Conseils en mode masculine
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Derby Max Sauveur Luca : Test & Avis

Qu’est-ce qui fait qu’une chaussure est une bonne chaussure ? À cette question quasi philosophique, plusieurs réponses sont possibles. En premier lieu, on pensera à la forme qui, si elle est bien faite, définira le style du soulier. On peut également penser aux matériaux sélectionnés pour sa confection, à la qualité des cuirs choisis et à la façon dont ils sont travaillés. Les finitions joueront aussi un rôle capital dans l’appréciation de la paire que l’on a devant les yeux. Enfin, le confort prodigué par le modèle que l’on a aux pieds terminera de nous faire dire (ou non) : « ah ça mon bon François, c’est une bonne chaussure ! » (vous pouvez changer le nom si vous n’avez pas de pote qui s’appelle François). Et si une bonne paire de chaussures était également une chaussures qui nous corresponde vraiment ? C’est en partant de ce postulat qu’une nouvelle marque s’est créée : Max Sauveur. Le point de départ : choisir une personnalité, et définir à partir de ses goûts et son mode de vie, ce qui serait pour elle la chaussure idéale. On découvre aujourd’hui une chaussure pensée avec Lucallaccio, un amateur de mode qui apprécie les belles choses, l’humour et la simplicité à l’image du nom de ce modèle sobrement baptisé « Luca ».

Brogues-Max-Sauveur-Luca

La marque

La toute jeune marque a été lancée cette année (2020) par deux frères : Rudy et Samuel. Mais la chaussure, c’est un milieu qu’ils connaissent déjà parfaitement puisqu’ils baignent dedans depuis tout petits grâce à leur père et leur grand-père (dont le nom est celui de la marque). Il y a 4 ans, ils évoquent pour la première fois l’idée de créer leur propre marque. Le point de départ : leurs héros de film préférés, ceux qui portent des chaussures que l’on voit nulle part ailleurs. Se détachant de l’inévitable rapport qualité/prix qui a malheureusement la main mise sur le marché du vêtement désormais, ils décident de miser sur un autre rapport, celui du « qualité/kiff ». Pour développer ses modèles, Max Sauveur se base sur deux systèmes : le premier consiste à réaliser une paire en collaboration avec une « personnalité », le second avec sa communauté.

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Talon-Semelle

Fiche technique

  • Modèle : Derby brogue
  • Coloris : bordeaux/lie-de-vin
  • Tige : cuir box-calf espagnol
  • Laçage : cinq oeillets renforcés par anneaux métalliques
  • Doublure : cuir de vachette
  • Semelle extérieure : commando Vibram
  • Montage : Goodyear Storm Welt
  • Fabrication : Portugal

Présentation

Les brogues sont livrées dans une élégante boite en carton d’une couleur qui qui oscille entre le gris et le vert (peut-être un vert sauge foncé ?). Le nom de la marque « Max Sauveur » est écrit en noir brillant avec en plus petit en-dessous la mention « Chaussures de vies ». Une expression qui résume bien le concept initié par la marque. A l’intérieur, on trouve les chaussures (ouf !) soigneusement emballées sous du papier de soie noir. Elles sont accompagnées de deux pochettes de rangement en tissu sur lesquelles on retrouve à nouveau le nom de la marque et l’indication « Goodyear welted » (tiens, une variante !). Pour les non-anglophones, je traduis : « Ces chaussures ont été assemblées avec un cousu Goodyear, c’est du costaud ». Allez, levée de rideau ! J’ôte à présent le papier de soie.

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Boite

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Sacs

Design

Pour sa première réalisation, Max Sauveur a donc réalisé un Derby qu’elle appelle d’ailleurs Brogue. Pour la petite histoire, sachez que la Brogue est originaire d’Écosse et utilisée principalement par les fermiers et les travailleurs pour travailler en extérieur. Plutôt rudimentaire, cette paire a pour particularité d’être perforée, ce qui permettait à l’époque d’évacuer l’eau emmagasinée dans les souliers. Aujourd’hui, cette spécificité est davantage esthétique que pratique (mais libre à vous d’aller ramasser des asperges dans un champ avec). À noter également qu’en fonction de la quantité de perforations, notre paire est appelée quart Brogue, demi Brogue, Brogue complet ou encore Long Wing Brogue. Et c’est précisément cette dernière déclinaison qu’a choisi Max Sauveur pour sa paire de « Luca ». Pour ceux qui auraient zappé l’introduction, rappelons qu’elle porte ce nom en référence à Luca Mariapragassam (ou Lucallaccio pour les intimes), avec qui elle l’a réalisé en collaboration. Fabriquée à partir d’un cuir de veau espagnol, elle se teinte d’une jolie teinte sombre, sorte de bordeaux/lie-de-vin. Enfin, elle est montée sur une jolie semelle commando de chez Vibram.

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Design

Conception

Pour réaliser ses Luca, Max Sauveur s’est fournie dans l’une des tanneries espagnoles les plus reconnues au monde : Picusa. Et parmi les nombreuses peaux qu’elle propose, la jeune marque s’est tournée vers un cuir box calf pleine fleur. Ce type de cuir est réputé pour sa qualité, sa finesse mais aussi sa souplesse. Qui plus est, il est reconnu pour être particulièrement solide et pour se patiner très bien dans le temps. Enfin, Max Sauveur a choisi ce fameux box-calf dans une très jolie teinte, un bordeaux très profond.

Je m’arrête un temps sur le laçage pour constater que celui-ci est on ne peut plus classique. En effet, il est composé de cinq oeillets, tous renforcés par des anneaux métalliques. Le lacet qui y passe est rond et noir, une teinte qui s’associe facilement avec celle du cuir. J’ai jeté un coup d’oeil à l’intérieur de la paire pour m’apercevoir que ce dernier était entièrement tapissé d’une doublure en cuir de vachette. Un choix certes classique mais terriblement efficace. Je note également que la languette est cousue aux garants, un petit détail bien pratique qui permettra de garder les pieds bien au sec en cas de pluie.

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Lacets

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Haut

De là, je refais un petit tour sur le cuir pour m’attarder sur les quelques coutures qui le parcourent. Et il n’y a pas à dire, l’atelier portugais en charge du montage de la paire connait son métier : chaque point est parfaitement réalisé. En parlant de coutures, je me suis bien évidemment intéressé à une des plus importantes : celle de la trépointe. Pour le montage, Max Sauveur a souhaité quelque chose de robuste, d’étanche et qui permettrait de ressemeler la paire facilement. Elle s’est donc bien évidemment tournée vers un montage Goodyear, mais avec une petite spécificité toutefois. En effet, ce dernier a l’option « Storm Welt », une petite bande de cuir posée sur la trépointe et qui empêche l’eau de pénétrer la chaussure. Enfin, la trépointe, plutôt large, donne un style gentleman farmer réussi à l’ensemble.

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Couture-Trepointe

Brogues-Max-Sauveur-Luca-StormWelt

M’intéresser à la trépointe m’a logiquement fait me pencher sur la semelle d’usure. Ici, Max Sauveur a fait le choix d’une version gomme que je trouve très intéressante, notamment pour le style qu’elle donne à la chaussure. En effet, cette dernière est dite commando, elle possède donc ce dessin si distinctif de ce type de semelle. Aussi, elle provient de chez Vibram, célèbre société italienne réputée pour réaliser des semelles aussi confortables que durables. Concrètement, avec cette semelle, il nous sera possible de marcher dans des flaques d’eau, de la terre, de la boue ou tout autre terrain sinueux sans avoir de problème ni d’adhérence, ni de confort. Cerise sur le gâteau, il y a peu de chance pour que l’on ressemelle la paire avant des années de port.

Brogues-Max-Sauvuer-Luca-Semelle

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Vibram

Essayage

Sur la fiche produit, on découvre que cette paire de « Luca » est disponible dans un très large choix de tailles : du 37 au 48 ! On en déduit donc que ces brogues peuvent également être portées par une femme. Si vous avez de petits pieds, c’est chouette aussi ! Pour ma part, je fais du 42, j’ai donc tout simplement commandé cette taille en suivant la recommandation indiquée : « Ce modèle chausse normalement, prenez votre pointure habituelle ». Puis vint le moment fatidique mais ô combien attendu également : celui où j’ai pu glisser mes pieds dans ces nouvelles chaussures. Ma première impression fût que la paire correspondait à ma taille, avec cependant une légère marge au niveau du coup de pied. J’ai donc resserré un peu plus les garants. En discutant avec Pierrot, notre nouvel assistant shooting, il me disait qu’il préférait prendre une demie-pointure en dessous lorsqu’il s’agissait de Derby parce qu’il aimait bien que ce soit bien serré. Ce qui peut donc être une option si vous n’êtes pas adepte du laçage serré !

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Portees-Profil

Au niveau du confort, s’agissant d’une paire de chaussures neuves avec un cuir épais et un cousu Goodyear, sans surprise, c’est un peu raide au début. Mais je sais qu’il faut souffrir pour être belle savoir se montrer patient avec ce genre de souliers en les adoptant au fur et à mesure, et la qualité du cuir associée à une semelle en gomme me confortent dans l’idée que je serai d’ici quelques jours parfaitement à mon aise ! On parle du style ? Avec sa couleur bordeaux et sa semelle Commando, la « Luca » ne fait pas dans le conventionnel. Bien que je n’exclue pas de porter ces chaussures dans une tenue plus formelle, je les ai associées ici avec un jean brut, un pull en laine beige, un blouson en velours et un bonnet en laine mérinos tout doux (oui c’est important). Le bordeaux étant une couleur qui s’accorde très facilement avec d’autres, je pourrais également porter cette paire de « Luca » avec un chino beige ou un pantalon en flanelle grise, par exemple.

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Look

Bonnet Black | Blouson Octobre | Pull Hircus | Jean AVN | Derby Max Sauveur

Avis

Avec cette brogue « Luca », la jeune marque Max Sauveur prend le risque de déplaire ou au contraire de susciter un gros coup de coeur. On a observé autour de nous que ce modèle ne laisse pas indifférent en tout cas ! Et la balance des réactions penche très clairement vers le « wouahou! » par chez nous car ce sont des choix stylistiques qui nous plaisent. La teinte bordeaux qui rappelle le cuir cordovan offre une alternative très intéressante aux habituels noirs et marrons. Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, car c’est une couleur à laquelle on est moins habitués, elle s’accorde très facilement avec les autres couleurs (bleu, gris, marron, beige, vert, etc.). Le choix d’une semelle commando Vibram apporte beaucoup de caractère et c’est une inspiration workwear qui là encore nous plait aussi bien par son esthétique que son apport en matière de praticité et de confort. Le tout est assemblé par un cousu Goodyear avec une fabrication de qualité. Proposée au tarif de 219€ au lieu de 279€ dans le cadre d’une précommande, cette paire de « Luca » a un rapport qualité/prix/style vraiment intéressant. Puis quand on aime, on ne compte pas ;)

Design

  • 3.5
  • 4

Matériaux

  • 3.25
  • 4

Confection

  • 3.25
  • 4

Confort

  • 3.5
  • 4

Engagement environnemental

  • 2.75
  • 4
#

Notre note finale

  • 16.25
  • 20

les plus

  • Prise de risque importante au niveau du design
  • La qualité de fabrication
  • Le rapport qualité/prix

les moins

  • Une identité forte qui ne conviendra pas à tout le monde

Derbies

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux derbies l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs derbies préférées !

Découvrez nos articles derbies

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

Brogues-Max-Sauveur-Luca-Couverture
Chez Max Sauveur

279€

219€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles