fbpx
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Moulin du Comte

Tout d’abord, situons l’action. C’est un début d’après-midi, ensoleillé, qui pourrait presque nous faire oublier que nous sommes en automne. L’air est cependant vif. Le paysage parait bucolique mais la ville n’est pas loin. Cette petite maison en pierre aux volets rouges accueille les éclusiers qui pendant toute la saison veille à la navigation fluvial le long de la Vilaine. Une écluse construite dans les années 1820-1840 au moment de la canalisation de cette partie du fleuve. Car oui, malgré son nom féminin, « la Vilaine » est bien un fleuve puisqu’elle se jette dans un océan. Plus précisément, dans l’océan Atlantique au niveau de la Roche-Bernard dans le Morbihan. Bienvenue à l’écluse du Moulin du Comte qui m’a donc inspiré le nom de ce look. J’espère que cette petite parenthèse géographique vous a plu, on parle à présent de mode ? ;)

Look ecluse Assis

Il n’aura échappé à personne, surtout pas à un lecteur assidu de Comme un camion, que la sur-chemise a fait son grand retour dans le dressing masculin, tout comme le velours. C’est en réunissant cette pièce et cette matière que JAQK a donné naissance à ce modèle « Chicago ». Mon coup de coeur : ce coloris vert pastel qui je trouve, accentue encore plus l’esprit rétro de cette chemise, et apporte une originalité certaine à une tenue. La sur-chemise est équipée de deux poches plaquées au niveau de la poitrine, de boutons effets corne, et d’hirondelles de renfort. Dans le revers de la boutonnière, on découvre une discrète broderie « Be a nice human ». Ce que je tâcherais d’être à chaque fois que je revêtirais cette chemise, promis ! Cette pièce fut clairement le point de départ de ce look. Si elle tient suffisamment chaud pour remplacer un pull, un simple t-shirt en-dessous n’aurait pas suffit en ce moment, j’ai donc rapidement recherché une « première couche ».

Look ecluse surchemise JAQK lunettes

J’ai fait le choix d’associer la sur-chemise à un pull, qui soit également dans un teinte douce. Et il n’y a pas que la teinte qui est douce car c’est un pull en 100% cachemire de chez Hircus ! À l’image de ce que réalise cette marque française depuis 8 ans à présent, ce pull est vraiment superbe. Pour rappel, proposer un cachemire de qualité à prix abordable est un fondement de la création de Hircus. Et clairement, le pari est réussi car pour 179€ ce pull est d’une grande qualité. Je l’avais déjà essayé en blanc, je le porte à présent dans son coloris beige sable (il existe en tout 5 coloris). Au-delà de la douceur, le pull tient chaud et j’aime beaucoup sa maille texturée. En écho au principe de layering que l’on évoquait notamment dans notre récent article « Comment s’habiller en automne ? », il permet de créer un beau contraste de matières et de textures.

Look ecluse Détails

Parce que le temps est frais en novembre et que porter un accessoire autour du cou apporte un élément de style supplémentaire, j’ai complété cette silhouette par un bandana. Il vient de chez Portia 1924, une marque suédoise que j’aime beaucoup pour la richesse de ses accessoires. Ce fut l’occasion de continuer à jouer avec les matières car ce bandana est quant à lui en laine et soie (30%). Son coloris beige et ses motifs d’inspiration rétro se marient très bien avec l’esprit de ce look. J’ai réalisé un simple noeud avant de partir à l’aventure !

Look ecluse Foulard Portia 1924

Le jean est de chez Octobre. Ce n’est pas une découverte car j’en possédais déjà un depuis ce look « Week-end prolongé » qui date de 3 ans. Je l’ai beaucoup porté, et il a carrément bien vieilli, mais j’ai moins l’occasion d’exposer son beau délavage depuis quelques mois car j’ai perdu une taille au cours de ma préparation pour le Marathon de Paris. Pour moins de 100€, je trouve ce jean vraiment bien : une toile selvedge, un beau coloris brut et une coupe semi-slim qui me convient parfaitement, j’ai donc recommandé exactement le même une taille en-dessous !

Look ecluse Jean Octobre poches

J’apprécie particulièrement la saison automnale car elle me permet de ressortir mes chaussures préférées : des boots ! Elles réunissent pas mal d’atouts : une bonne protection contre le froid et l’humidité, du confort, et un style certain. La « Rock » est un modèle proposé par Rudy’s, qui comme son nom le laisse sous-entendre, s’inspire de cet univers musical mais également de l’esprit workwear. Elles sont réalisées dans un cuir en veau velours marron, avec un empiècement en cuir lisse au niveau du talon, et montées sur des semelles contrastantes en caoutchouc noir. Et comme toujours chez Rudy’s, le rapport qualité-prix est très bon puisque ces boots sont proposées à 149€ (79€ même actuellement).

Look ecluse Boots Rudys

Look ecluse Boots Rudys lacets

À chaque tenue, sa montre ! Et pour celle-ci, je me suis fait plaisir car ça a été l’occasion de mettre à mon poignée une Seiko Prospex Diver’s 200M. C’est un modèle inspiré de la première montre Diver de la marque nippone sortie en 1965. Dans une boite de 40,5 mm aux proportions idéales, on peut découvrir son superbe cadran soleillé de couleur bronze. Avec ses larges aiguilles recouvertes de Lumibrite, la lisibilité est parfaite. Il y a un guichet date à 3h, une lunette unidirectionnelle, une couronne visée, un verre saphir bombé, une boucle déployante avec bouton, elle est étanche à 200m et elle offre de plus une réserve de marche de 70h ! Pour 1 250€, le rapport qualité-plaisir-prix de cette Seiko Prospex est assez incroyable ! Si vous l’aimez aussi, venez donc faire un tour sur Instagram, vous verrez en story les vidéos que j’ai réalisées pendant ce shooting ;)

Look ecluse Seiko Prospex SPB145J1

Pour finaliser ce look, je vais évoquer deux accessoires. Le premier, ce sont ces lunettes de soleil en acétate bicolore. Elles sont signées Atelier Particulier. Ce modèle « Mesnil » associe une façade en acétate translucide avec des branches, toujours en acétate, mais dans un motif écaille. C’est la petit touche rétro qui fait que ce choix m’a paru cohérent. Au-delà du style que je trouve réussi, les lunettes sont équipées de verres de qualité signés Carl Zeiss Vision, et fait suffisamment rare pour être souligné, la monture est fabriquée en France. En Normandie pour être précis. Pour une centaine d’euros, c’est une belle performance ! Quant à la bague, du moins la plus visible, c’est tout simplement la même que je portais dans mon dernier look « Rock « n Rose » (à prononcer à la Johnny) : une chevalière en argent ornée d’une oeil de tigre réalisée par la marque Orus. Et comme toujours, on vous indique toutes les références en fin d’article ! Bon dimanche à tous :)

Look ecluse plein pieds


Sur-chemise JAQK
Pull Hircus
Jean Octobre
Chaussures Rudy’s
Bandana Portia 1924
Montre Seiko
Lunettes Atelier Particulier
Bague Orus

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

Articles les plus populaires

Voir plus d'articles