Baskets Clae Edwin : Test & Avis

Dans un monde où l’univers des sneakers est dominé par une poignée d’équipementiers, des marques encore peu connues du grand public font leur apparition et tentent de renverser la tendance. Clae est l’une de ces griffes qui depuis ses débuts propose des baskets au style épuré dans une gamme de prix relativement abordable. Une marque que nous apprécions et que nous avons d’ailleurs inclut dans notre sélection des 10 marques de baskets à connaître. Après s’être intéressés de près à l’un des premiers modèles running, la Hoffman, on se penche aujourd’hui sur l’une des dernières nouveautés de la marque : la Edwin. Baskets aux pieds, voici notre test :

boite clae edwin

La marque

Clae est une marque américaine fondée en 2001 par le coréen Sung Choi. Après avoir commencé sa carrière aux États-Unis (à New-York plus précisément) en tant que designer dans l’univers de la sneaker, il décide de lancer sa propre marque sous le nom de Clae. Mais contrairement à ce qui se fait généralement dans cet univers, il encre sa marque beaucoup plus dans une identité lifestyle que sportive. Clae se veut donc être une marque de baskets de ville au style épuré et confortables. La formule est relativement simple, mais efficace : pas de logo omniprésent, peu de couleurs, un design minimaliste. La marque de sneakers propose donc des modèles sobres que l’on peut facilement associer au travers différentes tenues. Clae va jouer sur les matières, les textures ou encore le graphisme des semelles pour présenter des paires de sneakers originales.

logo clae edwin

Fiche technique

  • Tige en cuir suédé
  • Mesh ton sur ton
  • Lacets en coton plats et cirés
  • Contrefort en cuir souple
  • Semelle intérieure EVA
  • Semelle d’usure Vibram
  • Trois coloris disponibles : gris, kaki et noir
  • Fabriquées au Vietnam

sneakers clae edwin

Test

Lorsque l’on reçoit une paire de baskets, on se rend compte que le soin apporté à l’emballage en dit souvent long sur la qualité du produit en lui-même. Une fois la paire de Clae sortie de son écrin noir, on s’aperçoit qu’à la place des habituelles boules de papier, on trouve deux demi-embauchoirs en carton qui permette de conserver au mieux la forme des chaussures. Qui plus est, Clae marque des points dès le départ en proposant un emballage sobre et de qualité. Tout en gardant sa ligne directrice de départ, on remarque que la marque a fait le choix de sigler la boîte d’un logo ton sur ton, ce qui est relativement discret et dénote avec les codes habituels dans le milieu de la sneaker.

boite ouverte clae edwin

Une fois entre les mains, je suis agréablement surpris par la ligne de la paire, que je trouve, tout comme la globalité de la collection, épurée et minimaliste à souhait ! Tout en jouant sur du ton sur ton de couleur gris, on retrouve différentes matières qui vont apportées à ces Edwin, toute l’originalité du modèle. À commencer par la tige en suède qui semble à première vue d’une qualité tout à fait correcte et présent un toucher relativement doux. Vient s’y ajouter le mesh de couleur grise relativement rigide (par rapport à d’autres baskets), qui en plus de jouer un rôle évident dans le design, va permettre de faire respirer la chaussure. Et on termine avec une paire de lacets plats gris cirés qui vont quant à eux accentuer d’un pied ferme l’homogénéité du modèle !

baskets clae edwin

Quand on a la paire sous les yeux, quelque chose finit par surprendre : l’absence de logo ! Habitué aux modèles emblématiques des équipementiers dont l’omission d’une telle signature enlèverait toute crédibilité à leurs modèles, j’étais étonné de ne pas trouver tout de suite celui de Clae. Et pourtant, il est bel et bien présent ! On le retrouve sur la face avant de la languette en cuir, mais aussi sur la semelle intérieure où il est inscrit la mention  « Clae, Los Angeles ». Une fois portée, il est presque impossible d’identifier la marque (à moins d’être un véritable connaisseur).

baskets clae edwin

C’est étonnant comme cette paire de sneakers peut à la fois paraître simple et dotée d’une multitude de détails. En effet, en y regardant de plus près, le premier détail qui attire mon attention est un empiècement réfléchissant se trouvant sur l’avant de la chaussure, entre le mesh et la tige, à l’arrière au niveau du contrefort. Bénéficiant uniquement d’une couleur ton sur ton, cette pièce relativement plus foncée structure le modèle et lui apporte une touche de dynamisme, presque de sportivité.

baskets edwin clae
contrefort clae edwin

Passons à l’intérieur de ces sneakers ! J’ai été surpris de découvrir un empiècement en cuir inhabituel au niveau du contrefort. Il forme une sorte de chausson qui permet de maintenir au mieux le talon et j’imagine alors d’apporter un confort encore plus important. La semelle intérieure a une forme ergonomique et Clae précise avoir utilisé de l’EVA au niveau de la voute plantaire. Si cette abréviation ne vous dit rien, sachez qu’il s’agit d’éthylène-acétate de vinyle, d’une résine qui est présent dans la grande majorité des paires de baskets de running pour offrir un bon amorti. Bref, visiblement Clae a vraiment tout fait pour nous proposer un modèle ultra confortable !

semelle vibram clae edwin

Autre élément important d’une paire de sneakers, la semelle. Lorsque j’ai une paire entre les mains, en plus de la qualité du cuir, je porte un intérêt à la technologie de la semelle d’usure et de la semelle intérieure. Une fois la paire retournée, j’ai été étonné par la semelle extérieure qui m’a instantanément rappelé celle des chaussures de randonnée. Et pour cause, il s’agit de la technologie Vibram !

semelle vibram clae edwin

Un petit peu d’histoire, ça vous dit ? Les semelles Vibram sont des semelles d’usure réalisées en caoutchouc résistant à l’abrasion. Inventées en 1935 par deux italiens (dont Vitale Bramani) qui décident ensemble de créer une semelle adaptée aux mineurs afin d’éviter les risques de chutes dans les terrains Alpins. Même si à l’origine on retrouve ce type de semelles sur les chaussures de montagne, elles se sont peu à peu développées aux chaussures de randonnées et d’hiver. En général, on reconnait la semelle Vibram à son logo jaune se trouvant sous la semelle. Ce qui est intéressant avec ce type de semelles c’est qu’elles permettent une bonne adhérence et offre une résistance plus importante à l’abrasion, leur donnant alors une durée de vie beaucoup plus importante.

semelle vibram clae
semelle d'usure clae

Essayage

Rentrons dans le vif du sujet en passant à la partie la plus concrète de nos tests, l’essayage. Sur la fiche produit du modèle, est indiqué la mention « True to size ». Je me suis dont fié à cette information en commandant mes Edwin à ma taille habituelle, soit en 40,5. C’est donc sans surprise qu’une fois réceptionnée, j’ai pu enfiler la paire sans trop de complications. Dès les premiers pas, j’ai été surpris par la légèreté de ces baskets et encore plus par leur confort ! Je connaissais déjà cette technologie Vibram mais c’est la première fois que je la teste sur une paire de sneakers !

essayage baskets clae edwin

arriere baskets clae edwin

Le pied est quand à lui parfaitement maintenu grâce à l’empiècement en cuir souple situé au niveau du contrefort de la basket. Même si lors du test, j’ai décidé de porter cette paire de Edwin avec un pantalon habillé bleu marine, j’ai pu la porter au travers de mon dernier look avec un jean brut. D’ailleurs, j’ai pu essayer la paire dans un cas concret, sur les rochers. Verdict, le confort est bel et bien au rendez-vous. La semelle Vibram et la mousse Eva sont à la hauteur de leur réputation. La paire bénéficie d’une bonne adhérence tant sur un terrain rocheux que dans la vie citadine.

test clae edwin

Avis

Même si au premier regard, du fait de son style très épuré, on peut penser que cette paire de sneakers est relativement lambda, en s’y penchant de plus près, on y découvre de nombreux détails. Fidèle à ces codes, Clae nous propose un modèle minimaliste mais qui ne manque pas de caractère en s’inspirant des baskets de running rétro. Comme toutes les paires de la marque, ce modèle reste versatile et se porte assez facilement avec différentes tenues. Quant à la semelle, si elle peut paraître relativement imposante au premier abord (4 cm de hauteur), elle se révèle être un des meilleurs atouts de ces Edwin. C’est en tout cas ce qui m’a le plus séduit car elle apporte un confort optimum et ce quelque soit le « terrain de jeu » ! Affichée au prix de 145€, on a ici entre les mains une paire dotée d’une jolie ligne, de finitions rigoureuses (absence de traces de colle ou autre) et d’une belle tige en suède grise. En somme, une très belle paire de sneakers qui se démarque de ce que l’on peut avoir l’habitude de voir !

Matières

  • 3.5
  • 4

Finitions

  • 3.5
  • 4

Confort

  • 3.75
  • 4

Style

  • 3
  • 4

Engagement environemmental

  • 2
  • 4
#

Notre note finale

  • 15.75
  • 20

les plus

  • Une belle ligne
  • La qualité des matériaux
  • La semelle Vibram

les moins

  • Une semelle relativement imposante
  • Une paire qui peut sembler banale au premier abord

Baskets

Découvrez dans notre rubrique consacrée aux baskets l'ensemble de nos articles : des conseils, des tests, des dossiers shopping, les principales marques ainsi que les boutiques et les sites à connaitre pour dénicher vos futurs baskets préférées !

Découvrez nos articles baskets

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques
test clae edwin
Chez Clae

149€

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles