Paraboot

http://www.paraboot.com
Origine
France
Style
Casual Chic
Date de création
1908
Type
Chaussures
Logo Paraboot

Paraboot est une marque française initialement fondée en 1908 par Rémy-Alexis Richard. Né en 1978, dans une famille de modestes paysans, il devient ouvrier-coupeur chez Chevron (l’un des 20 ateliers de chaussures, du village isérois). A l'époque, ces ateliers reçoivent directement les commandes des donneurs d'ordre résidant en ville. Très vite, Rémy-Alexis Richard se rend compte que ces donneurs d'ordre ont un salaire beaucoup plus élevé que son propre patron. Il décide de tenter lui aussi l'aventure en montant à Paris avec les dessins de ses propres modèles avec également en tête l'idée de les vendre en tant qu’« agent de fabrique ». Très vite il arrive à se faire un nom et à vendre ses modèles de chaussures à de grands clients parisiens. C'est en 1908 qu'il va commencer à embaucher son propre personnel. Après avoir été chargé de réparer les souliers lors de la Première Guerre mondiale, il achète en 1920 sa première usine à Izeaux pour maîtriser davantage la fabrication de ses souliers. Il dépose deux ans plus tard la marque Galibier. Attentif aux nouvelles matières et aux nouveaux procédés, Rémy-Alexis Richard voyage beaucoup à travers l'Europe et le monde. Il découvre en 1926, aux États-Unis, le caoutchouc, une matière qu'il trouve intéressante et qu'il décide de rapporter sur l'Hexagone. Pour gagner en confort sur ses souliers, il décide de remplacer les semelles en bois par des semelles en caoutchouc. Fort de ce procédé innovant, les chaussures de travail seront toutes dotées de ce nouveau type semelle. La marque Paraboot est créée en 1927, « Para » faisant référence à un port d'Amazonie (où est exporté le latex et boot, le modèle de chaussures qu'il a découvert aux États-Unis. Julien, le fils de Rémy Richard, rejoint l'entreprise en 1937 à l'âge de 20 ans. Après la Deuxième Guerre mondiale, de nouvelles matières apparaissent, comme le synthétique, qui va considérablement changer les modes d'assemblage. Durant les trente glorieuse, les français vont consommer davantage et vont souhaiter passer sur un autre mode de consommation. Paraboot va alors proposer des semelles en plastique, simplement collées à des tiges plus légères. Une fabrication simple réalisée par des ouvriers moins qualifiés. Julien Richard va ensuite recentrer la fabrication des souliers en proposant une semelle imposante et un cuir relativement épais. Dotés d'un cousue « goodyear » ou « norvégien », elles sont destinées aux professionnels qui travaillent debout : agriculteurs, bûcherons, bergers, postiers, ouvriers, ou encore artisans. Julien Richard va proposer ensuite les premières boots techniques pour le loisir : ski, alpinisme, escalade etc. La marque va ensuite axer son activité vers le monde de l'aviation, de la moto, ou encore de l'équitation sans pour autant délaisser ses autres spécialisations. Dans les années 70 la marque va employer plus de 650 personnes. À la fin des années 70, l'entreprise va connaître quelques complications, l'activité va donc décélérer pour que la marque axe vers celles qui sont les plus rentables. Michel Richard (le fils de Julien Richard) va prendre la suite et rechercher en Italie du matériel plus performant. L'entreprise repart du bon pied et les commandes vont affluer à nouveau. À la fin des années 90 et au début des années 2000, Paraboot va opter pour une image plus urbaine et contemporaine. Aujourd'hui la marque revient sur le devant de la scène en proposant une diversité de modèles. Toujours installée à Izeaux, en Isère, Paraboot est devenue l’un des derniers emblèmes du « Made in France » et de la « chaussure cousue » dans le monde de la chaussure. La marque est présente dans le monde entier !

Notre avis sur Paraboot

Dans quelle boutique trouver : Paraboot

En boutique

Sur internet

Articles sur Paraboot

Look Alaska final

Alaska Brocante

Cet été, j’ai regardé pas mal de séries, notamment pour préparer notre sujet sur les « 10 séries à voir lorsqu’on s’intéresse à la mode ». Consciemment ou inconsciemment, les looks que l’on voit à l’écran influent sur notre manière de nous habiller au quotidien. Tout comme les personnes que l’on croise dans la rue,…

Lire l'article
Pas de commentaire

Derby Paraboot Azay : Test & Avis

Bien souvent, lorsque l’on doit citer quelques marques majeures sur le marché du beau soulier, les premiers noms qui nous viennent à l’esprit viennent d’Outre-Manche. Étonnamment, ce n’est qu’après avoir établi une petite liste anglo-hispano-portugaise que l’on a cette étonnante réflexion : « ah mais il y a de belles maisons en France également ». Parmi celles-ci, il y…

Lire l'article
12 commentaires
Cover Le Pigalle Paris

Le Pigalle

Le quartier a toujours eu une réputation sulfureuse. C’est à la fin du 19ème siècle qu’apparaissent les premiers cabarets. Le plus connu d’entre eux est devenu une institution : Le Moulin-Rouge. A partir des années 1910-20, Pigalle devient un véritable repère de bandits avec ses bars clandestins et ses maisons closes. Après guerre, la loi…

Lire l'article
10 commentaires
Crockett Jones 2018

10 marques de chaussures entre 300€ et 500€ à connaître

Il y a presque deux ans maintenant, Joe nous établissait sa sélection des marques de chaussures de moins de 300€ à connaître. De belles marques en somme, qui présentent un très bon rapport qualité / prix. Aujourd’hui, on décide de poursuivre cette série en s’intéressant à la classe supérieure car, bien évidemment, il existe des…

Lire l'article
12 commentaires

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

MARQUES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus de marques