S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Quelles tendances en matière de pyjama ?

Pendant longtemps, je me suis refusé à porter des pyjamas. Ayant pris l’habitude de dormir en sous-vêtements, je m’étais accommodé de cet accoutrement des plus simples, et des coups de froid hivernaux qui venaient avec. Et puis, c’est le cinéma qui m’a poussé à m’y essayer. J’ai en effet été conquis par la classe et la grande dignité qui se dégageaient de ces hommes en pyjama que l’on pouvait voir dans les films d’il y a un demi-siècle (notamment James Stewart dans Fenêtre sur Cour, ou Sean Connery dans Goldfinger). Décidé à être, moi aussi, élégant en toutes circonstances, j’ai donc sauté le pas. Mais que porter aujourd’hui ? Quels sont les choix qui s’offrent à moi ? Quelles sont les tendances dans ce domaine ? Toutes ces questions, je me les suis posées. Et je propose d’y répondre pour vous aujourd’hui !

Fenetre sur Cour James Stawart

Fenêtre sur Cour (1954) est un des rares films ou le personnage principal est habillé en pyjama durant la totalité du long métrage !

Sommaire

1. Le pyjama, un vêtement à redécouvrir

2. Quelles tendances en matière de pyjama ?

Caleçon Arbalète Caipirinha : Test & Avis

1. Le pyjama, un vêtement à redécouvrir

A. Une pièce quelques peu délaissée

Le mot « pyjama » tire son nom du mot hindi « pajama », désignant un vêtement qui habille les jambes. C’est en effet dans l’Inde coloniale du XIXème siècle que l’on retrouve les premières traces du pyjama. Les colons anglais exporteront la pièce en Europe à la fin du XIXème siècle, et elle fera son arrivée sur le continent américain peu de temps après. Mais c’est bien une française qui propulsera le pyjama au rang de pièce iconique : Coco Chanel. En 1918, la créatrice se fera photographier à Deauville par le magazine Vogue en « pyjama de plage ». S’il est alors considéré comme un vêtement féminin, il faudra attendre seulement une petite dizaine d’années pour que les hommes s’en emparent également. Ainsi, le pyjama deviendra durant tout le XXème siècle un vêtement incontournable. À partir des années 2000, le pyjama n’a pas toujours bénéficié d’une très bonne image. En effet, pendant longtemps (et c’est encore un peu le cas aujourd’hui), il a été considéré comme un accoutrement un peu ringard, rangé dans la case « vêtements de papy » avec les charentaises et le pull jacquard. Eh oui, tout le monde n’est pas forcément prêt à adopter une pièce qui sent si fort les années 50 ! Par ailleurs, beaucoup d’hommes ont préféré faire de leurs vêtements du quotidien des pyjamas : caleçon/t-shirt pour la nuit ou jogging/sweatshirt pour la journée (des duos qui ne sont pas se qui se fait de mieux stylistiquement).

Choisir son Pyjama Homme

B. Un retour en force depuis le confinement

Malgré cette réticence chez beaucoup d’hommes à porter le pyjama, celui-ci est revenu sur le devant de la scène. On remarque un depuis quelques temps à un retour en force de l’univers cocooning, qui se caractérise par la mise en avant du confort, que ce soit dans la décoration d’intérieur ou dans l’habillement. Cette mode marque le retour en force des grosses chaussettes en laine, des plaids ou du pilou pilou. Il faut dire que l’arrivée de certains services à domicile, notamment la livraison de repas à domicile ou l’audiovisuel à la demande (Tou Doum) a également facilité l’ancrage de cette tendance. Plus récemment encore, le confinement nous a poussé à privilégier le confort, et on a constaté une plus grande décontraction dans les tenues. Anne Gillet, Directrice de style et de collection de la marque Arthur, spécialisée dans les sous-vêtement et les vêtements indoor, nous explique à ce sujet :

« Le marché du pyjama se porte plutôt bien ! Le confinement a remis la lumière sur une pièce du dressing négligée pendant longtemps. Personne ne montrait son pyjama. Mais en 2020, on a passé beaucoup de temps chez nous, et avoir du style tout en étant à l’aise à la maison est devenu une priorité. »

Si le pyjama a pour objectif premier de nous procurer confort et chaleur durant le sommeil, il se doit également d’être adapté à la journée. En effet, il s’agit d’un vêtement d’intérieur. Si on l’associe souvent à la paresse (il est notre meilleur allié pour le binge watching), il a récemment été redécouvert comme vêtement de télétravail. Aujoud’hui, le pyjama est aussi bien adapté aux femmes qu’aux hommes, et certaines marques développent même des modèles unisexe, qui puissent s’adapter à un maximum de morphologies. C’est le cas de la marque tom àdam, qui réalise notamment des pyjamas haut de gamme. Tom Adam Vitolins nous explique :

« Nous avons passé beaucoup de temps à rechercher et à tester notre pyjama unisexe, afin de trouver la proportion parfaite qui pourrait convenir à la fois aux hommes et aux femmes. L’un des grands défis de la production a été d’adapter le boxer pour qu’il soit unisexe, car la silhouette des hanches peut être très différente selon le sexe. Nous sommes donc très heureux d’avoir réussi à trouver une solution, dont nos clients et nous-mêmes sommes très contents. Nous voulons que le pyjama soit aussi polyvalent que possible et que les gens aient la possibilité de le porter sans dépendre du sexe ou des circonstances. »

Tom Adam Histoire

Les pyjamas réalisés par tom àdam sont tous unisexe

2. Quelles tendances en matière de pyjama ?

Cela peut faire sourire, mais comme pour tous vêtements, on eut déceler différents types de pyjamas, plus ou moins tendance et qui racontent une histoire différente ! Ainsi, si le choix de la matière ou de la coupe peuvent influer sur le confort, ils donneront également à la pièce une allure différente. La coupe ainsi que les motifs et coloris seront aussi des éléments à privilégier. Alors, voici nos conseils pour être tendance pendant vos rêves :

A. Les matières

Hors considération stylistique, il est important de rappeler que le pyjama se doit d’être composé de matières naturelles. Les matières synthétiques risquent de provoquer des odeurs regrettables (car elles évacuent mal la transpiration). Au niveau des matériaux, ce sera donc principalement du coton qui sera présent, même si on peut trouver de très bons modèles en lin. Il s’agit en effet d’une matière thermo-régulante, confortable et adaptée au textile d’intérieur. Si vous habitez dans un manoir, que votre majordome vous apporte le petit déjeuner chaque matin et que vous pratiquez la chasse à courre, un pyjama en soie sera du plus bel effet. Sur une note plus sérieuse, la soie est un matériau doux, qui froisse très peu, et qui est doté d’un bel aspect satiné. Il faut toutefois noter que les pyjamas en soie demanderont un effort financier supplémentaire. Comme nous l’expliquions dans notre article sur le choix du pyjama, la majorité d’entre eux sont réalisés en flanelle de coton. Il s’agit effet d’une très bonne option. La flanelle est douce, tient chaud, et dotée d’un aspect duveteux agréable à l’oeil. En coton, on peut également opter pour le jersey (le tissu utilisé pour la fabrication de la majorité des t-shirts), qui donnera un aspect un peu plus « standard ». Et le pilou pilou dans tout ça ? Voilà une question difficile : il y a quelques années, on vous aurait déconseillé le pilou pilou (qui n’est pas la matière la plus sophistiquée), mais aujourd’hui, l’avènement du mode de vie cocooning et l’arrivée de modèles plus élégants en font une matière tout à fait acceptable (presque tendance !). Enfin, le lyocell, une matière réalisée à partir de pulpe de bois (souvent du bambou) et qui est une très bonne option étant donné sa bonne absorption de l’humidité (supérieure au coton ou à la soie) et son caractère anti-bactérien.

Arthur marque Pyjama

La marque Arthur réalise notamment des pyjamas en pilou pilou de très bonne qualité (et confortables !).

B. Les coupes et modèles

En ce qui concerne les coupes, le choix se limite généralement à deux possibilités : pyjama court ou pyjama long, mais il est possible de mixer les deux (haut court et pas long, ou inversement). Ici, difficile d’entrer de mettre en avant le design des pièces. Certes, le pyjama long aura généralement une allure plus « habillée » (bien que le terme semble excessif), mais c’est bien le confort qui est à privilégier. Le but d’un pyjama, c’est avant tout d’être confortable pour dormir ! En revanche, le choix de modèle est assez large pour pouvoir trouver chaussure à son pied. Pour le bas, on distinguera trois types :

Le short : il s’agit de l’option pour un pyjama court (mais non ?). Le short peut-être plus ou moins long, mais est généralement plutôt court. Il est d’ailleurs possible d’opter pour un caleçon large, qui représente une bonne alternative car il laisse un espace suffisant, comme nous l’expliquions dans notre article sur le choix entre caleçon, boxer et slip. Par ailleurs, et même si cela peut sembler évident pour certains, on ne porte rien sous notre pyjama !

Le pantalon large : le pantalon large donne une allure un peu plus sophistiquée. On pourrait, dans la coupe, le comparer à un pantalon de costume (il adopte une coupe plutôt droite), mais avec une matière plus souple et un élastique à la ceinture. Il s’agit également du modèle le plus traditionnel, celui porté dans les films mentionnés en début d’article.

Le pantalon ajusté : plus moderne, le pantalon ajusté est davantage assimilable à un pantalon de jogging utilisant un tissu plus fin. Il adopte donc une allure très décontractée et axée sur le confort. Il est resserré aux mollets, et possède parfois des bord-côtés au niveau de la cheville, contrairement au pantalon large.

Comment choisir entre un slip, un boxer et un caleçon ?

Pour les hauts, on retrouvera différents modèles qui, à nouveau, apporteront une allure plus ou moins décontractée. Ici, c’est généralement le col et en particulier le boutonnage (ou non) qui aura son importance. Voici les trois tendances que l’on peut identifier :

Le haut t-shirt : ici rien de plus simple. On est sur un modèle sobre à col rond. Il peut s’agir d’un t-shirt à manches courtes ou à manches longues. Il peut également être substitué par un t-shirt du quotidien, ou par un modèle inutilisé.

Le haut semi-boutonné : le t-shirt semi-boutonné est un modèle semblable à un henley. Il adopte donc une boutonnière de deux à quatre boutons. Dans certains cas, la boutonnière s’accordera avec celle du pantalon. Il est un intermédiaire entre le t-shirt ou le haut classique (chemise).

La chemise : la chemise est le haut le plus habillé, et conforme à la tradition. Son boutonnage s’étend de haut en bas, et elle adopte presque toujours un col cubain (comme pour les chemises hawaïennes). Il s’associe très bien avec un pantalon large, dans le respect des pyjamas complets traditionnels.

La chemise de nuit : ici, on opère une petite nuance, mais pas des moindres, avec la chemise. En effet, la « chemise de nuit » est un pyjama complet. Les modèles tombent généralement au niveau des genoux. On notera d’ailleurs que la chemise de nuit est un vêtement bien plus ancien que le pyjama ! En effet, si ce dernier fait son apparition à la fin du XIXème siècle, la chemise de nuit était portée dès le moyen âge !

Tom Adam Marque

Tom Adam Pyjama

tom àdam a souhaité opter pour l’association short/chemise

C. Les motifs et couleurs

Pour terminer, il sera important d’accorder une attention particulière aux couleurs et aux motifs de notre pyjama. Ici, il n’existe pas nécessairement de meilleur choix, mais plusieurs possibilités selon ce que l’on souhaite exprimer. Si l’objectif est de se doter d’un pyjama passepartout, on privilégiera l’uni avec des couleurs plutôt sobres (blanc, bleu marine, noir, gris par exemple). Si on veut davantage de fantaisie, d’autres couleurs peuvent faire bonne impression. On conseillera notamment les coloris bordeaux, vert sapin et aubergine, qui fonctionnent très bien pour un pyjama. Au niveau des motifs, les carreaux et rayures sont un grand classique des pyjamas. Pour un style parfait, la règle sera la même que pour tout vêtement : les rayures verticales seront idéales pour les personnes de petite taille ou larges car elles allongent la silhouette, les rayures horizontales seront adaptées aux grands et aux personnes minces, de même que les carreaux (à moindre mesure). Un motif Prince-de-Galle peut s’avérer être du meilleur effet, si les coloris sont bien choisis. Sinon, un léger imprimé discret pourra apporter un peu d’originalité sans être excentrique. Pour le reste, on déconseillera les couleurs trop flashy.

Arthur Marque Pyjama

Arthur propose notamment des pyjamas longs à carreaux

Pour terminer, il me semble important de noter qu’il ne s’agit que de conseils théoriques. 0n est tout à fait en droit de penser que, s’il y a un vêtement pour lequel on peut s’autoriser un faute de goût, c’est bien le pyjama ! Alors, si vous êtes attachés à votre pyjama à l’effigie de Zidane, ou si votre t-shirt Metallica vous a offert des nuits de sommeil exceptionnelles, inutile de changer vos habitudes ;)

Comment choisir son pyjama ?

Sous-vêtements

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux sous-vêtements l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs sous-vêtements préférés !

Découvrez nos articles sous-vêtements

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles