FAQ

Notre dernière « petite enquête » a été l’occasion de recevoir de nombreux avis. Parmi vos commentaires, des questions concernant les articles et la vie du site. L’étude étant anonyme, nous avons décidé de vous répondre indirectement via cette page de FAQ. Et en dehors de cette étude, libre à vous d’ailleurs de nous adresser d’autres questions auxquelles nous pourrons répondre au fur et à mesure en enrichissant cette page.

Tests

Comment choisissez-vous les produits à tester ?

Tout au long de l’année nous faisons un travail de repérage que ce soit sur Internet, sur des salons ou dans la rue tout simplement. On reçoit aussi des communiqués de la part d’agences presse. Et surtout, le site étant aujourd’hui connu dans le secteur de la mode masculine, beaucoup de marques nous contactent directement pour nous adresser leur dossier de presse, leur lookbook, etc.

Nous avons donc beaucoup d’informations à traiter et pour déterminer les produits dont nous allons parler nous avons mis en place un principe simple : le « Yes or no?». Un vote interne qui permet rapidement d’avoir l’avis de chacun. Lorsque nous nous sommes mis d’accord, on demande alors à recevoir le produit en précisant que celui-ci pourra être récupéré. D’autant plus si après examen, nous avons changé d’avis sur l’intérêt qu’on lui porte. Reste ensuite à planifier les tests, en fonction des articles déjà prévus sachant qu’on essaie d’alterner le type de sujets (tests, looks, conseils…), le type de marques (jeunes marques, grandes marques), le type de budget (marques abordables, plus haut de gamme), etc. A la fin de la saison, il reste malheureusement toujours des produits dont on aurait aimé parler mais pour lesquels nous n’avons pas eu le temps de le faire.

Pourquoi êtes-vous toujours satisfaits des produits testés ?

Cela a longtemps été un dilemme : doit-on oui ou non évoquer les produits que nous n’avons pas aimé ? Nous avons eu la tentation de le faire à une époque, considérant que présenter un produit que nous n’avons pas aimé constitue également une information intéressante. A contrario, réaliser un test représente plusieurs heures de travail. Ce n’est pas très motivant de se dire qu’on est en train d’écrire un article pour au final ne pas conseiller le produit. Et c’est en plus du temps que l’on ne passe pas à présenter un produit qui, lui, valait le coup !

La question a été définitivement tranchée le jour où une marque nous a attaqué pour dénigrement. Si le tribunal n’a pas accédé à leur demande de dommages et intérêt (pour une somme hallucinante), nous avons cependant dû payer leurs frais d’avocat (et les nôtres). Beaucoup de stress, beaucoup de temps perdu, une grosse somme aussi à sortir pour un site indépendant.

Définitivement, nous avons fait le choix de nous consacrer à ce qui en vaut la peine ! Ce que vous voyez, c’est donc la fameuse partie émergée de l’iceberg (nous ne retenons que le meilleur). Et si vous vous demandez ce que vaut une marque ou un produit ? Si nous n’en avons jamais parlé, vous aurez un début de réponse. Et on prend toujours le temps de donner un avis personnel quand on nous contacte directement ;)

Budget des vêtements

Notre vocation est de vous faire découvrir une alternative aux marques les plus connues qui sont le plus souvent très chères par rapport à la qualité proposée. Sachant que très souvent, il s’avère plus rentable à moyen et long terme d’acheter un bon produit qu’on conservera plusieurs années. C’est d’autant plus vrai pour des chaussures et des pièces importantes comme les blousons et les manteaux. Nous essayons au mieux d’alterner dans nos sujets différentes gammes de prix.

Looks

Comment sélectionnez-vous les pièces composant les looks ?

Chaque rédacteur assure son propre stylisme en définissant le look qu’il souhaite adopter et le cadre dans lequel il souhaite réaliser les photos. On en discute ensemble pour valider le projet. Pour composer un look, il faut plusieurs pièces et cela nécessite de l’organisation pour les réunir. On a quelqu’un en interne qui a un rôle de coordinateur. Le rédacteur peut faire une demande précise « idéalement j’aimerais telle marque de chaussures » ou une demande de basique « j’aurais besoin d’une chemise blanche pour ce look ». Le coordinateur adresse alors des demandes de shopping à des marques directement, à des agences presse, ou en passant par des boutiques en ligne. Bien souvent, c’est cette dernière option qui a notre préférence car cela simplifie considérablement la gestion : le rédacteur ne reçoit et ne doit retourner qu’un seul colis. Aspect pratique par ailleurs : lorsque vous repérez plusieurs pièces qui vous plaisent dans un look, elles peuvent être commandées en une fois.

Business model

Comme un camion est un blog qui a été créé en 2004. Son créateur (Joe) a commencé à travailler à temps complet dessus dès 2008. Nous sommes aujourd’hui plusieurs à le faire vivre : il y a évidemment des rédacteurs, des photographes mais aussi des personnes pour gérer les partenariats, la communication, les développements, la maintenance du site, la comptabilité, les démarches administratives, etc.

Le business model a évolué dans le temps et comme pour tout blog ou magazine en ligne, c’est un véritable challenge que de générer les revenus nécessaires au fonctionnement. Chaque source de revenu présente des avantages et des inconvénients, nous menant à rechercher un juste équilibre, le bon réglage.

La publicité

Il s’agit d’une source de revenu habituelle pour un média. Les pages de pub que l’on connait bien sur les magazines papier ont pris des formes différentes sur internet. Les principaux formats sont les bannières et les habillages. Comme un camion est en régie publicitaire depuis 2006. Une régie externe qui négocie et gère nos espaces publicitaires. Nous n’intervenons à aucun moment dans le choix des annonceurs. En cas de doute, la régie nous consulte pour savoir si nous accepterions telle ou telle campagne, pour les autres nous les découvrons en nous connectant le matin.

Parce que l’abus de pub peut également nuire (formats trop intrusifs, logique éditoriale privilégiant le nombre d’articles par jour au détriment de la qualité, conception d’articles incitants sans cesse à cliquer pour voir la suite…) nous avons fait le choix de limiter les emplacements publicitaires, de refuser en amont ou demander de suspendre les campagnes que nous jugeons trop intrusives. Et de faire en sorte de ne pas dépendre uniquement de cette source de revenus !

Articles sponsorisés

On appelle article sponsorisé un article qui est écrit à la demande d’un annonceur. Ces demandes passent par notre régie. Nous avons à chaque fois le choix de l’accepter ou pas. Nous le faisons quand nous estimons que le sujet malgré son caractère sponsorisé entre dans l’esprit du site. Nous en acceptons seulement une dizaine par an et ils sont clairement indiqués comme tel : [article sponsorisé].

L’affiliation

Il s’agit du principe d’apporteur d’affaires appliqué à internet. Un site A génère une vente grâce au site B, en échange il lui reverse une commission. Amazon fut un des premiers sites à proposer ce type de partenariat. Aujourd’hui, tous les sites e-commerce ont un programme d’affiliation. Nous ne cautionnons pas l’abus d’affiliation, qui peut mener à ne raisonner qu’en terme de commission et ne plus refléter un intérêt réel pour le produit, cela reste pour nous avant tout un outil qui ne doit pas dénaturer le contenu. Si une marque ou un produit ne nous plait pas, affiliation ou pas, nous n’en parlons pas. Par contre, il n’y a aucune raison de se priver ce revenu potentiel lorsque le produit nous plait d’autant plus que cela ne change absolument rien au prix proposé pour le consommateur final !

L’e-commerce

La baisse de revenus publicitaires mène de plus en plus de sites à adopter une stratégie e-commerce en proposant leurs propres produits ou en revendant des produits de fournisseurs. C’est un virage que nous avons pris il y a quelques mois tout en connaissant les limites de ce modèle par rapport à un site de contenu : il ne faudrait pas non plus que vous ayez l’impression qu’on a systématiquement quelque chose à vous vendre et que les articles soient principalement orientés dans ce sens. Nous essayons donc de développer cette activité en harmonie avec le reste et en vous proposant au maximum de pouvoir en bénéficier comme nous le faisons avec les commandes groupées et les ventes privées.

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles