S'ABONNER À LA NEWSLETTER

New Era : une histoire de casquettes

Après la seconde guerre mondiale, la culture américaine a commencé à s’exporter un peu partout en Europe, et notamment en France. Ainsi, c’est tout le soft power américain qui s’est étendu à travers la musique, le cinéma ou le sport. Bien évidemment, la mode vestimentaire a embrayé le pas, et c’est bien le pays de l’Oncle Sam qui s’est avéré être un précurseur, dans le style sportswear en particulier. Dès lors, il existe un symbole emblématique de cette conquête : la casquette des New York Yankees. Ainsi, on a vu fleurir sur les têtes de nombreux européens (et d’encore plus d’américains), des couvre-chefs arborant le célèbre sigle NY. Aujourd’hui, on vous propose de revenir sur la marque à l’origine de ce phénomène, et de son modèle phare : la 59Fifty. Voici l’histoire de New Era !

Sommaire

1. L’histoire d’une famille
2. Changement de nom et premiers pas dans le baseball
3. Création de la 5950
4. New Era des années 80 à aujourd’hui

L’histoire du boardshort

1. L’histoire d’une famille

L’histoire de la New Era Cap Company, c’est aussi celle de la famille Koch, des allemands qui migrèrent aux Etats-Unis dans la banlieue de Buffalo (État de New York) à la fin des années 1800 dans un quartier communautaire. Très tôt, le fils aîné, Ehrhardt Koch commence à travailler dans la confection en entrant dès 1902 chez Miller Brother’s Cap Company. Il a alors 16 ans et va découvrir durant 18 années l’ensemble des aspects de la fabrication de casquettes. Après diverses opportunités de grandir dans l’entreprise qui se soldent par des échecs, Ehrhardt décide que l’on n’est jamais mieux servi que par soi même. Il obtient de sa tante un prêt de 5000$ pour se lancer dans sa propre entreprise de couvre-chefs. Ainsi nait la E. Koch Cap Company, en 1920. Pour cette nouvelle aventure, Ehrhardt emmène dans ses bagages Joe Amerien, un collègue de la Miller qui devient officiellement son premier employé. Il recrute également sa sœur Rose, puis son fils et celui de sa sœur qui sont alors bacheliers pour les faire travailler dans la chaîne de production. Les affaires vont bon train, puisque dès la première année la E. Koch Cap Company produit déjà 60000 casquettes.

koch family

La famille Koch

2. Changement de nom et premiers pas dans le baseball

Dès les prémices de son entreprise Ehrhardt souhaite produire des accessoires de mode. À l’époque, c’est cette casquette 8 pans que l’on connait en France sous le nom de « Gavroche » qui est en vogue (aux Etats-Unis, elle est populairement appelée Gatsby, en référence à l’adaptation cinématographique de 1926 du roman de F. Scott Fitzgerald) et qui est le flambeau de l’entreprise. À côté de cela, une gamme entière de couvre-chefs est produite par l’entreprise. 1922 est une première étape importante pour elle, puisque c’est au courant de cette année qu’elle change de nom pour New Era Cap Company.

new era factory 1922

L’usine de la New Era Cap Company (1922)

Harold, le fils d’Ehrhardt a commencé à travailler pour son père au bas de l’échelle. En effet, ce dernier souhaitait qu’il découvre, comme lui auparavant, l’ensemble des aspects de la fabrication d’une casquette. Il a ainsi passé du temps à lui enseigner les clés de la satisfaction des clients. Alors que la place d’Harold dans l’entreprise devient de plus en plus importante, il apporte son lot d’innovation à la production de casquettes. Il invente le procédé de couture de la calotte (partie recouvrant la tête) grâce auquel il n’est plus indispensable de joindre les pans en les recourbant, créant cette couture plus décorative mais qui maintient la forme du chapeau tout autant. Il crée également le bandeau de tissu pour le confort du front, alors que le standard de l’époque était un bandeau en cuir, puis l’améliore en ajoutant des caractéristiques pour la tenue de la visière et absorber la transpiration.

H&M : l’histoire d’un géant suédois

La mode évoluant, les années 1930 voient un sport grandir en popularité auprès des américains, devenant un de leur passe-temps favori. Le baseball, cette pratique pour laquelle les joueurs portent déjà des casquettes afin de parer le soleil (les empêchant de distinguer la balle) devient alors un centre d’intérêt grandissant pour la New Era Cap Company. Sous l’impulsion d’Harold, l’entreprise familiale se lance dans la production de casquettes pour le sport. Dès 1934, les premières casquettes pour les professionnels du baseball sont produites et New Era équipe les Cleveland Indians pour leurs tenues domicile et extérieur. À l’époque, il n’y a pas de licence exclusive pour la ligue, ainsi New Era commence à faire face à une concurrence grandissante qui commence à fournir des équipements pour d’autres équipes.

3. Création de la 5950

Au début des années 1940, New Era produit des casquettes pour de nombreuses équipes locales, des ligues, des équipes de baseball canadiennes, puis des modèles unis auxquels les clients apposent leurs décorations sous formes de coutures ou de patchs. À ce moment là, des marques commencent également à sous-traiter la fabrication de leurs casquettes en faisant appel à la New Era Cap Company, et y apposent leur marque sur le produit fini. Au cours de la décennie, New Era ne cessera d’améliorer sa casquette de baseball. Une commande spéciale fut même faite pour l’entraîneur des Pittsburgh Pirates, Honus Wagner, qui ne pouvait enfiler les tailles standards du fait de son large crane.

Dr Martens : histoire d’une icône du rock

En 1950, la marque équipe de nombreuses équipes de la ligue majeure : les Brooklyn Dodgers, Cincinnati Reds, Cleveland Indians et Detroit Tigers portent alors des produits New Era. C’est en 1954 que la casquette la plus populaire jamais créée par New Era voit le jour, la 5950, dont l’usage est exclusivement destiné aux professionnels du baseball. Elle comporte une visière très rigide, faite de carton, puis une calotte 6 pans (faite de 6 parties différentes) dont la forme est arrondie et garde sa forme grâce à l’insertion d’une matière rigide sur le devant. On y retrouve également le bandeau qui permet de garder un certain confort alors que la casquette (« fitted« ) épouse la forme du front. 1954, c’est aussi la date de décès du créateur de la New Era Cap Company, Ehrhardt, passant ainsi le flambeau à son fils Harold.

Comment choisir un chapeau ?

Dès lors, la 5950 (ou 59fifty) fait l’unanimité auprès des professionnels qui la trouvent idéale en termes de confort, d’absorption et de durabilité. Malgré cela, elle ne deviendra accessible au grand public qu’en 1978. Les années passèrent, et cette casquette reste la casquette préférée des joueurs de baseball ; si bien qu’en 1974, 20 franchises de la ligue nationale de baseball en étaient équipée, des astronautes (New Era peut se targuer d’avoir envoyé une casquette sur la lune lors de la mission Apollo 11) et des vedettes en tous genres. Au cours des années 70, le modèle subit quelques expérimentations.

fabrication casquette new era

Au milieu des années 1980, la New Era Cap Company s’équipe de nouvelles machines à coudre multi-têtes pour augmenter sa production

4. New Era des années 80 à aujourd’hui

Si la marque n’avait eu à ce jour aucun partenariat avec la Major League Baseball, elle conçoit en 1986 une 59Fifty modifiée pour les soins de la vingtaine d’équipes qu’elle sponsorise, c’est la naissance de la diamond 5950 qui portera ensuite le logo de la ligue (1992). De cette collaboration naîtra un partenariat plus durable. En 1993, la New Era Cap Company se voit octroyée une licence exclusive par la ligue et devient, 59 ans après son premier partenariat avec les Cleveland Indians, le fournisseur officiel de casquettes de l’élite du baseball mondial.

Une qualité irréprochable, un sport suivi dans le monde entier, des campagnes de communication originales (notamment avec le réalisateur Spike Lee) et la 5950 n’a pas pris une ride. Elle est toujours la casquette officielle de la MLB et par effet boule de neige celle de ses fans. Parmi eux, on compte de nombreux rappeurs qui participeront à faire de cette casquette un des symboles les plus emblématiques des styles sportswear et streetwear des années 2000. Aujourd’hui, le design de la casquette est resté quasi-intact. Pour célébrer l’anniversaire de son bébé, la New Era Cap Company, avec toujours à sa tête un descendant de la famille Koch, lance une collection spéciale autour de la 5950 pour laquelle les modèles issus de ceux que portent les joueurs de baseball se parent de noir et d’or et comportent le logo anniversaire de la collection.

La mode des années 90

Quatre générations ont défilé depuis les débuts de la New Era Cap Company en 1922, et l’entreprise emploie aujourd’hui près de 1 500 personnes. La devise de l’entreprise inventée en 1934 : « la qualité d’abord, et la quantité suivra », reste actuelle lorsqu’on contacte le succès de ses produits qui a littéralement explosé au cours des années 2000. Aujourd’hui la 59 Fifty est devenue plus qu’un simple couvre-chef, c’est un mythe vivant, un standard dont la qualité reste inégalée et qui a encore de belles années devant lui. Il n’y a qu’à constater les nombreux collectionneurs qui la possèdent par centaines ou les prestigieux noms qui ont souhaité y apposer le nom ces dernières années. Elle a également fait son apparition dans de nombreux autres sports, comme le hockey, le basketball ou le football américain !

Plus d’infos sur https://www.neweracap.eu

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles