Bronzer sans y laisser sa peau

Oui, oui, on le sait, l’excès de soleil est néfaste pour la peau voire pour la santé. Connaître ses dangers, c’est bien ; se protéger, pas de problème mais pas moyen de revenir blanc après 15 jours de vacances ! Pas d’inquiétude, on peut bronzer tout en préservant sa peau. Hommage au tour de France, voici des règles de bonne pratique du soleil, par étapes et sans les marques de bronzage.

Port de Lomener, Ploemeur

Étape 1 : la préparation

- Choisissez Votre produit :

On choisit son soin solaire en fonction de son type de peau et des conditions dans lesquelles on va être.

 1 : déterminer son type de peau ou phototype

- Les peaux extrêmement sensibles au soleil : personnes prenant toujours des coups de soleil lors des expositions (cheveux roux, peaux laiteuses).

- Les peaux sensibles au soleil : personnes prenant souvent des coups de soleil lors d’exposition solaires mais pouvant avoir un hâle (peau claire, cheveux blonds).

- Les peaux intermédiaires : personnes à peau claire bronzant assez facilement, ne prenant des coups de soleil que lors d’expositions très intenses.

- Les peaux résistantes au soleil : personnes à peau mate ou noire, bronzant facilement sans jamais prendre de coups de soleil.<

2 : les conditions d’exposition

- Exposition extrême : glaciers, tropiques, journée en bateau…
- Exposition importante : plages, activités extérieures longues…
- Exposition modérée : vie passée au grand air…

Exposition extrêmeExposition importanteExposition modérée
Peau extrêmement sensible au soleilTrès haute protection
SPF 50+
Très haute protection
SPF 50+
Haute protection
SPF 50 - 30
Peau sensible au soleilTrès haute protection
SPF 50+
Haute protection
SPF 50 - 30
Protection moyenne
SPF 20
Peau peu sensible au soleilHaute Protection
SPF 50 - 30
Protection moyenne
SPF 20
Protection faible
SPF 10
Peau résistante au soleilProtection moyenne
SPF 20
Protection faible
SPF 10
Protection faible
SPF 10

- Décryptez l’étiquette :

UVA et UVB, vous connaissez ? C’est eux les responsables de vos coups de soleil, de vos rides, bref des dégâts causés par le soleil. Pour  rappel :

  • UVB = Bronzage et Brûlures
  • UVA = Allergies et Âge

L’indice de protection inscrit sur l’étiquette indique la protection UVB. La plupart du temps l’indice UVA n’est pas indiqué. Pour être sûr que votre produit soit conforme pour ce type d’UV, regardez sur le tube, vous devez avoir un cercle entourant « UVA ».

En pratique : vérifiez la présence du logo :

- Aimez l’appliquer :

Le choix de la texture d’un produit solaire est primordial. Plus vous aurez de plaisir à tartiner – ou à vous faire tartiner ;) -, plus vous renouvellerez les applications, plus vous en mettrez en quantité suffisante, mieux vous serez protégés ! Vous suivez ?

  • Sensuelle : Huile solaire SPF 40 de Vichy, 14€
  • Invisible : Spray Protecteur invisible 50+ de Nivea Sun, 13,45€
  • Matifiant : Anthelios XL 50+ de La Roche Posay 14,70€
  • « Monoïsé » : Lait soyeux SPF 50 de Polysianes, 18,70€
  • Mini : Réflexe solaire 50+ d’Avene, 10,90€
  • Frais : Icy Protection lait protecteur SPF 30 de l’Oréal, 13,49€

En pratique : n’hésitez pas à vous faire conseiller lors de votre achat. Notamment si vous faites du sport, si vous avez des enfants ou encore si vous avez tendance à faire des allergies. Les textures, avec ou sans parfum, plus ou moins résistantes à l’eau, vous permettront d’optimiser votre protection selon vos activités et vos besoins.

Sperry Top-Sider

Rue des Abbesses

Etape 2 : l’effort

- Allez-y doucement :

Pour éviter les coups de soleil, exposez-vous progressivement. Cela laisse à la peau le temps de fabriquer la mélanine, pigment naturel qui va la colorer. 3-4 jours sont nécessaires pour que le bronzage se constitue. Donc inutile de prendre des risques pendant les premiers jours, le bronzage n’est pas la conséquence d’un coup de soleil ! Si on brûle les étapes, la peau s’épaissit trop vite, se dessèche et finalement pèle. Aucun intérêt.

En pratique : des indices élevés (SPF50+, SPF 30, pas moins) dès le début du séjour et, éventuellement, les plus faibles à la fin des vacances.

- Soyez généreux :

Appliquer une crème solaire ne garantit pas une protection totale. Trop souvent on se dit que, ayant mis de la crème, on peut rester faire la crêpe plus longtemps. Que nenni car, la plupart du temps, on n’applique pas assez de produit par rapport aux tests réalisés en labo.

En pratique : on étale le produit en quantité suffisante. L’équivalent d’une grosse balle de golf pour le corps et, à peu près, la longueur de l’index pour le visage ou 6-7 pressions de spray. N’hésitez pas à lire la notice de votre solaire, oui il y en a une dans la boite, en général, c’est indiqué. Vous pouvez aussi trouver des livrets informatifs en pharmacie.

- Respectez les règles (que tout le monde connaît mais que personne n’applique !)

  • Tartinez vous avant l’exposition.

Bien plus pratique que de se faire un gommage en s’étalant la moitié de la crème avec du sable.

  • Évitez les heures de fort ensoleillement entre 12h-16h.

Une petite glace à l’ombre d’une terrasse…

  • Renouveler l’application toutes les 2 heures, après les baignades ou avoir transpiré.

L’eau faisant  un effet loupe sur la peau, on crame encore plus !

  • Chapeau, casquette ou crème sur le crâne.

Privilégiez, dans la mesure du possible, le couvre-chef car avec la transpiration la crème solaire peut couler, et dans les yeux, ça pique !

  • Sur-protégez les zones les plus exposées : nez, lèvres, oreilles, haut du dos, épaules, torse.

Comme ça, on évite la pelade du nez, le bouton d’herpès et les cloques dans le dos…et vous ne prendrez pas Richard Cocciante en grippe quand vous entendrez : « J’ai attrapé un coup de soleil…j’dors plus la nuit …».

En pratique : oui, oui vous le savez mais maintenant il faut le faire !

Plage de Fort Bloqué

Plage du Fort-Bloqué, Ploemeur

Etape 3 : la récup’

- Optimisez le bronzage :

  • DÉVOREZ légumes et fruits rouges, (désolée, le vin rouge ça ne marche pas… le rosé non plus), riches en bêta-carotène, ce pigment naturel va permettre de teinter la peau et d’optimiser votre bronzage.
  • GOMMEZ, éliminez les cellules mortes. Lisse, nette votre peau hâlée sera beaucoup plus lumineuse.
  • HYDRATEZ : oui, on le rabâche mais l’hydratation c’est la clé d’une peau lumineuse. Gorgées d’eau, vos cellules vont faire ressortir votre belle teinte pain d’épice.

Bon, vous êtes paré ! Allez, comme le dit Jenifer : « AU SOLEIL » !

Quelques infos :

* L’Institut National Contre le Cancer a mis en ligne un test vous permettant de calculer « votre risque au soleil »

* Le Syndicat National des Dermatologues a mis en place une application gratuite développée en partenariat avec Météo France. Disponible sur l’Apple store, « SOLEIL RISK » permet d’obtenir les indices UV du jour sur l’ensemble du territoire et les règles de protection à mettre en œuvre.

Mots-clefs :,

  • http://www.jbmacluckie.net Jean Baptiste

    Pour ce qui est de la phase récupération, je conseil un après soleil naturel et efficace à souhait : L’aloé vera. Ça peut paraître très “poudre de perlinpinpin” mais le gel d’aloé vera est idéal pour l’hydratation de la peau, surtout en après-soleil. Il aide également à calmer et soigner les coups de soleil, bref, je recommande :)

  • Napoli77

    Photo Iphone ? Si oui quelle application a été utiliser pour avoir ce rendu ? Ou quelle type de montage / calque ? Très jolie en tout cas! Merci d’avance!

    (ah et super article, très utile en ce moment!)

  • Joe dit le “démonte-pneu”

    @Napoli77 : c’est des photos prises sur iPhone en effet via Instagram http://followgram.me/u/5980256

  • Paul

    Excellent article qui nous rappelle les notions de base pour ne pas finir en chipster! Je pensais tout savoir sur le sujet dont on entend beaucoup parler mais Nina a reussit a m’apprendre des choses nouvelles…

  • LEO

    Il est bien le Lait Soyeux de Polysianes ? On peut le trouver en pharmacie ?

Newsletter