Le Bio, est-ce bien pour moi ?

La semaine dernière nous avons vu ensemble ce qu’était un cosmétique bio et vous vous êtes sans doute posé la question d’en utiliser ou pas. Car après tout, malgré toutes les vertus qu’on leur prête, est-ce vraiment bon pour tout le monde ?

1 – Les cosmétiques bio, c’est pour toutes les peaux ?

Pas forcément. Un produit dit naturel ne veut pas pour autant dire qu’il est d’une tolérance irréprochable. Le monde végétal n’est pas exempt d’allergènes, bien au contraire. D’ailleurs, les stars de la cosmétique bio, ce sont les huiles essentielles, or quasiment toutes contiennent des allergènes. Ce qui rend ces produits souvent difficiles d’utilisation pour les peaux sensibles et réactives. En plus de certaines huiles essentielles, qui peuvent être photosensibilisantes, les produits bio contiennent souvent de l’alcool : attention au soleil !

2 – Pas de tests sur les animaux, un réel argument ?

L’interdiction de tests sur animaux pour les produits cosmétiques finis (la formule telle qu’elle est proposée à la vente) est applicable depuis le 11 septembre 2004 ; celle sur les ingrédients qui la composent, depuis le 11 mars 2009. Ce qui veut dire qu’un produit qui affiche une mention du type « Produit fini (ou formule) non testé(e) sur les animaux » ne dit rien d’autre que son respect de la réglementation européenne… Et que les produits bio ne vont pas plus loin dans le respect des animaux que les produits classiques.

3 – Le bio est-il aussi efficace que la cosmétique classique ?

Ca n’a pas encore été prouvé. L’industrie du bio part de l’idée que les végétaux utilisés dans ses produits sont plus riches en éléments nutritifs que ceux issus de culture non bio, mais rien n’est certain scientifiquement. Ce n’est pas dans la culture du bio de démontrer les choses de cette façon, de revendiquer une efficacité anti-ride par exemple. Vous trouverez que tout ça est bien gentil, mais vous attendez la preuve, que ça attenue les rides et enlève les boutons ? Le problème c’est que les tests d’efficacité sont très couteux pour ces marques qui sont souvent de petites structures…

Toujours est-il que pour les déodorants, les traditionnels sont vraiment les plus efficaces. En effet, dans les déodorants bio, ce sont des huiles essentielles qui neutralisent les bactéries et parfument naturellement. On peut y trouver de la pierre d’alun. Mais méfiez-vous, il sera trop léger si vous transpirez beaucoup ! Les sels d’aluminium des produits classiques diminuent la taille des pores et donc le flux de sueur. On n’a encore rien trouvé de plus efficace. On retrouve le même problème avec les textures. En effet, les matières premières sont souvent beaucoup plus chères en version végétale ou naturelle. Ce qui fait que pour avoir de belles textures en bio, on part sur des prix beaucoup plus élevés.

4 – Le bio est-il réellement écolo ?

Plus ou moins. Le cahier des charge Ecocert est un peu léger sur la question de l’environnement, notamment en ce qui concerne le Bilan Carbone. Cependant, les entreprises s’orientent de plus en plus vers des procédés de fabrication qui demandent le moins d’énergie possible. Ceci n’est pas une obligation mais une démarche qui se veut « bio ». Certaines marques s’engagent dans un partenariat pour une culture locale des matières premières, pour un acheminement en bateau plutôt qu’en avion et pour des actions contre le réchauffement climatique.

5 – Alors, bio ou pas bio ?

Au final ; c’est une question de choix ! Soit vous décidez de rester fidèle à votre traditionnel hydratant, auquel vous êtes habitué et qui fonctionne bien, soit vous préférez utiliser des produits bio parce qu’ils répondent à votre éthique et que les parfums, les textures vous plaisent. Le plus difficile, c’est de faire le tri entre des marques qui utilisent le bio comme un argument marketing et des marques qui s’engagent dans une réelle démarche éthique et écologique.

Quelques conseils :

  • Évitez l’utilisation de produits bio si vous avez une peau réactive ou des problème type eczéma, psoriasis
  • Évitez l’utilisation de produits bio si vous vous exposez au soleil à cause des risques de sensibilisation
  • Lavez vous les mains avant d’utiliser votre produit afin d’éviter la prolifération bactérienne, ceci est valable aussi pour les produits traditionnels !
  • Préférez les tubes ou les flacons pompe aux pots, ils se contaminent beaucoup moins facilement

    ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

    Voir plus d'articles