Derby Loake Badminton : Test & Avis

Aussi français que je puisse être, pas forcement par racine mais plutôt par caractère, par épicurisme et paradoxe, il y a quelque chose… malgré Paris, malgré la musique de Fauré ou Debussy, malgré les carnets de Paul Valery, malgré le ris de veau et les bourgognes, malgré tout ça, j’ai toujours eu un appel de la Grande-Bretagne. Londres me manque souvent, et parfois je la cherche dans les matins brumeux parisiens. Il y a différentes manières de trouver l’Angleterre à Paris. L’une de ces manières serait celle qu’on se doit d’orner de la mention « avec modération » je ne vous la conterai pas, là tout de suite, en l’instant et je la laisse au fond du pub ! Une autre, serait de se lancer dans Shakespeare, ou Blake, ou Wilde, à la librairie « Shakespeare & Compagny » par exemple, mais honte à moi, mon niveau d’anglais m’oblige à lire tout ces génies en français. Evitons aussi par peur d’une polémique de parler gastronomie. Je me souviens de Pierre Daninos dire « les anglais ont deux produits d’une exceptionnelle qualité : leurs tweed et leurs silences ». Très belle phrase pour sur, mais c’était oublier à quel point les anglais font de bons souliers. Alors je suis allé chez British Shoes, un coin de paradis anglais, au cœur de Paris, pensé avec passion du soulier british ! Je me suis assis dans un lourd fauteuil en cuir qui n’a pas son pareil et j’ai voyagé. Aujourd’hui, on parle British Shoes, on parle brogues, et on teste le modèle « Badminton » de la maison Loake.

british shoes loake brogues cuir

La marque

Pour tout vous avouer, c’est la troisième fois que Comme un camion teste la marque Loake, Joe avait essayé le modèle Richelieu « Buckingham » et Rudy, peut-être plus sauvage (quoi que…), les boots « Hyde ». Ils avaient tous les deux mentionné à quel point Loake était peu distribué en France, et que British Shoes est l’une des rares adresses où se procurer les modèles de la marque. Ceci étant dit, pour ceux qui auraient la paresse du clic et j’en suis, je rappelle que Loake est l’une des plus anciennes marques de chaussures anglaises, fondée en 1880, à Kettering, près de Northampton. Fidèle à son origine, la marque continue de produire des modèles classiques, typiquement anglais dans son atelier, pour les modèles premium, et développe en parallèle une gamme plus abordable.

Fiche technique

  • Derby full brogue
  • Modèle Badminton
  • Cuir marron grainé
  • Doublure cuir
  • Semelle gomme Dainite
  • Montage Goodyear
  • Fabrication en Angleterre

Packaging

Une boite bleu, élégante, le Royal Warrant, indiquant que Loake est fournisseur officiel de la Famille Royale, un « made in England », sonnant l’évidence, mais qui fait du bien. Le nom de la marque est inscrit en lettres d’or et en blanc, 1880, nous indiquant la collection, haut de gamme, lignée de ses modèles basiques, dits d’origine et produits à Kettering. le tout est raffiné et furieusement British. A l’intérieur, ambiance tapisserie de salon anglais, les souliers sont protégés par deux pochettes de voyage en tissu, et détail non négligeable, deux paires de lacets de rechange s’y cachent.

british shoes loake brogues cuir

british shoes loake brogues cuir

Design

Ok ! On ouvre la boite, aller simple, Paris-London en Eurostar ! Une pale ! Premier avis avant une certaine profondeur d’analyse, le modèle est encore plus beau que sur certaines photos aperçues sur le net, le marron est plus foncé, plus intense. J’étais déjà de cet avis lors de l’essayage chez British Shoes mais, aujourd’hui, par ce matin de test à la lumière du jour, c’est flagrant. Le grain du cuir a le charme de son caractère, on y voit la terre, la boue et la tourbe, c’est l’amour paradoxal du citadin et j’en suis. Le premier mot qui me vient en les regardant est le mot « authentique », loin de cette triste impression qu’on peut ressentir sur certaines chaussures qui se donnent le style British, parfois un peu pâlement. Là, il n’y aucun doute, on est dans le dur, sur les canaux. Certains pourraient même reprocher, j’imagine, l’aspect lourd du soulier, voir même pataud, dans sa forme basique, je ne suis pas de cet avis, parce que quand je pense brogue, je pense caractère, du brut et massif et là je suis servi.

On a dit « Full brogues » et on avait raison, c’est tout une armée de perforations qui s’alignent sur l’ensemble du soulier, du contrefort (bien renforcé) jusqu’au bout fleuri, sur le fameux « W » dit « wingtip » ou tout simplement appelé golf en français. On réduit et synthétise la somme de ces deux informations (W + bout fleuri) et on obtient l’appellation « bout golf fleuri ». A titre informatif, ces trous, au-delà de l’esthétique, servaient avant tout à drainer, c’est à dire à retirer le surplus d’eau emmagasiné dans la chaussure. Avant de rentrer dans les détails de conception, je vous l’annonce sans gène, quoiqu’un peu pudique mais, esthétiquement, je suis conquis !

Conception

Si le soulier est beau, posons-nous maintenant la question de la qualité de conception. Premièrement, je ne vais pas me pencher très longtemps sur la qualité du cuir utilisé sur ce modèle parce qu’il l’est sans le moindre doute, du « scotch calf grain leather », qualité donc d’un beau cuir de veau grainé, plaisir des yeux mais aussi très agréable au toucher.

En analysant un peu à la loupe la réalisation de la tige, je suis forcé d’avouer que ce modèle est dépourvu de défaut, de la découpe du cuir à l’ensemble des coutures. C’est propre, droit et précis. L’alignement des points de la trépointe est très régulier, tout comme l’alternance « : » et « O » des perforations. L’ensemble de la réalisation est irréprochable. On ne peut pas le voir de l’extérieur mais, sous les garants, les œillets sont renforcés par des cercles métalliques : un bon point puisque moins de risques qu’ils se déforment avec le temps.

L’intérieur de la chaussure est entièrement doublé de plusieurs découpes de cuir cousues. D’abord de teinte chocolat sur la partie talon de la semelle d’aisance, où on retrouve d’ailleurs la signature Loake 1880 « made in England »,  puis de couleur chair à l’avant. J’apprécie que tout comme sur la tige, les coutures de ces découpes sont nettement réalisées, des points fins et rapprochés.

Le soulier est équipé par un montage Goodyear d’une semelle d’usure de conception Dainite, appellation faisant référence à la firme anglaise du même nom, reconnue pour la conception de qualité haut de gamme des semelles en gomme. Cette semelle en gomme est idéale pour l’isolation du froid, de la pluie, ainsi que pour l’adhérence.

Essayage

Moment moraliste, (je suis français) je le dirai à chaque article avec une certaine redondance, internet ne remplace pas un achat en magasin. J’ai eu la chance de me faire conseiller chez British Shoes pour choisir ma pointure. Loake (chaussure anglaise : taille anglaise), produit aussi des demi-pointures. Je fais un 43 français, j’ai donc essayé d’abord un 9 taille anglaise, puis sous les conseils de British Shoes, finalement testé puis opté pour un 8,5 dans lequel je me sentais beaucoup plus à l’aise, mon pied plus maintenu. La largeur du chaussant du modèle est G donc large, pour les non-initiés, ça peut prendre un certain temps avant de s’habituer, visuellement, chaussures aux pieds, à la largeur de ce type de souliers. Malgré la fermeté de la semelle due au montage Goodyear, la chaussure est finalement très confortable, un gros chausson anglais, tea-time !

british shoes loake brogues cuir

Si vous avez eu la chance de traverser la Manche pour aller à Londres, vous savez peut-être à quel point les brogues sont portées, tous styles vestimentaires confondus, des banquiers de la City costumes complets tweed, aux punks de Camden Town, en passant par les nouveaux quartiers branchés comme Brick Lane, La brogue est partout. Et justement c’est l’atout de ce modèle, on peut le porter casual chic, avec un jean décontracté relevé d’un blazer, ou à l’inverse en costume complet (plutôt anglais du coup, tweed uni ou prince de galles). En tout cas on ne manquera jamais d’occasion pour porter ce modèle « badminton ». Il est tout de même impératif que je travaille mon anglais, ou que j’aille au pub…

british shoes loake brogues cuir


Veste Balibaris | Chemise Première manche | Jean AVN | Chaussettes Atelier Particulier

Crédit photos : Florie Berger

Avis

Si ce n’est un temps d’adaptation à la largeur (G), surtout pour les non-initiés,  je dois avouer que la liste des défauts sur cette paire de « Badminton » est courte ! Vendu 299€, j’ai conscience aussi que ce modèle représente un certain coût, mais c’est un prix que je trouve juste pour un soulier de cette qualité de conception. Loin d’être « dans le style de » ou « influencé par » ce soulier Loake est naturellement British ! Classique des classiques, rétro et moderne à la fois. J’ai vraiment apprécié l’aspect rude de ce modèle, un cuir grainé de caractère et une teinte intense !  Niveau confort, je n’ai pas encore eu le temps de faire un parcours de golf 18 trous avec ce modèle mais pour l’instant, rien à dire, vraiment confortable et d’ailleurs je ne sais pas jouer au golf. Par curiosité, je testerai, un jour, les modèles non premium de la marque et donc plus abordables afin de percevoir la différence.

Matière

  • 4.5
  • 5

Finitions

  • 4.5
  • 5

Confort

  • 4
  • 5

style/design

  • 4.5
  • 5
#

Notre note finale

  • 17.5
  • 20

les plus

  • Un classique indémodable
  • Une grande qualité de conception
  • Un joli cuir grainé

les moins

  • Un temps d'adaptation à la largeur (G) pour les non-initiés.

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

british shoes loake brogues cuir
Chez British shoes

299€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles