Bell & Ross Vintage 123 Golden Heritage : Test & Avis

Faire l’acquisition d’une montre haut de gamme est une décision impliquant de se poser nombre de questions. Vous l’avez compris, on ne décide pas cet achat comme celui d’une baguette de pain ! Etre amateur de belles montres et vouloir en porter signifie que l’on sait à quel point cela peut être onéreux. Quoi qu’il en soit, bien que la raison n’entre pas en ligne de compte dans ce processus, nous avons fixé une barre psychologique à nos tests. Dans le paysage de marques, lorsqu’on veut se faire plaisir, on trouve Bell & Ross qui est un horloger que l’on peut qualifier de moderne. Outre leur modèle signature à boitier carré, ils proposent également dans leur ligne Vintage quelques montres plus classiques. Nous avons eu entre les mains la BR123 Golden Heritage.

montre-bell-ross-vintage-br123

La marque

L’histoire de Bell & Ross commence dans les années 1990, lorsque deux amis nommés Bruno Belamich et Carlos Rosillo décident de fonder une marque horlogère. Le premier sorti d’une école de design et le second d’HEC feront rapidement une rencontre qui changera leur vie, celle d’Helmut Sinn, ancien pilote allemand ayant fondé la marque de montres Sinn en 1961. Les deux compères souhaitant un nom à portée internationale et qui puisse évoluer avec le temps, choisissent d’entourer les diminutifs de leurs noms du symbole « & » qui deviendra par la suite le logo de leur marque. Dès le départ, ils affirment leur souhait de créer des produits destinés aux professionnels. Sous l’égide de Sinn, ils sortent leurs premiers modèles dès 1994. La devise Bell & Ross depuis ses débuts est « la fonction fait la forme », renforçant ce souhait de créer un produit fonctionnel et fiable avant tout. Ainsi, ils équipent dès 1996 les démineurs de la Sécurité Civile Française et acquerront avec le temps de nombreux autres partenariats prestigieux : le RAID (2005), l’Aéronavale (2007), l’Armée de l’Air française (2008) et le GIGN (2011). L’année d’après, la marque choisira désormais la Chaux-de-Fonds en Suisse pour produire ses montres (1997).

boucle-bell-&-ross

Le fait le plus marquant de son histoire interviendra en 2005 avec la sortie de son modèle BR01. A cette époque, c’est un véritable ovni que la marque choisit pour conquérir le grand public. Dans un boîtier à coussin de forme carrée de 46mm en céramique, elle place ce cadran aux chiffres monumentaux. On dirait un modèle tout droit sorti d’un tableau de bord d’avion, et si ça choque certains de leurs clients qui se désengagent auprès d’elle, la marque acquiert une bien plus large réputation à ce moment là. Après plus de 20 années d’existence, Bell & Ross semble s’être bien installée dans le paysage des marques d’horlogerie de luxe et ses produits dépoussièrent l’image de ce milieu réputé comme impénétrable.

ecrin-bell-and-ross

Fiche technique

Loin des montres au boîtier à coussin carré qui a fait la réputation de la marque depuis ses débuts, la gamme Vintage comporte une flopée de modèles aux diamètres et aux fonctions variables. Parmi ceux présents se trouve le modèle BR123 qui comporte un boîtier rond inspiré, comme toujours chez Bell & Ross, du monde de l’aviation. Il est orné d’imposants chiffres à 3, 9 et 12 heures, et se pare quasiment toujours d’un cadran « petites secondes » (exception faite des modèles BR123 GMT et Sport Heritage). Parmi les nouveautés de 2015, la BR123 Golden Heritage est venue s’ajouter et a fort belle allure.

bell-ross-montre-br123-golden-heritage

bell-and-ross-br123-couronne

Fidèle au modèle 123, elle garde un boîtier rond qui a été choisi plus grand (43mm contre 41mm habituellement) afin d’accueillir une lunette fixe comme sa petite soeur nommée Sport Heritage. Son cadran comporte également une petite seconde, les chiffres caractéristiques du modèle et repères dorés, des aiguilles luminescentes ainsi qu’une petite fenêtre à 4h pour l’affichage du jour. A l’intérieur, on retrouve le mouvement équipant toute la gamme, à savoir l’ETA 2895 27 rubis avec réserve de marche de 40h. Le tout est monté sur un bracelet en cuir de veau couleur cognac et une boucle déployante en acier poli.

bell-and-ross-br-123

bracelet-cuir-bell-and-ross

Test

Elle me faisait de l’oeil, cette BR123 Golden Heritage et je l’avais remarquée parmi les nouveautés dès sa sortie. A réception, elle arrive dans son écrin de taille conséquente à l’aspect cuir signé du logo Bell & Ross. Tout noir, sobre et élégant, l’intérieur a une finition velours. La montre se trouve bien dedans et dévoile déjà tout son potentiel. A première vue, l’impression que l’on a est confirmée. Elle a l’allure d’une plongeuse, le cachet d’un modèle aviateur avec le raffinement en plus. Le boîtier est beau avec son acier poli et son verre saphir bombé, puis cette lunette noir laqué sobrement ornée de chiffres dorés. Le jeu de couleurs est parfait et se finit sur le remontoir sur lequel est sobrement gravé un « & », signe de Bell & Ross.

bell-ross-br123-vintage

bell-and-ross-vintage-br-123-montre

bell-and-ross-montre-br-123

bell-and-ross-cal305

bracelet-cuir-vachette-bell-ross

Le cadran est également superbement travaillé. On aime cet équilibre de couleurs, le contraste créé par le choix de touches dorées et la petite seconde si caractéristique aux modèles 123. Le bracelet vient ajouter une touche vintage supplémentaire avec sa couleur et ses surpiqûres choisies dans un marron légèrement plus clair. Là aussi, le cuir semble de qualité et montre un grain régulier sans aspérités. La boucle déployante quant à belle se pare à nouveau du logo Bell & Ross et vient fignoler le tout. Même si on le sait à l’avance, ça fait toujours plaisir à admirer : le dos dévoile enfin son joli mécanisme Suisse et son balancier siglé. On ne voit donc pas grand chose à dire en des termes esthétiques sur cette montre, bien au contraire, elle a été réalisée tout en subtilité et élégance. Le seul hic demeure un affichage de date légèrement trop petit.

Au poignet

Une fois portée, cette montre charme d’autant plus. J’ai tendance à penser que les boîtiers entre 40mm et 43mm ont la taille idéale, du moins pour mon poignet. Ni trop grand, ni trop petit, ils s’étalent sur l’intégralité de l’espace que mon corps peut leur allouer. Surprise dès le premier port, la BR123 Golden Heritage n’est pas une vraie plongeuse (ce qu’elle ne se vante pas d’être) et sa lunette n’est que décorative (elle ne tourne pas donc). En fonctionnement, le mouvement est réputé pour sa fiabilité, ce que je confirme après quelques jours de ports sans perdre la moindre seconde. Chose à savoir, et c’est la spécificité du 2895, il faut le remonter pour le remettre en marche à la fin de sa réserve horaire. Au poignet, la montre fonctionne toute seule et ce n’est pas nécessaire.

br123-vintage-poignet

monte-br123-golden-heritage-porte

Avis

Difficile de ne pas être conquis lorsqu’on a un tel bijou entre les mains. Cette BR123 Golden Heritage proposée au tarif de 2700€ tient toutes ses promesses en matière de style. Le jeu de couleur choisi par la marque ne passe pas inaperçu et on apprécie le subtil mélange entre l’acier, le noir et des touches dorées créant un équilibre entre une montre sportive et vintage. Alors des amateurs viendront toujours venir vous dire que le mouvement est « ci ou ça » et chercher d’autres défauts à cette montre. Quoi qu’il en soit, elle reste un excellent achat réfléchi pour célébrer une occasion digne de ce nom ! Testé & Approuvé.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+0Pin on Pinterest46
bell and ross
prix conseillé  
2700€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles