Baskets Asics Gel-Kayano 5 OG : Test & Avis

Asics, acronyme stylé de la devise latine  “Anima Sana In Corpo Sano” ou “un esprit sain dans un corp sain” brille des pistes du 100m aux trottoirs de nos rues depuis les années 40. 40 ans plus tard à la fin des années 80, la marque décide de s’implanter sérieusement sur le marché de la running pour joggers amateurs. Le designer mythique Toshikazu Kayano débarque alors avec la première itération d’une lignée éponyme aujourd’hui âgée de 25 piges. Alors que le sneakers game est pris en pleine déferlante dad shoe et autres ugly shoe, Asics surfe aujourd’hui sur la vague avec sa Kayano 5 OG. Vingt ans après sa sortie, la réédition du modèle combine les 2 courants avec son aspect ultra technique propre aux dad shoes, et sa taille imposante qu’on attribue habituellement aux ugly shoes.

Packaging

Réception faite de la paire, je note que la boite est blanche et bleue, à l’image du coloris original de modèle. Alors que de mon côté, j’ai choisi la version STONE GREY/STEEL GREY, qui est une version inédite de ce modèle. On a deux univers différents ici, mais je me laisse porter par son côté vintage, qui me renvoie dans ces salles de gym 90s où le fitness règne en maître. Un logo Asics XXL bleu foncé, contour orange, barre la boîte blanche, c’est vintage à souhait. Plus discret, un second logo trône sur le couvercle de la boite, sous la mention GEL, technologie donnant une partie du naming du modèle. Il ne reste plus qu’à l’ouvrir pour apercevoir la 5ème évolution de la lignée Kayano. Lignée qui fête d’ailleurs sa 25ème année et le modèle Kayano 5 OG fête (en toute logique) sa 20ème année.

Fiche technique

  • Tige en mesh synthétique
  • Renforts latéraux cuir
  • Technologie Gel
  • Amorti DUOMAX
  • Semelle gomme

Design

Plutôt que de choisir le coloris original : blanc, logo noir, et quelques touches de bleu, mon choix s’est porté sur le STONE GREY/STEEL GREY. Pour son côté inédit d’abord, mais aussi les lacets stylisés trek qui continuent d’inscrire la paire dans la tendance ugly. Dans son ensemble, la tige est grise foncée. L’amoncellement technique de cuir et de mesh est maintenu par le logo d’Asics, du même gris que la tige, doublé de noir. On note d’ailleurs que deux barres du logo servent habilement d’œillets, qui sont au nombre de sept.

Une empeigne ennuyante me direz-vous ? Non, car Asics apporte à cet ensemble gris et noir, des touches de jaune fluo sur les deux passants à lacets centraux. Du jaune fluo entoure aussi la partie bleue turquoise de la languette. Une doublure rose orangée vient parfaire un tout qui allie sobriété et fantaisie. Mais c’est sans compter sur la touche finale, celle qui m’aura le plus séduite dans cette paire, les lacets trekking noirs pailletés de ce même rose orangé dont profite la doublure.

Les finitions de la paire sont à saluer ! Il faut dire que les empiècements sont tellement techniques que ce n’était pas joué d’avance. Les coutures, toutes fines, blanches, presque invisibles, réunissent cet amoncellement de cuir, de cuir retourné et de mesh avec précision. D’ailleurs Asics a même soigné l’intérieur de la paire, chose très appréciable quand on pense que certaines marques ont tendance à négliger. Avoir la paire en main c’est se rendre compte de la qualité soigné de la paire.

La semelle intermédiaire est faite d’un beige argile se mariant très bien avec le gris de l’empeigne. Une tenaille bleue électrique directement inspirée des attributs du scarabée vient soutenir l’ensemble. À l’image du reste de la paire, cette partie de la KAYANO 5 OG est complexe. Elle est composée d’un mouvement proche de la vague, comme sculpté dans la matière synthétique et laisse apparaître une bulle de gel orange sur le talon extérieur.

Technologie

La technologie Gel, inventée par Asics se dévoile pour la première fois sur la Kayano 5 OG. Elle est visible au niveau du talon ainsi que sous la paire. Rendre visible l’invisible, un concept ancré dans la mouvance années 90 par la Nike Air Max et repris par Kayano selon son propre aveu. La semelle intermédiaire intérieure se voit dotée de la technologie DUO MAX. Ce sont des piliers médians, rendant la partie intérieure plus dense, évitant par la même occasion l’écrasement de la semelle quand le talon vient appuyer dessus. Les coureurs de notre lectorat comprendront, l’idée derrière cet assemblage est de réduire la pronation excessive du pied.

Essayage

Je stocke quelque part dans mon placard une Gel Lyte 3 en 44. Le confort était franchement optimal, j’ai donc choisi la même taille pour la Kayano OG et pas de surprise le sizing est similaire. Et on est bien de cette Asics, notamment parce que c’est une paire pensée pour le running. Avec une attention toute particulière sur la semelle, mêlant la technologie gel, et duomax. Le pied est très bien maintenu, de part sa construction solide d’aplats de cuirs. Parfait pour partir danser toute la nuit, ou visiter une capitale européenne à pieds de bout en bout. Niveau outfit, j’ai sorti les chaussettes oranges Hopaal qui matchent nickel avec la doublure de la paire, et qui permettent de faire le lien avec mon jean brut bleu coupe droite de chez Balibaris. Et même si la paire est très technique, je reste sur quelque chose de classique, avec une chemise Figaret Paris en coupe contemporaine. Le mix des deux univers fonctionne super bien dans l’ensemble.  

Jean Balibaris | Chaussettes Hopaal

Avis

Même si j’ai l’habitude des paires techniques, celle-ci a bien failli être too much pour moi. Son design renvoie énormément d’informations. Des couleurs, des empiècements, des technologies différentes. C’est un joyeux amoncellement qui n’est peut-être pas si simple à accorder. La paire n’est pas passe-partout, loin de là et c’est en ça que réside la force de la Asics Kayano OG 5. On a aux pieds une dad shoe inscrite à la fois dans la tendance et dans l’histoire. Un modèle vieux de 20 ans qui se fait toujours remarquer par sa fraîcheur ne peut être qu’un choix judicieux, surtout à une époque où l’incertitude plane quant à la durabilité d’un design dans l’air du temps (clin d’œil à la Balenciaga Triple S qui est passé des éloges aux plus vives critiques en un claquement de doigts). Alors oui, la Asics Kayano 5 OG n’a pas un design évident, mais c’est aussi la raison pour laquelle je me suis arrêté devant cette paire. Elle sort du lot, et dénote clairement avec ce que j’ai l’habitude de porter, pour mon plus grand bien. 

Matières

  • 2.5
  • 4

Finitions

  • 3
  • 4

Confort

  • 3.5
  • 4

Style

  • 3.5
  • 4

Engagement environnemental

  • 2
  • 4
#

Notre note finale

  • 25.5
  • 20

les plus

  • Confort optimal
  • Technologie DUOMAX & Gel
  • Design audacieux

les moins

  • Matching difficile

Baskets

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux baskets l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs baskets préférées !

Découvrez nos articles baskets

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
test asics gel kayano 5 OG couv
Chez Asics

140€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles