Bombers pour homme : notre comparatif

Le bomber a traversé les époques sans jamais devenir obsolète. Bien que d’origine militaire, il est progressivement devenu un incontournable dans le monde de la mode et un véritable symbole de la pop culture. Si un grand nombre de vêtements émergent des vestiaires des corps armés, le bomber est un exemple particulier de la transition du monde militaire vers le civil. Cela tant il a su être emblématique de certains conflits (Vietnam, Guerre des Malouines…) ainsi que de mouvements marquants de la contre-culture (Skinheads, Punks, Gangsta Rap…). Aujourd’hui, bien que fidèle à ses racines, il se décline et s’adapte au fil des saisons et des marques qui se sont emparés du modèle. Voici pourquoi il nous semblait important de faire un tour non-exhaustif de modèles issus de marques aux univers et aux tarifs différents. Un tour d’horizon ayant pour objectif d’apporter des conseils aux individus désireux de se procurer le meilleur bomber en fonction de leurs envies ainsi que de leur budget. Voici donc notre comparatif de bombers pour homme :

cover bombers comparatif

1. L’histoire du bomber

Le bomber, avant de devenir icône de la mode et de la pop culture, tire ses origines du monde militaire. Lorsque l’on parle aujourd’hui de bomber, on fait référence à ce que l’Air Force appelait le « Flight Jacket MA-1 ». C’était un vêtement de vol qui a hérité de sa forme si particulière de deux blousons mythiques de l’aviation américaine : le « A-2 », blouson en cuir marron avec deux poches à rabat et un col de type chemise ainsi que le « B-15 » constitué principalement de nylon kaki et dont le col en peau de mouton permettait aux aviateurs de rester au chaud en altitude. « Le MA-1 » va reprendre les grandes lignes du « B-15 » mais va lui apporter des modifications significatives. Le col en mouton (qui empêchait parfois le bon déploiement du parachute) est remplacé par un col en coton ou en laine, l’isolation thermique se fait désormais par une fine couche de polyester (remplaçant la laine jugée trop lourde et pas assez efficace) et la doublure devient orange et permet aux aviateurs de retourner leur veste en cas de péril en mer.

bomber jacket history

Alpha Industries (anciennement Dobbs Industries), fut le fournisseur officiel de l’armée pour ce modèle. Par la suite, c’est cette même entreprise qui proposa le bomber pour le monde civil à partir des années 60 avec le modèle « Alpha MA-1 ». Les images du Vietnam ainsi que de la guerre des Malouines vont avoir comme effet de populariser cette veste, si bien que le modèle rencontra un franc succès lorsqu’il fut disponible au grand public. Dès lors, il s’entremêla avec de multiples cultures populaires. En premier lieu, il fut un marqueur de la culture Skinhead, généralement associé à des jeans serrés ainsi que des Dr Martens montantes. Puis, le bomber se détacha progressivement de cette image négative avec l’aide des créateurs et du cinéma au cours des années 1980. Progressivement, le bomber va s’affirmer comme icône de mode et va passer respectivement dans les mains de créateurs tels que Raf Simons, Alexander Wang ou Dries Van Noten. Aujourd’hui, « le MA-1 » est sans conteste une pièce historique de nos garde-robes et si il tend à évoluer au fil du temps, il a la particularité de rester particulièrement fidèle dans la forme, à son héritage militaire.

nwa bomber history

2. Les critères pour choisir un bomber

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il semble important de détailler les points qui font qu’un bomber est un bon bomber. Ces critères, nous les avons établis fort de nos expériences et en récoltant des avis de professionnels. Ils serviront également de guide pour noter les modèles de ce comparatif.

A. Les matières

Le bomber classique doit se concevoir en nylon et rien qu’en nylon ! « Et la doublure ? » me direz-vous. En NY-LON ! Matériau léger et résistant, il est indissociable du bomber et de son héritage militaire. Le rembourrage de la veste est quant à lui en polyester et les bords côtelés du col et des manches peuvent se concevoir soit en laine, en coton ou en acrylique (oui, moins de rigueur historique de ce côté là). Il est à noter cependant que les marques se sont autorisées des variations en ce qui concerne les matières. On retrouve ainsi des modèles intégralement en coton, construction plus légère qui se prête plus aisément aux températures estivales. La particularité de tous ces matériaux est qu’ils sont peu coûteux, ainsi on peut trouver des bombers à prix abordable qui respectent à la lettre la composition historique de ce type de blouson. L’intérêt de ce comparatif sera donc de voir comment ces matériaux sont utilisés et pour quel résultat.

manche bombers cover

B. La Coupe

Le bomber est un blouson court dont les bords côtelés doivent tomber légèrement en dessous de la ceinture. La coupe est droite et peut se montrer légèrement bouffante au niveau des hanches afin que le vêtement ne se soulève pas lorsque son porteur lève les bras. Les manches sont rembourrées, donc relativement épaisses et doivent tomber juste à la base du poignet.

epaule alpha industries

C. Les Finitions

En ce qui concerne les finitions, nous serons tout d’abord attentifs à la qualité des bords côtelés, leur épaisseur ainsi que leurs différentes coutures sont des marqueurs significatifs de la qualité de la pièce. Les deux poches à rabat en ventral sont généralement refermées à l’aide de deux boutons pressions dont la solidité sera un point primordial. Enfin, on retrouve classiquement une poche « utilitaire » sur la manche gauche du blouson, constituée d’une fermeture zippée ainsi que deux emplacements pour y glisser des crayons. Voici de quoi noter les prochains plans de vol sans pour autant s’encombrer.

zipper alpha industries

3. Notre comparatif

Les points importants ont donc été déterminés, il ne nous reste plus qu’à nous lancer dans ce comparatif. Nous avons sélectionné ces bombers en cherchant à varier les univers de marques, les coupes et les prix. Il a également été fait le choix de nous limiter à 8 pièces, il est donc possible que votre marque préférée soit absente de ce comparatif, nous en sommes désolé à l’avance. Pour chaque pièce, un comité de 4 experts a été réuni afin de déterminer des notes sur la matière des modèles, leur finition et leur coupe. Ainsi, nous avons obtenu une moyenne globale pour chaque modèle. Tous les bombers ont été commandé dans la même taille à savoir M qui est la taille habituelle de Max qui mesure 1,86m pour 76kg, carrure sportive. C’est donc l’heure, découvrons ensemble ces différents modèles de bombers !

Alpha Industries

Modèle testé : Green

On commence ce comparatif par l’essence même du bomber, le blouson issu tout droit des ateliers de Alpha Industries. On retrouve donc les caractéristiques propres au bomber original. Il est constitué à 100% de nylon que ce soit sur la face externe ou la doublure et est rembourré par une couche de polyester. Les deux poches ventrales à rabat sont fermées par des boutons pressions et la poche utilitaire présente sur la manche est particulièrement détaillée. Le ton olive du blouson est souligné par une doublure orange vif (encore une fois très caractéristique) finement cousue sur l’ensemble de la pièce. Le logo de la firme est brodé sur le revers du zipper et on retrouve également une poche pression sur l’envers du flanc gauche. Nous sommes donc face à l’exemple canonique du bomber qui séduit par son aspect authentique et dont l’héritage militaire se lit dans les moindres détails.

alpha industries bomber face

Essayage

À l’essayage le Alpha Industries se montre particulièrement confortable, la doublure en polyester est moelleuse et l’on note également le confort prodigué par les épais bords côtelés. Du point de vue de la coupe, ce bomber est finalement assez court et l’on conseillera certainement aux hommes au dessus de 1m90 d’essayer ce modèle avant de faire son acquisition. Au delà de cette observation, le blouson tombe juste sur les épaules et les poignets et suit parfaitement les mouvements de son porteur. Un bomber qui donne envie d’acheter un avion et de se la jouer « Tanguy et Laverdure » qu’il vente ou qu’il pleuve.

alpha industries bomber bras

Matière 4 Stars (4 / 5)
Finitions 4 Stars (4 / 5)
Coupe 4 Stars (4 / 5)

Prix : 159,95€ chez Zalando

agnès b.

Modèle testé : Berny

Le blouson « Berny » proposé par agnès b. se présente comme une refonte du bomber classique. Il est constitué d’un mélange coton/lin qui s’affiche avec un effet jean brut surpiqué de fils blancs. Ce mix est appuyé au niveau du bas de la veste, des poignets et du col par des bords côtelés bleu marine très resserrés. On remarque ainsi un remarquable travail sur la matière ainsi qu’un assemblage impeccable. Le blouson est fendu sur ces deux flancs par deux poches diagonales zippés avec deux tirettes élégantes en forme d’ogives. La doublure est quant à elle intégralement bleu marine et comporte deux poches poitrines, l’une passepoilée et l’autre boutonnée à l’aide d’un rabat triangulaire. Ici, agnès b. prend la forme générique du bomber mais joue sur les matières et les finitions pour réinventer une pièce plus légère et résolument plus moderne. Un parti pris qui ne conviendra pas aux puristes en tout genre mais qui semble être un regard intéressant sur ce grand classique.

agnes b. bomber face

Essayage

Lors du premier port, et notamment après avoir retiré le bomber de chez Alpha Industries, c’est avant tout la légèreté du « Berny » qui est frappante. Le mélange coton et lin offre une vraie souplesse au vêtement, des caractéristiques qui tendent à cantonner le vêtement à une utilisation estivale ou printanière plutôt qu’à un vol en planeur au dessus de la Cordillère des Andes. Sur le plan de la coupe, il épouse les hanches et évoque ainsi une forme plus « fit » que le forme originale du bomber. On reprochera cependant à la pièce de se montrer un tantinet trop courte dans le dos si bien que le blouson se soulève régulièrement lorsqu’il est en mouvement. Toutefois, le « Berny » est un bomber particulièrement réussi et remarquablement fini, il est cependant à réserver uniquement aux individus au portefeuille bien garni.

agnes b. bomber bras

Matière 4.2 Stars (4.2 / 5)
Finitions 4.5 Stars (4.5 / 5)
Coupe 4.5 Stars (4.5 / 5)

Prix : 395€ chez agnès b.

Asos

Modèle testé : Kaki

Avec Asos, nous abordons ici l’entrée de gamme de notre comparatif, un bomber peu onéreux donc, mais faut-il craquer pour autant ? Le « Flight Jacket » version Asos, est composé à 98% de coton et à 2% d’élasthanne, il est proposé ici en version kaki contrasté par des bords côtelés noirs. Le blouson dispose de deux poches passepoilées diagonales sur sa face avant et d’une poche utilitaire sur sa manche gauche, bien que moins finement travaillée que sur le bomber original, elle a le mérite d’exister et de ne souffrir d’aucun défaut. À l’intérieur, on retrouve une doublure sobre et légèrement plus sombre qui dispose d’une fine poche passepoilée sur son flanc gauche. Le bomber « made in Asos » ne réinvente donc pas le genre et ne brille pas de par ses détails, cependant on constate que le résultat de cette approche classiciste est efficace et ne souffre d’aucun défaut majeur.

asos bomber face

Essayage

Une fois enfilé, le bomber se montre relativement souple (la présence de l’élasthanne facilitant ce constat) mais c’est tout de même ici que l’écart entre les différentes gammes se fait le plus ressentir. Le coton ne se montre pas très agréable sur la peau et sa faible épaisseur fait craindre à une faible isolation en cas de baisse des températures. Au niveau de la coupe, le blouson est très juste même si l’on aurait apprécié que les poignets viennent serrer un peu plus et que le col se montre un tantinet moins lâche. Dans l’ensemble, malgré quelques imperfections et au vue du prix proposé, ce bomber est une bonne solution pour ceux désireux d’incorporer cette pièce dans leur dressing sans pour autant se ruiner.

asos bomber bras

Matière 2.3 Stars (2.3 / 5)
Finitions 2.5 Stars (2.5 / 5)
Coupe 3.3 Stars (3.3 / 5)

Prix : 40,99€ chez Asos

Bombers

Modèle testé : Ma1

On attaque ici un autre poids lourd du bomber qui se partage avec Alpha Industries, le caractère « authentique » de la pièce. Nous parlons bien évidemment de la marque Bombers Original (on remercie tous les gars du marketing pour la recherche sur le nom de la marque). En fait la chose amusante est que le nom de la marque peut laisser penser que celle-ci fut pionnière dans le monde du bombers, alors que non, c’est bien Alpha Industries qui fut à l’époque l’initiateur du fameux MA-1. Mais tergiversations mises à part, on constate que le blouson respecte les codes esthétiques du bomber original. Nous avons ici choisi le modèle bordeaux légèrement contrasté par des bords côtelés noirs au bas de la veste, sur le col ainsi que sur les poignets. Mauvaise surprise concernant la matière cependant : absence de rembourrage et revêtement extérieur et intérieur entièrement en polyester. Les passionnés en quête d’une expérience authentique du « flight jacket » originel seront probablement déçus de cette absence totale de nylon. On retrouve toutefois les deux poches à rabat sur la face avant ainsi que la poche utilitaire sur la manche gauche du blouson. Côté finitions, un petit blason vient égayer la manche droite tandis que le logo de la firme est joliment brodé dans le dos, légèrement en dessous du col. La doublure orange fait également son effet et dispose d’une poche intérieure simple. Petite déception donc à la vue de ce modèle qui, si il revêt tous les signes de l’authentique, n’en porte pas toutes les qualités.

original bomber face

Essayage

Côté confort, le modèle est particulièrement léger et souple, un poids plume nécessairement lié à l’absence de rembourrage. Cette caractéristique cumulée à un textile particulièrement fin fait de ce bomber un produit à déconseiller aux individus en recherche d’un vêtement chaud. Toutefois en le considérant simplement comme un blouson court de mi-saison, la pièce est correcte. Elle s’ajuste impeccablement sur les épaules et les hanches, n’est pas trop serrée au niveau des manches et tombe juste sous la ceinture. Ainsi, peu de reproches à faire sur la découpe du vêtement mais la matière et les caractéristiques liés à ce blouson nous le feront conseiller aux hommes en recherche de style et non de technique.

original bomber bras

Matière 1.9 Stars (1.9 / 5)
Finitions 2.6 Stars (2.6 / 5)
Coupe 2.25 Stars (2.25 / 5)

Prix : 89,95€ chez Uncle Jeans

Carhartt WIP

Modèle testé : Adams

Carhartt est une marque issue du workwear puis du skatewear et qui a progressivement repensé les différentes pièces du vestiaire masculin pour les intégrer dans ses différentes collections (cela avec plus ou moins de succès selon les modèles). C’est donc avec curiosité que nous avons abordé le bomber issu du label Carhartt WIP. Le « Adams » est un blouson composé à 75% de coton et 25% de nylon, un mélange témoin d’un premier compromis entre héritage et réinterprétation du « flight jacket ». Le bomber est équipé de deux poches à rabat en ventral et de la fameuse poche utilitaire sur la manche gauche. La doublure est quant à elle en 100% nylon et dispose d’une poche à scratch sur son flanc gauche. Coté finition, le travail effectué par Carhartt est particulièrement propre, les coutures sont impeccables et ont tendance à « plisser » les manches à la manière du modèle classique. De cette pièce émane donc une vraie volonté d’évoquer l’authentique (utilisation du nylon, finitions identiques au modèle de base …) tout en proposant des alternatives (utilisation du coton, bords côtelés ton sur ton …). Un hybride qui constitue donc une vraie réussite.

carhartt bomber face

Essayage

À l’essayage, le mélange coton/nylon se montre particulièrement efficace et parvient à allier souplesse et confort (il émane également de la pièce une vraie impression de robustesse). Du point de vue de la coupe, le constat est cependant moins glorieux. Le modèle est long et tombe à un peu plus de 5 cm en dessous de la ceinture, tandis que les manches sont véritablement courtes et remontent trop au dessus des poignets. Un déséquilibre qui n’est pas vraiment le bienvenu. Le « Adams » pourrait donc être un bomber irréprochable si son architecture n’était pas aussi particulière, une pièce qui pourra donc faire des heureux mais qui ne conviendra pas à tous les gabarits.

carhartt bomber bras

Matière 2.8 Stars (2.8 / 5)
Finitions 3.6 Stars (3.6 / 5)
Coupe 2.8 Stars (2.8 / 5)

Prix : 149€ chez Zalando

Denim & Supply Ralph Lauren

Modèle testé : Kaki

Voici le moment de prendre en main le bomber issu de la marque « Denim and Supply » de la maison Ralph Lauren. Un label qui rappelons-le fut inspiré par les communautés artistiques de Brooklyn et qui est selon nous une vraie réussite d’un point de vue esthétique. Le modèle sélectionné ici est d’un kaki relativement clair et est composé à 100% de nylon et dispose de bords côtelés en coton dans le même coloris. Le zipper central ainsi que les deux poches à rabat et la poche utilitaire disposent chacunes d’une tirette d’ou dépassent deux cordons à embouts noir. Un parti pris intéressant qui bien que discret qui confère un petit cachet supplémentaire à la pièce. La doublure en polyester (dommage) est ton sur ton avec la face extérieure du bomber et ne dispose pas de poche intérieure. Une absence qui correspond certainement à la volonté de faire de ce modèle une pièce minimaliste mais qui reste regrettable selon nous. Dans l’ensemble le bomber Denim and Supply est un modèle inspiré de l’original et techniquement irréprochable.

denim and supply ralph lauren bomber face

Essayage

Côté confort, le nylon est agréable et semble particulièrement isolant, une caractéristique qui peut faire envisager le port de ce blouson avec des températures assez fraiches mais qui fait craindre à une sudation excessive si la température augmente. Pour ce qui est de la coupe, le bomber se pose parfaitement sur les épaules et vient s’ajuster sous les aisselles sans pour autant entraver les mouvements. Le bas de la veste tombe juste à l’avant mais tend à être légèrement trop court à l’arrière, attention aux grands gabarits donc. En ce qui concerne les poignets, les bord côtelés viennent se poser à la base des poignets, rien à signaler. Denim and Supply propose ici un bomber véritablement hybride de par une utilisation des matières classiques couplée à des partis pris esthétiques singuliers. Un pari qui est amplement remporté selon nous.

denim and supply bomber bras

Matière 3.5 Stars (3.5 / 5)
Finitions 3.5 Stars (3.5 / 5)
Coupe 3.5 Stars (3.5 / 5)

Prix : 219,95€ chez Uncle Jeans

Maison Standards

Modèle testé : Bleu Marine

Maison Standards est un nom fréquemment présent dans les colonnes de ce site, c’est une marque dont nous apprécions l’approche qualitative et minimaliste du vêtement. Dès lors, nous ne pouvions pas passer à côté de leur bomber, qui semble être un exemple typique de la recette qui a fait le succès de la marque. Un exemple dans la mesure où l’on retrouve ici ce qui fait l’essence de Maison Standards, des formes géométriques, une symétrie parfaite et un aplat de couleur brut. Un parti pris sans concession donc pour ce bomber unisexe proposé en noir, en beige ou en bleu marine (coloris sélectionné pour notre comparatif). L’intégralité du blouson (extérieur et doublure) est en 100% coton ce qui en fait un modèle particulièrement léger, le revêtement extérieur a une finition légèrement côtelée et les extrémités du bomber ont été voulues ton sur ton. La pièce dispose de deux poches passepoilées en façade et d’une poche utilitaire sur la manche gauche. À l’intérieur, on retrouve deux poches verticales munies chacune d’un bouton pression. Il n’y a pas à dire, la recette Maison Standards fonctionne encore et nous offre ici une pièce remarquablement bien travaillée.

maison standards bomber face

Essayage

À l’essayage, on s’aperçoit que le coton confère au blouson un vrai confort, on se méfiera toutefois des jours de pluie où ce modèle ne protégera que très peu des intempéries. Côté coupe, la pièce tombe légèrement en dessous de la ceinture et se montre très juste au niveau des poignets. La faille principale de cette pièce se trouve au niveau du col qui malgré le fait qu’elle n’ait jamais été passé à la machine, baille et s’affaisse au niveau de la nuque, c’est dommage. Au niveau des hanches, la coupe droite du bomber s’explique par le caractère unisexe du modèle, un choix qui ne semble pas pour autant nuire à la cohésion globale de celui-ci. Un bomber qui, si il n’est pas parfait, démontre de vrais qualités et un rapport qualité prix irréprochable.

maison standards bomber bras

Matière 3.5 Stars (3.5 / 5)
Finitions 3.8 Stars (3.8 / 5)
Coupe 2.8 Stars (2.8 / 5)

Prix : 119€ chez Maison Standards

Schott

Modèle testé : Navy

Pour finaliser ce comparatif, nous nous emparons du modèle « made in Schott NYC ». Si la marque nous fait parfois douter de par certains de ses choix esthétiques aujourd’hui, elle a un passé de fournisseur de blousons et vestes pour le domaine militaire. Pour ce comparatif, nous avons sélectionné le coloris navy, mais il est à noter que le modèle se décline en de nombreuses teintes : bordeaux, kaki, noir, gris… Dans la droite lignée du bomber original, l’extérieur du blouson Schott est intégralement en nylon, un matériau visiblement robuste souligné ici par des bords côtelés noir aux extrémités. Authentique, ce bomber l’est également dans les finitions, tout y est de la poche utilitaire à la doublure orange, rien ne semble s’écarter du chemin tracé par le modèle militaire des années 60. Seule la matière de la doublure (55% viscose et 45% acétate) singularise le modèle et lui donne un côté très soyeux ainsi qu’un orange plus clair, à la limite du saumon. Pour ce qui est des détails, on apprécie le petit logo Schott brodé sur le pectoral gauche mais on est moins fan du blason rouge et jaune estampillé « AC » (pour American College) sur le biceps gauche. Très traditionnel, le bomber par Schott n’en reste pas moins une réussite esthétique, presque nostalgique en terme de bomber.

schott bomber face

Essayage

Concernant l’essayage, on se trouve là encore sur du très classique. L’épaisseur prodiguée par un important rembourrage vient gonfler la ligne du bomber sans pour autant que cela ne soit excessif. La doublure est véritablement douce et confortable et on a pas vraiment de doute sur le fait que ce blouson puisse nous protéger de la pluie et du vent; à ce titre c’est probablement le modèle le plus chaud de notre comparatif. Un rembourrage qui a aussi ses défauts puisqu’il vient créer un bourrelet à la base du poignet, pas vraiment très esthétique. La coupe, de manière générale, est impeccable si ce n’est qu’elle aurait pu être légèrement plus longue à l’arrière. En conclusion, le modèle proposé par Schott constitue une pièce très authentique et qui parvient à rester efficace tant au niveau du design que de la technique.

schott bomber bras

Matière 4.2 Stars (4.2 / 5)
Finitions 4.2 Stars (4.2 / 5)
Coupe 4.2 Stars (4.2 / 5)

Prix : 175€ chez Zalando

Conclusion

C’est le moment de conclure avec notre tableau récapitulatif qui vient faire le bilan des différentes pièces testées tout au long de ce comparatif. Vous trouverez donc ci-dessous un résumé des notes que chacun des rédacteurs a attribué à chaque modèle ainsi qu’une moyenne qui constitue un indice intéressant pour pouvoir les classer. Adossé à cette note, vous pourrez retrouver le prix de chaque modèle et donc potentiellement la corrélation – ou non – entre l’indice de notation et le prix du bombers. Cela peut ensuite constituer une aide pour votre prochaine quête d’un bomber de qualité, en mesure de répondre à vos attentes. Bon shopping !

MarqueModèleMatièreFinitionsCoupeNote TotalePrix
Alpha IndustriesGreen4444159,95€
agnès b.Berny4,24,54,54,4395€
AsosKaki2,32,53,32,740,99€
BombersMa11,92,62,252,2589,95€
CarharttAdams2,83,62,83149€
Denim & SupplyKaki3,53,53,53,5219,95€
Maison StandardsBleu Marine3,53,82,83,4119€
SchottNavy4,24,24,24,2175€

blousons basiques

Blousons

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux blousons l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs blousons préférés !

Découvrez nos blousons

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
  • Jérémy

    Hello !

    Pourquoi ne pas avoir choisi ce modèle qui ne comporte pas le petit logo AC ?
    -> https://www.schott-store.com/fr/blousons/802-airforce1.html

    Je recherchais depuis longtemps un bomber Schott, j’avais commandé celui avec le AC mais il était un peu trop petit pour moi, je viens de trouver celui-ci sans le brodage, j’ai hâte de le recevoir !

  • Romano Garagerocker

    en effet, tu as raison.
    Tu nous en diras des nouvelles ;)

  • Maxence

    Hello, j’ai le Maison Standards et il est top ! Le problème ne me gêne pas sur le col pourtant je suis très exigent. Pour moi c’est l’une des meilleures pièces de Maison Standard.
    La couleur est bien plus belle que sur la photo. J’ai eu bcp de compliments sur ce bomber !

  • Frédéric

    Salut Maison Standards au niveau de la taille comment taille ce bomber? Je fais du S mais j’avais commander un t shirt chez eux en S ,j’ai du le renvoyer car trop grand .

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Frédéric, sur moi qui fait du M habituellement le M correspond exactement à ce qu’il me fallait

  • Romano Garagerocker

    A priori, on recommande de choisir ta taille habituelle, donc si tu fais du S, prends du S :)

  • Olived

    Salut, j’ai commandé le bomber asos et je le trouve particulièrement moulant, surtout au niveau des bras. Aviez-vous également cette impression ?

  • Joe dit le demonte-pneu

    Salut Olived, je viens de le re essayer et effectivement mes petits bras musclés remplissent bien les manches. La coupe n’a pas été prévu pour les costauds du biscotos comme nous ;)

  • Sébastien

    Bonjour,
    Les bombers Schott sont en promo sur le site monshowroom.com à 52.50€ au lieu de 175€ cependant, ils sont en Polyester au lieu d’être en 100% nylon. Vu l’opportunité je n’ai pas hésité une seconde et je voulais savoir si ça changeait beaucoup par rapport à l’analyse du bomber Schott de l’article (en 100% nylon lui).