Conseils en mode masculine

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

10 comptes instagram mode homme à suivre

Lancé il y a bientôt 10 ans, Instagram n’a cessé d’évoluer. Considéré au départ comme un réseau social destiné à partager simplement des photos, il s’est très vite mué en ce que l’on connaît aujourd’hui. Si le contenu qu’il propose peut franchement laisser à désirer parfois, force est de constater qu’il reste encore aujourd’hui une fabuleuse plateforme pour découvrir des marques et/ou le travail d’inconnus (si on sait un tantinet chercher). Bien évidemment, que ce soit pour notre ligne éditoriale ou tout simplement pour notre culture personnelle, bon nombre de camionneurs aiment flâner sur ce réseau à la recherche de nouvelles pépites. Aujourd’hui, j’ouvre le bal en vous proposant les 10 comptes que je consulte le plus :

Alessandro Squarzi

C’est sans aucun doute l’une des personnes qui incarnent le mieux le « style à l’italienne ». Vrai hyperactif de la mode, l’homme est une véritable figure emblématique en Italie. Possédant plusieurs showrooms, il est passionné de mode vintage et maîtrise à la perfection l’art du layering. Directeur artistique de la très réussie Fortela, il est souvent cité en exemple pour des tenues sartoriales ou casual chic. Si vous souhaitez améliorer votre dressing en lui implémentant de subtiles touches de dolce vita, il ne fait aucun doute que vous trouverez votre bonheur sur le compte d’Alessandro.

Bazar des poilus

Derrière Bazard des poilus se cache un homme, Frédéric Marc Marion. À l’origine de deux belles boutiques lyonnaises (dont un vintage store), l’homme est un passionné de vêtements. Chineur professionnel, il a à coeur de trouver les vêtements d’autrefois. Spécialisé dans les vêtements français anciens, le Bazar des Poilus est une véritable ode aux pièces de l’ancien temps. Sélectionnant avec soin les produits qu’il propose, Frédéric donne une nouvelle vie à des pièces ayant été réalisées pour certaines il y a plus de 100 ans ! Si vous cherchez des pièces chargées d’histoire, ce compte est fait pour vous.

Crafted Paris

Si vous êtes habitués aux marques françaises dites « héritage » qui fleurissent ces dernières années, vous n’êtes pas sans connaître cette petite moustache impeccablement taillée. Clément Breton, à l’origine de Crafted, est un homme touche-à-tout. En 2013, il fonde avec son frère Alexandre la marque Sacrebleu. Fils de marin, c’est de la mer et des vêtements marins qu’ils s’inspirent pour créer un vestiaire de pièces au fort accent workwear breton. Faisant partie de la team Brut, il lance en parallèle Crafted, avec laquelle il aide les marques à créer du contenu. Directeur artistique, styliste et modèle, voici les trois fonctions dans lesquelles Clément excelle !

Gauthier Borsarello

On continue dans le vintage avec l’une de ses figures de proue : Gauthier Borsarello. Faisant partie d’une fratrie de 6 enfants, Gauthier récupère alors les pièces de son grand-frère, de 10 ans son aîné. Musicien de profession, notre homme se passionne très vite pour le vêtement, et notamment le vêtement ancien. Après avoir quitté son poste de musicien, il rentre pleinement dans le vêtement et devient « vintage specialist » pour RRL, la ligne héritage de Ralph Lauren. Plus tard, il fonde avec un ami un showroom spécialisé dans le vêtement ancien qu’il met à disposition, notamment pour les marques. En 2016, il fonde Le Vif, une boutique située dans le 16ème arrondissement de Paris et axée (vous l’aurez deviné) sur le vêtement d’occasion. En 2018, il devient rédacteur en chef et directeur artistique du nouveau magazine de mode masculine : l’Étiquette. Aujourd’hui, Gauthier propose également une partie de son importante collection de vêtements sur un e-shop. Bref, un hyperactif du vêtement, que l’on se doit de connaître lorsqu’on apprécie le vintage et les pièces chargées d’histoire.

Loïc Prigent

La vie professionnelle de Loïc Prigent est somme toute intéressante. Après avoir quitté sa Bretagne natale pour s’installer à Paris, il intègre la rédaction du journal Libération en tant que journaliste-pigiste. Faisant partie de la rubrique mode du journal, il est envoyé à son premier défilé afin d’écrire dessus. Mais plutôt que de relater classiquement ce qu’il a vu sur le podium, il décrit l’ambiance des coulisses, les potins des shows avec un humour décalé. Très vite, il est repéré et intègre alors l’équipe de Nulle part ailleurs, l’émission phare de Canal + à la fin des années 90. En 2005, il réalise pour Arte le documentaire « Signé Chanel ». Le succès est immédiat et le programme est commandé mondialement. En 2008, il lance une série de reportages, « Le jour d’avant », où il filme les coulisses des grandes maisons de mode. Enfin, en 2016, il publie le livre « J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste », un recueil de ses meilleurs tweets reprenant ce qu’il a pu entendre ça et là dans les coulisses. Une vision différente de la mode, assez rafraîchissante.

Louise Trotter

À n’en point douter, Lacoste est l’une des marques françaises les plus clivantes. En effet, certains ne pourront s’enlever de la tête l’image qu’avait la marque dans les années 90/2000 (banane, survêt’ et TN aux pieds tu connais !). D’autres auront su passer outre cette période étrange du Crocodile pour se concentrer sur ses belles réussites. Quoiqu’il en soit, il paraît improbable de ne pas souligner l’important tournant pris par la marque en 2018. Et ce virage à 180 degrés, on le doit à une femme : Louise Trotter. Directrice artistique depuis cette date, elle s’efforce d’insuffler un nouvel état d’esprit à la marque. Et il n’y a qu’à regarder les dernières collections Lacoste : outre les lignes classiques, c’est osé, urbain et franchement réussi. Qu’on soit client ou non de la marque, le compte de Louise est une véritable mine d’or pour tous ceux qui cherchent de l’inspiration.

Lucallaccio

Il ne fait aucun doute que bon nombre d’entre nous ont connu Luca lorsqu’il était chez Bonne Gueule. À l’époque, il s’occupait du marketing mais aussi de la chaîne Youtube du site. C’est notamment au travers de sa série « Le bon look » qu’il s’est fait une place de choix dans le microcosme qu’est le monde des blogs et des forums. En quittant le blog, il monte avec un ami Convers(at)ion, une boîte de consulting pour les entreprises désireuses de se développer sur le web. Aujourd’hui, le bougre a sa propre chaîne Youtube où il distille à tout va ses bons conseils ainsi qu’une newsletter. S’il ne révolutionne pas le blogging mode, c’est son ton, décalé et rigolo, qui fait clairement toute la différence. Un compte à suivre si vous souhaitez des conseils justes, des lancers de capsules de café spectaculaires et des poules de compagnie, le tout prodigué à l’aide d’un sourire ultra bright.

Martin the meat

On le sait, Instagram est (malheureusement) le temple du narcissisme. Selfie après selfie, placement de produit douteux après placement de produit douteux, certaines faces du réseau social sont parfois très difficiles à supporter. Et bien chez Martin, c’est tout l’inverse. N’attendez pas de voir une seule fois son visage, car il n’apparaît dans aucune de ses publications ! À la place, ce danois (il vit à Copenhague), père « des deux plus adorables petites filles sur Terre », met en avant ses tenues du jour, sa passion pour l’architecture d’intérieur et ses centres d’intérêts. Plus qu’un instagrameur classique, c’est son approche « scandinave moderne » qui est intéressante. Ainsi, ses tenues sont faussement minimalistes et souvent bien construites. À suivre si vous souhaitez améliorer votre vestiaire tout en gardant un style sobre et efficace.

Romain Costa

Parmi tous les influenceurs mode qu’Instagram héberge, Romain Costa est sans aucun doute l’un qui propose un contenu vraiment intéressant et travaillé. Architecte de profession, il allie au travers de son feed ses différentes passions, l’architecture (évidemment), la mode et le design en tête. Très graphique, son contenu reprend souvent la teinte bleue, chère à Romain. Membre de la communauté LGBT, il utilise également son compte afin de faire passer différents messages et tenter de faire évoluer certaines mentalités. Un joli compte à l’esthétique très travaillée.

Séga

Cela fait maintenant 4 ans que je connais Séga. Et c’est ici, au camion, que je l’ai rencontré pour la première fois. Déjà à l’époque, Séga avait un style bien à lui, travaillé. Si certains de ses looks ont pu être parfois clivants, je dois dire qu’il a su apporter une autre vision de la mode durant sa période camion. Aujourd’hui, il officie sur différents supports, propose différentes productions mais c’est surtout sur Instagram que l’on peut voir une partie de sa folie son génie stylistique. Séga ose, pousse le concept de layering souvent loin et réalise ainsi des tenues originales et affirmées, et tant pis si cela ne va pas à tout le monde. En plus de ses tenues, il partage ses bons plans, ses conseils et même un peu d’histoire de la mode !

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles