Blouson Lafaurie Richie en velours côtelé : Test & Avis

Lafaurie Paris, anciennement Emile Lafaurie, est une marque française fondée en 1991 par Pierre Lafaurie, à Paris. Dés le départ, l’idée est de proposer un vestiaire accessible à la fois chic, décontracté et pouvant convenir à la grande majorité des hommes. Au fil des années, la marque s’est développée et a ouvert plusieurs boutiques en France : 10 boutiques sur l’Hexagone, dont cinq à Paris et cinq autres en province (Rennes, Bordeaux, Marseille, Aix en Provence et Montpellier). Suite à la disparition de son fondateur, en 2018, Théo Lafaurie, son fils, reprend les rênes de la Maison Lafaurie. Tout en restant fidèle aux valeurs, ainsi qu’aux principes véhiculés par Lafaurie, la marque se réinvente et se modernise, tout en restant bien sûr, une entreprise familiale et à l’échelle humaine. Pour ce renouveau, Lafaurie se met en quête de dénicher les meilleures matières ainsi que les ateliers de production les plus renommés (qui sont d’ailleurs pour la plupart, des partenaires historiques). En découvrant la marque dans la boutique rennaise, on a voulu pour ce test choisir une pièce qui s’inspire des tendances actuelles tout en restant fidèle à l’historique de la marque. On s’est donc naturellement orienté vers un blouson à mi-chemin entre une veste Harrington et un blouson en velours côtelé. Voici notre test du blouson Richie :

Marque Lafaurie Paris

Fiche technique

  • Modèle : Richie
  • Coloris : Gold (existe également en navy)
  • Tailles disponibles : S, M, L, XL, XXL
  • Extérieur : velours côtelé italien, 100% coton
  • Doublure : 100% viscose
  • Col montant boutonné
  • Bord-côte sur le bas du blouson
  • Poignets à boutons
  • Fermeture : zip YKK
  • Deux poches intérieures
  • Deux poches extérieures ouvertes passepoillées
  • Lieu de fabrication : Lituanie

Blouson Lafaurie Richie Gold

Design

Venant casser les codes et moderniser son vestiaire, Lafaurie s’est mis à développer de nouvelles pièces pouvant convenir à un public plus urbain, plus sportswear, plus jeune, le tout en restant en phase avec la ligne de départ de la marque qui est celle de convenir à la plupart des hommes. Le blouson que l’on a choisi en est l’exemple on ne peut plus parfait. Bon, qu’on se le dise, la pièce que l’on a entre les mains vient directement puiser ses lignes et son inspiration auprès du célèbre blouson britannique Harrington. Jusqu’à présent, je pense que l’on est tous plus ou moins d’accord sur ce point. Seulement, contrairement au modèle original confectionné dans un tissu imperméable et dont l’intérieur est doté d’un motif tartan (tant reconnaissable), il s’agit ici d’un blouson réalisé dans un velours côtelé. Ça n’a échappé à personne, le velours côtelé fait son grand retour dans les tendances automne-hiver 2019 !

Blouson Lafaurie velours details

Même si on le voit davantage sur des pantalons ou encore des blousons, il n’est plus pas rare de le retrouver également sur des casquettes, des blazers ou encore des chemises. Certains diront que le velours côtelé est « ringard » alors que d’autres lui trouveront un côté moderne et contemporain. Aujourd’hui, le velours côtelé est sublimé et urbanisé et s’invite à toutes les tables, à condition bien sûr, de savoir bien le maîtriser. Ici, en l’occurence, on est sur une teinte typique du velours côtelé, une couleur assez profonde, un beau camel aux reflets dorés (ce n’est pas pour rien que la marque l’appelle « Gold« ). On notera cependant qu’il s’agit d’un velours côtelé de poids supérieur, c’est-à-dire qu’il est constitué de larges côtes très distantes les unes des autres, ce qui va jouer sur les reliefs et les contrastes, et donc, sur les variations de couleurs. Habituellement, on retrouve cette couleur sur des trucker jacket ou encore des blazers, mais rarement sur des Harrington. Du moins, dans mons cas, c’est la première fois que j’en vois !

Focus velours côtelé lafaurie

Après avoir admiré cette couleur profonde, je vous propose de passer désormais aux détails de ce blouson en velours côtelé. Reprenant les codes de son ancêtre britannique, on va bien entendu retrouver un col montant boutonné, ainsi qu’un bord-côte se trouvant au niveau du bas du blouson. D’une couleur plus claire, que l’on pourrait qualifier de « crème », ce dernier vient ajouter un léger contraste ton sur ton et s’avère, en plus d’être esthétique, bien utile ! Même si l’on retrouve des poches passepoillées comme sur un Harrington classique, à l’inverse de celui-ci, il n’y a ni rabat, ni bouton. Le rendu esthétique est donc plus simple et épuré, donnant alors à ce blouson, une certaine élégance.

Blouson Lafaurie bord-côte face

Autre différence notable sur la pièce, les poignets des manches ne se terminent pas par un bord-côte, mais plutôt par un bouton, tout comme on peut le voir sur une chemise, une veste de travail ou encore une trucker jacket. Un design intéressant lorsque l’on sait que les bords-côtes aux poignets ont tendance, dans le temps, à se déformer et surtout, à se détendre. Ces poignets s’avèrent également utiles pour ceux qui apprécient retourner leurs manches. J’en profite pour évoquer le fait que les quatre boutons de ce blouson ne sont pas de couleur marron, mais noir, ce qui va contraster avec la couleur du velours côtelé et ainsi, donner du caractère à la pièce !

Une fois le blouson ouvert (attention les yeux !), on peut constater qu’il y a deux poches intérieures, trouvant chacune leur place de chaque côté. Plutôt utile si l’on veut ranger notre portable d’un côté et notre porte-feuilles de l’autre (n’est-ce pas Joe ? ;). Sur chaque fente, on va retrouver un empiècement en velours côtelé faisant alors un rappel avec l’extérieur du blouson. Et enfin, plus qu’un détail, la doublure du blouson, des manches, ainsi que des poches est réalisée en 100% viscose. La couleur dorée contraste avec l’extérieur et apporte immédiatement à la pièce, une note d’élégance.

Blouson lafaurie intérieur

Conception

Avant toute chose, il faut savoir que la marque ne fait pas fabriquer uniquement ses produits en Europe, mais dans différents pays à travers le monde. En fonction des spécialités de chaque atelier ou lieu de production, elle va privilégier le Portugal, l’Italie, l’Ukraine, la Lituanie, la Chine, l’Inde ou encore le Maroc. Idem pour le sourcing, Lafaurie déniche ses matières premières et ses tissus dans différents lieux : Italie, Turquie, Australie, etc. Dans le cas de notre blouson Richie, il s’agit d’un tissu italien et d’une pièce fabriquée en Europe, plus précisément en Lituanie. Comme vous pouvez vous en douter, l’un des points les plus importants est le choix et la qualité du velours côtelé.

Blouson Lafaurie col focus

Comme évoqué précédemment, il s’agit d’un velours côtelé de poids supérieur. L’étoffe d’origine italienne est un velours à larges côtes, ce qui va donner un aspect assez lourd et rigide, mais ce qui assure cependant une très bonne tenue du tissu. Pour l’aspect technique, le velours côtelé est conçu à partir d’une trame supplémentaire, tissée et coupée pour former des lignes verticales le long du tissu. Du fait de son tissage particulier, ce tissu est particulièrement résistant. C’est davantage le cas comme ici, lorsqu’il est obtenu à partir de coton. Ce corduroy semble suivre ces points et être à la fois résistant et de qualité. Malgré l’aspect de ce velours côtelé, notons tout de même que le col peut légèrement manquer de rigidité et qu’il a tendance à retomber.

Blouson velours Lafaurie col

Généralement, s’il y a bien un élément qui peut se détériorer prématurément sur un blouson s’il n’est pas de qualité, c’est bien la fermeture Éclair ! Dans le cas du blouson Richie, on constate que Lafaurie s’est orientée vers YKK, une entreprise créée en 1934 par le japonais Tadao Yoshida qui est devenue aujourd’hui un fournisseur fiable. J’exagère un peu le trait, mais sachez que YKK propose des fermetures Éclair résistantes et de qualité.

Blouson Lafaurie fermeture eclair

La doublure intérieure est réalisée dans un tissu viscose. Même si l’on dit que la viscose est moins noble que la soie, il s’avère que cette fibre est tout aussi intéressante. La viscose est bel et bien une matière synthétique, qui n’est pas chimique comme le polyester ou la polyamide. En effet, cette fibre est obtenue à partir de fibres naturelles et comme le coton, elle se compose de 90% de cellulose (provenant généralement de bois de feuillus). Même si la viscose est absorbante et respirante, au contact de l’eau (comme la transpiration par exemple), il peut arriver que l’on retrouve des tâches ou des auréoles. Autre point à prendre en compte, cette matière est froissable. Au-delà de ces détails, la viscose reste un très bon choix, notamment pour le confort et l’élégance de la pièce. D’ailleurs, si l’on se penche à l’intérieur du blouson, on remarquera qu’il y a une fente d’aisance en haut du dos, juste sous l’étiquette.

Blouson fente d'aisance

Passons aux coutures ! Si l’on prend la pièce dans son ensemble, on constate que les coutures sont régulières, nettes et que les points de coutures extérieurs sont suffisamment serrés. Autre point positif, le fil utilisé est de la même couleur que le tissu en velours côtelé, donnant alors aux coutures, une certaine discrétion. Notons cependant qu’il y certains fils qui dépassent, comme sur la manche par exemple. Ce n’est pas forcément grave, mais c’est tout de même un élément à prendre en compte quant aux finitions du blouson.

Couture manche Lafaurie

Coutures poches lafaurie

À l’intérieur, les coutures qui allient les différents empiècements de viscose sont régulières certes, mais ne semblent pas forcément très résistantes sur le long terme et lors d’un port régulier. J’ai par exemple tiré légèrement sur deux empiècements et vu que les coutures tenaient, mais que le tissu en viscose était fragile. Rassurez vous, pour une utilisation « normal », il n’y a pas de craintes particulières à avoir.
Couture viscose

Pour ce qui est de l’emmanchure, le fait que son amplitude soit élevée sur ce blouson permet que l’on soit libre de nos mouvements et que l’on ne se sente pas trop à l’étroit. Je ne sais pas si c’est voulu ou non, mais il semble y avoir un léger décalage au niveau des coutures (la « croix » n’est pas forcément de rigueur ici). Généralement on retrouve ce décalage sur des pièces haut de gamme et non dans le prêt-à-porter. En comparant avec l’autre manche, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’un léger défaut, car de l’autre côté, l’emmanchure forme bien une croix. Il n’y a cependant pas mort d’homme. Passons à l’essayage !

Lafaurie couture manche

Essayage

Chez Lafaurie, les tailles s’étendent du S au XXL. Jonglant habituellement entre du XS et du S, le choix était donc déjà fait ! Vous l’aurez compris, je me suis donc orienté vers la taille Small. Verdict ? Même si les manches peuvent paraître un peu longues, les épaules et le bas du blouson tombent correctement. La coupe n’étant pas ajustée, mais plutôt droite, j’apprécie de ne pas me sentir trop à l’étroit et de pouvoir plier les bras sans être gêné. La viscose rend le blouson agréable à porter et permet de l’enfiler facilement. Son poids ? J’aurais tendance à dire qu’il est léger pour un blouson en velours côtelé !

Look Blouson lafaurie Richie

Blouson Lafaurie | Sweat Asket | Jean OrSlow | Chaussures Clarks Originals

La matière, la couleur et la coupe Harington font de ce blouson une pièce forte. J’ai donc préféré jouer sur la sobriété en portant en dessous des basiques du vestiaire masculin. À commencer par un sweat gris chiné en coton égyptien de chez Asket. La couleur claire va ici contraster avec celle de la veste et alléger la tenue. En bas, je porte mon jean favori du moment, un selvedge du label japonais OrSlow, plus précisément le modèle 107 en One Wash qui s’est patiné et délavé naturellement. Et enfin, pour rappeler la teinte du blouson, j’ai opté pour une paire de Clarks Wallabee en coloris Cola.

Merci à RennesBnB pour l’accueil et la bonne humeur !
Retrouvez RennesBnb sur Instagram : @appart_rennesbnb

Crédit photos : @mickael_auffret

Avis

Même si le velours côtelé fait partie des grandes tendances de cette nouvelle saison, il n’en reste pas moins que c’est une matière qui n’est pas forcément appréciée de tous et qui est souvent, un parti pris pour les marques qui en proposent. Avec le blouson Richie, Lafaurie propose une nouvelle vision du velours côtelé, mais surtout une pièce originale avec du caractère et de la personnalité. Hormis les quelques imperfections que l’on peut retrouver au niveau des coutures, on peut souligner que la marque française porte un intérêt quant à la qualité des tissus et celle des matières premières. En témoigne ce très beau velours côtelé italien à larges côtes dans ce coloris Gold. Une couleur profonde qui va varier face à la luminosité. Affiché au prix de 240€, on a entre les mains un blouson léger, souple et surtout confortable qui peut aussi bien nous accompagner à la mi-saison avec une chemise Oxford blanche comme en hiver avec une maille épaisse !

Design

  • 4
  • 5

Conception

  • 3.5
  • 5

Coupe/confort

  • 4
  • 5

Engagement environnemental

  • 2.5
  • 5
#

Notre note finale

  • 14
  • 20

les plus

  • Un velours côtelé italien de bonne qualité
  • Couleur profonde et de caractère
  • Une pièce originale

les moins

  • Une pièce force qui ne plaira pas à tout le monde
  • Quelques imperfections

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

Blouson Lafaurie velours details
Chez Lafaurie

240€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles