Fred Perry : histoire d’une légende

Frederic John Perry est né le 18 mai 1909 à Stockport en Angleterre. Il est issu d’une famille modeste (de la working-class comme disent les anglais). Son père était ouvrier dans l’industrie cotonnière. Il commence sa carrière de sportif par le ping pong. Cela vous surprendra peut-être mais il a même été champion du monde de ping-pong l’âge de 20 ans (en 1929). Mais observant les jolies voitures garées aux abords des courts de tennis, il estima plus judicieux que de changer de sport…

Il remporte ses premiers titres à partir de 1933, année où avec l’équipe anglaise il gagne la Coupe Davis (pour la première fois depuis 21 ans). Il la gagnera à nouveau l’année suivante ainsi que deux titres majeurs : le tournoi de Wimbledon et l’Open d’Australie En 1935, il gagne une 2ème fois Wimbledon et le tournoi de Paris. Il triomphe à Wimbledon une troisième fois en 1937. Sur le terrain, Fred Perry fait le spectacle. Il a des manies qui ne sont pas toujours du goût de la « bonne société » anglaise. Il a notamment pour habitude de sauter par dessus le filet au moment de l’accolade de fin de match.

A l’âge de 27 ans, Fred Perry passe joueur professionnel et part vivre aux Etats-unis. Il donnera notamment des cours de tennis à Charlie Chaplin, Errol Flynn, les Marx Brothers. Il gagne beaucoup d’argent et il en profite ! Il achète le très chic Beverly Hills Tennis Club. Fred Perry se découvre le sens des affaires (les très jolies filles qu’il place autour de la piscine contribueront beaucoup aux bons comptes du club). Le charme anglais de Fred Perry fait d’ailleurs des ravages auprès des américaines : il aura quatre épouses (toutes actrices ou mannequins). Il mettra fin à sa carrière de joueur de tennis suite à une fracture du coude lors d’un match d’exhibition à Madison Square Garden. Il restera cependant dans le milieu de tennis en temps que commentateur pour la BBC.

Fred Perry Polo blanc

En 1949, Tibby Wegner, un footballeur autrichien, lui propose de devenir ambassadeur d’un accessoire anti-transpiration à porter autour du poignet (lorsqu’il jouait, Fred Perry avait pour habitude d’enrouler de la gaze autour de son poignet pour éviter la transpiration de couler sur le manche de sa raquette). En 1952, il imagine une chemise de tennis à manches courtes et ouverture boutonnée en piqué de coton. Et grâce aux contacts de Fred Perry, de nombreux joueurs l’adoptent. La récente retransmission télé du tournoi de Wimbledon va permettre de médiatiser en un temps record le polo en piqué blanc ! Fred Perry obtient par ailleurs l’autorisation de la All England Tennis Club d’utiliser la couronne de laurier brodée sur la tenue de Coupe Davis de l’équipe anglaise comme symbole de ses polos.

Mods

Dans les années 50, les Mods adoptent le polo qu’il apprécie pour son look impeccable. Fred Perry est une des premières marques à passer du sportwear au streetwear. Face à la demande croissante, les revendeurs vont demander à ce que des polos en couleurs soient fabriqués. Les fines rayures apparaissent au niveau du col et des manches. La marque commence à se diversifier. 1958 verra l’apparition de la première collection féminine et de la première chaussure de tennis signée Fred Perry.

La victoire de l’Angleterre à la coupe de monde de football de 1966 contribuera à populariser le polo Fred Perry dans le monde entier. Dans son pays d’origine, le polo est adopté par différents mouvements : les Rude Boys, les Suedeheads, les Skinheads Les modes passent, le polo Fred Perry reste. Dans les années 90, il redeviendra très populaire grâce à l’émergende de la Britpop (Blur, Oasis…). Fred Perry, l’homme, le joueur, décède à Melbourne en Australie en 1995 à l’âge de 86 ans. Il reste à ce jour le dernier joueur britannique à avoir remporté le tournoi de Wimbledon ! Plus d’infos (nos sujets, points de vente, etc.) voir la fiche Fred Perry du guide.

PLUS D'INFO SUR LA MARQUE

Accueil marques