Double je

Au fil des ans, notre style évolue, de la même manière que nous évoluons personnellement et même professionnellement. Sans renier pour autant nos influences et nos inspirations, notre style peut être parfois bousculé par un contexte ou une situation particulière. Aujourd’hui, si je devais faire le point sur mon dressing et garder uniquement quelques pièces, ce serait sans hésitation ma chemise en denim, mon chino bleu marine et ma paire de baskets préférée. Force est de constater qu’une pièce manque cruellement à l’appel dans mon vestiaire, le costume. Vous l’aurez donc compris, le port du costume ne fait pas encore partie de mes moeurs. Sans pour autant renier mon style habituel, j’ai voulu pour ce premier look de début d’année, porter, à ma façon, cette pièce encore mystérieuse à mes yeux.

look costume gurvan

Pièce maîtresse du look : le costume. Lorsqu’il s’est posé la question de choisir ce type de pièce, ma première réflexion a été de me dire vers quel style je souhaitais m’orienter. Je voulais avant tout me sentir à l’aise et ne pas avoir l’impression d’enfiler un déguisement (l’un des pires ressentis, non?). Je ne voulais pas non plus me retrouver avec un costume trop formel accessoirisé d’une cravate en soie et d’une paire de Richelieu noire. C’est donc tout naturellement que je me suis tourné vers un costume de saison confectionné à partir de flanelle de laine. Une matière moins formelle que j’avais pu apprécier lors du test du costume Asphalte en octobre dernier. Mon choix était donc arrété sur cette matière, plus décontractée et plus casual à mon goût !

costume en flanelle balibaris

Arès avoir validé le style et la matière, restait la réflexion de la couleur et la marque vers où s’orienter. Bleu ? Noir ? Gris ? Choix difficile. Une couleur se distingue clairement de mon dressing, le bleu marine. Mon choix était donc arrêté sur cette couleur plutôt familière. Dernière ligne droite, celle de la marque du costume. S’il y a bien une marque de basiques que l’on suit depuis leurs débuts et que l’on apprécie notamment leur rapport qualité / prix, c’est bien Balibaris. Une griffe qui a d’ailleurs déjà fait ses preuves et qui réalise de très beaux costumes, avec notamment de belles variétés de matières et de coloris. Pour moins de 500€, il est possible d’obtenir un costume de prêt-à-porter tout à fait correcte.

look costume balibaris

balibaris costume

Après réception de celui-ci, inutile de préciser que j’ai dû me rendre à l’atelier de retouches le plus proche afin de reprendre les manches et le bas de pantalon (ce qui est parfaitement normal pour ce type de pièce). L’avantage de la veste en flanelle de laine, c’est qu’elle peut aussi bien être portée avec un pantalon habillé qu’avec un jean pour une tenue et un style plus casual. En somme, une veste qui peut se transformer en blazer et compléter certaines de nos tenues pour un côté plus chic.

blazer balibaris flanelle

dos costume balibaris

dos veste balibaris flanelle

Aimant particulièrement les chemises au col américain, j’ai souhaité cassé les codes classiques du port du costume en y ajoutant une chemise en twill de coton bleu foncé. Pour cette pièce basique, je me suis tourné vers la marque Figaret Paris. Une marque qui a su faire de la chemise sa spécialité, et ce depuis 1968. La coupe est moderne et ajustée. Elle est assez légère, ce qui en fait une chemise parfaite pour être portée sous une veste de costume en flanelle de laine. Avec le temps, la chemise connaîtra une usure naturelle et une certaine patine, ce qui relèvera à cette couleur indigo des nuances de teintes.

chemise jean Figaret paris

chemise en denim office artist

Passons désormais au bas, le pantalon de costume. Pour celui-ci, j’ai voulu une coupe assez cintrée et ajustée aux niveaux des cuisses et des mollets. Le pantalon en flanelle bleu marine que propose Balibaris répond parfaitement à ces critères. Seule petite personnalisation que j’ai pu lui apporter, un revers de 3,5 cm en bas de pantalon. Donnant alors un côté plus rétro et idéal pour être porté avec une paire de boots ou une paire de baskets blanches par exemple. Qu’on se le dise, en choisissant un pantalon en flanelle de laine, je sais pertinemment que j’aurais l’occasion de le porter dans un look plus casual.

costume flanelle balibaris bleu

focus pantalon laine balibaris

Au poignet, j’ai une montre automatique de chez A.b.art équipée d’un bracelet en cuir gold (vraiment bien réussi pour le coup). Le cadran est rosé et la montre possède un diamètre de 36mm, ce qui est pour moi, la taille idéale pour ce genre de garde-temps. La marque propose des montres automatiques abordables et plutôt de bonne qualité. En plus de son côté fonctionnel, elle accessoirise parfaitement la tenue et lui confère un aspect chic et intemporel. Et en plus de cela, je trouve que le bracelet en cuir matche parfaitement avec l’indigo de la manche de la chemise en twill de coton.

montre auto abart

focus montre abart

Autre accessoire assez discret dans le look, et pour cause, celui-ci ne m’a pas accompagné tout au long du shooting, il s’agit bien évidemment de la ceinture. Je l’avoue, j’ai hésité à plusieurs reprises avant de l’intégrer à ma silhouette. Mais il faut bien se l’avouer, cet accessoire permet d’apporter la petite touche d’élégance à la tenue. La ceinture a donc été dégotée auprès du spécialiste Français de l’accessoire, Atelier Particulier. Marque que l’on ne présente plus aujourd’hui et qui nous surprend toujours autant avec ses produits réalisés en Europe par des artisans qualifiés et surtout passionnés de leur travail.

boots incorio martin

Une fois n’est pas coutume, terminons la silhouette par les souliers. J’ai aux pieds une paire de boots qui m’avait déjà tapé dans l’oeil l’année dernière et qui faisait d’ailleurs partie de ma liste de Noel. Il s’agit d’une paire de boots en veau velours marron, plus exactement le modèle Martin de chez In Corio. J’ai longtemps hésité entre leur paire de boots Martin en cuir grainé et celle-ci en veau velours. Pour un style plus formel, mon choix ce serait sûrement davantage porté vers la première option. Souhaitant garder ma ligne directrice de départ, je suis donc resté sur mon premier choix. Les promesses d’In Corio sont donc confirmées, j’en suis témoin, mon pied est parfaitement maintenu, et surtout, je m’y sens aussi bien que dans ma paire de sneakers préférée !

focus boots incorio martin

look balibaris costume gurvan


Veste Balibaris
Chemise Figaret Paris
Ceinture Atelier Particulier
Pantalon Balibaris
Montre A.b.art
Boots In Corio

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation prenne quelques heures (notamment la nuit quand on dort).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles