Chemise Première Manche en flanelle : Test & Avis

Vous le savez, l’essence même de Comme un camion est de dénicher chaque jour de nouvelles marques alliant la qualité et un prix de vente le plus en adéquation avec celle-ci. Si le marché de la mode est un milieu où vivent et meurent quotidiennement des marques plus ou moins renommées, il parait parfois difficile de s’y retrouver et « chasser » la perle rare. Cependant, lorsqu’on en tient une, notre plus grande satisfaction est que cette dernière perdure après vous l’avoir présentée. Il y a un peu plus d’un an, Joe évoquait pour la première fois Première Manche, une toute jeune marque venant d’arriver sur le marché de la chemise. En découlait de son test, et ce malgré une seule coupe proposée et un unique type de col, le sentiment d’être en présence d’une marque axée haut-de-gamme pour un prix vraiment attractif. Après cela, nous l’avons gentiment laissé mûrir, se développer et grandir. Aujourd’hui, on teste à nouveau une de ses pièces, afin de voir si elle confirme les bonnes impressions laissées dans nos souvenirs :

Chemise-Premiere-Manche

La Marque

Première Manche voit le jour en 2016. À son origine, on retrouve Amaury. Lors de ses études à l’ESSEC, il est amené à porter ses premières chemises ou, du moins, les premières formelles. En effet, les stages puis les entretiens et ses premières fonctions en banque l’amènent à se fournir en grande quantité de cette pièce incontournable du vestiaire masculin. Il teste alors plusieurs marques, sans jamais trouver la perle rare, la chemise sur laquelle il n’a rien à redire dessus : des coupes trop larges, des cols trop grands, tissus transparents ou très froissables sont tout autant de points qui le poussent alors à se lancer dans l’aventure. Avec sa bande d’amis, il crée dans un premier temps un service de chemises sur-mesure. Grâce à cela, il accumule des centaines de témoignages autour des coupes, des morphologies, des tissus les plus populaires et autres. Cette « banque de données » va l’amener à sourcer les meilleurs tissus et les tester afin de connaître leur résistance et leur évolution dans le temps. Cette première expérience le pousse par la suite à développer sa propre marque.

Chemise-Premiere-Manche-Etiquette

Fiche technique

Si l’on a connu Première Manche via ses chemises habillées, on souhaitait innover pour ce second test en essayant un des modèles casual proposés par la marque. Nous avons donc jeté notre dévolu sur cette pièce, réalisée à partir d’une flanelle japonaise à carreaux de chez Kuwamura arborant une jolie teinte oscillant entre le noir et le gris anthracite. Parfaite pour affronter l’hiver, elle embarque avec elle tout ce qui fait le succès des chemises de la griffe : un petit col italien rigide de 5 centimètres, aux baleines invisibles et maintenu par des boutons invisibles, des boutons en nacre cousus en croix et des coutures réalisées en six point par centimètre. Sur les flancs, des hirondelles de renfort réalisées dans le même tissu que le reste de la chemise viennent consolider les longues coutures. Enfin, ses poignets biseautés lui rajoutent la petite touche de chic qu’il faut.

  • Chemise en flanelle japonaise à carreaux
  • Coloris : gris anthracite et noir
  • Petit col italien renforcé et maintenu par des boutons invisibles
  • Bouton en nacre
  • Coupe ajustée
  • Poignets biseautés
  • Produite en Europe

Test

Ce test a vu le jour pour répondre à une question qu’on commençait sérieusement à se poser : « Au fait, ça donne quoi aujourd’hui Première Manche ? ». On s’est alors empressé de regarder ce qu’il y avait de présenté sur l’e-shop et nous sommes tombés sur ce modèle. Une fois la commande passée, il n’y avait plus qu’à attendre que notre colis arrive. Ce qu’il y a de bien lorsque l’on teste à nouveau une marque dont on a déjà eu les produits entre les mains c’est que l’on sait normalement à quoi s’attendre.

Chemise-Premiere-Manche-Lisere

Comme on le fait traditionnellement, c’est par la vue et le toucher que nous avons eu un premier contact avec cette chemise. Soigneusement pliée et entourée d’un bandeau rouge caractéristique de la marque, la pièce présente on ne peut mieux. Le col, et même si il est cerclé d’une pièce de carton et d’un médaillon de plastique, présente bien. La flanelle, sobre mais élégante, paraît douce et souple malgré le fait de sa relative épaisseur. Les boutons, parfaitement cousus et d’un blanc éclatant, viennent casser ce côté sombre de la force de la chemise.

Chemise-Premiere-Manche-Debalee

Malgré de très beaux attributs proposés dès le départ, je n’ai pas failli à ma mission et j’ai continué à inspecter sérieusement cette Première Manche. Je me suis alors intéressé au col, partie d’une chemise dont j’accorde la plus grande importance. Comme pour tous les modèles de la marque, ce dernier nous provient de la Botte de l’Europe et fait 5 centimètres de large au bout de ses pointes. Renforcé, son maintien est également garanti via de petits boutons invisibles venant le plaquer contre le reste de la chemise. Et si cela ne suffisait pas, Première Manche lui a rajouté des baleines inamovible afin que ses extrémités ne rebiquent pas. On serait toutefois tenté de discuter ce point, tant on sait que des baleines de ce genre peuvent marquer le tissu, même avec une flanelle de cette épaisseur.

Chemise-Premiere-Manche-Detail-Col

Chemise-Premiere-Manche-Detail-Epaule
On continue l’inspection en parcourant la gorge de la chemise. Celle-ci est dite simple à savoir qu’elle est montée de telle sorte que sa couture soit réalisée à l’intérieure de la pièce. Elle est composée de sept boutons, dont le dernier se voit bénéficier d’une boutonnière horizontale qui aura alors pour effet de tirer les pans une fois ceux-ci boutonnés entre eux et d’octroyer à la chemise une tenue idéale en toute circonstance.

Chemise Premiere Manche Gorge Frites

Chemise-Premiere-Manche-Bouton

L’étude de la gorge m’a amené par la suite à m’intéresser à une autre partie boutonnée de la pièce, ses poignets. Ceux-ci sont dits biseautés, leur donnant comme évoqué plus haut, un côté plus habillé sans pour autant faire guindé. Ils bénéficient également de boutons en nacre qui permettent deux positions de serrage. Juste en dessous, on peut observer une patte capucin, munie également d’un bouton en nacre mais à la circonférence plus petite. On notera d’ailleurs avec quel souci du détail Première Manche a monté ses pattes, poussant le soucis du détail à reprendre le motif de la flanelle afin qu’elles se fondent parfaitement dans la chemise.

Chemise-Premiere-Manche-Bouton-Poignet

On termine cette inspection par un autre point important à prendre en compte lors de l’acquisition d’une chemise : les coutures. Ici, Première Manche les réalise en six points par centimètre, gage de solidité et de qualité. Celles des épaules sont par ailleurs réalisées à l’anglaise, synonyme là encore de bonne tenue. Chacun des flancs de la chemise est terminé par une hirondelle. Venant consolider cette partie de la pièce, elles sont réalisées, comme pour les pattes capucins, de telle sorte qu’elle soit presque invisible. Enfin, le bas des flancs bénéficie d’un ourlet parfaitement maîtrisé.

Chemise-Premiere-Manche-Hirondelle

Essayage

Connaissant déjà ma taille dans le sizing de la marque, c’est quasiment les yeux fermés que j’ai commandé cette chemise en 39. À réception, le foie gras, le champagne, le saumon et les différentes bûches de Noël que j’ai pu ingurgiter pendant les fêtes m’ont joué un sale tour. Si la carrure et la longueur de manches sont bonnes ainsi que la poitrine, la coupe fittée de la marque me serre quelque peu au niveau de l’abdomen. Mais si mes abus en tout genre de cette fin d’année en sont sûrement en partie responsables, je me souviens qu’à l’époque de notre Pack d’automne où l’on vous proposait des chemises Première Manche à prix dégriffé, c’était déjà plus ou moins le cas.

Chemise Premiere Manche Attente

Cependant, si j’avais pris plus de temps lors de ma commande, j’aurais remarqué que la marque propose un guide des tailles plutôt bien fichu où le fait de renseigner sa taille, son poids et son tour de ventre permet de trouver efficacement la taille idéale. Lorsque j’ai rempli ces infos, il s’est avéré que le 40 était au final plus adapté à ma morphologie. À prendre en compte donc pour mes prochaines commandes ! Au-delà de cela, la chemise est vraiment très agréable à porter s’associant idéalement avec une tenue sombre. La flanelle assez épaisse remplit parfaitement sa mission en cette saison hivernale

Chemise Premiere Manche Dos Clair

Chemise Premiere Manche Portee

Avis

Comme pour l’ensemble de sa collection, Première Manche propose cette chemise à 56€. Un prix toujours aussi bas vis-à-vis de la qualité de la pièce, que la marque explique d’ailleurs en toute transparence par un choix de distribution exclusivement en ligne et une suppression des intermédiaires dispensables. A première vue, et en essayant de me remémorer les conversations que j’avais eu avec Joe à propos de la chemise Première Manche qu’il avait testée, je serais tenté de dire que celle que j’ai pu avoir entre les mains réussit à être encore plus qualitative que la première ! Un très beau tissu, d’excellentes finitions avec en tête de proue un col qui tient parfaitement, que demander de plus. En seulement un an, Première Manche a su faire un sacré bout de chemin le tout sans augmenter d’un centime le prix de vente de ses produits. Rien que pour cela, on lui tire notre chapeau (Attention cependant à la coupe pour ceux qui comme moi préfèrent les bons repas au soulevé d’haltères !).

les plus

  • Un tissu doux et agréable à porter
  • Un col parfait
  • De très belles finitions pour un prix dérisoire

les moins

  • Le dad bod est interdit
logo premiere manche 2017

Disponible chez Première Manche au tarif de 56€

chemises basiques

Chemises

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux chemises l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs chemises préférées !

Découvrez nos articles chemises

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Sy

    Très bon prix

  • Stephane P

    J’ai presque acheté cette chemise il y a quelques semaines puis fait marche arrière du fait qu’elle est en flanelle et pas forcément adaptée au bureau et à un costume. Tient-elle cependant si chaud ? J’aime énormément cette marque dont j’ai déjà 3 chemises dont une en chambray (qui tient déjà assez chaud je trouve), mais je n’ai jamais testé la flanelle. Merci

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Stéphane, la chemise en flanelle tient chaud mais elle se porte surtout « hors costume » le soir et le week-end.

  • Nathan Morel

    « dad bod »…excellent cette expression, je ne la connaissais pas !!!
    Vive le dad bod !!!

  • Guillaume

    Super marque …. Par contre attention à la longueur des manches si vous avez de grands bras comme moi…. Il faudra plus vous tourner vers HAST qui propose des longueurs de manche de +5cm.

  • ViTho

    suis-je le seul à avoir un problème avec la taille des manches qui sont très longues!
    sinon super coupe

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut ViTho ! Personnellement j’apprécie la coupe de leurs chemises parce que la longueur de manches est à ma taille (inférieure de 1 à 2cm à ce que proposent pas mal de marques). Mais si tu recherches une longueur de manche encore plus courte regarde donc ce que propose Charles Tyrwhitt ou orientes toi vers le sur-mesure .

  • Yann

    j en ai 3 de chez PM et à taille identique j ai la Chambray qui a les manches legerement plus longue que les 2 autres modeles . :-(

  • Rody dit le roux de secours

    Salut P.c,

    C’est bien ce que je me suis dit en l’essayant :)

  • baboochka

    C’est une marque que j’ai essayé il y a peu de temps et votre test me conforte dans l’idée que je m’en fais : on est sur un rapport qualité prix imbattables pour moi au vu des matières choisies, des finitions proposées et de la qualité générale de l’assemblage. En revanche, le seul reproche que je ferai c’est que les quantités sont limitées et donc il faut se tenir informé régulièrement des arrivages. Je pense que cela vient du fait que la marque est jeune et ne peut trop anticiper sur le nombre de commande quelle aura sur un modèle .Cela lui permet aussi de limiter les invendus mais bon après c’est un petit reproche qui est largement compensé par la qualité des produits proposés.

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Babbochka, on peut comprendre qu’une jeune marque ne prenne pas le risque financier de commander de grosses quantités au début, le revers de la médaille pour nous en effet !

  • Warfeeder

    Merci pour votre test de cette chemise, j’ai commandé cette chemise, plusieurs remarques:

    – Pourriez vous retoucher plus sommairement vos photos? en effet, le niveau de contraste est tel que le produit reçu n’a au final plus grand chose à voir avec les photos… beaucoup plus pâle

    – Jolie chemise, belle finition, mais malheureusement je ne l’ai pas gardée, en raison d’un entretien qui s’annonçait d’emblée laborieux… rien qu’en frottant les doigt sur le (joli) tissus, on voit bien que le détail des carreaux se « brouille », les fibres semblent très fragiles, je n’ose pas imaginer au bout de quelques lavages…

    Dommage, ceci n’enlève rien au sérieux de la marque, c’est juste que ce produit est à mon sens particulièrement contraignant à entretenir et quasiment impossible à maintenir dans son état d’origine.

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Warfeeder, tu as raison le contraste est un peu trop important sur certaines natures mortes. Mais sur les photos portées, le rendu est beaucoup plus proche de la réalité. Pour ce qui est du tissu, j’ai été chercher la chemise et on la tous frotté à tour de rôle pour essayer de comprendre en quoi elle se brouillait (ça aurait mérité une vidéo). Désolé, on ne comprend pas. C’est une flanelle donc elle a un toucher duveteux mais on ne voit vraiment pas en quoi ce tissu en 100% coton pourrait être contraignant à entretenir. Ca a été plutôt l’occasion de se dire à nouveau que le tissu est vraiment top pour une chemise à 56€ !

  • Eric Harizanos

    Du fait du rapport qualité prix imbattable et de la qualité en soi de la chemise et sa coupe, j ai deja 6 chemise PM et le seul petit defaut c’est que les baleines ne sont pas amovibles. Donc faire attention au lavage à la position du col.

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Eric ! Tu es sûr de ça ? J’ai deux chemises de chez PM est justement j’ai tendance à perdre les baleines quand j’oublie de les enlever car elles sont amovibles. A moins qu’il ait changé cela récemmetn car il s’agit de chemises qui ont au moins un an…

  • Eric Harizanos

    Salut Joe. Je confirme sur celles que j ai achetées en septembre et décembre. Mais apprement ce serait un bon point pour toi,non?

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Eric, je viens de vérifier sur un modèle plus récent au bureau et effectivement les baleines sont intégrées à présent ! Et oui je trouve ça aussi bien, au moins on a pas à les rechercher après avoir lavé ses chemises. Voici l’explication de PM concernant ce changement : « En effet les baleines ne sont plus amovibles c’était la seule solution pour que le bouton caché soit désormais totalement invisible sous le col ».

  • hellsdark

    Je confirme, bonne marque pour les physiques athlétiques !

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles