Comment bronzer intelligemment

Alors comme je l’avais déjà dit dans le sujet de préparation au bronzage, l’exposition au soleil ça peut devenir dangereux si on fait pas gaffe, alors tant qu’à faire voici quelques conseils pour ne pas cramer son capital peau …

Première chose, bien connaitre son phototype. On le définit par rapport à la couleur de la peau et à son comportement au soleil. Pour résumer :

Phototypes I et II : peau laiteuse ou claire, avec très forte tendance au coup de soleil et bronzant peu ou pas. Indice de protection recommandé : 50 ou +.
Phototype III : peau claire avec coups de soleil fréquents mais pouvant hâler un peu. Indice de protection recommandé : 40.
Phototypes IV, V et VI : Peau mate, coups de soleil rares, bronzage foncé à très foncé. Protection recommandée : 20, eh oui !

On peut baisser d’un indice sur une peau déjà bronzée, par contre on monte d’un indice en cas d’ensoleillement extrême. Pas de panique, indice élevé ne veut pas dire absence de bronzage.

Le sigle “SPF” sur les crèmes solaires, facteur de protection solaire, permet d’évaluer la capacité du produit à protéger des coups de soleil induits à 80% par les UVB et 20% par les UVA. Bien vérifier que la crème contient des filtres anti UVA, ce n’est pas toujours le cas. La protection est faible pour les indices 2 à 6, moyenne pour les indices 8 à 12, haute pour les indices 15 à 25, puis très haute et ultra haute au delà de 30 et 50. On parle souvent du temps d’exposition sans coups de soleil une fois la crème mise mais la seule recommandation valable c’est de mettre de la crème toutes les 2 heures ET après chaque bain.

On peut même se permettre de choisir la texture de la crème en fonction de son type de peau : fluide pour les peaux grasses, plus onctueuse pour les peaux mixtes ou sèches.

Il faut également bien choisir son heure d’exposition : dans l’idéal on évite le créneau 12h – 16h pour que le soleil soit moins aggressif. On plante le parasol, tant pis si ça fait beauf, et puis il doit bien y en avoir des sympas non si on cherche bien ? Assorti à la serviette de plage … ;-)

Bien sûr les lunettes de soleil sont indispensables, façon pilote elles sont bien couvrantes c’est nickel, et puis on boit un max… pas de la bière hein, de l’eau ! :-)

PS : Les grains de beauté c’est direction le dermatologue si possible une fois par an.

Mots-clefs :

  • nQQb

    Et si on a très beaucoup de grain de beauté? :(

  • http://www.commeuncamion.com Nina

    Comme je le disais, faire surveiller. Ce n’est pas parce qu’on a beaucoup de grains de beauté qu’on ne peut plus aller au soleil, il faut juste bien se protéger et être attentif à tout changement de couleur, taille, forme. Le dermatologue est un pro en la matière c’est pour ça qu’il vaut mieux y aller 1 fois par an.

  • Lunije

    moi pour me préparer au bronzage , j’fais quelques séances d’UV , comme ça j’suis déja tout bronzé et hop , j’arrive a la plage sans me cramer et avec une belle couleur de peau :P
    Puis un léger bronzage est souvent plus agréable a regarder qu’une peau blanche (comme la mienne) ^^

  • Ben

    Moi je préfère avec le teint hâlé toute l’année plutôt que 2 mois par an!! Et là je dis : vive l’autobronzant! Je connais des marques sympa : Héliabrine (crème bronzante sans soleil Autotan) ou Task essential (baume autobronzant).
    LIsez cet article, il vous donnera toutes les infos utiles pour un beau bronzage durable ;-) :
    http://www.mencorner.com/article...

    Il est issu de l’excellent et tout récent site web MenCorner : http://www.MenCorner.com
    On y trouve plein de conseil super pratiques, des produits innovants et efficaces (mais ça je vous en parlerais plus tard, je viens tout juste de recevoir ma commande ;-)

  • julia

    chhhhhuuuuuuuuttttttt

  • Vince

    Caroténe (tomates à chaque repas), plus terrasse éxposé plein sud: teint halé dés le mois d’avril mai.

    Merci le sud de la france (tu sais nimes, le petit point en bas au milieu de la carte météo france de catherine laborde, ou tu vois plus un nuage d’avril à novembre…. En méme temps qu’est ce qu’on sfait chier).

Newsletter