Entretenez vos vêtements

C’est toujours pareil, à la fin de mes ateliers relooking, vous êtes tout excités à l’idée de rentrer chez vous en courant, prendre une douche, et aller étrenner vos killer fringues dans vos lieux de prédilection, mais je ne vous laisse pas partir avant de vous donner les habituels conseils d’entretien qui feront que vos chemises ne disparaitront pas en lambeaux dans les 6 mois à venir. Comme j’ai la “légère” impression que ce n’est pas la partie de l’atelier que vous écoutez le plus, voici une piqure de rappel.

Armor Lux

Pressing ou pas pressing, telle est la question

Je connais (plusieurs) personnes qui apportent régulièrement leurs chemises au pressing du coin parce qu’il n’est “pas cher”. Je ne sais pas vous, mais moi on m’a appris les tables de multiplication à l’école (primaire), et 4 euros (prix moyen d’un nettoyage-repassage) * 20 (nombre moyen de jours travaillés dans le mois), ça fait 80 euros par mois, non ? Sans compter les pantalons et le reste, ce sont donc plus de 100 euros mensuels, 1200 euros annuels (plus d’un smic net !). Et combien y’en a t-il, des comme ça, qui apportent systématiquement au pressing leur chemise à 50 euros, qui finira par leur avoir coûté 300 en fin de vie, alors qu’on se fait copieusement injurier lorsqu’en en porte une à 150. Suivez mes conseils, et gardez vos sous pour vous faire vraiment plaisir, à vous, pas aux commerçants du coin de la rue.

Comment prendre soin de vos affaires sans vous ruiner

Chemise : pendant que vous prenez votre douche, laissez-là quelques minutes dans le lavabo avec de l’eau tiède et un bouchon de lessive pour linge délicat. Pour le col et les endroits “qui frottent”, mon secret de grand-mère (enfin pas vraiment, c’est une ex qui m’avait appris ça), mieux que les détachants vus à la tv : le produit vaiselle. Testé, approuvé, validé, et plus économique y’a pas.

T-shirts spéciaux et tout top un peu délicat : idem

Chaussures en cuir : en alternance, crème nettoyante et cirage dans la teinte (évitez l’incolore). Mon astuce : si vous n’avez pas de crème nettoyante pour chaussures, piquez de la crème hydratante à votre copine. Et si elle est à court, demandez à Joe, il en a plein :) Tout pour devenir un as du soulier astiqué.

Jeans : à la machine, à froid (sinon vous le transformez en bermudas), et à l’envers

Vestes, costumes : direction le pressing, mais pas n’importe lequel. Testez-le d’abord avec quelquechose d’anodin, histoire d’être sûr…

Une tâche à enlever en urgence ? : vous vous mariez dans 2 minutes et votre bambin a posé ses doigts gras sur votre costume blanc ? Une solution qui marche presque à tous les coups (j’ai dit presque, essayez d’abord sur une partie invisible du tissu) : l’amoniaque. Trouvable dans n’importe quelle droguerie, sent plus mauvais que le dortoir de la Starac après 3 mois de vie commune, mais détache la saleté du tissu sans marquer ce dernier. M’a sauvé bien des situations.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter1Share on Google+0Pin on Pinterest0

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles