Richelieu Loake : Test & Avis

Il y a un an, dans notre série « Bienvenue chez… » nous avons réalisé un reportage chez British Shoes. Comme son nom le laisse deviner, cette boutique est spécialisée dans les chaussures de marques anglaises. Parmi les photos présentes dans le sujet, on pouvait admirer certains modèles de chez Loake, une marque que nous avons rarement évoquée car elle reste relativement confidentielle en France. Mais lorsqu’on est un amateur de chaussures, on ne peut rester insensible aux charmes de ces belles anglaises. On vous propose donc aujourd’hui, et pour la première fois, le test d’un de leurs modèles : l’élégant Richelieu fleuri « Buckingham ».

Richelieu Loake presentation

La marque

Loake est une des plus anciennes marques de chaussures anglaises. Ses origines remontent à 1880, date à laquelle 3 frères, John, Thomas et William Loake ouvrent leur atelier à Kettering, près de Northampton (le berceau historique de la chaussure anglaise). Une quinzaine d’années plus tard, c’est près de 300 ouvriers qui travaillent avec eux. Pendant les deux guerres mondiales, l’atelier produit des boots aux soldats britanniques participant ainsi à l’effort de guerre. Mais ce n’est qu’en 1945 que la marque Loake est officiellement créée. Plus surprenant encore, il faut attendre 2011 pour voir la première boutique en marque propre ouvrir à Londres. La société est restée familiale et est aujourd’hui dirigée par Andrew Loake, un des descendants des 3 frères fondateurs. Ella a su s’adapter au marché actuel en continuant de produire dans son atelier historique de Kettering ses chaussures premium, la gamme « Loake 1880 » puis en développant en parallèle une gamme plus abordable.

Richelieu Loake signature interieur

Fiche technique

Le Richelieu « Buckingham » fait partie de cette gamme premium. Il est donc fabriqué en Angleterre. Avec ses perforations qui parcourent le soulier de l’avant à l’arrière, c’est un grand classique de la chaussure anglaise. Bien que ce que l’on nomme un « Full brogue » soit vraisemblablement originaire d’Ecosse et d’Irlande du Nord. Les perforations servaient alors à évacuer l’eau lorsqu’on marchait notamment dans les champs. Aujourd’hui, elles sont purement décoratives ! Nous avons choisi ce modèle dans son coloris Tan mais ce même modèle existe également en marron ou noir. La chaussure est entièrement réalisée en cuir : sa tige, sa doublure et sa semelle. Cette dernière est montée en Goodyear, un procédé d’assemblage qui apporte robustesse aux chaussures.

  • Forme : Richelieu
  • Modèle : Buckingham
  • Coloris : Tan (brun roux)
  • Tige : cuir
  • Doublure : cuir
  • Semelle : cuir
  • Montage : Goodyear
  • Fabrication : Angleterre

Richelieu Loake profil

Test

Les chaussures sont livrées dans une jolie boîte bleue sur laquelle est écrit le nom de la marque en lettres dorées et la collection « 1880 » en lettres blanches. Une gamme de chaussures qui sont fabriquées en Angleterre comme vient le rappeler le mention « Made in England ». En ouvrant la boîte, on découvre un intérieur richement décoré. L’imprimé fait penser à une tapisserie qui pourrait habiller les murs intérieurs d’un vieux manoir anglais. Les chaussures sont livrées avec deux pochettes de rangement et deux paires de lacets de rechange. Notez qu’on ne les voit pas sur ces premières photos car je les ai découvert qu’au moment de l’essayage (ils étaient cachés dans les chaussures ces coquins).

Richelieu Loake boite

Richelieu Loake boite ouverte

Une fois sorties, les chaussures s’avèrent fidèles à ce que j’avais imaginé en terme de couleur. Et elles se révèlent encore plus belles à la lumière du jour ! Le cuir est lisse et ne présente pas de défaut visible. A première vue, la paire semble par ailleurs parfaitement réalisée. Je m’attarde ensuite sur les différents ornements. Les découpes sont très régulières et je relève juste par endroit que certaines coutures ne sont pas parfaitement droites. Mais c’est vraiment pour chipoter, le risque que quelqu’un vous le fasse remarquer une fois les chaussures aux pieds est à peu près nul. Les perforations alternant petits trous et grands trous sont également très régulières. Tout comme l’ensemble des coutures. Bref, il n’y a pas grand chose à redire sur la réalisation de la tige de ces souliers, c’est du beau travail !

Richelieu Loake tige

Richelieu Loake profil avant

Richelieu Loake contrefort

Lorsqu’on s’intéresse à l’intérieur des chaussures, on peut voir en glissant un doigt sous les garants que les oeillets sont renforcés par des pièces métalliques non visibles de l’extérieur. C’est toujours un détail auquel je prête attention car cela garantit le fait que les oeillets ne vont pas se déformer prématurément avec les passages successifs des lacets après quelques années. Au niveau du talon, on retrouve la signature « Loake 1880 » et en pressant avec deux doigts on devine la présence d’un léger coussinet d’environ 2 mm. L’intérieur de la chaussure est entièrement doublé d’un cuir fin couleur beige. La doublure est fixée par une série de coutures ne présentant là encore aucun défaut avec leurs points fins et rapprochés.

Richelieu Loake interieur Buckingham

Richelieu Loake doublure coutures

Intéressons nous à présent au dessous de la chaussures (hum, sexy). Le talon mesure 2,5 cm de haut et il est équipé d’un imposant bonbout en caoutchouc qui avec sa forme en U recouvre une bonne surface de cette partie du soulier. Limitant ainsi considérablement les risques de dérapages incontrôlés ! La semelle en cuir est joliment décorée et comporte la mention « Goodyear welted, handcrafted in England » rappelant que ces chaussures ont bien été montées en Goodyear et ce toujours en Angleterre. Lorsqu’on y réalise des souliers depuis près d’un siècle et demi, on peut comprendre que l’on en soit fier !

Richelieu Loake semelles

Richelieu Loake semelles decoration

Richelieu Loake talon

Essayage

S’agissant de chaussures anglaises, la taille est évidemment exprimée dans leur système de mesure. Je me suis donc orienté vers un 8 qui correspond à mon 42 habituel. Je me suis équipé de mon chausse pied préféré pour glisser pour la première fois mes petits petons dans ces jolis souliers. Et après avoir effectué quelques pas, j’ai pu constater que la taille était bien la bonne. Mon pied est correctement maintenu sans être trop serré non plus. Mieux encore, les chaussures s’avèrent rapidement confortables malgré la fermeté de la semelle comme c’est toujours le cas avec un cousu Goodyear.

Richelieu Loake look jeans

Richelieu Loake look jeans profil

Au niveau du style, ces « Buckingham » sont parfaites sur une tenue mixant l’élégance d’un blazer et la décontraction d’un jeans. Je vous laisse juger par vous même l’accord de ce cuir perforé et du denim sur les photos ci-dessus. Et même si le « full brogue » n’est pas la chaussure la plus formelle qui soit, on peut tout à fait envisager de les porter avec un costume également. Je trouve particulièrement intéressant le mariage avec un costume Prince de Galles qui lui même dans les règles sartoriales est un motif que l’on considère plus décontracté même si il reste toujours très élégant. Deux styles qui me correspondent bien et qui font que j’aurais souvent l’occasion de porter ces belles anglaises !

Richelieu Loake look costume profil

 

Avis

De toute évidence, Loake n’est pas la première marque qui nous vient à l’esprit lorsqu’on évoque le milieu de la chaussure anglaise. Elle est relativement peu connue en France et peu distribuée également. Si vous voulez essayer une paire de Loake, British Shoes est d’ailleurs une des rares adresses offrant cette possibilité. Si ce léger déficit de notoriété peut être vu comme un désavantage pour la marque, il semble a contrario être perçu comme un atout, en nous offrant ainsi l’opportunité de chausser de belles chaussures que l’on croisera plus rarement aux pieds d’un autre. Car pour être belles, elles le sont avec ce magnifique cuir couleur cognac et ces perforations soulignant leurs jolies courbes. La qualité « Made in England » est bien présente et on le ressent également au niveau du confort. Si vous devez commencé à préparer votre lettre au Père-Noël, nul doute que ces jolis souliers auront fier allure aux pieds du sapin !

[MAJ du 18/11/2017] Suite à de nombreuses demandes de lecteurs pour bénéficier d’une réduction sur ce modèle, British Shoes a accepté de proposer une réduction de 15% valable jusqu’au 30 novembre 2017 grâce au code « COMMEUNCAMION »

les plus

  • Un très beau classique anglais
  • Une fabrication de qualité
  • Le confort dès les premiers jours de port

les moins

  • Le manque de notoriété de la marque ?
Logo Lake

Disponible chez British Shoes au tarif de 299€

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Franck BALD

    Pour ma part, j’ai eu une très mauvaise expérience avec une paire de Loake Hyde (ligne 1880 aussi). Cambrion cassé au bout de 3 jours, elles n’avaient même pas vu le soleil. C’est arrivé en plein rodage gentillet à la maison (raides comme la Justice, à adoucir à grands coups de Shoe-Eze sur le haut de la tige). Retour au marchand (Bradshaw and Lloyd) qui m’a remboursé en totalité (port de retour compris) en 24h après avoir constaté le défaut. J’imagine que ce doit être un défaut rare mais c’est le genre de choses qui refroidit sur une paire de boots à presque 300 € …

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Franck ! Le moins que l’on puisse dire est que tu n’as pas eu de chance car c’est vraiment rare comme défaut en effet ! Mais il ne faut pas rester sur cette expérience, c’est un cas isolé. Le distributeur a apparemment bien agit en plus si il a reconnu immédiatement le défaut en te remboursant intégralement. Si tu les trouves belles, c’est quand même peu probable que tu tombes à nouveau sur le seul cambrion de la série qui présente un défaut ;)

  • Ismael

    Je vis en Angleterre depuis quelques mois, et j’en suis à ma deuxième paire de Loake. Pour moi le rapport qualité prix est quasiment imbattable. La moyenne des prix est d’environs 200£. Ce qui est plus que raisonnable. Content de voir un article sur cette marque sur votre site.

  • Arnaud

    Le manque de notoriété de cette marque vient de sa distribution très confidentielle, pas de livraison en France, très dur à trouver autrement qu’à Paris. Les Loding ou Meermin sur la même gamme de prix (que ce soit pour les 200£ ou les 1880 équivalentes aux MTO de Meermin) livrent partout, ce qui forcément augmente leurs notoriété (et clientèle).
    Ce qui est bien sûr dommage, cette marque mériterait d’être disponible plus largement.

  • Joe dit le demonte-pneu

    Merci V09 ! Je ne sais pas si je vais devenir aussi fan que toi (6 modèles en 5 ans tu as fait fort ;) mais je suis plutôt confiant sur le fait que les chaussures vont bien vieillir ! D’autant plus que j’ai de quoi en prendre soin (embauchoirs, crèmes…) ce qui est toujours important en effet pour conserver le plus longtemps ses chaussures. PS : les bottines me plaisent beaucoup aussi :))

  • Thibault Hazard

    Héhé, marrant que vous parliez de Loake et de Noël. J’ai demandé à papa Noël le modèle Anglesey en suede :

    https://uploads.disquscdn.com/images/cec3671a0a86a43366ba7f8e123ce95515659cddad4143187ada818f8c9144f7.jpg

    Une vraie tuerie pour l’amoureux de boots que je suis.

  • Joe dit le demonte-pneu

    P’tain j’adore aussi !
    ;)

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles