Conseils en mode masculine




Comment choisir et porter un t-shirt blanc ?

S’il y a bien une pièce du vestiaire masculin que l’on pourrait qualifier d’indispensable, c’est bien le t-shirt blanc ! Véritable base de l’homme-sandwish du layering, c’est un vêtement qui nous accompagne aujourd’hui tout au long de l’année. Et pourtant, qui l’eût cru, le t-shirt blanc était à l’origine un sous-vêtement à part entière. On le portait alors sous une chemise ou sous un bleu de travail. Adopté par l’armée américaine, plus précisément par l’US Navy en 1913, il était utilisé comme maillot de corps. Et pour cause, doté d’un col rond et de manches courtes, le t-shirt en coton blanc absorbait la transpiration et était facilement lavable. À la fin de la Première Guerre mondiale, ce dernier s’est démilitarisé et a gagné en popularité auprès des civils. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine initiera à son tour l’Europe au fameux t-shirt blanc. Ensuite, il fut adopté dans la vie civile jusqu’à devenir aujourd’hui une véritable pièce incontournable du dressing masculin. Comment choisir un t-shirt blanc de qualité et comment le porter ? Voici deux questions que l’on va aborder ensemble dans ce nouveau sujet :

Sommaire

1. Quelques conseils pour bien choisir un t-shirt blanc
2. Comment porter un t-shirt blanc ?
3. Où trouver un t-shirt blanc ?

1. Quelques conseils pour bien choisir un t-shirt blanc

L’an dernier, on travaillait sur le guide du t-shirt, ce fut l’occasion pour nous de revenir sur les points essentiels à prendre en compte lorsque l’on souhaite renouveler sa collection de t-shirts. Ainsi, on vous partageait toutes les clefs pour dénicher de robustes t-shirts ! Aujourd’hui, on va parler plus précisément du t-shirt blanc. Pièce basique et intemporelle du vestiaire masculin, mieux vaut le choisir avec soin si l’on ne souhaite s’en débarrasser au bout d’une saison comme un vulgaire bout de tissu !

A. Quelles matières choisir pour un t-shirt blanc ?

Commençons par le commencement, parlons des différentes matières qui composent nos t-shirts. Dans la grande majorité des cas, hors exception dû à une folie créatrice, les t-shirts sont confectionnés à partir de coton, de soie, de laine (mérinos), ou encore à partir de matières synthétiques (polyester, viscose).

Fleurs de coton

On remarquera que la plupart du temps, les t-shirts sont fabriqués à partir de coton. Bien sûr, il faut savoir que, comme la laine ou autres matières naturelles, il en existe de différentes qualités. Ainsi, un t-shirt en coton de fast-fashion risquera de tenir qu’une saison alors qu’un t-shirt réalisé dans un coton plus résistant tiendra davantage dans le temps. De la même manière, il n’est pas rare de trouver désormais des t-shirts conçus à partir de coton bio ou de coton recyclé. On retrouve dans la composition de certains t-shirts de fast-fashion un pourcentage de matières synthétiques, comme par exemple le polyester. Même si cette fibre synthétique peut apporter des propriétés de solidité, il n’en reste pas moins qu’elle ne va pas bien évacuer la transpiration et l’humidité (vive les auréoles). Enfin, hormis le fait que l’on conseille de se tourner vers un t-shirt blanc en 100% coton, il est possible de trouver certains t-shirts réalisés à partir de soie ou de viscose (le pendant synthétique de la soie pour les petits budgets). Sachez qu’un bon t-shirt en laine mérinos sera quant à lui parfait en été puisque cette fibre naturelle est thermorégulante, anti-humidité et anti-ordeur. Bref, une alternative à ne pas négliger si l’on souhaite tester autre chose que le t-shirt banc en 100% coton !

L’histoire du t-shirt

B. Quel grammage choisir pour un t-shirt blanc ?

L’inconvénient du t-shirt blanc (oui, il n’est pas parfait) est bien souvent sa transparence. On parle alors de grammage. Un tissu fin et de mauvaise qualité en est le parfait exemple. Ainsi, on prêtera attention au grammage de son t-shirt. En plus de la qualité du coton, le grammage est un gage de qualité, mais surtout de durabilité. On y vient à la l’hypothèse suivante : un t-shirt plus fin et réalisé dans un coton bas de gamme sera moins solide qu’un t-shirt plus épais réalisé à partir d’un meilleur coton. Pour un t-shirt blanc, on déconseille fortement de se tourner vers l’entrée de gamme de la fast-fashion. Je fais ici réfénce aux t-shirt à 5€ qui vont vriller, se déformer et se trouer (bref, une durée de vie d’une saison). Généralement, ce type de t-shirt possède un grammage compris entre entre 120 et 140 grammes. On vous déconseille donc de mettre plus d’une quinzaine d’euros dans ce genre de t-shirt, privilégiez plutôt de mettre un peu plus pour avoir un t-shirt d’une qualité intermédiaire.

t-shirt harmony tim blanc

De plus, pour un t-shirt blanc, on va éviter un grammage trop léger, au risque que ce dernier ne soit transparent. À l’inverse, on va préférer un t-shirt au grammage standard, soit compris
entre 145 et 155 grammes. Lorsque l’on passe sur un grammage plus lourd, c’est-à-dire plus de 160 grammes, il faut s’attendre à avoir entre les mains un t-shirt d’une meilleure qualité (matière et de tissage) qui tiendra dans le temps et qui ne sera pas transparent. Attention, un t-shirt léger n’est pas forcément un t-shirt de mauvaise qualité !

C. Quelles sont les finitions à privilégier ?

C’est un point que l’on a déjà évoqué dans notre guide du t-shirt donc je vais tâcher d’être bref.
Voici ce qu’il faut regarder en priorité lorsque l’on achète un t-shirt :

  • Le col :

    Il doit avoir un beau tomber au ras du cou, être bien à plat et ne pas donner une impression d’irrégularité. Le fait que l’encolure ronde soit terminée par un bord-côte est un plus puisqu’en plus d’être un élément pratique (facilite le passage de la tête grâce à un maillage élastique), c’est un élément esthétique qui va venir finaliser le haut du vêtement.

  • Le surfilage :
  • Il s’agit de la partie de la couture présente aux bords de la pièce. On retrouve ce dernier au niveau du bas du t-shirts, des manches ou encore à l’intérieur du col. Le surfilage va empêcher les différents morceaux de tissus coupés de s’effiler. Pour vérifier leur solidité, il ne faut pas hésiter à retourner la pièce et tirer légèrement sur les extrémités.

  • La bande de propreté :
  • Autrement appelée « bande de renfort », il s’agit d’un empiècement se trouvant au niveau de l’intérieur du t-shirt (plus précisément du côté de la nuque). Il faut vérifier qu’elle soit bien plaquée et surtout, régulière. En plus de jouer un rôle esthétique, elle va permettre de protéger le t-shirt notamment de la transpiration, mais aussi apporter un certain confort. Sur certaines pièces, on trouvera une bande de propreté au niveau des épaules.

  • Le montage :
  • On distingue deux principaux montages : le standard et le tubulaire. Le standard est celui que l’on retrouve le plus parmi l’offre de t-shirts. Il est caractérisé par des coutures latérales. Si c’est le cas, on conseille de bien poser à plat le t-shirt et observer sa stabilité. Si le t-shirt ne se positionne pas parfaitement à plat, mais vrille au niveau des coutures, c’est mauvais signe (cela peut venir du montage). Dans le cas inverse, si le t-shirt est stable, foncez ! Pour ce qui est du montage tubulaire, comme son nom l’indique, il s’agit d’un t-shirt tissé en une seule pièce, rendant alors le vêtement plus robuste et évite qu’il vrille dans le temps. Le t-shirt ci-dessous vient de la marque historique Velva Sheen fondée en 1932 et qui propose des t-shirts fabriqués aux Etats-Unis et montés en tubulaire.

Velva sheen flaneurs

Comment choisir un t-shirt ?

2. Comment porter un t-shirt blanc ?

Passons à présent aux choses sérieuses ! Qu’on se le dise, le t-shirt blanc est incontestablement un basique et représente à lui seul, la plus efficace des base-layer. Qui dit blanc, dit forcément absence de couleur et c’est en partie pour cette raison précise qu’il s’accordera sans grande difficulté avec la plupart des teintes. Pour faire simple, le t-shirt blanc est certainement le plus versatile de tous les t-shirts ! Pièce mythique qui a traversé les dernières décennies sans prendre une ride, on peut le porter de différentes manières. Bien maitrisé, il reste une arme redoutable tant d’un point de vue stylistique que par sa singularité :

A. Le t-shirt blanc, pièce forte du look

Si autrefois cette pièce était considérée comme un sous-vêtement et par conséquent un vêtement dit de l’ombre, on la retrouve aujourd’hui au centre de certaines silhouettes, et ce bien plus qu’on le pense. Loin d’être une pièce ennuyante, on va jouer sur les coupes (près du corps, loose, etc.), les matières ou encore les textures pour apporter à notre silhouette une touche stylistique intéressante. Voici quelques inspirations de looks où le t-shirt blanc est roi :

– Porter un t-shirt blanc avec un short

On commence avec un look certes simple, mais efficace ! En été, lorsque les températures font monter le mercure aux alentours des 30°C, le t-shirt blanc s’avère être une alternative plus qu’intéressante (en plus de la chemisette hawaïenne). Bien sûr, on préféra un t-shirt semi-épais et ample à la place d’un t-shirt fin et de près de corps. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un t-shirt trop slim-fit risque très vite de se transformer en maillot de corps et d’être trempé de sueur (loin d’être sexy, je sais). Dans le look ci-dessous, on associe naturellement un t-shirt oversized avec un short bleu marine et une paire de sneakers. Notons la poche poitrine qui vient habiller le t-shirt. Bref, c’est une coupe confortable qui sort du lot, notamment si l’on a déjà fait le tour des modèles plus standards. Ah et j’oubliais, on peut miser sur des accessoires comme un sac, une casquette, une belle montre ou encore une paire de lunettes de soleil pour compléter la silhouette avec brio !

– Porter un t-shirt blanc avec un jean et une paire de baskets

En référence aux icônes de mode du siècle dernier, on peut se la jouer Marlon Brondo ou encore Steve McQueen en optant pour le combo t-shirt blanc/jean. Certainement le look le plus efficace et le plus facile à réaliser. Pour ce faire, on choisira un t-shirt blanc légèrement près du corps que l’on viendra associer à un denim de caractère (un délavage comme sur ce Levi’s 501 USA serait un plus). Pour le côté esthétique et ainsi mettre en avant notre silhouette, on peut comme Luca, rentrer son t-shirt dans son denim, retoucher la longueur du jean, ou encore faire quelques revers aux manches. Aux pieds, on reste sur la simplicité avec une paire de All Star Chuck Taylor 70 blanche, une paire de Novesta ou encore une paire de Vans Authentic. On va privilégier des baskets en toile, si possible de couleur claire pour harmoniser le look. Côté accessoires, carte banche, mais le cocktail bob/lunettes de soleil peut être une solution, non ?

– Porter un t-shirt blanc avec un pantalon habillé et une paire de souliers

On retrouve une silhouette relativement proche de la précédente mais qui, à l’inverse de cette dernière, est beaucoup plus habillée. Qui l’eût cru ? Le t-shirt blanc par sa simplicité, son aspect mythique et iconique, est une pièce qui s’accorde parfaitement dans un registre casual/chic. Pour parfaire la silhouette, on rentrera le t-shirt dans le pantalon et on pliera les extrémités des manches du t-shirt pour dynamiser le tout. Bien sûr, on gardera de la matière pour donner du volume, car il ne s’agit pas là d’un maillot de corps simplement rentré dans le pantalon. En bas, on peut opter pour un pantalon texturé comme un pantalon à pinces ou un pantalon plus classique en lin, en flanelle de laine ou encore en laine Fresco. Une coupe légèrement fuselée et cropped serait un plus pour équilibrer la silhouette. Aux pieds, on choisira une belle paire de souliers, des mocassins ou une paire de derbies par exemple.

B. Le t-shirt blanc, base du layering

Comme on l’évoquait au début de cet article, le t-shirt blanc est le maître de la base-layers ! Mais, qu’est ce que le layering ? Et bien, pour commencer, ce mot est un anglicisme qui fait référence à la superposition de plusieurs couches de vêtements. Le but n’est pas simplement de superposer les pièces et les matières, mais de les porter de façon à ce qu’elle soit chacune visible. Ainsi, on va jouer sur les contrastes de couleurs, d’épaisseurs, de textures et de matières pour rendre l’ensemble harmonieux et intéressant d’un point de vue stylistique. Ses avantages ? Ce principe permet de mettre en valeur notre morphologie, d’apporter une vraie identité visuelle, et de pouvoir enlever certaines couches en fonction de la température ressentie au fil de la journée. Le t-shirt blanc est donc une base-layer, c’est-à-dire la première pièce que l’on va porter. Comme des photos en disent plus qu’un long discours, voici des exemples de layering :

Layering simple : combo t-shirt blanc chemise

On commence par un layering simple et efficace, un t-shirt blanc porté sous une chemise. Pour ce faire, on va privilégier une chemise casual avec une coupe regular et un button down. Pour les matières, on a le choix, mais on optera en priorité pour une chemise en Oxford, en denim, en twill, en chambray ou encore en flanelle. Notons qu’une sur-chemise pourra également faire l’affaire ! Bien sûr, on évitera de porter une chemise blanche ouverte sur un t-shirt blanc, on préféra des teintes plus foncées que la base-layers. Pour le bas, on a le choix, un jean ou un chino, une paire de baskets ou des deserts boots. Bref, il ne faut pas hésiter à faire matcher les couleurs tout en faisant attention à ce que la silhouette soit harmonieuse ! Une fois ce premier layering maitrisé, il n’y a plus qu’à ajouter d’autres couches et monter au niveau supérieur.

Exemple d’un layering plus complexe : t-shirt blanc, chemise, noragi et accessoires

Voici l’un des maîtres en la matière, Boras, fondateur du blog de mode street heritage, workwear et military : Borasification. En base-layers, on retrouve bien entendu notre fameux t-shirt blanc ! Tout en restant sur des teintes bleutées, on vient y ajouter une chemise à carreaux en seconde couche, puis une veste noragi en denim en dernière couche. Pour renforcer le caractère de l’ensemble, on n’hésite pas à sortir un bon jean et en l’occurence ici, une toile neppy à la teinte indigo. Bien sûr, on peut tout à fait remplacer la noragi par une veste de travail ou une autre veste légère. Pour accompagner notre t-shirt blanc, on peut y ajouter quelques accessoires comme un ou plusieurs colliers par exemple. Enfin, il faut bien garder en tête qu’un bon layering doit être bien maîtrisé et qu’il ne faut pas nécessairement empiler bêtement les couches de vêtements pour tenter d’obtenir un bon résultat. Il faut rester dans la simplicité tout en jouant avec les contrastes de couleurs, de matières et de textures !

C. T-shirt blanc sous un costume

Qui a dit que le t-shirt blanc ne pouvait pas s’accorder avec un costume ? Loin du cadre formel, il est tout à fait possible de porter un t-shirt blanc sous un costume dans un style casual/chic. On remplacera donc notre chemise en popeline de coton par un t-shirt blanc. Attention cependant, pour obtenir un résultat digne de ce nom, on privilégiera un t-shirt semi-épais et on veillera à ce que le col tombe bien au niveau du cou. Pour le choix du costume, on optera pour des matières et des textures telles que le lin, la laine (flanelle, Fresco), le velours côtelé ou encore le seersucker. Pour ajouter un aspect sportswear à l’ensemble, on portera volontiers une paire de sneakers blanche en cuir ou alors une paire de All Star Chuck Taylor pour les amoureux de Converse. Niveau accessoires, des bijoux, une montre, une casquette et une paire de lunettes de soleil sobres viendront parfaire la silhouette !

D. Le t-shirt blanc sous une chemise casual, un pull ou un sweat

– Le t-shirt blanc sous une chemise casual fermée

En plus d’avoir un rôle esthétique en layering, le t-shirt blanc s’avère être plus que pratique. En effet, porté comme première couche, il ajoute une épaisseur supplémentaire sous une chemise, un pull ou encore un sweat. Si on évitera de porter un t-shirt sous une chemise formelle, il sera tout à fait possible d’en porter un sous une chemise casual, comme ici, sous une chemise en denim. On remarquera à nouveau l’importance du layering avec ce large manteau bleu marine, cette chemise en denim délavé et ce t-shirt blanc. En plus de tenir chaud et de jouer son rôle de « maillot de corps », le t-shirt blanc vient ici éclaircir la silhouette et apporter une touche de peps à l’ensemble ! Qui plus est, en cas de changement de température, il sera facile d’enlever notre manteau ou bien notre chemise en denim.

– Le t-shirt blanc sous un sweat ou un pull

Sous un pull ou un sweat, on conseille généralement de porter un t-shirt, car en plus de nous tenir chaud et d’éviter que notre pull en laine nous gratte, c’est également une question d’hygiène. Même si dans la grande majorité des cas, notre t-shirt ne dépasse pas de notre sweat ou de notre pull, c’est un élément important de la silhouette. Sur la photo d’inspiration ci-dessous de Fredrik Risvik, on constate que celui-ci a volontairement laissé apparaître le col et le bas de son t-shirt blanc. C’est un détail qui vient ici apporter du contraste à la tenue et qui marque un rappel de couleur avec la paire de baskets en toile blanche. Pour ce faire, on optera pour un t-shirt semi-épais et on veillera à ce qu’il tombe bien !

E. Le t-shirt blanc sous une veste ou un manteau

– Le t-shirt blanc sous une veste (casual)

À la mi-saison, lorsque les températures sont plus clémentes, on apprécie de se balader avec seulement un t-shirt et une veste sur le dos. Généralement, on finit en fin de journée à la terrasse d’un bar vêtu de notre simple t-shirt en coton. Dans un style casual, voire même sportswear ou workwear, il est inutile de se poser trop de questions puisque l’on peut à peu près tout se permettre. Bien sûr, il faudra veiller à rester sur une silhouette simple, pourquoi pas agrémentée d’accessoires !

– Le t-shirt blanc sous une veste (casual/chic)

Ici, on reprend exactement l’idée précédente que l’on décline dans un style casual/chic. Pour marquer une certaine élégance, mais également pour harmoniser la silhouette, on portera notre t-shirt blanc dans notre pantalon. Reprenant les lignes de notre troisième silhouette, on choisira un pantalon léger, en lin par exemple, ceinturé à l’aide d’un cordon de serrage pour marquer la taille. Pour le bas du pantalon, on veillera à ce qu’il ne soit ni trop court, ni trop long. Concernant la veste, pourquoi pas choisir un cuir, une veste cirée ou encore une veste militaire (ici encore, il y a du choix). Notre cher James Jonathan Turner a quant à lui ici volontairement fait matcher sa jungle jacket revisitée avec une paire de mocassins en cuir suédé marron. Le résultat y est !

3. Où trouver un t-shirt blanc ?

A. Pour un budget compris entre 10€ et 25€

B. Pour un budget compris entre 30€ et 50€

C. Pour un budget de plus de 50€

10 marques de t-shirts basiques à connaître

Bien sûr, la liste présentée ci-dessus est loin d’être exhaustive donc n’hésitez pas à commenter l’article pour l’enrichir et/ou nous faire des retours sur telle ou telle marque. A vos claviers ! :)

T-shirts

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux t-shirts l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs t-shirts préférés !

Découvrez nos articles t-shirts

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles