Trouver son style

Je me rappellerai toujours de la première personne que j’ai vue en arrivant au collège le jour de la rentrée, Nicolas M.Ses 10 kgs de livres neufs sous le bras, il arborait un pantalon vert, en velours cotelé, dont la forme cylindrique des jambes faisait pensait à des rouleaux de makis, ou à des tonneaux, ainsi qu’un sous-pull marron en nylon à col roulé qui recouvrait son corps d’une sorte de seconde peau parfaitement hermétique et le faisait ressembler à un scaphandrier. 10 mois plus tard, le dernier jour, avec ses 10 kilos de livres usagés sous le bras, Nicolas M portait toujours un pantalon de velours côtelé, de couleur marron, à jambes-tonneaux, toujours assorti d’un sous-pull, vert, en nylon, à col roulé bien hermétique.

Toute l’année, il n’aura porté que 2 couleurs, vert et marron, et une forme : tubique. Pourtant, il n’a jamais eu aucun style. Quand je revois les anciens élèves de mes ateliers relooking pour prendre un verre et que nous faisons le tour de leur garde-robe actuelle, il y a du noir, un peu de rose, un peu de gris, un peu de bleu, un peu de marron, du cintré, du droit, du bootcut, du serré en bas, et pourtant leur entourage est unanime : ils ont maintenant chacun un style, unique, et reconnaissable, quoiqu’ils portent, aussi bien les jours encostumés que les jours décontractés.

Chukka Boots Crockett & Jones look

Autant il est difficile de définir ce qu’est le style, autant il est facile de définir ce qu’il n’est pas :

1. Trouver son style, ce n’est pas se limiter à une couleur. Vous n’êtes pas Thierry Ardisson. En portant du noir à l’exclusion de tout le reste, vous allez transmettre l’information en clair à tout votre entourage que vous êtes complexé et voulez cacher quelquechose. Evidemment nous avons tous une complexion de peau spécifique, et certaines teintes sont à éviter. Mais dans l’éventail de toutes les autres, suivez les conseils des bons diététiciens : goûtez à tout, tant que c’est fait avec parcimonie

2. Trouver son style, ce n’est pas se limiter à une coupe. A moins que vous n’ayez une particularité physique rare (vous chaussez du 52, auquel cas vous êtes condamnés advitam éternam aux pantalons bootcut), plusieurs dessins vous iront. Ce que vous devez apprendre à reconnaître, c’est votre taille. Quand vous saurez du premier coup d’œil éliminer tous les vêtements trop grands (ou trop petits), un grand pas sera fait, et votre look sera déjà grandement amélioré. Et sans débourser un rond de plus

3. Trouver son style, ce n’est pas se contenter de suivre la mode. Un de mes élèves voulait absolument une chaussure pointue, or il a le cou de pied aussi fort que la cuisse d’un rugbyman. Elles lui faisaient un mal de chien et le cuir menaçait de craquer à chaque pas. Exit les chaussures pointues, et exit aussi la mode, de temps en temps. Il ne faut pas apprendre « suivre la mode » (quand ça ne vous va pas, ça ne vous va pas), il faut apprendre le goût, et la raison. Et encore plus que le vélo, une fois appris, ça ne s’oublie pas.

Dans un prochain article sur les petites pratiques qui peuvent nous simplifier la vie, nous verrons comment gérer un vendeur un peu envahissant, avec douceur mais fermeté.

Retrouvez les conseils et les stages relooking et séduction de Spike, ainsi que toute son actualité sur www.spikeseduction.com

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles