L’histoire du caban

Origines

Le caban est d’origine militaire comme la plupart des manteaux. Il aurait été conçu pour les aspirants de marine de la Royal Navy (marine royale britannique). Et ce probablement dès le début du 18ème siècle. Le mot caban serait un dérivé du néerlandais “Pijjekker” signifiant “laine grossière” qui prononçait à l’anglaise donna “pea-jacket” puis “pea-coat”. Ces marins voyageant de port en port, il sera fur et à mesure adopté par la plupart des flottes européennes appréciant également son aspect fonctionnel. Preuve que le caban a beaucoup voyagé, l’origine même du nom provient du sicilien “cabbanu” inspiré du mot arabe “qaba” (cape, tunique). Notre fameux manteau court finira même par traverser l’Atlantique et sera adopté par l’US Navy (la marine de guerre des États-Unis) à partir de 1881. Le caban fera d’ailleurs partie de la tenue officielle de la Navy jusqu’à la fin des années 90.

Caractéristiques

  • Laine lourde pour protéger du froid
  • Mélange de laine et de nylon dans sa version américaine
  • Couleur bleu marine
  • Ajusté à la taille, court et légèrement évasé à la taille pour faciliter les manœuvres à bord
  • Double boutonnage à 8 boutons pour mieux résister au vent et conserver la chaleur
  • Peut se boutonner dans les 2 sens en fonction du vent
  • Boutons plats pour éviter de s’accrocher aux cordes du bateau
  • De gros boutons signés d’une ancre marine
  • La longueur de la manche recouvrait en partie les poignets pour mieux se protéger
  • 2 grandes poches extérieures légèrement inclinées qui servaient de réchauffe main
  • 2 poches poitrines intérieures pour conserver les bien précieux
  • 1 étiquette à l’intérieur permettait d’indiquer son nom pour ne pas le confondre avec un autre
  • 1 grand col qu’on pouvait relever et refermer au niveau du col par 2 boutons

Du militaire au civil

Comme la plupart des pièces militaires, le caban a fini par rentrer dans le civil. En France comme dans beaucoup de pays, le port d’uniformes ou d’insignes militaires est réglementé. Mais débarrassé de ses signes d’appartenance, le caban est devenu un très bon manteau à porter en ville lorsque les premiers signes de l’hiver se faisaient sentir. C’était en plus des manteaux de bonne qualité qui ont pu se transmettre facilement.

Le caban au cinéma

Le succès du caban s’explique aussi par sa forte présence au cinéma. Les exemples sont nombreux, nous voyons ci-dessous James Dean, Robert Redford et encore Daniel Craig (dans “Quantum of Solace”). Autant d’icônes du grand écran qui ont contribué à faire du caban une pièce toujours aussi désirable.

Et dans la musique….

Serge Gainsbourg / Usher / Liam Gallagher

Le caban dans la mode

Dans les années 60, Yves Saint Laurent revisite le caban qu’il fait rentrer dans le vestiaire féminin. Cet exercice suscitera encore plus d’intérêt autour du manteau marin. Depuis son succès ne se dément par et chaque saison il inspire de nombreuses maisons de couture et marques de prête-à-porter. Ci-dessous, ces quelques exemples récents (Burberry, De Fursac, Paul Smith, Smalto) illustrent les différentes variations autour d’un caban (longueur, couleur, forme du col, nombre de boutons, emplacements des poches). Un classique revisité chaque année mais qui reste un basique du dressing masculin.

A suivre : Comment choisir son caban ?

Plus d'infos sur la marque

accueil marques

De Fursac

Voir la fiche concernant De Fursac avec ses origines, les points de vente, nos autres sujets, son classement et les marques similaires.

 
 
 
 
Voir la rubrique Cabans
  • Simon

    Mmmm, après un entretien chez Burberry, il m’a été confirmé que le caban avait été inventé par Burberry donc, pour la marine anglaise, pendant la deuxième guerre mondiale. Mais vous parlez du 19ème siècle, je suis perdu! ;)

  • Eric

    Autant le trench à vu ses origines chez Burberry autant le caban est un élément du vestiaire militaire depuis le 2nd Empire ! Et je ne serai pas surpris de découvrir que sa conception soit encore plus antérieure ! Néanmoins article très sympa sur une pièce classique qui à su être très bien revisité ces dernières années :)

  • Anthony

    De gros boutons signés d’une “ancre” marine ;)

  • Jean-Patrick

    D’après Burberry, Burberry a tout inventé.

  • JB

    Salut, il me semble que le caban de l’US Navy est noir, et non bleu marine. Super article en tout cas!

  • http://www.priceminister.com/boutique/jer_o_me jer_o_me

    Salut Joe, tout d’abord, félicitations pour ce premier épisode concernant le caban ; j’ai hâte de lire la suite. Par ailleurs, je voulais te laisser un message (ne sachant pas quel est le meilleur moyen de le faire, je me décide à laisser un commentaire ici) pour te proposer une idée d’article. Il me semble que toi ou un de tes collègues avait d’ailleurs posé la question aux lecteurs suite à la série des “comment s’habiller pour …”. Un article que j’aimerai lire sur Comme Un Camion, ça serait un article qui pourrait s’intituler “Comment s’habiller “Made in France” de la tête aux pieds ?” (Chapeau, écharpe, pull, cravate, chemise, slip, pantalon, chaussettes, chaussures … et pourquoi pas des options : costumes, pyjama, robe de chambre etc…) et ceci sans tomber dans le luxe ni le sur-mesure (pour te donner deux exemples en restant simple, j’apprécie certaines chemises Bruce Field et les chaussettes Bleu Forêt). Voilà. En espérant que cette idée t’intéressera (je sais que vous avez déjà fait des articles sur le slip français ou mon petit polo mais il y a sans doute d’autres choses encore). Quoi qu’il en soit, bonne continuation.

  • jeje

    Ha bah je viens juste d’en acheter un !
    Made in france : Armolux ;-)

  • Jeff

    Juste un détail: la photo de james bond provient de l’avant dernier épisode (quantum of solace), et non du dernier sorti récemment en salle. Voilà :)

  • Joe dit le “démonte-pneu”

    @Anthony : merci pour la correction ;) @Jean-Patrick : non là vraiment le manteau est vraiment trop antérieur à la marque pour que ce soit plausible :) @JB : d’après mes recherches il est bleu très foncé limite noir en effet. @Jerome : on parle souvent de “Made in France” et il y aurait en effet de quoi faire un sujet “de la tête aux pieds”, très bonne idée ! ;) @Jeje : une valeur sure ! Je compte présenter un sujet test d’un de leurs cabans @Jeff : dernier James Bond que je n’ai toujours pas vu alors merci pour la précision

  • http://sodandy.com Florent

    Cool cool !

    On aime apprendre des choses.

  • R3m18

    J’ai un vieux Sterlingwear de la Navy, et il n’y a pas un pet de synthétique dedans. C’est 100% laine. Le nylon, c’est un phénomène plus récent, et pas spécialement américain.
    Et en effet, c’est presque noir.

  • Antonelli

    Nicolas je connais l’histoire du caban n’oublie pas que j’ai fait mon service militaire
    dans la marine nationale .

  • Kinchouka

    @Jeje : Les cabans Armor Lux ne sont pas fabriqués en France mais au Maghreb. Les articles Armor Lux fabriqués en France sont principalement les vêtements en maille (pulls, bonnets, marinières). C’est également le cas pour Saint James, qui sous-traite sa fabrication des cabans avec des usines en Europe de l’Est. la seule marque de caban qui fabrique encore en France est “Le Glazic”. Leurs produits sont principalement destinés aux pécheurs et sont distribués en coopératives maritimes. marque assez rustique mais costaud.

  • NICO

    En fait vous êtes tous à la rue, le caban il est navy “yankee navy” pour être exact, pour ce qui est du nylon la raison c’est qu’il améliore l’impermeabilité et que ça permet de moins boulocher un peu comme l’acrylique dans les pulls en laine et pour l’autre jeje qui croit que son caban Armor Lux est fait en France bah il faudrait qu’il soit un peu plus regardant quand il passe à la caisse parce que du drap de laine “made in France” ça ne court pas les rues et c’est pas chez eux qu’on en trouve ça c’est sûr. ça fait plaisir de voir que Kinchouka est là pour relever le niveau… Et Antonelli faut pas croire que tu sais quoi que ce soit sous prétexte d’être passé par la marine nationale… si fallait passer par là pour ressortir avec un minimum de connaissance ça se saurait.

Newsletter