Qu’est ce qu’une chaussure de qualité ?

Pas simple comme question, n’est ce pas ? Le sujet est d’autant plus complexe que ni la notoriété d’une marque, ni le prix de vente d’une paire de chaussures, ne constitue un réel gage de qualité. Depuis 3 ans, j’ai la chance de pouvoir me consacrer entièrement à “Comme un camion”. Un de mes plus grands plaisirs est de pouvoir prendre le temps. J’ai passé des heures chez des bottiers et des professionnels de la chaussure, à observer, à comparer et à discuter. Et cette question, je l’ai posé à des dizaines de personnes afin de pouvoir un jour tenter d’y répondre de manière factuelle. Je vous propose aujourd’hui une série de “points de contrôle” qui vont vous permettre à votre tour d’observer, de comparer, de comprendre et d’apprécier ce qu’est une belle chaussure.

Chaussures qualité

Contrefort

1. Une chaussure de qualité est faite en box-calf. Un cuir de veau souple et résistant qui confère aux chaussures élégance et confort. Le cuir ne comporte pas (ou peu) de cicatrices, son grain est régulier et naturel.

2. Les chaussures ont été assemblées en Blake ou Goodyear, 2 techniques de montage qui garantissent une longévité plus importante à une paire de chaussures. Dans le cas d’un cousu Goodyear, vous pouvez même envisager de conserver vos chaussures 10, 15, 20 ans voire plus (et ressemeler vos chaussures préférées lorsque ça s’avère nécessaire).

3. A l’arrière de la chaussure, le contrefort est renforcé afin que la chaussure ne se déforme pas. Des renforts en cuir ou en nylon sont placés entre le cuir extérieur et intérieur. Ce renfort est fini par une double couture. Faites le test : prenez une paire de chaussure par l’arrière est enfoncez vos deux pousses sur le contrefort pour évaluer la résistance. Tapez dessus comme vous taperiez sur une porte : un bon contrefort fera un joli bruit de noix de coco.

Couture 5 points au cm

4. La tige est cousue avec des points rapprochés (couture 5 points au cm) et avec une aiguille adaptée au fil afin que le passage de l’aiguille ne forme pas un trou beaucoup plus grand que le fil. La couture est ainsi non seulement plus élégante mais aussi de meilleure qualité.

5. Le haut de la tige est renforcé pour maintenir la forme. Faites le test en saisissant le haut de la chaussure (au niveau de la cheville) à l’aide de votre pouce et de votre index et évaluer ainsi la résistance de cette partie de la chaussure.

Languette sur un richelieu

6. Sur un Richelieu, la languette est équipée d’un support qui permet de la maintenir afin qu’elle ne tombe pas et qu’elle ne se déforme pas.

7. La première de montage est en cuir lisse et non en croute. Faites le test en glissant votre main dans les chaussures : si le cuir a un aspect rugueux au toucher, c’est de la croute de cuir.

Alignement

8. Le talon de la chaussure est en cuir et il est biseauté. Il y a décalage d’environ 3mm entre l’arrière et l’avant du talon afin d’avoir une inclinaison qui permet à la semelle d’être dans le prolongement naturel du talon. Positionnez le talon et la semelle sur une surface plane : les deux doivent être parfaitement alignés pour assurer plus de confort et éviter à l’usage que les chaussures se déforment.

Semelles

9. La semelle d’usure est en cuir à tannage lent (12/18 mois de cuve contre 6 mois pour un tannage rapide) : le cuir est plus dense et ne fripe lorsqu’on plie la chaussure. Faites le test en pliant la chaussure vers l’extérieur !

10. Si beaucoup de fabricants utilisent plus ou moins les mêmes cuirs et les mêmes machines pour proposer des chaussures plus ou moins semblables, ce qui fera la différence au final c’est la qualification des personnes qui les réalisent. Des chaussures de qualité sont belles à regarder, elles ont été réalisées avec amour par un ouvrier ou artisan qualifié, et ça se se ressent dans le moindre détail.

————

Voici ainsi les quelques points clés qui vont vous permettre d’évaluer la qualité des chaussures que vous vous apprêtez à acheter. Comme nous avons souvent eu l’occasion de vous le rappeler : difficile de trouver de bonnes chaussures en dessous d’un budget de 150€. Ne vous attendez donc pas à retrouver ces critères de qualité. Soyez par contre particulièrement attentif au-delà de ce budget où il existe de fortes disparités : “Tout ce qui brille n’est pas or”. La semaine prochaine je vous propose un nouveau sujet (suite logique de celui-ci) : “Comment choisir sa première paire de chaussures ?

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles