fbpx
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

10 pantalons d’origine militaire

Initialement prévu pour début 2022, ce sujet a été repoussé, conflit entre la Russie et l’Ukraine oblige. Mais quand les plus optimistes voient dans la reconquête de quelques villes par l’armée ukrainienne un signe de la fin de cette guerre, d’autres, plus pessimistes, estiment que l’annexion de plusieurs régions par le pouvoir russe annonce le début d’une troisième guerre mondiale, pour de vrai. Dans les deux cas, ce n’est pas notre modeste papier sur 10 pantalons d’origine militaire qui va changer la donne. Alors on se permet ce petit retour en arrière sur des pièces qui sont entrées dans la grande Histoire, mais aussi l’histoire de la mode. Source inépuisable d’inspiration pour nos silhouettes modernes, le vestiaire militaire continue aujourd’hui d’inspirer les marques qui déclinent, tantôt revisités, tantôt premier degré, des pantalons autrefois enfilés par des marins, barbouzes, bérets verts et autres GI’sVoici donc une liste non-exhaustive de pièces historiques et leurs équivalents contemporains. Concernant le style, et pour éviter les répétitions, parce qu’ils ont de nombreux points communs : les coupes sont amples, les tissus souples et robustes, il y a des poches partout et ils sont faciles à serrer à la taille (et ils sont majoritairement américains).

1. La pantalon d’origine : M81 Woodland

Si vous avez déjà vu un film d’action tourné entre les années 80 et les années 2010, alors vous connaissez ce tissu. Parmi les pantalons d’origine militaires les plus célèbres, le treillis qui arbore le motif “M81 Woodland” est sans aucun doute en très bonne place. Lancé en 1981, d’où son nom, il associe le brun, le kaki, le noir et le beige, répartis en tâches irrégulières. Porté par des Marines, des unités du SWAT et même certains membres du FBI, il était LE motif de l’armée américaine jusqu’en 2012, peu à peu remplacé par le MARPAT, à dominante beige – les Américains feraient-ils plus souvent la guerre dans le désert que dans la forêt ces dernières années ? – mais il fait toujours partie du paquetage de ceux qui s’engagent pour l’Oncle Sam.

La pièce contemporaine chez Carhartt

Le géant du workwear américain n’est pas allé chercher très loin pour son “Aviation Pant“. Deux grandes poches latérales, un tissu ripstop, dont le maillage ultra-résistant évite d’éventuelles déchirures de s’aggraver, omniprésent sur les pièces militaires, et le fameux motif “M81 Woodland”. La différence principale – outre le logo Carhartt sur le derrière – c’est la coupe plus ajustée, adaptée aux demandes de la clientèle de la marque, qui préfère le plus souvent Lomepal à Rambo.

PANTALONS MILITAIRE CARHARTT

Aviation Pant chez Carhartt

2. Le pantalon d’origine : Frog Skin

Le biomimétisme, c’est s’inspirer de la nature pour améliorer les performances des créations humaines. C’est pour ça que les voitures les plus rapides ont des tronches de requins et que le TGV a comme un bec d’oiseau. C’est en s’inspirant de la capacité de certaines grenouilles à se fondre dans leur environnement que l’armée américaine (oui, encore eux, et c’est pas terminé !) a développé le motif “Frog Skin”, peau de grenouille, pour expérimenter le camouflage aux couleurs disruptives en 1942. Ce sont les Marine Raiders, un bataillon amphibie composé de gentils garçons, comme la tête de mort sur leur écusson le laisse supposer, qui vont l’inaugurer. Utilisé entre 1942 et 1960, le “Frog Skin” a vu du pays : l’Europe pendant la Seconde Guerre Mondiale, la Corée, l’Indochine et le Vietnam.

La pièce contemporaine chez Eastman Leather

Plus fidèle à l’original, tu meurs ! A première vue seulement. Car si on zoome, on s’aperçoit que le tissu proposé par Eastman Leather se fait plus chic, avec une maille chevron. La coupe droite est plus conforme à nos standards actuels, moins bouffante. Et, en 2022, on préfère son portable à sa pelle (cf photo), donc on ne fera pas un drame s’il y a quelques poches de moins. Au contraire, la ligne du pantalon se fait plus pure et on s’imagine déjà le porter avec un ourlet haut et l’associer à un gros pull en laine.

pantalons militaires frog skin

Okinawa Pants chez Eastman Leather

3. Le pantalon d’origine : Jungle Fatigue Pant OG-107

Promis, on arrête avec les Américains (c’est faux). En 1964, l’uniforme “OG-107” dévoile sa troisième déclinaison. Le bas est baptisé “Jungle Fatigue”, une nouvelle version du fatigue “P-47” des années 50. À l’époque, il est utilisé pour les tâches du quotidien et on le voit notamment porté par Tom Hanks dans “Forest Gump” lors de son arrivée au Vietnam, accueilli par le lieutenant Dan, puis plus tard lors des corvées. Kaki, coupe droite, il est équipé de deux très grandes poches pour y glisser des outils de mécano. Aujourd’hui, il fait un retour en force dans le dressing des fans de workwear, un univers dont il est visuellement plus proche que celui de l’armée.

La pièce contemporaine chez Orslow (L’Exception) 

On aime beaucoup L’Exception, qui découvre sans cesse des pièces… d’exception ! C’est le cas de ce pantalon “Fatigue” signé Orslow, fabriqué au Japon en satin de coton. S’il reprend la couleur kaki, la braguette zippée et les poches avant plaquées du pantalon militaire d’origine, la coupe est plus ajustée, il se porte plus court et le tissu est presque brillant (satiné donc…) ajoutant du chic à une pièce dont on n’attendait pas qu’elle nous surprenne à ce point ! Le plus, ce sont les deux poches arrière boutonnées, qui ajoutent du relief à l’ensemble.

pantalons militaires asket

Fatigue Pant Orslow chez l’Exception

4. Le pantalon d’origine : P-44 “Monkey Pant”

Les Marines américains (pas de notre faute s’ils sont une référence internationale de la bagarre, même quand ils perdent) ont porté toutes sortes de coupes et de couleurs, mais le “Monkey Pant” est l’une des pièces les plus emblématiques de l’armée de States. Il est apparu dans les années 40, ajoutant à l’ancien cargo “P-41” qu’il remplaçait, d’énormes poches sur l’avant et une, encore plus grande, à l’arrière. Elles devaient être capables d’abriter des rations et un poncho. Pour éviter de se retrouver les fesses à l’air au milieu de la base (il s’agissait d’un pantalon “utility” comme le “Fatigue Pant”), des trous sur la ceinture permettaient d’accrocher des bretelles.

La pièce contemporaine chez Arashi Denim

C’est une version moderne sans fioritures qui est proposée par la marque Arashi Denim, fondée en 2007 par Thibaud Richer, tatoueur passionné de fripes vintage. Son “Monkey Pants” vert olive est très fidèle à celui de l’armée américaine puisqu’il a été conçu à partir d’un patron calqué sur le modèle original. Il est composé de coton indien et fabriqué en Thaïlande dans un atelier qui utilise des machines d’époque. Il s’agit certainement du pantalon le moins facile à porter au quotidien parmi ceux proposés dans cette liste, mais avec une paire de Derby semelles crantées et un (très) gros ourlet, ça se tente !

pantalons militaires arashi monkey pants

Monkey Pants P44 chez Arashi Denim

5. Le pantalon d’origine : le Cargo de l’armée néerlandaise

On s’avance certainement un peu mais le “Dutch Army Pant” pourrait bien être la pièce à l’origine du retour en force du pantalon cargo. Coupe droite, poches latérales, coton ripstop, couleur sauge, cordons de serrage à la taille : ce pantalon porté par les militaires néerlandais et américains (décidément !) dès la fin des années 50 réunit tous les arguments pour convaincre les passionnés des looks militaires, vintage et workwear de tenter de dénicher la perle rare. Les sites de seconde main regorgent d’annonces plus ou moins fiables de “vrais” cargos d’époque, mais on préfère se tourner vers l’une des dizaines (centaines ?) de déclinaisons modernes, pour être sûrs de ne pas nous faire avoir !

La pièce contemporaine chez Cabourn

Nous allons piocher notre version du “Dutch Army Pant” chez Nigel Cabourn, créateur britannique aux inspirations rétro. Il a réalisé ce pantalon cargo inspiré par celui des militaires néerlandais, se basant sur sa version portée par les militaires américains pendant la guerre du Vietnam, en collaboration avec… Liam Gallagher ! L’ancien frontman d’Oasis, le groupe à l’origine du morceau “Don’t Look Back in Anger”, qui réinterpréte un classique militaire, ça peut sembler paradoxal, mais le résultat est très cool !

pantalons militaires cabourn dutch pants cargo

Dutch Pant chez Cabourn

6. Le pantalon d’origine : Herringbone Twill

Herringbone= arrête de hareng = motif chevrons. Pour remplacer le denim, pas forcément très agréable à porter pendant les corvées, l’armée américaine (le plus long running gag de l’Histoire) commence à développer, à la fin des années 30, un nouveau tissu destiné à faciliter la vie de ses militaires. Lancée en 1941, cette tenue en twill chevrons souple et résistant est un succès instantané. Rebaptisé uniforme “Fatigue”, il est l’ancêtre de toutes les tenues utility qui ont suivi et a inspiré de nombreuses armées pour la fabrication de leurs uniformes.

La pièce contemporaine chez Asket

À tenue simple, pièce moderne simple. Ce chino kaki, en twill bien entendu, de chez Asket, semble être le descendant le plus élégant du pantalon “Herringbone Twill”. Lourd, 329 g/m2, il est équipé de deux poches à l’avant et deux à l’arrière, et intègre du coton bio dans sa composition. On est loin de la balade sous les balles en Corée, mais c’est une pièce assez versatile pour s’adapter à des tenues bien ancrées en 2022. C’est bien aussi.

pantalons militaires twill

The Heavy Twill Chino chez Asket

7. Le pantalon d’origine : Le Cargo Jungle de la Royal Navy

Direction la perfide Albion avec un ensemble des années 60 toujours utilisé, dans une version modernisée, par la Royal Navy britannique. Les marins au service de Sa Majesté le Roi (ça fait bizarre) ont adopté pour la vie ce pantalon taille haute à la grande braguette et aux poches latérales inclinées : pratique et technique. Le détail qui fait la différence, ce sont les renforts à l’entrejambe, qui permettent de bricoler dans les positions les plus périlleuses sans risquer une embarrassante déchirure.

La pièce contemporaine chez Broadway & Sons

Broadway & Sons, spécialiste suédois de la fripe et du surplus militaire a présenté sa version du “Jungle Pants” de la Royal Navy, en popeline de coton, qui reprend la coupe regular de la pièce originelle, ses poches cargo (forcément) et les fameux renforts. Malgré son ascendance militaire évidente, il s’intègre malgré tout dans n’importe quelle tenue casual, même les plus simples : un sweat gris chiné, une paire de baskets blanches et le tour est joué !

pantalons militaires jungle fatigue british navy broadway sons

British Royal Navy Pants chez Broadway & Sons

8. Le pantalon d’origine : Le denim de la Marine nationale

La France, épicentre de la mode dans tout l’univers (au moins), se devait de figurer dans cette liste. La Marine nationale n’a pas que le pompon et la marinière dans son vestiaire d’icônes. Le pantalon à pli, coupe droite et large aux chevilles, est un autre emblème vestimentaire de nos marins. La pièce a même été fabriquée en denim dans les années 60 et elle est devenue, le temps faisant son œuvre, une pépite très convoitée par les collectionneurs de vêtements vintage.

La pièce contemporaine chez Octobre

Compliqué de trouver une pièce large, à pli, en denim brut sans avoir à respirer la poussière d’une friperie et prier pour choper un pantalon correct. Dans la “première main”, on a trouvé notre bonheur (comme d’habitude) chez Octobre. Le label parisien propose son jean “Barkley”, droit et oversize dans sa version brut marine. Pour l’occasion, on fait l’impasse sur le pli et on privilégie la silhouette, proche de l’original, en l’accordant à un pull en maille épaisse.

pantalons militairesoctobre denim marine nationale

Jean Barkley chez Octobre

9. Le pantalon d’origine : Le M-47 de l’armée française

Apparu après la Seconde Guerre Mondiale, le pantalon “M-47” est né de plusieurs inspirations puisées à l’international, notamment les uniformes japonais et américains. Régulièrement mis à jour jusque dans les années 60 (les différentes versions se distinguent notamment par leurs boutonnages), il a participé aux guerres coloniales françaises, notamment en Algérie. Fabriqué dans une toile légère en coton, il est équipé de 6 poches et d’une patte boutonnée aux chevilles. Comme c’est souvent le cas avec le vintage français, cette pièce est très recherchée par les collectionneurs asiatiques, donc de plus en plus rare dans notre pays.

La pièce contemporaine chez Orslow (Cultizm) 

Des clients asiatiques, certes, mais également des fabricants ! Orslow, déjà présent dans notre liste, fabrique également au Japon une réplique de notre “M-47” national, en satin de coton, qui reprend les caractéristiques du pantalon d’origine, du positionnement des poches aux renforts sur les genoux et l’entrejambe. Pas de réinterprétation, mais un vrai hommage.

pantalons militaires armée française m 47

M-47 Orslow chez Cultizm

10. Le pantalon d’origine : Le Submariner de la Royal Navy

Pour finir cette sélection, retour chez nos meilleurs ennemis. Dans les années 40, la Couronne britannique développe pour ses sous-mariniers (et pilotes d’avion) des pantalons faciles à enfiler, amples et résistants, fabriqués dans un tissu en coton Ventile. Cette composition haut-de-gamme développée dans les ateliers de Manchester était conçue pour être imperméable et respirante. Si cette technologie est un peu dépassée aujourd’hui, la forme du pantalon, elle, n’a pas pris une ride. Avec son cordon de serrage à la taille, sa braguette boutonnée, ses jambes XXL et ses poches larges asymétriques, il est en plein dans la tendance actuelle. A noter, le gros pull blanc en laine qui accompagnait le pantalon “Submariner” est l’une des pièces militaires les plus iconiques outre-Manche.

La pièce contemporaine chez Fleurs de Bagne

Fleurs de Bagne c’est la griffe des loubards, des fripons, des hommes, des vrais (des tatoués). La marque fabrique en France des pièces qui rappellent le look des bandits de la moitié du XXe siècle. Mais parmi leurs pièces fétiches, il y a de nombreuses répliques, les plus fidèles possible, de vêtements militaires emblématiques. Fleurs de Bagne propose ainsi son interprétation du “Submariner”, en toile Ventile de chez British Millerain et équipée de boutons en ivoire végétal, qui, comme l’original, se montre très polyvalent, à condition de rester dans les domaines du casual et du workwear.

pantalons militaires submariner fleurs de bagne

Submariner chez Fleurs de Bagne

Tendance mode militaire homme

Les vêtements et accessoires iconiques d’origine militaire à connaître

Comment choisir une veste militaire pour homme ?


Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

Articles les plus populaires

Voir plus d'articles