Quelles couleurs porter quand on a la peau blanche ?

Lorsqu’on a la peau blanche, on est parfois vexé de s’entendre dire qu’on a l’air malade alors qu’on est pourtant en pleine forme. C’est d’autant plus le cas à cette période de l’année où notre peau n’a pas vu le soleil depuis de longues semaines. Pour y remédier, on vous déconseille fortement d’abuser des cabines UV dont la dangerosité est avérée, et on vous recommande plutôt de réfléchir à la meilleure manière de s’habiller pour atténuer cette impression. Personnellement, j’ai mis du temps avant de comprendre la nature du problème. Mais en décortiquant plusieurs points différents, je suis arrivé à la conclusion que cela venait de ma tenue, et plus particulièrement des couleurs qui la composaient. Pour faire simple, certaines couleurs s’associent davantage à mon teint délicat que d’autres. Et ce n’est pas forcément un exercice facile, tant il est parfois compliqué d’avoir du recul sur le reflet que nous renvoie un miroir. Afin d’y voir plus clair mais, surtout, d’éviter à l’avenir de porter des teintes qui ne sont pas faites pour nous, nous avons listé les différents points à observer pour réaliser une tenue qui valorise au mieux notre peau blanche !

1. Tout est une question de contraste

C’est sans doute le premier précepte à respecter, bien avant de se pencher sur les pièces à avoir. En effet, il existe un contraste entre la couleur de notre peau et celle de nos cheveux, qui détermine à lui seul la palette de couleurs qui nous va le mieux. De manière générale, il existe trois contrastes bien distincts :

– Constraste fort : aussi appelé saisissant. Il concerne ceux qui ont la peau claire et les cheveux foncés. De fait, la tenue doit également être fortement contrastante pour attirer le regard sur le visage : une chemise blanche avec un costume gris anthracite ou bleu marine par exemple, ou bien un blouson vert bouteille et un pull crème.

look homme blouson max cuc 2019

– Contraste moyen : concerne la plupart de la gente masculine. Ici, notre toison, n’est ni très foncée, ni très claire, comme notre peau. Mieux vaut donc alors privilégier un contraste moyen également pour notre tenue, en jouant avec les camaïeux par exemple. Aussi, les contrastes importants sont à éviter.

National Standard Look

– Contraste faible : englobe aussi bien ceux qui ont les cheveux clairs et la peau blanche que les cheveux foncés et la peau sombre. Pour les peaux claires, les tenues à fort contraste sont à proscrire mais, sinon, on peut absolument tout se permettre !

Paraboot-Azay-Portees-Look

Ainsi, avoir ce principe en tête permet de nous orienter plus facilement vers telle ou telle pièce. Cela peut faciliter également une réorganisation de dressing par exemple, en y enlevant les pièces dont la teinte n’est pas la plus adaptée à notre contraste. Pour la suite de l’article, on ne prendra en compte que les extrêmes (les contrastes fort et faible donc), qui peuvent parfois poser le plus de problème.

2. Les couleurs clés

A. La base

Sous la notion de « couleurs clés », on sous-entend les couleurs principales à avoir dans son dressing, celles qui seront les piliers de la plupart de nos tenues. La première de la liste est donc le gris. Pantalon, costume, t-shirt, etc. Définitivement, le gris (et toutes ses déclinaisons) est l’une des teintes à prendre sérieusement en considération lorsqu’on a la peau claire. Bien souvent jugé injustement comme trop triste, voire austère, c’est pourtant l’une des couleurs les plus simples à porter, mais aussi à associer.

Atelier Coqlico Mains Veste

Couleur la plus portée par la population masculine européenne, le bleu fait bien entendu partie de ses teintes piliers. Ici, et afin de répondre aux problématiques d’un contraste aussi bien fort que faible, on privilégiera sa version marine. Plus doux qu’un noir profond mais plus « sérieux » qu’un bleu ciel, il a l’avantage d’être une base solide pour n’importe quel outfit. Ici, peu importe la pièce, du moment que l’on crée un contraste important avec le reste de la tenue : costume marine, chemise blanche, jean brut t-shirt clair, sweat marine jean rinsed, polo marine, chino blanc, etc. La mécanique est simple et facilement déclinable ! Cela dit, il est aussi possible de faire un outfit entièrement marine, si tant est que l’on choisisse certaines pièces plus claires.

Couleur-Bleu

Le marron (et tout son camaïeu) est également l’une des teintes majeures à avoir dans son dressing. Plutôt difficile en apparence, il se travaille au final assez bien, surtout en jouant sur les teintes et les matières. Ainsi, il est possible de réaliser une tenue entièrement marron qui fonctionne parfaitement. On pense par exemple à un col roulé caramel, associé à un pantalon en velours côtelé marron foncé et une veste Prince de Galles brune ou acajou pour un style casual très inspiré des années 70 (libre à vous donc d’opter pour le combo moustache et rouflaquettes).

Cover Le Pigalle Paris

Enfin, le vert bouteille, viendra clore ce quatuor de couleurs de base. L’avantage de cette teinte est qu’elle propose un véritable contraste avec une peau relativement claire. Choisie pour une seule pièce ou pour un total look, elle a l’avantage de proposer quelque chose qui sorte du (trop) traditionnel camaïeu de bleu de façon originale.

Costume-Vert

B. Les teintes complémentaires

Bien entendu, avoir la peau claire ne nous oblige pas à ne porter uniquement que ces quatre coloris. Il en existe donc davantage, que l’on appelle complémentaires, et qui viennent s’accorder avec celle de la précédente liste. Basiquement, ces dernières seront soit des nuances des quatre couleurs de base soit opposées. Pêle-mêle, on pensera alors au bordeaux, au vert olive (ou kaki, mais à utiliser avec parcimonie), du rouge ou même du bleu acier. Pour les utiliser, il faut garder en tête qu’elles ne seront en aucun la teinte principale d’une tenue mais simplement des renforts des couleurs de base.

Look Tommy Derbies

3. Les couleurs à éviter ou à nuancer

Plus précisément, on parle ici de couleurs compliquées qui peuvent faire tâche si elles ne sont pas intelligemment utilisées. Le mot d’ordre est donc la retenue ! Et la première est indéniablement le beige. Se rapprochant fortement de notre couleur de peau, elle n’offre pas un contraste assez fort. On la privilégiera donc pour de petites pièces type accessoires comme une écharpe, une paire de gants, une casquette, etc. Autre couleur présentant un trop faible contraste, le blanc.

Look Tommy Cuc

Si, bien entendu, elle fait partie des teintes de bases à absolument avoir dans un dressing, il faut également savoir la doser, d’autant plus qu’il existe plusieurs nuances de blanc. On évite alors de juxtaposer des pièces blanches. Autres couleurs qui peuvent poser problème, les nuances pastel. Là encore, ces dernières peuvent apporter une touche de couleur intéressante à une tenue. Toutefois, ces dernières doivent être cantonnées soit à un détail d’une pièce, soit à un accessoire.

Nouer Un Foulard Carre Porte

En résumé

Pour valoriser au mieux sa silhouette et sa peau pâle, on associe donc des pièces dont les couleurs contrastent peu entre elles. Le noir est souvent la couleur que l’on choisit par défaut, surtout lorsqu’on est adolescent, alors qu’il est préférable de porter du marron, du bleu, du gris ou du vert. Donc fur-et-à-mesure que vous faites l’acquisition de nouvelles pièces, orientez-vous plutôt vers ces couleurs. Ce principe est simple mais vous verrez qu’il contribuera grandement à vous donner meilleure mine et vous évitez les remarques désobligeantes. Alors à toi de jouer visage pâle !

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles