S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Comment nettoyer ses chaussures ?

Une fois que l’on a investi dans une paire de chaussures, quelle qu’elle soit, survient une question majeure : celle de son maintien dans le temps. Car aussi qualitative soit-elle, une paire de chaussures vit, nous accompagne dans notre quotidien et évidemment, subit les différentes agressions extérieures (poussière, pluie, etc.) ainsi que l’usure naturelle. Alors, lorsqu’on alterne très régulièrement le port de nos chaussures, on réduit leur usure prématurée. Mais ceux qui ont une paire fétiche et ne s’en séparent plus voient petit à petit la couleur ternir, la semelle et la tige s’endommager et les chaussures se salir. Si comme nous, nos souliers ont donc une durée de vie à laquelle il va être difficile d’échapper, un nettoyage régulier va toutefois permettre de les conserver plus longtemps. Au travers de cet article, nous allons donc vous donner nos petits conseils pour savoir comment nettoyer ses chaussures par catégories : les chaussures en toile, les chaussures en nubuck ou veau velours et les chaussures en cuir :

Etretien Cuir Brosse Crepe

Sommaire :

1. Le préalable : dépoussiérer ses chaussures
2. Comment nettoyer ses chaussures en toile ?
3. Comment nettoyer ses chaussures en nubuck ou veau velours ?
4. Comment nettoyer des chaussures en cuir ?

1. Le préalable : dépoussiérer ses chaussures

Qu’il s’agisse d’une paire de sneakers, d’une Chukka ou Desert boot, ou bien d’un Derby ou Richelieu, il y a une étape fondamentale à respecter avant le nettoyage de ses chaussures : celle du dépoussiérage. On ne s’en rend pas compte, mais chaque fois que l’on se déplace avec notre paire préférée, cette dernière accumule une grande quantité de poussière, pas toujours visible à l’oeil nu. Et bien entendu, on préconise d’éliminer celle-ci avant tout nettoyage. Faisons le parallèle avec notre visage : il ne nous viendrait pas à l’idée d’appliquer une crème hydratante avant même d’avoir bien utilisé un nettoyant. Alors, comment procéder pour dépoussiérer ses chaussures ? Pour commencer, on vous conseille d’avoir recours à un chiffon doux, acheté pour l’occasion ou en ayant recours à la technique de grand-mère, c’est-à-dire en faisant des découpes d’anciens t-shirts ou en utilisant d’anciennes chaussettes. On peut également avoir recous à une brosse (sur laquelle nous allons revenir juste après). Le but ? Enlever toutes les petites impuretés (sable, poussière, boue séchée, etc.) en frottant légèrement la matière afin de pouvoir la nettoyer comme il se doit ensuite.

Comment Entretenir Chaussures Pluie Chiffon

A chacun d’adapter sa brosse selon l’usage souhaité. Certaines ont notamment pour effet de capter la saleté tout en préservant la matière (on pense aux brosses dont les poils sont remplacés par des lamelles en caoutchouc montées en crêpe.). Si la saleté est véritablement incrustée, il va falloir passer à un modèle de brosse plus costaud. Les brosses en poil s’imposent donc comme la solution. Le mieux est de partir sur un modèle alliant poils synthétiques et poils en laiton. En fonction de la pression exercée, les poils synthétiques seront efficaces pour un dépoussiérage léger, ceux en laiton pour un effet plus en profondeur. Ces derniers auront également pour effet de délustrer le cuir, ce qui le rendra plus perméable à la pénétration des produits. Pour peaufiner le travail, on pourra choisir un autre modèle, plus fin que le premier, pouvant facilement se glisser dans certains interstices. Les brosses réalisées à partir de crins de cheval, assez rigides, permettent de décrasser la surface du cuir. Leur effet est donc différent des brosses à lustrer qui, utilisées conjointement avec du cirage ou de la crème hydratante, permettent de faire briller nos chaussures. Ses poils étant fins et souples, elles ne viendront pas abîmer le cuir. On pense également aux brosses dites palot, qui s’utilisent uniquement avec du cirage.

À noter qu’en fonction des coloris de nos différentes paires de chaussures, il faudra sélectionner deux brosses : une pour le cirage noir/foncé, une autre pour les teintes claires ! Suite au dépoussiérage de la paire, il est ensuite temps de nous consacrer à son nettoyage. Les produits et les accessoires diffèrent bien évidemment selon qu’il s’agisse de chaussures en toile, de chaussures en nubuck ou veau velours, ou de chaussures en cuir. C’est en dessous que ça se passe !

Comment entretenir ses chaussures ?

Comment Entretenir Chaussures Pluie Imperméabilisant

2. Comment nettoyer des chaussures en toile ?

A. L’option n°1 : le lavage à la main

  • L’utilisation du bicarbonate : pour cette méthode, il nous faudra 3 cuillères à soupe de liquide vaisselle (ou du savon de Marseille), une cuillère à soupe de bicarbonate, une éponge ainsi qu’une brosse. En premier lieu, il faut penser à humidifier la paire. Mais avant cela, on pense bien à retirer les lacets que l’on nettoiera de manière séparée ! Comment procéder ? Tout simplement en remplissant un bac avec de l’eau chaude, en humidifiant l’éponge dedans, puis en effectuant un premier toilettage avant d’ajouter le savon ou liquide vaisselle pour enlever les tâches superficielles.En second lieu, vient l’étape du brossage. On s’équipe d’une brosse que l’on va tremper dans l’eau savonneuse puis on va venir la saupoudrer de bicarbonate. On brossera en effectuant de petits cercles autour des chaussures. Nos chaussures semblent propres ? Vient alors la phase de rinçage. Ici, la procédure est simple : on change l’eau de la bassine, on rince l’éponge à l’eau claire, et on rince la paire jusqu’à ce que l’intégralité du savon disparaisse. Pourquoi ? Car cela risquerait de teindre quelque peu la toile au séchage. Enfin, vient l’ultime étape : celle du séchage. Un séchage qui s’effectue obligatoirement à l’air libre. Ce qu’on entend par air libre, c’est un séchage sans l’action du radiateur ou du soleil. Dans l’idéal, on les fera sécher dehors, mais les faire sécher en intérieur fera aussi l’affaire. Selon la température, on attend une, deux voire trois journées et le tour est joué !

Atelier Prive Tache Ketchup Nettoyage

  • L’utilisation du vinaigre blanc : pour cette méthode, il nous faudra un verre de vinaigre blanc (attention, pas le vinaigre balsamique de la cuisine !), à nouveau 3 cuillères à soupe de liquide vaisselle (ou du savon de Marseille), et toujours une bonne vieille éponge ainsi qu’une brosse. Et en option : un citron entier ! Tout d’abord, comme pour la méthode précédente, il faut bien évidemment penser à humidifier la paire. On remplit alors un bac d’eau chaude, on humidifie l’éponge dedans, puis on effectue un premier toilettage avant d’ajouter le liquide vaisselle ou le savon de Marseille pour enlever les tâches qui ne sont pas bien méchantes.Ensuite, vient l’étape du brossage. Mais avant cela, on veillera à couper notre citron et le presser afin que l’intégralité de son jus se mélange à l’eau savonneuse. Puis, on ajoute un verre de vinaigre blanc dans l’eau avant d’immerger notre paire de chaussures dedans. À l’aide de la brosse, on peut désormais utiliser l’huile de coude et frotter les baskets avec la brosse jusqu’à ce que toutes les taches disparaissent. Vient alors la phase de rinçage, puis celle de séchage, en veillant d’appliquer les conseils du paragraphe précédent. Bicarbonate ou vinaigre blanc, à vous de choisir ! On peut également, pourquoi pas, cumuler les deux si on veut venir à bout des taches tenances.

Nettoyer chaussures toile

Résumé du lavage à la main :

  • Produits : liquide vaisselle ou savon de Marseille, bicarbonate et/ou vinaigre blanc
  • Accessoires : éponge + brosse
  • Budget : inférieur à 10€
  • Temps passé : 15 à 30 minutes (selon l’état initial de la paire)

B. L’option n°2 : le lavage en machine

Pour ceux qui n’aiment pas utiliser l’huile de coude, ont des chaussures extrêmement sales ou n’ont tout simplement pas le temps, une solution radicale existe : le lavage en machine. L’avantage de cette méthode ? Un gain de temps. Enfin… oui et non. S’il est vrai que l’on économisera du temps pour nettoyer la paire, il faudra néanmoins compter une à trois heures selon le programme choisi sur la machine à laver, et selon les machines. L’explication ici va être beaucoup plus succincte que pour le lavage à la main, car seules deux étapes existent : le lavage et le séchage. Si la paire est vraiment très sale, un rapide coup de brosse et/ou coup d’éponge au préalable sera conseillé, afin de ne pas endommager la machine et la laisser dans un piteux état.

lavage machine blanchisserie

Par ailleurs, on veillera à ne pas sélectionner un programme trop puissant, car ce dernier pourrait avoir deux effets néfastes : d’une part, le rétrécissement de la paire. D’autre part, le décollement des semelles (phénomène très courant, surtout après quelques lavages). On évitera également de remplir la machine de façon démesurée, mais on n’hésitera pas à insérer quelques draps par exemple, afin que la paire ne se balance pas trop et ne s’abime donc. Enfin, si l’on choisit cette option, on peut glisser notre paire de chaussures dans une taie d’oreiller ou un tote bag afin de les protéger des frottements avec le tambour. Ah, et avant de lancer la machine, on n’oublie pas de vérifier que notre chat ne s’est pas discrètement faufilé dans la machine à laver ! Quant au séchage, les recommandations sont les mêmes que pour le lavagae à la main.

buanderie machine lg

Résumé du lavage à la machine :

  • Produits : lessive (et éventuellement de l’adoucissant)
  • Accessoires : une machine à laver !
  • Budget : impossible à estimer (penser au prix d’une machine à laver + d’une dose de lessive + de l’électricité consommée).
  • Temps passé : variable selon les machines

En conclusion, nous préconisons de privilégier la méthode manuelle. Pourquoi ? Parce qu’elle présente divers avantages : d’une part, on limite le risque d’abimer nos chaussures. D’autre part, cela est plus avantageux en termes de coûts et de temps. Et la cerise sur le gâteau : on aura la satisfaction d’avoir fait le travail nous-même ! On n’est jamais aussi bien servis que par soi-même, pas vrai ?

3. Comment nettoyer des chaussures en nubuck ou veau velours ?

Si nettoyer des chaussures en toile est un jeu d’enfant, nettoyer des chaussures en nubuck ou veau velours est plus difficile. Il s’agit en effet de matières délicates à entretenir, qu’on ne peut pas laver avec n’importe quel produit. De plus, le nubuck est sensible à l’eau et l’humidité en général (gare à la fausse bonne idée du recours à la machine à laver par pitié !). Ici, l’idée n’est pas d’évoquer différentes options alternatives, mais plutôt d’énoncer diverses solutions cumulatives pour ravir notre paire.

Derby Daim Homme

Comment entretenir un cuir nubuck ou veau velours ?

Après avoir utilisé les différentes brosses énoncées dans notre partie consacrée au dépoussiérage des chaussures, il est temps de penser aux produits ! Tout est alors question de dosage. Un subtile équilibre doit être trouvé pour allier efficacité et non détérioration du cuir. Concernant les taches peu profondes, liées à l’utilisation quasi quotidienne de nos chaussures en daim, aucun produit spécifique ne sera nécessaire. On pourra lutter contre ces taches à l’aide d’une gomme spéciale daim. Il suffira de frotter délicatement le cuir jusqu’à disparition des taches, et l’effet est quasiment immédiat. En cas de tâche plus profonde ou provenant d’un corps gras, c’est là que les produits auront toute leur importance.

Outre le produit utilisé, l’élément déterminant sera la rapidité d’exécution ! Il est en effet crucial d’agir pour éviter la propagation. On évitera les corps gras et on pourra recourir à la terre de Sommières et de laisser le produit agir sur la paire durant 24 h. Si on n’en possède pas, on pourra la remplacer par le bicarbonate (encore lui !) associé à de l’eau (mais surtout, très peu d’eau) en frottant délicatement contre la tâche. On peut également opter pour un nettoyant daim liquide. Enfin, un rénovateur permettra de nourrir, re-colorer et imperméabiliser le soulier. Car une fois ce dernier nettoyé, il ne faut surtout pas oublier d’imperméabiliser l’intégralité de la paire, qu’on laissera sécher au minimum 30 minutes pour une action optimale.

Entretien Cuir Renovateur Chaussure

4. Comment nettoyer des chaussures en cuir ?

Ça y est, maintenant qu’on maîtrise le nettoyage des chaussures en nubuck ou veau velours, nous sommes rodés pour nettoyer tout type de chaussures ! Il est donc temps de passer aux modèles à cuir lisse. Comme pour les chaussures en daim, on pourra avoir recours aux brosses adaptées. Mais ce qui fera la différence seront les produits. Et à chaque cuir son produit. Le premier qui nous vient à l’esprit est sans nul doute le lait nettoyant qui permet de décrasser le cuir en profondeur. L’utilisation d’une crème nourrissante est ensuite indispensable pour nourrir le cuir en profondeur et lui redonner de la souplesse. On privilégiera celles qui sont réalisées à partir de cire d’abeilles. Bien évidemment, le cirage fait partie des indispensables. Contrairement à la croyance populaire, il n’hydrate et ne nourrit que partiellement le cuir, sa fonction première étant de faire briller.

Quant à savoir à quel moment nous devons avoir recours à ces crèmes, laits et autres cirages, tout est question d’appréciation. Si on part du principe que l’on porte nos chaussures en cuir dans un environnement standard, il suffira d’observer le cuir et de tenter de déchiffrer son langage : si des ridules apparaissent, utiliser simplement une crème hydratante pourra les faire disparaître. Si le cuir semble plus terne que d’ordinaire, un peu de nettoyant et de cirage pourront lui redonner son éclat. En somme, il s’agit de bien avoir en tête l’état de départ de notre cuir et l’aspect qu’il nous présente après une journée de port. Bon nombre de paramètres rentrent également en compte (météo, fréquence de marche et/ou mouvement, environnement, etc.) mais, de manière globale, un entretien au sens large peut se faire toutes les trois à quatre semaines. Entre chaque, il est possible d’effectuer plus régulièrement un entretien express en ne se servant que d’un décrottoir, d’un lait nettoyant, d’un chiffon en coton et d’une chamoisine.

Entretien-Chaussures-Embauchoirs-Mains

Outre le nettoyage en lui-même des chaussures, un élément est véritablement important pour leur bonne tenue : le recours aux embauchoirs. Car avoir des chaussures en cuir propres, c’est bien, mais si elles n’ont aucune tenue, cela ne sera pas d’un grand intérêt ! Outre la bonne tenue des chaussures, les embauchoirs auront aussi pour objet d’absorber l’humidité qu’elles contiennent et éviter que la peau ne s’abîme prématurément. Enfin, pour conserver ses chaussures propres et bien au sec, l’étape du rangement n’est pas à sous-estimer. Meilleur sera le rangement, plus propre sera la paire !


Comment prendre soin de ses chaussures neuves ?

Un avis à partager ? Besoin d’un conseil ?

Les camionneurs sont à votre écoute. Notez juste que les commentaires sont modérés pour éviter le spam et que nous ne sommes pas toujours derrière nos écrans. ll peut donc arriver que la validation du commentaire et notre réponse prennent quelques heures avant d'être publiées (notamment la nuit quand on dort et le week-end).

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles