Conseils en mode masculine




Les certifications Made in France

En 2012, Arnaud Montebourg (alors ministre de l’Économie), arborait fièrement une marnière Armor Lux en couverture du Parisien, pour promouvoir le Made in France. Si cette une du journal a particulièrement marqué les esprits (et fait exploser les ventes de la marque bretonne), nombreux sont les acteurs politiques à avoir fait du Made in France leur cheval de bataille. Au niveau des consommateurs, 70% affirment être prêts à dépenser davantage pour un produit fabriqué en France. Pourtant, entre les déclarations et les actes, la réalité est bien différente, en particulier dans le domaine de l’habillement, étant donné que 80% des vêtements consommés en France sont fabriqués à l’étranger. Pour accompagner les français dans leurs achats, de nombreuses certifications ont été créées par les pouvoirs publics ou par des organismes indépendants. Si ils semblent tous se ressembler, ils sont pourtant bien différents. Vous êtes perdus au milieu de tous ces labels tricolores ? On vous explique tout en 3 points essentiels !

Le Slip Français Marius

Le Slip Français fait partie des marques qui ont remis le Made in France à la mode

Sommaire

1. Pourquoi est-ce important de consommer Made in France ?
2. La France et la mode
3. Quelques certifications à connaître

Les certifications environnementales dans la mode

1. Pourquoi est-ce important de consommer Made in France ?

Il existe un grand nombre de raisons de consommer des produits Made in France. Tout d’abord, cela participe à encourager l’économie locale. En effet, la libéralisation du marché a permis de faire entrer un grand nombre d’acteurs étrangers, parfois très compétitifs au niveau des prix. Beaucoup d’entreprises françaises ont donc dû s’adapter aux transformations du marché, souvent en faisant baisser les prix de leurs produits. Cela implique, dans de nombreux cas, des délocalisations dans des pays où le prix de la main-d’oeuvre est très bas. Consommer français a donc un réel impact sur la préservation des emplois. Vincent Berionni est le co-fondateur et secrétaire général de la FIMIF, une fédération de consommateurs qui promeut le Made in France. Il nous explique :

« Consommer français, et plus précisément du « fabriqué en France », revêt de multiples bénéfices. La raison phare, la plus souvent invoquée et à juste titre, se trouve dans le soutien de nos emplois : comme le montre une étude de la FIMIF, acheter un produit fabriqué en France générerait trois fois plus d’emplois sur notre territoire qu’un produit fabriqué hors de nos frontières. D’un point de vue économique plus global, les vertus de l’achat local sont nombreuses : rééquilibrage de la balance commerciale, réduction de la dette ou encore financement de notre système social. »

En outre, un vêtement réalisé en Asie peut parcourir plusieurs fois le tour de la Terre, parfois en avion, avant d’arriver dans l’Hexagone. Cela peut donc engendrer une emprunte carbonne élevée, pour des produits que l’on est en mesure de réaliser sur notre territoire. Enfin, consommer français nous permet d’avoir des garanties réglementaires que l’on n’a pas forcément dans d’autres pays. Par exemple, la réglementation concernant les produits chimiques est bien moins contraignante dans certains pays d’Asie, et il n’est pas rare de retrouver dans nos vêtements des traces de plomb, de mercure ou de nickel, qui peuvent être dangereux pour la santé. Une consommation locale nous garantira également d’acheter des produits pour lesquels la main-d’oeuvre a été rémunérée à sa juste valeur.

Les certifications de droits du travail dans la mode

Paraboots cuir

Paraboot, marque de chaussures que nous apprécions particulièrement, fabrique la majorité de ses modèles en France

2. La France et la mode

A. Le savoir-faire français

Lorsqu’on pense à la mode française, il est difficile de ne pas avoir à l’esprit les grandes marques de luxe qui ont fait de Paris un des épicentres de la mode. Si Yves Saint Laurent, Dior, Chanel ou Hermès bénéficient aujourd’hui d’une telle renommée, c’est bien parce qu’elles ont eu une influence capitale dans la création de coupes et de designs novateurs dans l’univers du vêtement. Mais outre ces enseignes prestigieuses, la France possède de réelles compétences dans le monde du textile. Les conditions météorologiques et le savoir-faire des teilleurs, en particulier en Normandie et dans le Nord de la France, font du pays le premier exportateur de lin, une matière noble et écologique. De même, la France a pendant longtemps été un des pays où la main-d’oeuvre est la plus qualifiée dans le travail du cuir, et elle possède encore aujourd’hui des tanneries de grande qualité, comme nous avons pu le constater lors de notre visite des ateliers de Bleu de Chauffe. Enfin, certaines des filatures du Nord et de l’Est de l’Hexagone font partie des meilleures du monde !

B. Attention au blue washing !

Face à l’essor du Made in France, de nombreuses marques (notamment dans le domaine du textile habillement) entreprennent d’adapter leur communication. Dans la même lignée que Le Slip Français (qui lui, produit bel et bien en France), des fabricants ont employé des codes couleurs bleu, blanc et rouge, généralement associés à des noms à consonance « franchouillarde ». Des appellations « imprimé à la main en France » ou « création française » ont également vu le jour, laissant suggérer que les produits sont fabriqués en France, quand bien même cela ne concerne qu’une infime part de la production. Cela permet aux marques de bénéficier de l’image locale, voire artisanale, souvent associée au Made in France, tout en proposant des prix bien moins élevés.

3. Quelques certifications à connaître

Pour identifier les produits réalisés sur notre territoire, un certain nombre de labels et certifications ont été réalisés. Selon Vincent Berionni de la FIMIF, ces certifications sont un élément nécessaire pour la relocalisation de la consommation, en l’attente d’une réglementation plus stricte sur la transparence :

« Les certifications ne font pas tout, mais sont incontestablement un ingrédient essentiel pour permettre aux « consomm’acteurs » d’effectuer un choix éclairé. Le fait de savoir identifier un produit fabriqué en France de façon certaine est absolument indispensable pour permettre à ces consommateurs d’orienter leurs choix. C’est l’un des principaux chevaux de bataille de notre fédération, qui exige la transparence totale des marques et des distributeurs sur l’origine de fabrication, dont nous aimerions qu’elle soit rendue obligatoire sur tous les produits. Les pratiques peu scrupuleuses de certaines marques sur le sujet peuvent introduire la confusion et finalement pénaliser les entreprises qui privilégient réellement la production hexagonale. »

Les deux certifications les plus connues du grand public sont Fabriqué en France (parfois indiqué sous le nom « Fabrication française ») et Origine France Garantie. Par ailleurs, ces deux certifications sont souvent confondues, étant donné leur champ d’action large (qui s’étend sur une multitude de domaines) et la ressemblance visuelle de leur logo. Pourtant, ces deux certifications sont bien différentes. Le label officiel « Fabriqué en France » permet de marquer la nationalité d’un produit. C’est une mention auto-déclarative qui signifie que la dernière transformation a eu lieu en France. Ce label est certifié par l’État. Pour le consommateur, il n’est pas une garantie de fabrication locale du produit. En revanche, la certification « Origine France Garantie » assure que les caractéristiques essentielles du produit sont réalisées en France. Elle a par ailleurs été créée par l’association Pro France, en opposition au label « Fabriqué en France » qu’elle jugeait trop laxiste. Les entreprises sont évaluées par des certificateurs indépendants et font l’objet d’audits réguliers pour s’assurer du respect des deux conditions. Isma Chanez B. est fondatrice du site Klow, qui propose des produits éthiques, et notamment un large catalogue de produits Made in France. Sur la distinction entre les deux labels, elle précise :

« Le label « Fabriqué en France » vient attester que le produit a été assemblé en France. Il se pourrait donc que certaines pièces ayant servi à la fabrication de l’objet final proviennent d’autres pays. Quant au label « Origine France Garantie », il atteste que 100% de la fabrication du produit/vêtement a été conçu en France et qu’au moins 50% du coût de fabrication appartient à la France. Ce label est un peu plus fiable que le premier, car il permet de s’assurer de soutenir l’économie et le savoir-faire local. Le label « Fabriqué en France » est un peu plus trouble, car il ne garantit pas complètement que le produit est de confection française. »

Le label officiel Entreprise du Patrimoine Vivant, quant à lui, garantit que l’entreprise possède un savoir-faire particulier. Les marques, pour obtenir ce label, doivent effectuer une activité de production, de transformation, de réparation ou de restauration. L’industrie du textile en fait donc partie. Le processus de sélection des entreprises est très réglementé, et le dossier transmis par l’entreprise est contrôlé par l’institut supérieur des métiers, qui transmet son rapport à la commission nationale EPV. Cette dernière transmet son avis au secrétariat d’Etat chargé du Commerce qui rend sa décision finale. Un long chemin donc pour obtenir ce label prestigieux ! Enfin, en ce qui concerne le secteur du textile, d’habillement ou non, la certification France Terre Textile signifie que les 75% des opérations de production sur le produit sont réalisées en France. Son objectif est de préserver les savoir-faire et les emplois français. Les produits labellisés sont contrôlés tous les ans par des organismes indépendants.

En 2019, Tommy avait eu l’occasion de tester l’écharpe en laine de la marque Atelier Particulier, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant

Les marques de mode Made in France

Naturellement, la fabrication de produits sur le territoire français représente un investissement conséquent pour les marques, notamment en raison du coût du travail qui est plus élevé que dans de nombreux pays d’Europe (Portugal ou Italie par exemple). Ainsi, cela a tendance à se répercuter sur le prix final du produit pour le consommateur. Tout le monde ne peut donc pas se permettre d’acheter uniquement des produits Made in France. En revanche, les événements récents nous ont rappelé qu’il était nécessaire de consommer plus localement, de manière plus raisonnée, notamment en acceptant de dépenser davantage pour un produit plus durable et de meilleure qualité. Cela est d’autant plus vrai que l’industrie française aura vraisemblablement besoin de nous dans une période qui risque de s’avérer difficile économiquement.

Cet article est le dernier d’une série de 5 sujets sur les labels et certifications.
Les autres articles de la série :

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles