Comment choisir le costume de son mariage ?

Ça y est, c’est le grand jour. Après quelques années de vie commune, vous en êtes sûr, c’est elle. Depuis que vous lui avez choisi sa bague de fiançailles, vous attendez impatiemment que le bon moment se présente pour lui faire votre demande. Une fois le genou à terre, plus moyen de faire machine arrière, la tension est à son comble. Elle a dit oui ! Des colombes volent au ralenti au-dessus de vous, des rires d’enfants s’entendent au loin et votre chien, que vous avez eu la bonne idée de convier à ce moment magique, n’en a rien à faire et se lèche les parties (toujours au ralenti bien entendu). C’est presque aussi beau qu’un certain 12 juillet 1998, mais des nuages brouillent soudainement l’horizon : qu’est-ce que vous allez bien pouvoir mettre le jour J ? Pas de panique, on va lister ensemble les différents points afin que votre tenue soit parfaite lorsque vous serez devant monsieur le maire :

1. Le thème

Avant même de commencer à écumer les boutiques spécialisées, c’est sans aucun doute le premier point sur lequel se pencher. Mettez-vous donc tout de suite d’accord avec votre mariée sur le thème de votre mariage : « on se la joue Louis XIV ou plutôt Gainsbourg et Birkin ? ». Si cela peut paraître quelque peu compliqué de prime abord, il faut réussir à ce moment précis à se projeter le jour des noces. En effet, arriver avec une tenue en totale contradiction avec l’ambiance et le style de notre mariage jurera à coup sûr. Martial A., fondateur de la maison Artling, nous apporte son expertise sur l’impact qu’aura le thème de notre mariage sur notre tenue :

« Le thème est l’une des premières questions à se poser quand on veut choisir son costume de mariage. Le costume ne doit pas être en décalage avec l’atmosphère du mariage, le lieu de la réception et encore moins avec le thème choisi pour le jour J. En fonction, on va étudier différemment les tissus, les coupes et l’accessoirisation. Par exemple pour des thèmes plus bohème ou champêtre, on va privilégier des tissus avec de la matière, des teintes claires et plus ou moins pastel. Le gilet sera souvent dans un tissu différent du celui du costume et le nœud papillon où la cravate maille sera préférée. A contrario pour un mariage dans un château, le costume sera souvent plus foncé, la coupe plus travaillée avec des gilets croisés. Les tissus seront souvent plus lisses avec un peu de brillance. La cravate classique ou la lavallière sera alors préférée. »

Pour compléter les dires d’Arnaud, voici une liste de quelques thèmes dont on vous préconise les ensembles :

A. Kinfolk

C’est sans aucun doute la doute la tendance la plus appréciée de ces dernières années. Désacralisant le lieu de l’évènement (qui peut se faire dans un champ par exemple) tout en se recentrant sur les valeurs traditionnelles, un mariage Kinfolk est généralement plutôt intimiste. La déco est alors assez minimaliste, les fleurs remplacées par des végétaux et une seule et même grande table accueillera tous les convives. En d’autres termes, un mariage simple, très intimiste et dont les liens entre chaque personne présentes sont très serrés. Ici, on privilégie donc une tenue à l’image du mariage : simple.

Ambiance Kinfolk

Crédit photo : Green Wedding Shoes
Le dépareillé est bien entendu le bienvenu et on parie sur des matières naturelles et brutes comme le lin, le tweed ou le chambray. Pour la chemise, un modèle avec un col grand-père apparaît comme judicieux tant son côté bohème matche parfaitement avec ce style de mariage aux allures vintage, ethniques voire hippie. Ah et on soigne la playlist : du Angus & Julia Stone, du Allah-Las, du RY X et bien entendu du Bon Iver (mais en évitant « Skinny Love » !).

B. Chic

Si danser pieds nus en évitant soigneusement de marcher sur des bouses de vache dans un champ n’est pas vraiment votre style, vous pouvez vous orienter vers quelque chose de plus conventionnel. Ici, rigueur et distinction sont de mise ; l’élégance ainsi que la sobriété y étant poussées à leur paroxysme. On privilégiera donc une laine de très belle qualité avec si possible un titrage élevé. Pour le costume en lui-même, le trois pièces semble être l’ensemble tout trouvé pour ce type de mariage.

Mariage Chic Artling

Collection Printemps-Été 2018 Artling
Pour la teinte, pas de règles vraiment établies mais on en arrêtera deux, les plus sobres : gris ou bleu marine. La cravate est bien entendue de rigueur et une pochette indispensable. En ce qui concerne les poignets de manche de votre chemise, des boutons de manchettes peuvent tout à fait convenir mais ils se doivent impérativement d’être discrets (pas de ballon de foot, ni de masque de Dark Vador donc, on est « quatre mariages pour une lune de miel » !). En parlant de la chemise, celle-ci se voudra bien entendu unie et blanche (à la rigueur bleu ciel) avec un col au beau maintien. En résumé, des matières nobles, de l’élégance et pas de fioritures inutiles.

C. Vintage

Par raccourci, on serait tenté d’associer le vintage au Kinfolk. Quand on y pense, cela ne paraît pas si idiot que cela tant ils peuvent se ressembler sur plusieurs points mais les deux thèmes ont toutefois leur identité propre. Véritable plongée dans les années 50 (ou n’importe quelle décennie du début du siècle dernier d’ailleurs), on jouera sur une décoration où la plupart des objets auront été chinés pour une ambiance authentique : un vieux phonographe, une machine à écrire, une vielle malle en cuir, etc.

Costume Vintage

Pour la tenue, rien de plus simple : on part sur des toiles épaisses et brutes. Du chevron, du tweed, des peak lapels extra large bref, tout ce qui vous fera ressembler de près ou de loin à votre grand père sur sa photo de mariage ! Pour la cravate, deux écoles sont permises : un modèle très large à motif cachemire par exemple, soit un modèle très fin et uni (attention toutefois à ne pas partir sur des revers trop larges pour le coup). Même si il est généralement à proscrire lors de ce type d’occasion, vous pouvez terminer la tenue par un chapeau ou une casquette mais il ne faudra en aucun cas que ces derniers soient le centre de votre ensemble (et surtout, il faudra qu’il vous aille à la perfection !).

D. Traditionnel

Dans son ambiance, un mariage traditionnel peut ressembler à un mariage chic. Cela dit, des divergences sont bien présentes entre les deux. Généralement réalisé dans un cadre exceptionnel au cachet sans pareil, il reprend les codes traditionnels du mariage. Une belle voiture pour transporter les mariés, des colombes blanches et un jeté de riz à leur sortie de l’église : ici, tous les points clés d’un mariage sont rigoureusement réalisés.

Mariage Traditionnel Artling

Collection Printemps-Été 2018 Artling
Pour la tenue, c’est simple il n’y en a qu’une de valable : un costume trois pièces. Pour la veste, on privilégiera soit une redingote, soit une queue-de-pie à laquelle on lui associera un pantalon soit noir soit gris. Le gilet sera très travaillé, avec par exemple des revers type col châle très plongeant, pourra être croisé et obligatoirement d’une autre couleur que la veste. À la place de la cravate, on nouera une lavalière en soie que l’on piquera avec une broche pour qu’elle garde sa forme tout au long de la cérémonie. Enfin, le haut-de-forme est plus que bienvenu.

2. L’anticipation

Et oui, s’y prendre à l’avance est l’une des tâches les plus importantes à garder en tête lorsque l’on cherche son costume de marié. Si choisir son complet de travail peut se faire relativement rapidement, sélectionner la tenue pour son mariage nécessite davantage de réflexion. Effectivement, et comme on considère généralement ce jour comme le plus beau de notre vie, il faut que tout soit parfait. En premier lieu, il convient donc de considérer notre costume comme une tenue d’apparat et non pas comme un uniforme (le fossé entre complet de travail et complet de mariage doit donc être certain). Le mieux semble alors de s’y prendre environ six mois à l’avance. Cela permet d’analyser toutes les possibilités qui s’offrent à vous et de bien peser les avantages et inconvénients de chacune. Autre point important : votre ligne après acquisition du fameux costume. En effet, veillez à ne pas tomber dans les excès sous peine de ne plus rentrer dans votre costume et de vous en rendre compte la veille du mariage car dans ce cas, il y a peu chance pour qu’il soit maintenu (et ça, votre dulcinée ne vous le pardonnera jamais). A l’inverse, n’en faites pas trop non en tentant de perdre du poids au dernier moment et de risquer ainsi de flotter dans votre costume le jour J !

3. Le costume

Maintenant que le thème est choisi et que la prospection est terminée, il est grand temps de se concentrer sur le costume. Pour ce faire, plusieurs points sont à respecter et ne doivent en aucun cas être pris à la légère pour avoir une tenue parfaite. De la veste au pantalon en passant par la chemise, voici ce qu’il faudra rigoureusement observer lors de l’achat du complet :

A. La matière du costume

Ici, partons du principe que le mariage n’a pas de thème réellement prédéfini et que l’on reste par conséquent dans une ambiance plutôt classique. La matière a privilégier est donc sans aucun doute la laine. En effet, elle a pour propriétés d’être relativement souple, respirante et peu salissante. Le coton sera à proscrire, principalement à cause de sa capacité à froisser très rapidement et, surtout, à donner un aspect plus casual à un ensemble. Ensuite, il convient de choisir le titrage. Comme dit plus haut, un titrage élevé aura l’avantage de rendre la laine très fluide et, ainsi, épouser au mieux notre morphologie, mais froissera horriblement vite et sera également très fragile. Ainsi, et pour éviter que votre veste soit zébrée de froissures ou bien que votre pantalon ne craque à l’entrejambe lorsque vous lancez votre fameux jeu de jambes appris au lycée, mieux vaut partir sur un titrage standard compris entre le Super 110s et le Super 150s.

Infographie Matiere Resume

B. Une coupe adaptée

Malheureusement, c’est encore trop souvent l’erreur que certains hommes font lors de l’achat d’un costume. Certains le prendront une taille au-dessus parce que « comme ça, je suis à l’aise et il ne me gêne pas », d’autres croiront encore que la silhouette qu’ils voient dans un miroir est celle d’un fringant jeune homme de 20 ans et prendront une taille trop petite. Dans les deux cas, sachez que ce n’est en aucun la bonne méthode à adopter. Un costume doit se plier à notre morphologie pour la sublimer, pas l’inverse ! Pour faire simple, quatre critères sont ici à surveiller.

look chic homme chambre hotel

Costume Bruce Field
Le premier s’intéresse bien entendu à la carrure de la veste. Qu’elles aient du padding ou non, les épaules doivent tomber parfaitement. En effet, ces dernières déterminent à elles seules le tombé de la veste et peuvent difficilement être reprises, mieux vaut donc qu’elles soient impeccables. Pour ce faire, la couture à ce niveau doit coïncider avec la cassure des épaules. Mais ce n’est pas tout ! Il faudra également prendre en compte le tombé de veste entre celles-ci : la toile doit être plaquée sans qu’elle soit pour autant à deux doigts de craquer. Je parlais du padding juste avant, il rentre également en jeu lors du choix de la veste. Par exemple, une carrure athlétique supportera difficilement un padding très prononcé. À l’inverse, on viendra l’accentuer sur des épaules dites fuyantes.

Costume Boggi Detail Epaule

Costume Boggi Su Misura
Une carrure parfaite ? Check. Vient ensuite la longueur de veste. Si l’on peut voir ici et là une tendance à réaliser des vestes courtes ces derniers temps, évitez de succomber aux sirènes de la mode actuelle pour votre costume de mariage ! Traditionnellement, une veste ne doit pas tomber plus bas que vos fesses mais ne doit pas s’arrêter au-dessus non plus. Le mieux semble donc de l’arrêter mi-fesses mais le must reste de la faire coïncider avec la paume de vos mains.

Costume Scabal Porte Dos

Costume Scabal
La position des boutons ainsi que le col correspondent au troisième critère à respecter. En effet, et si on y pense pas forcément de prime abord, ce sont eux qui harmonisent et équilibrent le rendu visuel de notre costume. Commençons par le col. Ce dernier doit être plaqué contre la nuque. Si ce n’est pas le cas, la veste est trop grande. Prolongement de ce dernier, les revers suivent plus ou moins la même règle. La veste boutonnée, il faut qu’ils soient plaqués contre la poitrine sans qu’il y ait de plissure sur la veste. À l’inverse, si ils ne touchent pas du tout votre corps, la veste est là encore trop grande. En ce qui concerne les boutons, leur placement est très important. Le premier bouton (le plus haut) doit se situer au niveau du plexus. Si celui-ci est trop haut, le rendu fera immédiatement penser à une veste trop petite (même si tout le reste est bon). Si il est placé trop bas, il déséquilibrera entièrement la silhouette, donnant l’impression d’un buste trop grand et des jambes trop petites. Au final, l’ensemble doit être harmonieux et, surtout, épouser les flancs au caramel sans trop les prononcer.

Costume Wicket

Costume Wicket
Vient ensuite le cas du pantalon. Pour cette pièce, trois points de contrôle sont à surveiller. La première est indéniablement la ceinture. Comme pour un pantalon classique, elle doit permettre au pantalon de tenir tout seul sans ceinture. Le pantalon doit s’arrêter à la taille et en aucun cas descendre plus bas mais il est possible de le placer plus haut si on souhaite un look rétro. Vient ensuite la tension de la toile au niveau des fesses.

Costume Wicket Martingale

Costume Wicket
Bien que vous ayez une âme de « queen of twerk » et que vous voulez que votre postérieur soit mis en valeur, cette partie de votre pantalon ne doit absolument pas être trop serrée car cela sera disgracieux. À l’inverse, un pantalon trop large à ce niveau donnera l’impression que vous avez sauté dans un pantalon trop large encore ou, pire, que l’incontinence vous guette. Rappelez-vous quand même que, pendant toute la cérémonie, plusieurs personnes ne vous verrons que de dos alors mieux vaut qu’il soit irréprochable ! Enfin, la longueur de jambes est également à surveiller. Ces dernières devront légèrement recouvrir la chaussure afin qu’elles cassent légèrement.

Costume Wicket Ourlet

Costume Wicket

4. Les associations de couleurs et l’accessoirisation

On en arrive à la partie tricky du processus, qui peut soit sublimer l’ensemble soit tout faire capoter : accessoiriser l’ensemble. Car c’est bien beau d’avoir un costume tiré à quatre épingles si on ruine tous nos efforts avec des pièces qui ne sont pas à hauteur ! Cette partie va donc s’intéresser aux différents accessoires que l’on peut utiliser pour parfaire sa tenue et comment les associer à son costume en fonction de leur couleur.

A. Pour un costume bleu

Comme dit précédemment, le costume bleu est une valeur sûre pour un mariage. Bien entendu, ce n’est pas une règle immuable et il est tout à fait possible de sélectionner une teinte plus claire. Dans tous les cas, le principe restera le même si l’on part sur du bleu roi, du bleu gris ou du bleu marine. Et la première pièce à laquelle on s’intéresse est la chemise. Le plus simple est bien évidemment de partir sur un modèle blanc simple. On privilégiera alors de belles matières comme un twill ou de la popeline. Un motif est bien sûr possible tant qu’il reste très discret (comme cette Hast que nous avions réalisé en collaboration avec la marque).

chemise-hast-look-zoom-matiere

Mais la chemise blanche n’a pas le monopole du style ! Si vous vous sentez à l’aise, vous pouvez partir sur d’autres teintes. La chemise bleue ciel (clair) est par exemple une alternative intéressante. Attention toutefois à ne pas en choisir une dont la couleur serait trop prononcée ! Autre alternative, une à rayures blanches et bleues. Là encore, la parcimonie est de mise et on les préfèrera très fines et discrètes. Une chemise dans les tons roses peut également faire l’affaire mais préférez là alors dans un pastel très pale. Si vous partez sur un modèle de ce genre, n’oubliez pas de casser les motifs et optez pour une cravate soit unie, soit à motifs mais différents des rayures verticales.

cravate grrenadine de soie pois atelier particulier

Autre pièce importante, la paire de chaussures. Pour un costume bleu vous avez plutôt un large choix, ce qu’il faut garder en tête de maintenir un certain contraste. Ainsi, pour un costume bleu marine, on pourra partir sur une paire marron relativement clair. À l’inverse, pour un costume dans un bleu plus léger, des richelieus noirs matcheront avec l’ensemble. Si vous portez une ceinture (ce qu’on vous conseille fortement) ainsi qu’une montre, ces deux accessoires devront être de la même teinte que la paire que vous aurez sélectionnée.

Costume Scabal Porte Ourlet

On termine par la cravate. Pour cette accessoire, vous pouvez vous permettre un peu de fantaisie, toute proportion gardée bien entendu (on n’est pas au cirque !). Le bordeaux est une valeur sûre mais une cravate orange peut parfaitement s’associer à un costume bleu gris par exemple. En somme, il faudra tâcher de sélectionner une cravate qui s’associe au mieux avec la teinte de la chemise et du costume. Le port d’une pochette est également une bonne option mais attention à ne pas reproduire l’erreur que beaucoup d’hommes font à savoir les associer, que ce soit la couleur, le motif et/ou la matière. Le mieux est de partir sur des couleurs complémentaires comme par exemple une cravate bleue marine avec une pochette orange.

Infographie Costume Marine

B. Pour un costume gris

Si le costume bleu est le type de complet par excellence pouvant être porté à peu près n’importe quand, le costume gris apparaît comme une bonne alternative pour un mariage et est même parfois plus à propos. Pour les associations de couleurs, on sera plus ou moins sur le même principe que pour un costume bleu. Une chemise blanche sera l’élément de base le plus simple mais on peut également partir sur un modèle bleu ciel (une fois de plus très clair) ou rose. Pour cette teinte, on peut même dériver sur une chemise parme qui doit impérativement être claire, à la limite du blanc.

Costume Blandin Porte Cravate

Costume Blandin & Delloye
Pour les chaussures, même principe, il faut créer du contraste. Personnellement, je trouve plus harmonieux une paire noire avec un costume gris mais le marron n’est pas à exclure. En fait, je dirais que plus le costume est foncé, mieux vaut se tourner avec une paire sombre et plus l’ensemble est clair, plus une teinte légère fera l’affaire. Là encore, la couleur de la ceinture et du bracelet de montre seront déterminées par celle des chaussures choisies. Enfin pour la cravate et la pochette, les conseils sont les mêmes que pour un costume marine.

Shoepassion 5226 Portees Profil

Chaussures Shoepassion
Infographie Costume Gris

5. En résumé

Vous en conviendrez, choisir le costume idéal pour son mariage n’est donc pas chose aisée ! Si nous n’avons évoqué dans cet article que les principes de base, sachez que d’autres paramètres rentrent bien évidemment en compte à commencer par votre propre morphologie. En effet, certains styles de costumes iront à certains et pas à d’autres. Cela ne doit cependant pas être considéré comme un frein mais plutôt comme une aide, dans le sens où cela permet de cibler plus facilement ce qu’il vous faut. La chemise, si elle est blanche, est également un point à ne pas négliger car, la plupart du temps, il faudra l’associer à la couleur de la robe de la mariée (ne partez pas non dans une chemise ivoire, ce n’est pas forcément très esthétique). En parlant de la tenue de la mariée, vous pouvez également jouer avec vos accessoires afin d’obtenir une cohérence. On ne vous demande pas de porter une jarretière mais des boutons de manchettes assorties à ses boucles d’oreille seront la petite touche de raffinement qu’il faut.

costumes basiques

Costumes

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux costumes l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs costumes préférés !

Découvrez nos articles costumes

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles