les mains du marin.

6. Quelles sont les finitions à prévilégier ?

Si la matière est une caractéristique fondamentale du caban, il est également nécessaire de scruter certains détails qui le composent :

A. Les coutures

À quoi bon apprécier un drap de laine de qualité si les coutures ne sont pas solides ? Il est important de se concentrer sur les différentes coutures présentes sur notre caban, car en plus de jouer un rôle esthétique, c’est un élément clef qui témoigne de la qualité d’un vêtement.  Et pour cause, les coutures ici vont jouer un rôle sur la durabilité de la pièce, ainsi que sur ses caractéristiques techniques.

finitions caban banana republic

B. La doublure

Qu’on se le dise, avant tout, une doublure a une fonction esthétique et pratique. Ainsi, on portera notre attention sur la propreté des coutures et sur le soin apporté aux détails (boutons, surpiqûres, etc.). Sur une pièce comme le caban, avoir des poches intérieures peut s’avérer être une très bonne option, notamment du fait que l’on ne retrouve pas de poches zippées ou boutonnées à l’extérieur du caban. Autre point essentiel : la doublure doit être confortable. Généralement, la doublure des cabans est réalisée à partir de coton,  d’un mélange coton/matières synthétiques ou encore entièrement en matières synthétiques. On remarquera que le coton n’est pas nécessairement un atout, car la présence d’une matière synthétique peut également être bénéfique quant à la technicité du caban (absorption de l’humidité, isolation thermique, etc.)

doublure-caban-maison-standards

C. La fente arrière

Le sizing est toujours une notion complexe sur un caban. Ainsi, la présence d’une fente arrière peut être déterminante dans le choix d’un modèle. Cet ajout peut permettre de se diriger vers un modèle plus cintré tout en ayant une facilité de mouvements. Ça ne s’appelle pas une « fente d’aisance » pour rien !

fente-dos-caban-river-island

D. Les boutons

Si la présence de boutons peut s’avérer anecdotique sur certains manteaux, elle est capitale sur le caban. En plus d’apporter une certaine praticité à la pièce, ils apportent une vraie dimension esthétique (ils sont l’âme de ce manteau). Pour des raisons de durabilité de la pièce dans le temps, leur solidité est également à prendre en compte.  Ainsi, la taille des boutons, leur matière, leurs détails vont forger le caractère de tel ou tel caban.

caban river island boutonniere

E. La coupe

Ce n’est pas parce que le caban n’est pas un vêtement taillé près du corps que sa taille n’est pas un élément à prendre au sérieux. Au contraire, le fait de prendre un caban trop grand pourra très vite donner l’impression à votre entourage que vous avez piqué votre manteau dans le grenier de votre grand-père (ce qui n’est pas très sympa, surtout sans lui demander). À l’inverse, choisir un caban trop petit vous empêchera d’être à l’aise dans vos mouvements.

Frenchaholic Caban Avis

Le caban est un manteau court qui s’adresse à tous les hommes. À noter qu’il représente une bonne alternative pour les personnes de petites et moyennes tailles. On dit que pour qu’un caban taille convenablement, il faut que sa longueur soit égale à la distance entre le bas du manteau et nos pieds. Ainsi, il doit donc couper la silhouette de façon symétrique.

Hircus Caban Doko

7. Où trouver un caban de qualité ?

Enfin, comme à notre habitude, on vous propose de découvrir une liste (non exhaustive) de marques classées par gammes de prix !

A. Cabans inférieurs à 300€

Inutile de rappeler qu’il sera difficile de trouver un caban réalisé en 100% laine sous la barre des 100€, voire des 150€. Vous trouverez donc dans cette tranche de prix des pièces réalisées par exemple avec un faible pourcentage de laine et la présence de matières synthétiques (environ 40-50%). Si votre budget ne vous le permet pas, pensez à la seconde main pour acquérir un beau caban. Si vous avez un budget inférieur à 300€, vous trouverez tout de même de bons cabans en laine dans la sélection de marques ci-dessous :

B. Cabans à partir de 300€

Au-dessus de 300€ on trouve de très beaux cabans avec une qualité de laine bien supérieure. En plus des labels qui reproduisent des cabans fidèles aux modèles des siècles passés, on trouve d’autres marques, plus contemporaines, qui tout en s’inspirant des grandes caractéristiques de ce manteaux, produisent des pièces plus originales. Les coupes et le style sont souvent plus travaillés. Voici les marques que l’on vous recommande si vous avez un budget supérieur à 300€ :

Note : n’hésitez pas à jeter un coup d’œil dans les friperies ou dans les surplus militaires, il est encore possible de dénicher des cabans vintage à des prix abordables. La qualité est souvent au rendez-vous sur ce type de pièce ! Pensez également à la seconde main !

Comment choisir un manteau ?

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles