Conseils en mode masculine




Comment choisir un sweatshirt ?

Après s’être attaqué il y a quelques semaines à un grand classique du dressing masculin, le t-shirt blanc, c’est au tour du sweatshirt de passer sous les phares du camion. Avant toute chose, on parle bien du « swèt » et non du « swit », gare à celui qui ricane au fond de la salle, c’est bel et bien la bonne prononciation. Désormais considéré comme un indispensable du vestiaire masculin, il était loin d’être une pièce tendance lors de sa création. Et oui, derrière sweatshirt, entendez la traduction littérale « suer » et « chemise » (pas sexy hein ?). Mais, comment un haut pour faire du sport est-il devenu si iconique ? Sans plus attendre, reprenons ensemble les différents points qu’il faut retenir quand vient le moment d’acquérir un bon et robuste sweatshirt :

Sweat homme conseils

Photo extraite du test du sweat Mr. Porter

Sommaire

1. La petite histoire du sweatshirt
2. Le coton et ses différents tricots
3. Quels sont les détails présents sur un sweatshirt ?
4. Où trouver un sweatshirt ?

1. La petite histoire du sweatshirt

Dans les années 20, avec le développement des sports collectifs en extérieur, il fallait un haut qui soit à la fois chaud, résistant et qui ne gêne pas les mouvements des sportifs. C’est pourquoi, à cette époque, les sportifs portaient un chandail en laine qui leur permettait de se réchauffer avant et après l’effort. Porté à même le corps, ce pull rêche et épais était loin d’être confortable. En plus de cela, ce dernier rétrécissait au lavage et séchait très mal. Bref, il fallait lui trouver un remplaçant ! Même si l’origine du sweatshirt reste encore floue, on sait qu’il apparaît dans les années 30 grâce à Benny Russell, un étudiant et joueur de foot à l’université d’Alabama. Ce dernier était le digne héritier de la société Russell, une maison spécialisée dans la fabrication d’union suits pour femmes et enfants. Agacé de porter une maille épaisse lors de ses matchs de foot et de perdre des litres et des litres de transpiration, il décide de faire concevoir, avec l’aide de sa famille, une nouvelle pièce. En partant du haut de l’union suit, l’entreprise dessine le premier sweatshirt, une pièce sans col, légère et tissée dans du coton. Par la suite, Russel envoie ses sweatshirts à plusieurs revendeurs. Le succès est tel que l’entreprise familiale se spécialise rapidement dans la confection d’équipements sportifs.

Histoire origine sweatshirt

Benny Russell vêtu de son beau sweatshirt en coton !

En parallèle de cette histoire, on dit que la marque Champion est quant à elle à l’origine du molleton de coton et du hoodie. Jusqu’aux années 60, le sweatshirt est réservé aux joueurs de baseball, aux équipes de foot universitaires et à l’US Army. Le sweatshirt va se populariser grâce à Champion, qui a l’idée de les faire floquer, ce qui permet à cette pièce de coton de se positionner comme un signe d’appartenance à un groupe ou à une équipe de sport. Comme pour le t-shirt ou encore le chino, le sweatshirt a habillé des icônes de mode (Steve McQueen, Paul Newman) ou encore des sportifs comme Mohamed Ali. C’est en partie ce qui a fortement développé sa popularité auprès du grand public. Le sweatshirt et le hoodie connaissent leurs heures de gloire dans les années 80/90 avec le mouvement hip-hop et notamment le rap. La suite, vous la connaissez !

2. Le coton et ses différents tricots

Après une ascension dans les années 80/90, le sweatshirt va fortement se démocratiser, à tel point qu’il va rapidement avoir une image cheap et se vendre à grande échelle dans les enseignes de fast-fashion. C’est pourquoi il vaut mieux rester vigilant quand vient le moment d’acquérir un nouveau sweatshirt. Commençons par aborder le sujet de la matière :

A. Pourquoi un sweatshirt est-il réalisé en coton ?

C’est indéniable, lorsque l’on fait référence au sweatshirt, on pense au coton. Et oui, même s’il y a eu des versions dotées d’un mélange coton/polyester dans les années 50, notamment grâce à la marque Russel Athletic, on privilégie aujourd’hui la version en 100% coton. Pour la petite anecdote, c’est dans les années 50 que le sweatshirt fait la connaissance du célèbre gris chiné (la fibre de coton est blanche et celle du polyester est noire). Aujourd’hui, on retrouve cette teinte chinée sur la grande majorité des sweatshirts !

Fleurs de coton

Le coton, matière de prédilection du sweatshirt !

Hier comme aujourd’hui, le coton est la principale matière qui compose nos sweatshirts. Matière usuelle, la fibre de coton est fortement utilisée dans la confection de nos vêtements : sous-vêtements, t-shirts, chemises, chinos etc. Bref, notre dressing en regorge ! Dans le cas du sweatshirt, cette matière a été privilégiée car elle est douce, agréable et souple à la fois. Le coton possède un grand pouvoir absorbant, il peut absorber jusqu’à 8,5% de son poids en eau (rappelez-vous l’histoire de Benny Russell). En plus de cela, le coton est un très bon isolant. L’intérieur des sweats est souvent doté d’un molleton de coton, ce qui donne un aspect « peluche » et offre chaleur et confort. Enfin, le coton ne tient pas trop chaud, sèche rapidement et résiste bien au lavage et au temps ! Tant d’avantages qui justifient que l’on ait choisi le coton comme matière reine de nos sweatshirts ! Il existe cependant différents tricots de coton, les voici :

sweat intérieur coton

Intérieur d’un sweatshirt

B. Le molleton de coton

Le molleton de coton est un tricot double composé de deux mailles de longueurs différentes. Les mailles les plus longues vont être coupées, grattées, puis rasées afin d’obtenir une matière légèrement duveteuse. Ce processus est uniquement appliqué sur l’un des côtés du sweatshirt. Ainsi, on parle souvent d’une maille « texturée » qui a du relief et du caractère.

sweat molleton drapeau noir

Sweatshirt en molleton japonais (maison Toki-Sen-I) de chez Drapeau Noir

C. Le jersey de coton

Le jersey de coton est un tricot que l’on retrouve dans la confection de nos t-shirts sous plusieurs grammages. Il s’agit également du tricot le plus utilisé dans l’industrie du vêtement. Et pour cause, c’est le plus simple et le moins coûteux à réaliser.

Sweat carhartt jersey coton

Sweatshirt en jersey de coton de chez Carhartt WIP

D. Le Gaufré

C’est un tricot que l’on retrouve moins souvent que les deux précédents, mais qui est pourtant tout aussi intéressant. Lors du tissage, une différence de tension entre le fil de chaîne et le fil de trame va créer une alternance de reliefs et de creux. On appelle ce tricot le tissu gaufré.

Sweat gaufré

Non, ce n’est pas un sweatshirt comestible !

E. Le nid d’abeille

Il s’agit d’un tissu armuré qui possède des alvéoles formées lors du tissage. Il y a plusieurs dimensions : un réticule en relief (en surface) et les niches des trous (en profondeur). Le dessin de ce tricot rappelle les alvéoles de cire des abeilles. Ce tissage permet au vêtement d’être beaucoup plus agréable à porter, car plus extensible.

sweat nid d'abeille

Sweatshirt en nid d’abeille de chez Benjamin Jezequel

3. Quels sont les détails présents sur un sweatshirt ?

Même si le sweatshirt peut sembler être une pièce simple à confectionner, il n’en reste pas moins qu’il faut faire attention aux différentes finitions. Ainsi, on veillera à vérifier quelques détails qui le composent comme le col, la bande de propreté ou encore les bords-côte :

A. Le col rond

Une fois porté, le col du sweatshirt doit avoir un beau tomber, bien à plat et au ras du cou. Il doit être assez rigide pour rester stable et ne doit pas donner une impression d’irrégularité. Dans la grande majorité des cas, un sweatshirt possède une encolure terminée par un bord-côte, ce qui est à la fois un élément pratique, puisqu’il facilite le passage de la tête grâce à un maillage élastique, et un élément esthétique pour finaliser le haut du vêtement. Il n’est donc pas rare de trouver un pourcentage d’élasthanne sur cette partie du sweatshirt.

conseils sweat homme col

B. La bande de propreté

Présente sur nos t-shirts et nos polos, la bande de propreté (également appelée « bande de renfort ») est un détail que l’on peut retrouver également sur nos sweatshirts. Il s’agit d’un empiècement se trouvant au niveau de l’intérieur du sweatshirt (plus précisément du côté de la nuque). Elle doit être bien plaquée et régulière. Comme son nom l’indique, elle va permettre de protéger le sweatshirt (notamment de la transpiration), mais aussi apporter un certain confort. Bien entendu, tous les sweats ne possèdent pas ce détail !

Bande propreté sweat conseils

C. Le fameux V (V Stich)

Aujourd’hui, il s’agit davantage d’un détail historique que pratique ! Et pour cause, à l’époque des premiers sweatshirts, ce V servait à récolter la transpiration du cou pour la contenir à un seul et même endroit, le triangle. On dit également que ce fameux V permettait au col d’éviter qu’il se déforme lorsqu’il était tiré par un autre joueur durant un match de foot.

Col V sweat conseils

Sweatshirt du label japonais The Real McCoy’s (dispo chez Jinji)

D. Les bords-côte

La qualité des bords-côte est primordiale ! Généralement, on les retrouve au niveau du col, des poignets et en bas du sweatshirt. Ils doivent être résistants et nous serrer légèrement une fois le sweatshirt porté.

Sweat orslow bords-cote

Sweatshirt du label japonais orSlow

4. Où trouver un sweatshirt ?

Comme à notre habitude, on vous propose de découvrir une liste (non exhaustive) de marques classées par gammes de prix (et par ordre croissant dans chaque gamme) !

A. Sweatshirts en dessous de 50€

Avant toute chose, cette sélection s’adresse à ceux qui ont un budget limité et/ou qui ne souhaitent pas débourser plus de 50€ dans l’achat d’un sweatshirt. Ainsi, dans cette gamme de prix, les matières, les coupes, mais aussi les finitions sont correctes, mais loin d’être parfaites. Il en va de même pour les lieux de fabrication qui sont bien souvent situés loin de l’Europe, dans des pays où la main-d’œuvre est beaucoup moins coûteuse. Il est important d’en avoir conscience avant de sauter le pas. Pour un sweatshirt à moins de 50€, voici les enseignes que l’on conseille :

B. Sweatshirts compris entre 60€ et 130€

Si vous souhaitez consacrer un budget plus important, sachez que vous pouvez tout à fait trouver votre bonheur auprès de marques françaises et/ou européennes. Dans cette gamme de prix, ça commence à être intéressant puisque l’on va s’orienter vers des marques de milieu de gamme. Si certaines sont des marques connues du grand public, d’autres plus confidentielles, prônent le concept du direct au consommateur (absence d’intermédiaire). En théorie, il en découle des matières plus intéressantes, de meilleures finitions, des lieux de fabrication européens (France, Portugal, etc.) mais surtout, des prix plus justes. Dans cette tranche de prix, il est donc difficile de se tromper ! On trouvera une pièce de qualité, basique et durable. Notez que parmi cette liste, on a cité des marques françaises qui vont sourcer leurs matières au Japon (Drapeau Noir, Benjamin Jezequel et Village Paris) ou encore d’autres maisons qui confectionnent leurs sweatshirts en France (Maison Cornichon et AVN).

C. Sweatshirts au-dessus de 150€

Au-dessus de 150€, on vous conseille de vous tourner vers des labels ou des marques historiques plutôt que des marques de créateurs. Dans cette gamme de prix, on peut considérer que l’on est dans le top du top du sweatshirt. On a entre entre les mains une pièce de caractère, avec une texture et un toucher vraiment intéressants. Généralement, on retrouve ce type de pièces auprès de labels japonais ou chez certaines marques historiques comme Velva Sheen (USA) ou Merz b. Schwanen (Allemagne). On va rechercher au travers de ces pièces un véritable savoir-faire, de l’authenticité et du caractère. Sur ce type de sweatshirts, le grammage est plus lourd, le tissu dense, et la texture est particulièrement riche et irrégulière, ce qui confère aux sweatshirts un très bel aspect. Les prix sont élevés certes, mais il est important de prendre en compte certains points : les coûts de fabrication sont plus élevés, les pièces sont réalisées sur d’anciennes machines du XIXème siècle (le rendement est donc plus lent, les productions limitées). Et enfin, les coûts d’importation sont eux aussi plus élevés. Voici quelques marques qui proposent ce type de sweatshirts :

Si vous souhaitez ajouter votre pierre à l’édifice (car on n’a pas énuméré toutes les marques qui proposent des sweatshirts), n’hésitez à nous suggérer des marques qui proposent de bons et robustes « swèt » en commentaire ! :)

Sweats

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux sweats l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs sweats préférés !

Découvrez nos articles sweats

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles