Atelier de la Venise Normande : basiques de qualité fabriqués en France

Chaque semaine nous découvrons de nouvelles marques, pour la plupart françaises, et nous sommes toujours un peu plus sensibles à celles qui ambitionnent de concevoir et fabriquer leurs produits en France. Mais cela ne suffit pas nécessairement à nous convaincre. Avoir des convictions et la volonté de valoriser notre savoir-faire c’est bien, proposer un produit qui par son esthétique, sa praticité, sa qualité de fabrication saura réellement nous séduire, tout en restant dans un budget raisonnable, c’est mieux. Atelier de la Venise Normande est une jeune marque française qui répond parfaitement à ces attentes et que nous suivons avec attention depuis sa création. Aujourd’hui, nous lui consacrons un article à travers lequel nous allons passer en revue 3 pièces clés de sa collection actuelle.

1. La Marque

Nombreuses sont les marques qui depuis quelques années se lancent via les plateformes de financement participatif. Atelier de la Venise Normande que l’on peut abréger par « AVN » est l’une d’entre elles. Ce projet de marque né en 2013 à Pont-Audemer en Haute-Normandie, surnommée la « Venise Normande » dont elle tient son nom. L’idée est de proposer un produit de grande qualité dont les matières seront issues d’Europe, et qui serait conçu et réalisé en France avec des valeurs familiales. Ce sont donc trois jeunes amis, Arthur, Quentin et Olivier, qui en 2014 lancent officiellement la marque de prêt-à-porter. Ce qui caractérise AVN est l’envie avec laquelle elle souhaite produire localement. Ainsi, suite à son lancement elle entame la confection de ses jeans dans un atelier autrefois spécialisé dans la réalisation de vêtements de travail, situé en Basse-Normandie. Le concept de la marque est donc, on l’aura compris, de proposer un produit made in France simple, robuste et de qualité.

chemise AVN etiquette

2. La Collection

Le produit au centre de leur attention est le jeans. Il représente pour eux le vêtement tel qu’il doit être : à la fois authentique, aux lignes sobres et élégantes mais également aux finitions impeccables et maîtrisées. Recherchant le meilleur des savoirs-faire français, AVN propose à présent une collection enrichie de deux chemises, de deux ceintures et d’un porte-carte. Encore à ses débuts, Atelier de la Venise Normande met l’accent sur un choix de pièces indispensables du vestiaire masculin, certes limité en nombre mais permettant ainsi de produire des basiques de grande qualité.

lookbook avn jean

3. Test

Dans l’objectif de vous présenter cette jeune marque et de donner une vue d’ensemble de ce qu’elle propose, nous avons décidé de sélectionner les trois pièces de leur collection : un jeans brut selvedge, une chemise en Oxford bleue et une ceinture en cuir marron.

A. Jeans brut selvedge

Débutons notre test avec le jeans, la pièce qui aura été à la source de la création de la marque. Il fait l’objet de leur renommée depuis la première collection. Cet indispensable basique de la garde-robe masculine est réalisé dans un denim brut entièrement en coton provenant de la très reconnue usine italienne Candiani. Son tissage, effectué sur d’anciens métiers à tisser leur permet d’obtenir une belle toile selvedge de 13,5 oz de qualité qui est au préalable teintée à l’indigo. Cette dernière se délavera au fil du temps et des ports. Le patch présent à l’arrière du jeans est quant à lui réalisé en cuir au tannage végétal provenant de la même usine où ils font fabriquer leurs ceintures. Il est d’ailleurs équipé d’un petit fanion tricolore faisant référence à sa fabrication française. Produit au sein d’un atelier français au savoir-faire séculaire, l’assemblage à la main permet d’embellir cette toile robuste.

jean avn

Essayage et avis

Dès son arrivée, il est possible de remarquer la qualité qui émane de la pièce. En effet, le jeans inspire au respect, les promesses faites par AVN sont par ailleurs respectées. La toile robuste, qui se détendra au fil des ports, pourrait paraître rigide aux yeux d’un non-initié mais elle reste cependant assez souple malgré ses 13,5 oz et présente de beaux reflets à la lumière. Les finitions sont impeccables, il n’y a pas de fioritures superflues, la pièce est d’une belle sobriété. Petit détail amusant, si on s’aventure à l’intérieur du jeans et notamment sur l’étiquette, on peut y voir en dessous des conseils d’entretien la phrase « A ne pas donner à sa maman ». Et oui messieurs il va falloir assumer votre investissement et entretenir convenablement votre jeans. En parlant d’investissement, même si il atteint les 160 euros, on ne peut qu’admettre que la pièce vaut le prix auquel elle est vendue. Notons néanmoins que la coupe qui est dite « ajustée » et offre une ouverture de jambe de 19 cm aurait mérité d’être un petit peu plus resserrée (à notre goût).

look avn plein pied 2

Remarquez comment ce cher Max est heureux de porter cette petite tenue signé AVN !

Jeans brut Selvedge : 160€

B. Chemise Oxford bleue

La seconde pièce de notre test est également un grand basique du vestiaire masculin. Le ton est donné dès le début, cette chemise se veut sobre et de qualité. Elle est réalisée dans un Oxford de coton bleu provenant de la célèbre et historique maison Thomas Mason, fondée en 1796. Cette pièce est confectionnée en France, dans les Deux-Sèvres, par un atelier spécialiste de la chemise. Munie d’un col boutonné et équipée d’une poche poitrine, elle dispose de deux grandes pinces dans le dos afin de la cintrer.

chemise AVN

Essayage et avis

Découvrant les produits de la marque, nous attendions beaucoup de cette chemise. Cette pièce, qui est venue enrichir le vestiaire de la marque, n’a à rien envier aux autres chemises du marché, bien au contraire. À sa réception, on remarque qu’elle possède de beaux reflets, les finitions sont telles qu’elles étaient annoncées : nettes et impeccables. Au port on remarque que le tissu ne marque pas trop, elle se repasse par ailleurs aisément. Il surprend par sa douceur et par sa tenue. La coupe est légèrement ajustée grâce aux pinces, permettant ainsi à cette chemise de s’insérer tout à fait dans des tenues à la fois formelles ou plus décontractées. Cette chemise à l’apparence basique n’en est pas moins robuste avec des coutures propres et nettes. Cette pièce demandera un engagement financier non négligeable pour beaucoup (elle est proposée à 149 euros), cependant rares sont les chemises de ce niveau qui peuvent prétendre à une telle qualité.

look AVN chemise 2

Chemise en Oxford bleue : 149€

C. Ceinture

Terminons cette découverte de AVN avec un accessoire incontournable : la ceinture. Ayant subi auparavant un tannage végétal, le cuir sur l’endroit est doté d’une couleur marron cognac, et sur l’envers arbore un belle teinte chocolat. Chose surprenante et très intéressante, comme nous en parlions plus haut, le cuir de cette ceinture est le même cuir employé dans la réalisation des patchs des jeans. À réception, la ceinture marque par sa belle odeur de cuir (ce qui est toujours un bon indicateur quant à la qualité d’un cuir). La boucle argentée est légèrement arrondie à ses extrémités, lui conférant une allure sobre et élégante. Elle dispose même d’un rivet, consolidant ainsi d’autant plus le montage. Ainsi cette ceinture est proposée à 60 euros, un tarif qui semble tout à fait correspondre à la qualité de l’accessoire. De plus vous obtiendrez un bel objet qui s’embellira avec le temps, se patinant après quelques mois de port.

Ceinture Avn Nature Morte

look AVN ceinture

Ceinture en cuir au tannage végétal : 60€

4. Avis

Si Atelier de la Venise Normande ne réinvente pas les basiques, cette jeune marque de prêt-à-porter a cependant su se les approprier. Elle aura tenu et respecté ses engagements c’est-à-dire produire en France une collection maîtrisée que ce soit au niveau du choix des tissus, de la fabrication, des finitions ou du style. Alors certes, cela demande un budget un peu plus conséquent pour certaines pièces, mais il faut reconnaître qu’à ce prix avec AVN on obtiendra un produit français, là où d’autres marques dans les mêmes gammes de prix font produire à l’étranger. Ce faisant, on ne peut qu’admettre que le rapport qualité/prix est vraiment correct. Désormais, tout ce que l’on peut attendre de la part de Atelier de la Venise Normande est que la marque étoffe sa collection en conservant ce même niveau d’exigence. Et on l’encourage vivement à aller dans ce sens !

Découvrez l’ensemble de la collection sur www.a-v-n.fr

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • MaxditLeChauffeur

    Après vérification il s’agit bien de la coupe droite/ajustée. Je te confirme qu’une fois entre les mains on ne peut pas nier qu’il s’agit en effet d’une belle pièce

  • Pratiques Sociales

    Merci ! Du coup leur coupe ajustée corrige peut être le petit bémol quant à la jambe un chouilla trop large.
    Envoyé de mon iPhone

  • MaxditLeChauffeur

    Désolé Sébastien, on s’est mal compris avec Rody quand je lui ai demandé de vérifier sur l’étiquette. Il s’agit en fait bien d’un « ajusté » donc le petit bémol reste présent (c’est d’ailleurs une question de goût car pour certains cela ne sera pas un « défaut »)

  • MaxditLeChauffeur

    Salut Shurikn, pour avoir une réponse claire j’ai posé la question directement à la marque voici leur réponse :

    “Concernant la chemise, c’est un commentaire qui nous entendons souvent malheureusement. La fabrication française ainsi que la sélection d’un tissu de très haute qualité ne nous permet pas d’être en dessous de ce tarif ou il faudrait alors descendre en gamme sur la sélection du tissu.”

    Pour l’avoir portée, au delà de la coupe qui me convient parfaitement, j’ai rarement enfilé une chemise dont le tissu se tenait aussi bien. Bien que conscient du tarif qui peut paraître élevé, il est vraiment à la hauteur de la qualité.

  • Had G

    Bonjour, serait-il possible de connaitre la marque des desert boots portée avec le jean svp ?

  • Rody dit le roux de secours

    Salut Had,

    Ce sont les seules et uniques Clarks !

    On en a d’ailleurs parlé dans notre comparatif ;)

  • Rody dit le roux de secours

    Salut Amedeus,

    Malheureusement non, ce n’est plus le cas sur les nouveaux modèles

  • Rody dit le roux de secours

    Amedeus,

    Je t’ai dit n’importe quoi, c’est l’inverse : ce n’était pas le cas sur les anciens modèles, ça l’est désormais.

    Son positionnement tarifaire peut s’expliquer par le fait qu’elle soit une jeune marque française produisant ses pièces en France. Elle a donc plus de contraintes qu’une concurrente faisant produire à l’étranger. Elle n’est d’ailleurs pas la seule à avoir adopté ce système de fonctionnement. (tu trouveras un extrait de ce que la marque nous avait répondu à ce propos dans le commentaire de Max un peu plus bas).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles