Comment aborder une fille dans le métro ?

Que celui qui n’a pas ressenti un émoi tout masculin pour une jeune fille légère et court-vêtue qui prend le métro (ou le bus, ou le train) tous les matins devant vous, lève la main ! Inutile de vous raconter la scène plus longtemps, nous “ garçons – la connaissons, pour l’avoir vécue. Vos yeux se croisent par de subtils hasards dans le reflet des vitres mais s’enfuient au loin aussitôt. Vous arborez fièrement votre meilleur Body Langage, votre air concentré de penseur de Rodin, à la fois intelligent et artiste, mais invariablement, elle descendra Gare de Lyon sans que rien ne se soit dit, ni passé. Et pourtant, vous êtes disponible, et il y a de fortes chances qu’elle aussi. Mais vous êtes l’homme, donc c’est à vous qu’il revient de briser la glace. Allez, un peu de courage messieurs, je vais vous aider.

Fille métro

Apprendre à aborder une inconnue, c’est comme la natation, ça s’apprend, ou plutôt ça se ré-apprend. A 3 ans il est fort probable que vous approchiez n’importe qui pour lui demander un bonbon sans réfléchir pendant 2 mois à la meilleure manière d’ouvrir la bouche. C’est ce qu’il faut retrouver. Dans un lieu public (et c’est aussi valable pour les boîtes de nuit, les salles d’attente, ou même les supermarchés), la séduction passe par la socialisation.

Vous allez donc commencer, demain matin, lorsqu’elle montera dans votre rame, à socialiser avec quelqu’un de son environnement direct. Idéalement son voisin de siège, sa voisine, une grand-mère au besoin (!), quiconque est à portée de (sa) vue, l’objectif étant de transmettre le message que vous n’êtes pas un dragueur, c’est-à-dire pas une menace. Prévenez la crainte inhérente à la rencontre d’un inconnu en la désamorçant. Demandez à ce « pivot » si il/elle est au courant de la future grève prévue pour le X du mois, ou bien si la station Y est toujours en travaux depuis Noel dernier, et ce qu’ils peuvent bien fabriquer à l’intérieur depuis tout ce temps (Un barbecue ? Une soirée privée ?). Pendant ce temps, guettez un signe d’intérêt de votre cible, comme un regard curieux, ou mieux, un début de sourire (à venir très bientôt : un article sur les signes d’intérêt réels à savoir repérer).

A cet instant, remarquez votre cible (c’est la première fois que vous la regarderez franchement), et « openez-là ». Un opener est un moyen d’entamer une conversation, et non une phrase d’accroche bateau comme on en voit sur les mauvais sites et dans les mauvais livres de séduction. Ne lui dites pas que vous la croisez tous les matins, vous auriez l’air d’un maniaque. Ne lui dites pas que vous la trouvez charmante et que vous aimeriez faire « plus ample connaissance », c’est éculé, ça ne veut rien dire, et surtout ça ne fonctionne (presque) jamais. Soyez toujours léger et drôle, à fortiori dans un lieu public. Je me souviens d’avoir brisé la glace dans ce genre d’endroit, avec une très belle rousse aux yeux verts, en lui disant « ce n’est pas trop dangereux de mettre des chaussures blanc-éclatant pour prendre une rame de RER bondée le matin ? ». Autre exemple : si vous portez une cravatte, refaites-le nœud, trompez vous, et demandez-lui de l’aide : « je suis coincé : faut-il que je passe par-dessus ou par-dessous à ce moment-là ? » Vous devriez au moins obtenir un sourire, et si c’est le cas, vous êtes en selle pour quelques minutes qui pourront vous conduire à son numéro de téléphone. Dans tous les cas, souriez, gardez vos distances, n’initiez aucun contact physique, ne vous penchez pas vers elle, ne la fixez ni ne le dévisagez (c’est très gênant) et laissez-là répondre brièvement. Apportez de la gaité et de l’énergie à sa journée, n’en retirez pas. La glace étant brisée, enchaînez, nous allons justement voir comment ?

Épisode 2 : 3 erreurs à ne surtout pas commettre en parlant à une inconnue !

————————————————————————————

Sociologue de formation, diplômé de l’IEP de Paris, Spike est coach en séduction depuis 2005. Retrouvez ces conseils sur www.spikeseduction.com et découvrez son nouveau programme en vidéos sur www.vaincrelatimidite.fr

————————————————————————————