L’histoire du caban

Origines

Le caban est d’origine militaire comme la plupart des manteaux. Il aurait été conçu pour les aspirants de marine de la Royal Navy (marine royale britannique). Et ce probablement dès le début du 18ème siècle. Le mot caban serait un dérivé du néerlandais “Pijjekker” signifiant “laine grossière” qui prononçait à l’anglaise donna “pea-jacket” puis “pea-coat”. Ces marins voyageant de port en port, il sera fur et à mesure adopté par la plupart des flottes européennes appréciant également son aspect fonctionnel. Preuve que le caban a beaucoup voyagé, l’origine même du nom provient du sicilien “cabbanu” inspiré du mot arabe “qaba” (cape, tunique). Notre fameux manteau court finira même par traverser l’Atlantique et sera adopté par l’US Navy (la marine de guerre des États-Unis) à partir de 1881. Le caban fera d’ailleurs partie de la tenue officielle de la Navy jusqu’à la fin des années 90.

Caractéristiques

  • Laine lourde pour protéger du froid
  • Mélange de laine et de nylon dans sa version américaine
  • Couleur bleu marine
  • Ajusté à la taille, court et légèrement évasé à la taille pour faciliter les manœuvres à bord
  • Double boutonnage à 8 boutons pour mieux résister au vent et conserver la chaleur
  • Peut se boutonner dans les 2 sens en fonction du vent
  • Boutons plats pour éviter de s’accrocher aux cordes du bateau
  • De gros boutons signés d’une ancre marine
  • La longueur de la manche recouvrait en partie les poignets pour mieux se protéger
  • 2 grandes poches extérieures légèrement inclinées qui servaient de réchauffe main
  • 2 poches poitrines intérieures pour conserver les bien précieux
  • 1 étiquette à l’intérieur permettait d’indiquer son nom pour ne pas le confondre avec un autre
  • 1 grand col qu’on pouvait relever et refermer au niveau du col par 2 boutons

Du militaire au civil

Comme la plupart des pièces militaires, le caban a fini par rentrer dans le civil. En France comme dans beaucoup de pays, le port d’uniformes ou d’insignes militaires est réglementé. Mais débarrassé de ses signes d’appartenance, le caban est devenu un très bon manteau à porter en ville lorsque les premiers signes de l’hiver se faisaient sentir. C’était en plus des manteaux de bonne qualité qui ont pu se transmettre facilement.

Le caban au cinéma

Le succès du caban s’explique aussi par sa forte présence au cinéma. Les exemples sont nombreux, nous voyons ci-dessous James Dean, Robert Redford et encore Daniel Craig (dans “Quantum of Solace”). Autant d’icônes du grand écran qui ont contribué à faire du caban une pièce toujours aussi désirable.

Et dans la musique….

Serge Gainsbourg / Usher / Liam Gallagher
Le caban dans la mode

Dans les années 60, Yves Saint Laurent revisite le caban qu’il fait rentrer dans le vestiaire féminin. Cet exercice suscitera encore plus d’intérêt autour du manteau marin. Depuis son succès ne se dément par et chaque saison il inspire de nombreuses maisons de couture et marques de prête-à-porter. Ci-dessous, ces quelques exemples récents (Burberry, De Fursac, Paul Smith, Smalto) illustrent les différentes variations autour d’un caban (longueur, couleur, forme du col, nombre de boutons, emplacements des poches). Un classique revisité chaque année mais qui reste un basique du dressing masculin.

A suivre : Comment choisir son caban ?

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles