Choisir un sweatpants pour homme

Le célèbre créateur allemand Karl Lagerfeld a dit un jour : « Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging ». Si les conclusions que l’ont peut tirer de cette maxime semblent plus que discutables, on constate ici tout le crédit que le couturier porte au vêtement en question. Mais alors que penserait-il de cet engouement pour le sweatpants, ou jogger pants ? Car depuis 2014, il semble s’être fait une place indéniable dans nos garde-robe, affinant et pluralisant son allure au fil des collections. Mais bien qu’il puisse aujourd’hui compléter une tenue avec plus ou moins de sobriété, il est également nécessaire d’être précautionneux dans son emploi. Cela au risque d’osciller dangereusement entre élégance et négligence.

sweat pants red

Stylish joggers

ABCDaire du jogger pants


Élasthanne : Fibre synthétique qui est réputée pour son élasticité. Ce matériau est utilisé dans la conception des vêtements techniques de par sa résistance et sa flexibilité mais également dans le prêt à porter pour permettre à certaines pièces de s’ajuster en fonction des morphologies.



Moleskine : Tissu ayant l’aspect d’un velours rasé ou d’une peau de taupe. La toile en coton tissé serré est appréciée pour sa solidité et est notamment utilisée pour la création de vêtements de travail. Ses mêmes qualités lui valent également une utilisation du côté des pantalons de jogging

Molleton : Tissu de laine doux et chaud, il est légèrement foulé et ressemble à de la flanelle épaisse. C’est une matière que l’on retrouve fréquemment dans les survêtements, notamment pour ses atouts d’un point de vue confort.

jogger pants

Polyester : Polymère dont l’usage est principalement axé sur la création de fibres synthétiques. Les survêtements contiennent en grande partie ce type de fibres, elle sont généralement combinées en plus ou moins grande proportion avec du coton.


Nylon : Fibre synthétique de type polyamide, elle a la particularité de n’être que très peu absorbante, elle sèche donc très vite. C’est cette caractéristique qui fit que ce fut une matière largement utilisée pour les articles de sport à partir des années 50 et 60. Aujourd’hui, l’utilisation croisée du coton et du polyester lui sont préférées.

jogger pants cream

Critères de choix

– Coton & Polyester

Dans une logique que l’on retrouvera dans l’achat d’un t-shirt, la présence de polyester en grande quantité est généralement un signe de qualité moyenne. Le polyester étant moins cher que le coton, les pantalons de survêtement d’entrée de gamme auront tendance à le préférer. Toutefois, dans le cas du sweatpants, cet utilisation du polyester n’a rien d’éliminatoire. Effectivement, l’utilisation du polyester pour les articles techniques permet au vêtement de trouver un juste équilibre entre absorption de la transpiration et imperméabilité ou entre isolation thermique et légèreté. On vous conseillera toutefois d’éviter les pièces qui dépassent les 50% de polyester, principalement pour des raisons de tenue et de confort.

jogger pants grey

– La Coupe

Comme nous l’avons évoqué dans l’introduction, le port du sweatpants relève d’un équilibre ténu entre élégance et déchéance. Au sein de cet équilibre, la coupe joue un rôle primordial. La première règle est de ne pas opter pour un pantalon trop large. Une coupe trop ample aura tendance à donner une impression négligée à la tenue et alourdira de manière considérable votre silhouette. Préférez donc des pantalons près du corps à l’entrejambe ajustée, la coupe dites « Harem » (c’est à dire un pantalon à l’entrejambe très basse) est donc fortement déconseillée. On aura également tendance à conseiller des pièces serrées aux chevilles, cela afin que le sweatpants ne tombe pas nonchalamment sur les chaussures. Les chevilles serrées peuvent en l’occurrence être assez hautes et s’arrêter au milieu du mollet. L’idée est véritablement de contrebalancer avec l’imaginaire d’inélégance liée au jogging en lui apportant une coupe sobre et épurée.

sweatpants blue

– Les coloris

Sobriété qui est en grande partie appuyée par les coloris du sweatpants. Concernant les couleurs foncées, on préférera le bleu marine ainsi que le noir et le gris chiné. Tant que l’on ne verse pas dans le clinquant, aucune couleur n’est véritablement prohibée, mais des teintes telles que le rouge ou le beige sont rapidement difficiles à associer. La clé est de jouer sur les textures qu’elles soient chinées, mouchetées ou flammées.

– Les prix

L’engouement pour les sweatpants à évidemment attiré les marques grand public à s’intéresser de près à la mouvance. Evidemment, dans cette course, certaines marques ont eu tendance à enflammer les prix. Ainsi lorsque l’on voit des survêtements en coton à 120 ou 150€, il est de notre droit de nous interroger sur le rapport qualité-prix du produit. Vous vous en doutez, il est possible de trouver des produits de qualité qui ne nécessitent pas de vider complètement son portefeuille.

jogger pants men women

Style

Vous l’aurez compris, le port du sweatpants peut se faire avec style, la clé est d’essayer de rompre avec les représentations classiques liées au jogging. Pour cela, l’association de pièces qui vont accompagner le pantalon est essentielle. Le jogging reste néanmoins rattaché à une image sportive. Malgré ce, on peut aujourd’hui le mélanger avec des pièces issues d’autres styles vestimentaires. Si on ne le portera pas forcément avec une paire de derbies et un blazer, on peut tout de même l’imaginer porté à une degré d’élégance suffisant pour une sortie nocturne. Par exemple, on pourra essayer de l’associer à une veste en cuir, en jean ou un coupe-vent, les seules règles à respecter restant le port de baskets et une cohérence de couleurs et de texture.

Quelques idées de look

Afin d’avoir une vision plus concrète de la chose, nous avons souhaité présenter quelques idées de look à plat avec comme pièce centrale le sweatpants. D’emblée, il convient de préciser que la chemise ne se prête pas à une association avec ce type de pièce de par son essence sportive. Dans un sens plus large, l’évidence veut que son port n’englobe pas toute tenue formelle. Néanmoins, on peut tout à fait imaginer certaines manières de le concevoir pour une tenue de tous les jours ou dans le cadre d’un boulot laissant une certaine liberté vestimentaire, sans forcément qu’il n’ait l’air d’un pyjama.

Casual

Le moins évident lorsqu’il s’agit d’envisager le port du sweatpants, c’est de le faire dans une optique casual, de tous les jours. Pour ce faire, il est indispensable de posséder un modèle qui ne soit pas trop sportif. Premièrement, il faudra donc éviter les coupes trop lâches et préférer les modèles près du corps assez structurés. Aussi, les caractéristiques du produit lui-même auront leur degré d’importance. Le tissu tout d’abord sera primordial et on pourra par exemple choisir un coton moucheté pour une touche d’originalité discrète. La ceinture pourra aussi revêtir un aspect plus traditionnel, comme un vrai pantalon et les chevilles pourront également se passer de cintrage en bord côté pour éviter un côté trop sport. Pour l’associer, on privilégiera les textures, le jeu de matière et le minimalisme aux logos comme ici par exemple avec un t-shirt graphique, un blouson en cuir et une paire de baskets.

look sweatpants casual


Blouson Sandro
T-shirt Commune de Paris
Sweatpants Minimum
Baskets Axel Arigato
Foulard IKKS
Streetwear

La manière la plus courante, voire traditionnelle (si on se place dans une échelle temporelle datée de la fin des années 90) de porter le sweatpants, c’est de faire ressortir son côté streetwear. Par définition, ce style continue à priser les coupes confortables. Il n’a pas non plus peur des logos et/ou des motifs all-over. D’ailleurs, c’est la tendance en la matière, l’hyper-logoté de toutes parts s’assume désormais aisément. Niveau style, on peut même risquer le dépareillé mais l’entreprise est souvent casse gueule. Ainsi, mieux vaut se contenter de garder une certaine harmonie de couleurs. Pour les pièces composant la tenue, jouez-là classique : casquette, hoodie et une paire de baskets mythique.

look sweatpants street


Parka IKKS
T-shirt Topman
Sweatpants Nike
Baskets Filling Pieces
Streetwear futuriste

Elle avaint pointé le bout de son nez à la fin des années 2000, cette tendance s’est désormais installée dans la mode pour homme, celle que certains nomment péjorativement « ninja ». A vrai dire, c’est un mélange de genres prenant comme base le sportswear et le côté utilitaire de ses vêtements. Il est souvent présenté dans des teintes monochromatiques : blanc, gris, kaki, marine ou noir afin de présenter un ensemble basé sur la fluidité des coupes. L’accent est aussi mis sur le jeu de matières en incluant beaucoup de technique. L’aspect synthétique d’une parka associé au molletonné d’un pantalon conférera à ce type de tenue une ambiance très « uniforme militaire du futur ». Les baskets, elles, se choisiront pour leur minimalisme et leur originalité.

look sweatpants futur


Hoodie Carhartt
T-shirt MKI
Sweatpants APC
Baskets Jordan
Casquette Stussy