Comment prendre soin de sa barbe ?

Après plus de quatre mois d’attente, vous y êtes enfin. Vous admirant devant le miroir, vous scrutez les moindres poils de votre barbe tant attendue. Mais une question vous taraude : elle est encore plus magnifique que la crinière d’un lion mais à quoi ressemblera-t-elle dans quelques mois ? Car oui, vous vous en doutez, cette sublime toison ne restera pas à son zénith si vous ne prenez pas soin d’elle. Et vous ne venez pas de passer ces quatre mois à faire fi des remarques – « ça te vieillit ! » ou bien, la pire de toute, « tu vas en Syrie lol ? » – pour raser tous vos espoirs d’un coup de tondeuse. Pour vous éviter de ressembler à un homme des cavernes, je vais vous montrer comment prendre soin d’un de vos atouts virils majeurs. Mais comme je suis meilleur pour donner des conseils que pour les appliquer, je me suis fait aider par Maxime, patron de The Barber Lodge à Rennes.

Rody Front

La dernière fois que j’ai essayé de me couper moi-même la barbe, je me suis retrouvé avec une barbe pointue. C’est ce que je voulais sauf que la pointe n’était pas du tout au milieu mais sur la droite. Afin d’éviter un nouveau fiasco, je suis passé entre les mains expertes de Maxime et ensemble, nous avons décortiqué tous les gestes à avoir pour avoir une barbe saine, propre et bien taillée.

Barbier Siege

Les bons gestes

Le lavage

Avoir une belle voiture recouverte de saleté, ce n’est pas le top. Et bien pour la barbe, c’est la même chose. Ce n’est pas le tout de vouloir la barbe de Dan Bilzerian, encore faut-il qu’elle soit propre ! Et quoi de mieux qu’un shampoing spécial barbe bio. Comme pour un shampoing classique, il vous faudra bien frotter votre barbe avec la mousse. N’hésitez pas à également bien frotter votre peau afin d’éliminer les pellicules – et oui, comme pour le cuir chevelu au sommet de votre crâne, vous pouvez en avoir sur vos joues barbues ! -. Pour rincer, utilisez de l’eau tiède de préférence : cela renforce l’action du shampoing et c’est quand même plus agréable que de l’eau froide. Pour le séchage, n’utilisez surtout pas de sèche-cheveux – ou bien à faible température – car ce dernier peut vraiment abîmer vos poils. Tamponnez simplement votre barbe avec une serviette.

Barbier Nettoyage

Le petit coup de peigne

Je ne vais pas vous apprendre comment vous servir d’un peigne, je pense que, pour la plupart, vous savez comment ça marche. Il y a toutefois une certaine façon de peigner sa barbe qui se divise en deux temps. Premièrement, partez de la base de vos poils et peignez doucement vers leur extrémité. Cela à pour but de « lisser » vos poils et d’éviter les noeuds. Une fois cette partie terminée, peignez votre barbe de façon plus énergique, toujours en partant de la base de vos poils. Sachez que cette étape, si anodine soit-elle, vous permettra sur le long terme d’avoir une belle tenue de barbe. N’hésitez pas à reproduire cette étape plusieurs fois par jour si nécessaire. Pour vous donner un ordre d’idée, cette étape doit vous prendre une dizaine de minutes. Enfin, sachez qu’il existe une alternative au peigne, la brosse. Là encore, choisissez des produits naturels – comme une brosse en poils de sanglier par exemple-. La brosse lissera davantage votre barbe et fera tomber les poils morts.

Barbier Peigne

L’hydratation

Pour cette étape, vous avez le choix. Personnellement, je préfère utiliser un baume car je trouve les huiles trop grasses et trop parfumées. Pour cet article, j’ai choisi le baume de chez Texas Beard Co. menthe et eucalyptus. Je n’en suis pas déçu ! Il chauffe vite, pénètre bien et hydrate vraiment la barbe sans la graisser. De plus ce baume permet de calmer les possibles irritations – contours de la barbe et cou -. Le parfum est, quant à lui, frais et léger. Si vous préférez utiliser un huile, utilisez la avec parcimonie, seules quelques gouttes suffisent. Une fois le baume – ou l’huile – bien appliqué, il vous sera sans doute nécessaire de passer à nouveau un coup de peigne. En plus de remettre vos poils dans le droit chemin, cela vous permettra également d’enlever les possibles surplus de baume.

Barbier Baume

Barbier Baume Barbe

Barbier Huile

La coupe

On arrive à l’étape tricky du processus d’entretien. Si ce n’est que pour couper quelques poils plus longs que leurs congénères pas de soucis. Si vous voulez changer de « forme » de barbe et que vous ne savez pas différencier votre gauche de votre droite, rendez vous chez un barbier. Sinon, aidez-vous d’un peigne et l’affaire est dans le sac ! Cette étape n’est pas obligatoirement quotidienne, tout dépend de votre repousse de poils. Comme son nom ne l’indique pas forcément, une paire de ciseaux à moustaches est parfaite pour la taille de barbe. Assurez-vous seulement qu’elle soit bien aiguisée afin que cela ne vous arrache pas les poils au lieu de les couper. De plus, sa petite taille la rend vraiment maniable – ce qui peut éviter certains accidents -.

Barbier Ciseaux Moustache

Barbier Tondeuse

Avant Apres

Il y a donc quatre phases indispensables au bon entretien d’une barbe. Mais, comme en cuisine, vous n’arriverez à rien si vous n’avez pas les bons ustensiles. Voici donc une liste non exhaustive des produits dont vous aurez besoin pour mener à bien votre mission « débrouissaillage ».

Le matériel

Avoir des outils pour entretenir sa barbe, c’est bien. Avoir les bons, c’est mieux. Et il s’avère que ces derniers sont légions. Comme Internet regorge de sites spécialisés, je suis allé voir ce que le Web avait à offrir. Je me suis arrêté sur Le comptoir de la barbe car ce dernier propose une large gamme de produits naturels – et quand c’est bio, c’est bon -. J’ai sélectionné cinq articles qui, à mon sens, sont indispensables afin de confectionner un kit de base.

Un shampoing bio

Commençons par le principal. Pour certains, la barbe s’apparente aux cheveux. Par conséquent, ils utilisent le même shampoing pour la barbe et pour leur chevelure. Grave erreur ! En effet, la barbe, même si sa texture s’en rapproche, est plus sensible que les cheveux. Qui plus est, le cuir chevelu de votre barbe est également plus sensible que celui de votre moumoute. Privilégiez donc des shampoings spécifiques et bio. Plus doux que leurs confrères industriels, ces derniers n’assècheront pas votre barbe.

Un peigne en corne de boeuf

La mention « en corne de boeuf » est peut-être un détail pour vous, mais pour votre barbe, ça veut dire beaucoup ! Derrière cette irrésistible envie de chanter du France Gall se cache une véritable info. Nombreux sont les barbus qui choisissent – volontairement ou non – un peigne en plastique et s’étonnent d’avoir une barbe qui ne fait pas soignée, même après plusieurs minutes de coup de peigne. La raison est simple : les peignes en plastique créent de l’électricité statique – rappelez-vous vos sorties en école primaire au musée des sciences et les boules à plasma – ce qui stimule les poils, les dressent et finissent par s’entremêler. En découlent donc des noeuds que vous serez tentés d’enlever avec votre peigne. Cela n’aura que pour seul effet d’abîmer votre barbe. Un peigne en corne évite donc ces déconvenues.

Une huile à barbe

Pour ceux qui l’ignore, la barbe est la partie du visage la plus sujette aux agressions extérieures. Que ce soit la pollution de l’air, la pluie, le fumée de cigarette et même la nourriture. Notre pilosité faciale est soumise à de rudes épreuves chaque jour. Toutes ces attaques peuvent assécher votre barbe, la rendant plus rugueuse. L’huile à barbe permet donc de rendre vos poils doux et soyeux. Mais outre le fait de rendre votre barbe soyeuse, cette huile hydratera également votre peau et une peau hydratée c’est une barbe magnifique, tenez-le vous pour dit. Faites attention toutefois au dosage si vous ne voulez pas avoir une barbe grasse.

Un baume

Au même titre que l’huile, le baume permet d’hydrater la peau et la barbe. Mais en plus de l’hydrater, le baume parfume la barbe et peut, de ce fait, être une bonne alternative au parfum. Utilisez également ce produit avec parcimonie et privilégiez les baumes avec une texture lisse et peu granuleuse – cela vous évitera d’avoir des résidus et que vos collègues se demandent si c’est le reste de votre repas ou non coincé dans votre toison -. Enfin, l’association huile / baume est à proscrire. En effet, cela n’aura que pour seul effet de trop graisser votre barbe et votre peau ce qui pourrait entrainer l’apparition de boutons.

Une paire de ciseaux

Si l’idée de débourser une trentaine d’euros chez un barbier afin de tailler trois poils de barbe ne vous enchante guère, une bonne paire de ciseaux sera votre nouvelle meilleure amie. Outil indispensable de l’entretien régulier d’une barbe, une paire de ciseaux – à moustache de préférence – vous permettra de l’égaliser. Plus qu’un attrait esthétique, le fait de tailler sa barbe régulièrement permet d’éviter que le poil pousse de façon anarchique. Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous servir du combo tondeuse à barbe / ciseaux afin d’avoir un résultat net. Si vous avez deux mains gauches, continuez à aller chez le barbier !

En définitive, prendre soin de sa barbe n’est pas à prendre à la légère. Il ne suffit pas de laisser pousser votre pilosité faciale pour avoir une belle barbe de bûcheron. Mais en respectant ces différentes étapes, il y fort à parier que vous obtiendrez la barbe que vous souhaitez. Et pour ceux qui se demande pourquoi ai-je une barbe rousse alors que je suis châtain, je n’ai qu’une seule réponse à leur donner : non, le facteur de mes parents n’était pas blond vénitien !

Ensemble Produits

Shampoing Bio « Trésor de Polynésie »
Peigne en corne véritable
Huile « Oriental Oud »
Baume « Mint Eucalyptus » Texas Beard Co.
Ciseaux à moustache

Merci à Noe C. Photography pour les photos

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles